Doc du juriste

Consultez plus de 39939 documents en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement

2181 résultats

.doc
22 Nov. 2009

Chambre criminelle de la Cour de cassation, 9 décembre 1998 - la non-retroactivité de la loi pénale plus sévère

Commentaire d'arrêt de 2 pages - Droit pénal

« La loi ne dispose que pour l'avenir, elle n'a point d'effet rétroactif », selon l'article 2 du Code civil. Ce principe général de la non-rétroactivité des lois est le même en droit pénal. La loi nouvelle régit donc l'avenir, « le passé n'est plus en son pouvoir » dit Portalis. Dans cet arrêt...

.doc
20 Nov. 2009

Chambre criminelle de la Cour de cassation, 8 décembre 1998 - le délit de vol

Commentaire d'arrêt de 2 pages - Droit pénal

« L'intention est le fait d'avoir accompli volontairement l'acte infractionnel » selon Garçon. L'auteur de l'acte ne doit donc pas avoir été forcé, il doit avoir agit en « connaissance de cause ». Cette condition est nécessaire pour qu'un délit de vol soit établi. L'article 311-1 du Code pénal...

.doc
20 Nov. 2009

Chambre criminelle de la Cour de cassation, 9 mars 1999 - la responsabilité pénale

Commentaire d'arrêt de 2 pages - Droit pénal

La responsabilité pénale peut se définir comme l'obligation pour une personne physique ou morale impliquée dans une infraction d'en assumer les conséquences pénales. C'est l'obligation qui incombe à un individu de rendre compte de ses actes. Il est possible de saisir les deux responsabilités, il...

.doc
20 Nov. 2009

Le droit pénal, histoire et champs d'action

Cours de 73 pages - Droit pénal

La procédure pénale est très importante car elle est celle de la présomption d'innocence. Il s'agit d'une discipline pénale. Le droit pénal spécial va spécifier le droit pénal général et va prendre isolément les infractions et pour chaque infraction va donner les éléments de la sanction. Ex :...

.doc
20 Nov. 2009

Commentaire de l'arrêt rendu le 8 janvier 2003 par la Chambre criminelle de la Cour de cassation : répression du complice et relaxe de l'auteur principal

Dissertation de 8 pages - Droit pénal

Selon l'expression du doyen Carbonnier "Les actes de l'auteur et les actes du complice sont cousu dans le même sac". C'est à partir de cette expression célèbre que l'on centrera notre étude qui de manière générale est axé autour du complice.Tout d'abord, il apparait essentiel de définir le...

.doc
18 Nov. 2009

Histoire du Droit pénal

Dissertation de 97 pages - Droit pénal

Nous apporte les premières tentatives connues de législation / codification pénales. Quelques textes royaux, coutumiers, jurisprudentiels. Plus ou moins bien datés, souvent fragmentaires.Les plus anciens témoignages législatifs nous viennent du Proche-Orient - Droit suméro-babylonien ou de Droit...

.doc
17 Nov. 2009

La preuve : caractéristiques et intime conviction

Dissertation de 2 pages - Droit pénal

La preuve pénale se trouve au confluent de deux logiques antagonistes : celles des droits des individus et celles des droits de la société.D'une manière classique, cette opposition s'exprime dans notre droit à travers deux principes : d'une part, le principe de la présomption d'innocence et...

.doc
16 Nov. 2009

Le foetus en droit pénal (2009)

Dissertation de 6 pages - Droit pénal

Le livre deuxième du Code pénal intitulé « Des crimes et délits contre les personnes » a pour fonction de protéger la vie et l'intégrité des personnes physiques. Le droit pénal protège donc la valeur sans conteste la plus fondamentale : la vie de l'être humain. Mais, qu'en est-il pour la vie en...

.doc
16 Nov. 2009

Chambre criminelle de la Cour de cassation, 19 février 1959 - la présomption de légitime défense

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit pénal

Depuis la prohibition de la justice privée, et la mise en place d'une justice étatique, « Nul ne peut se faire justice à soi-même ». Pourtant, il est des cas où la loi autorise expressément un individu à se faire justice lui même. En effet, la doctrine a admis que des faits justificatifs (définis...

.doc
16 Nov. 2009

Chambre criminelle de la Cour de cassation, 12 janvier 1989 - le vol d'information

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit pénal

En l'espèce, deux employés affectés à l'atelier de photocomposition d'une entreprise d'imprimerie ont réalisé des travaux personnels préalables à la constitution de leur propre société, en appréhendant 70 disquettes qui ont été entreposées au domicile personnel de l'un deux, qu'ils ont ensuite...

.doc
10 Nov. 2009

Commentaire de l'arrêt rendu le 7 avril 2009 par la Chambre criminelle de la Cour de cassation sur l'infraction de violences aggravées

Dissertation de 4 pages - Droit pénal

Le système pénal français connaît une liste de circonstances de commission des infractions de nature à augmenter leur degré de gravité, énoncée à l'article 222-13 du Code pénal, telles la qualité de conjoint, concubin ou partenaire lié par un pacte civil de solidarité de la victime.C'est ce...

.doc
08 Nov. 2009

Chambre criminelle de la Cour de cassation, 10 janvier 1996 - l'élément matériel en droit pénal

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit pénal

L'opération de qualification pénale commence véritablement avec l'analyse du processus décrit par l'incrimination, c'est-à-dire avec la recherche d'éléments constitutifs de l'infraction. Ces éléments sont toujours de deux ordres : un élément matériel (une action ou une abstention) inspiré par la...

.doc
08 Nov. 2009

La pluralité de qualifications en droit pénal

Dissertation de 4 pages - Droit pénal

La qualification des faits découle du principe de la légalité d'après lequel les décisions individuelles et spéciales de l'autorité ne peuvent être prises qu'en vertu et en conformité de règles générales préétablies (autrement dit, la loi). Ce principe impose au juge de vérifier qu'une infraction...

.doc
07 Nov. 2009

Proportionnalité et justification en droit pénal : les faits justificatifs

Dissertation de 4 pages - Droit pénal

Un fait normalement puni par la loi peut être considéré comme licite dès lors qu'il est motivé par un intérêt légitime que le juge répressif, dans les circonstances de l'espèce et suivant des critères légaux, estime supérieur à celui que protège l'incrimination. Lorsque le juge se livre à cette...

.doc
06 Nov. 2009

Les faits justificatifs et l'exonération de responsabilité - cas pratiques

Dissertation de 3 pages - Droit pénal

Mlle Zézétte, lors d'une fête foraine, s'est retrouvée seule face à un homme qui lui semblait menaçant. Cette dernière, ayant pris peur pour sa vie, a attaqué violemment l'homme, qui par la suite s'est retrouvé à l'hôpital avec un arrêt de travail de plus de huit jours, ainsi que des frais...

.doc
06 Nov. 2009

L'entreprise et la responsabilité pénale

Cours de 13 pages - Droit pénal

Le droit pénal a pour but : - la défense de l'ordre public, - la sécurité des personnes et des biens, - la sauvegarde des libertés individuelles. C'est la branche du droit qui détermine les infractions et les sanctions applicables à ces infractions. Ces sanctions sont compilées dans le...

.doc
06 Nov. 2009

Commentaire d'arrêt de la Chambre criminelle de la Cour de cassation du 4 juin 2008 relatif à la relativité du principe de loyauté de la preuve

Dissertation de 7 pages - Droit pénal

Il est courant d'employer le proverbe « la fin justifie les moyens » dans la vie quotidienne, notamment pour couvrir des actes souvent à la limite de l'immoralité. Il pourrait être alors très tentant d'en faire de même lors d'un procès pénal, mais l'arrêt du 4 juin 2008 répond par la négative à...

.doc
05 Nov. 2009

La pluralité d'auteurs en droit pénal

Dissertation de 3 pages - Droit pénal

La participation à l'infraction est souvent le fruit d'un accord ou d'une entente car, comme le souligne M. Cuche dans son ouvrage Une théorie nouvelle de la complicité, « l'union fait la force aussi bien pour le mal que pour le bien ». Mais la pluralité d'auteurs d'une infraction peut poser des...

.doc
05 Nov. 2009

Les conséquences du principe de légalité en droit pénal

Dissertation de 4 pages - Droit pénal

Le principe de légalité est l'un des grands principes directeurs du droit pénal. On entend par principe de légalité, principe de légalité criminelle (ou encore principe de légalité des délits et des peines). C'est un principe qui signifie en général qu'il ne peut pas y avoir ni d'incrimination,...

.doc
05 Nov. 2009

Cas pratiques sur l'application de la loi pénale dans le temps

Dissertation de 6 pages - Droit pénal

M. X a incendié un véhicule dans la nuit du 15 novembre 2005 dans le cadre des émeutes parisiennes. Il a été poursuivi pour ses actes. Lors des faits, le 15 novembre 2005, une loi pénale (l'article 322-1 du Code pénal) sanctionne les actes de destruction, dégradation ou détérioration d'un bien...

.doc
04 Nov. 2009

Chambre criminelle de la Cour de cassation, 8 janvier 2003 - complicité et unité de l'infraction

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit pénal

En l'espèce, Ali Hamli a mis Yannick Deville en relation avec un fournisseur de stupéfiants et lui a donné des instructions sur les modalités de livraison. Yannick Deville a alors exporté à destination de la Grande-Bretagne de la cocaïne dissimulée dans la roue de secours de son véhicule. La cour...

.doc
04 Nov. 2009

Assemblée plénière de la Cour de Cassation, 8 janvier 2006 - délit de tentative d'escroquerie

Commentaire d'arrêt de 7 pages - Droit pénal

X s'est présenté le 17 mai 1995 à l'agence bancaire du Crédit Lyonnais de Mons- en Baroeul pour se faire ouvrir un compte. Pour ouvrir ce compte il a remis quatre chèques d'un montant total de 55 000 francs émis par des particuliers en règlements d'honoraires de négociations immobilières et un...

.doc
03 Nov. 2009

Le principe de légalité est-il absolu ?

Dissertation de 2 pages - Droit pénal

« Nullum crimen nulla pœna sine lege ». Pas de crime ni de peine sans loi. Tel est le principe de légalité qui est généralement plus connu sous l'appellation du principe de la légalité des délits et des peines. Ce principe renvoie au fait que l'on ne peut être condamné pénalement qu'en...

.doc
03 Nov. 2009

Chambre criminelle de la cour de Cassation, 8 janvier 2003 - l'autonomie de la culpabilité du complice

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit pénal

M Yannick Y et M Ali X ont fait l'objet de poursuites pénales l'un au titre du transport illégal de produits illicites et l'autre au titre de l'acte de complicité qu'il avait eu pour cette infraction : en effet il avait mis en contact Yannick Y avec un fournisseur de stupéfiant et lui avait donné...

.doc
03 Nov. 2009

Trois cas pratiques sur la responsabilité pénale du chef d'entreprise

Dissertation de 3 pages - Droit pénal

Dans un premier temps nous verrons le cas d'un salarié décède des suites d'un manque de conformité du matériel utilisé. L'incident, déjà intervenu auparavant, n'avait donné lieu à aucune mise aux normes. Dans un deuxième temps nous étudierons la loi fiscale du 11 mars 2003 qui institue...

.doc
03 Nov. 2009

Droit pénal général : l'infraction

Dissertation de 8 pages - Droit pénal

Le principe de classification est posé par l'article 111-1 du Code pénal. Classification tripartite des infractions. La difficulté est de savoir quel est le sens de la formule « selon leur gravité ». On peut penser que cela fait référence à la gravité matérielle de l'infraction, c'est-à-dire le...

.doc
03 Nov. 2009

Le principe de territorialité de la loi pénale

Dissertation de 3 pages - Droit pénal

« La loi française n'a pas vocation à assurer une répression universelle » (droit pénal général, Frédéric Desportes et Francis Le Gunehec). En effet le principe de territorialité veut que la loi pénale française ne s'applique qu'aux infractions commises sur le territoire de la République.Sous...

.doc
03 Nov. 2009

Les mesures de sûreté

Dissertation de 4 pages - Droit pénal

Les peines possèdent trois fonctions principales. Il y a tout d'abord la fonction de rétribution où l'État va infliger au délinquant un dommage en réponse au préjudice qu'il a causé à la société. Il y a ensuite la fonction de persuasion qui constitue une menace pour dissuader d'éventuels...

.doc
02 Nov. 2009

Chambre criminelle de la Cour de cassation, 13 novembre 2002 - le délit non intentionnel

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit pénal

En l'espèce, après un accouchement difficile, ayant donné lieu à l'application de forceps, un nouveau-né est atteint d'un hématome. Le médecin responsable ne décèle pas cet hématome expansif et ne met ainsi pas en place une surveillance de l'enfant adaptée. Le nouveau-né décède du fait de cet...

.doc
02 Nov. 2009

L'effectivité de la Convention de sauvegarde des droits de l'homme en droit criminel français

Dissertation de 4 pages - Droit pénal

Communément appelée « Convention européenne des droits de l'homme », elle fut créée en 1950 par le Conseil de l'Europe ; ratifiée, signée et appliquée par la France peu après. Ce traité international s'affirme dans de nombreux domaines, mais ces articles premiers intéressent plus particulièrement...