Doc du juriste

Consultez plus de 42091 documents en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement >

7329 résultats

.doc
15 Mars 2012

Arrêt du 23 juin 2004, Cour de cassation, Chambre commerciale : L'affectio societatis

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit civil

Les concubins ont souvent recours à une notion, lors de la dissolution de leur couple, afin de donner un cadre juridique à une situation de fait : la société créée de fait. Celle-ci résulte du comportement de personnes qui, sans en avoir conscience, se traitent entre elles et agissent à...

.doc
14 Mars 2012

Commentaire comparé des arrêts du Conseil d'Etat de 2009 : Commune de Mer (25/11) et Commune de Courtenay (25/09)

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit civil

[..] C'est de ce principe d'incessibilité à vil prix des biens publics à des personnes poursuivant des fins d'intérêt privé dont il est question dans les deux arrêts du Conseil d'Etat que nous allons étudier : l'arrêt du 25 septembre 2009, Commune de Courtenay et celui du 25...

.doc
13 Mars 2012

Cour de cassation, Chambre commerciale, 27 octobre 2009, pourvoi n° 09-15341 : Le dol

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit civil

Le dol désigne toutes les tromperies destinées à surprendre le consentement d'un cocontractant. Il provoque chez l'une des parties au contrat une erreur qui la détermine à contracter. En l'espèce, l'acquéreur des parts sociales fait valoir qu'il a été trompé sur les éléments figurant au bilan de...

.doc
13 Mars 2012

Cour de cassation, Première Chambre civile, 6 mai 2010 : La valeur contractuelle (Décision n°08-14461)

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit civil

En l'espèce, le 2 décembre 20005, une mère de famille, Mme O., avait conclu pour son fils Jonathan D., un contrat de formation professionnelle avec la société Institut supérieur de commerce et gestion. Cependant, elle ne s'acquittait pas de l'intégralité des faits de scolarité. Condamnée par...

.doc
13 Mars 2012

Cass. com., 7 février 1995 : L'erreur vice du consentement dans les cessions de parts sociales

Dissertation de 6 pages - Droit civil

La protection des cessionnaires de droits sociaux est-elle assurée d'une manière satisfaisante ? Il semble que le risque soit bien réel pour ceux d'entre eux qui n'auront pas stipulé une garantie de passif et d'actif. Ils n'auront à leur disposition que les actions fondées sur les vices du...

.doc
13 Mars 2012

Arrêt du 21 février 2001, Cour de cassation, 3ème Chambre civile (pourvoi n°98-20817) : Le dol - L'erreur provoquée

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit civil

L'évolution contemporaine de la jurisprudence démontre l'importance croissante accordée par les juges à l'obligation d'information, tant dans la phase de négociation que celle de l'exécution du contrat. L'arrêt rapporté s'inscrit dans ce mouvement. Les faits sont les suivants : M. Plessis...

.doc
13 Mars 2012

Arrêt du 13 janvier 1999, Cour de cassation, 3ème Chambre civile : Violence et secte

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit civil

Les pressions exercées sur un contractant, au moment de la formation du contrat, sont multiples. Les rapports de force régissent certains rapports entre contractants : employeur/salarié, client/vendeur, société/fournisseur. Cependant, le droit ne sanctionne la force que lorsqu'elle devient...

.doc
13 Mars 2012

Arrêt du 30 mai 2000, Cour de cassation, 1ère Chambre civile : La violence économique

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit civil

Le contrat est formé par l'échange de consentements libres et éclairés. Le principe d'autonomie de la volonté signifie que contracter est un acte de liberté. Dans la réalité cependant, des rapports de force, des contraintes sociales ou économiques peuvent influencer la volonté des parties au...

.doc
09 Mars 2012

Insanité d'esprit et responsabilité civile

Dissertation de 4 pages - Droit civil

Le droit français porte une attention particulière aux personnes souffrant d'insanité d'esprit, notamment en organisant des régimes de protection juridique et en permettant l'annulation d'actes conclus sous l'empire de troubles mentaux. En vertu de l'article 425 du Code civil : «...

.doc
08 Mars 2012

La remise en question des théories classiques du patrimoine

Dissertation de 4 pages - Droit civil

Alors même qu'il est au cœur du droit, le patrimoine n'est pas défini. En effet, dans l'index alphabétique du Code civil le terme de « patrimoine » n'apparaît pas. On passe directement de « patinoire » ou « paternité » à « pauvres de la...

.doc
08 Mars 2012

Mariage et PACS : divergence ou convergence ?

Dissertation de 3 pages - Droit civil

Portalis disait « que c'est par la petite patrie, la famille, que l'on s'intéresse à la Grande ». En effet, le doyen Carbonnier considérait la famille comme l'un des trois piliers du droit, en parallèle avec le contrat et la propriété. Et elle souffrit d'ailleurs pendant un...

.doc
08 Mars 2012

Cour de cassation, 1e Chambre civile, 28 mars 2000: la preuve de la filiation par l'expertise biologique

Commentaire d'arrêt de 6 pages - Droit civil

En droit, la filiation est un lien juridique établi entre un enfant et un parent, soit du côté maternel, soit du côté paternel. Ce lien de filiation et un élément fondamental de l'état des personnes, et produit des effets importants et multiples. Il prend le plus souvent pour support un lien...

.doc
07 Mars 2012

Les conditions relatives à l'auteur du dol

Dissertation de 1 pages - Droit civil

On constate que les conditions relatives à l'auteur du dol se sont élargies. Tout d'abord on admet les actes positifs de tromperies, le mensonge volontaire qui est un acte positif, car il réside dans la parole. D'autre part, la jurisprudence a assimilé aux manoeuvres la réticence dolosive. C'est...

.doc
06 Mars 2012

Les apports de la loi du 23 juin 2006 concernant le PACS

Dissertation de 3 pages - Droit civil

Le PACS, un « quasi-mariage », c'est en ces termes que Philippe Simler qualifie le Pacte civil de solidarité après sa refonte par la loi du 23 juin 2006. Le PACS est défini par l'article 515-1 du Code civil comme « un contrat conclu par deux personnes physiques majeures, de...

.doc
06 Mars 2012

La responsabilité du commettant du fait de son préposé: commentaire sur l'arrêt Costedoat

Commentaire d'arrêt de 6 pages - Droit civil

En droit français, le droit des obligations possède un large panel de dispositions ad hoc à certains cas, globalement tous envisagés dans les grands axes. Si l'on porte le focus sur un facette en particulier, en particulier l'illustration faite par l'article 1384 alinéa 1 du Code civil qui...

.ppt
05 Mars 2012

Le harcèlement: approche juridique

Présentation de 32 pages - Droit civil

Éléments constitutifs: - Un détournement du lien de subordination : le passage d'une attitude normale de contrôle à un comportement de persécution ; des pratiques managériales génératrices d'humiliation ou de perte de confiance en soi par leur répétition ou leur excès. - Un...

.doc
05 Mars 2012

La justice du prix dans le contrat de vente

Dissertation de 3 pages - Droit civil

Le prix est un élément essentiel du contrat de vente. Le prix en matière de contrat de vente s'entend d'une manière plus stricte que dans le langage courant, c'est une contrepartie à caractère monétaire, une somme d'argent. Cette contrepartie est un élément de qualification du contrat de vente,...

.doc
03 Mars 2012

Une personne devient-elle une chose par sa mort ? La qualification juridique du corps

Dissertation de 5 pages - Droit civil

Planiol affirmait que « Les morts ne sont plus des personnes, ils ne sont plus rien », mais il convient de préciser que cette affirmation est juridiquement erronée. En effet, en droit, il est nécessaire de distinguer selon que l'élément est une chose où une personne afin de...

.doc
02 Mars 2012

Cour de cassation, Assemblée Plénière, 22 avril 2011 : Mme L.C c/ Syndicat des copropriétaires (société Stoops) : Licenciement d'un salarié pour maladie prolongée

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit civil

En l'occurrence il s'agit d'une personne (Mme L) employée par le syndicat des copropriétaires du 92-94 rue d'Alésia à Paris en qualité de gardienne à temps complet, depuis le 1er mai 1983. Elle se retrouve en arrêt de travail pour maladie du 8 au 23 mars 2003, puis du 25 avril au 30 novembre...

.doc
02 Mars 2012

Chambre sociale, Cour de cassation, 3 juin 2009 : « L'Île de la tentation «

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit civil

La loi n'a jamais défini le contrat de travail et c'est donc la jurisprudence qui a déterminé les conditions dans lesquelles on pouvait retenir la notion de contrat de travail. Avec l'évolution et la création de nouvelles activités, la jurisprudence ne cesse de se questionner sur la présence ou...

.doc
02 Mars 2012

Commentaire comparé : CEDH, 29 mars 2010, Depalle c/ Fr et Brosset-Triboulet c/ Fr

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit civil

[...] En l'espèce, dans le premier arrêt, l'occupant d'une maison bâtie sur un terrain appartenant au domaine public maritime est concédé par le Préfet en contrepartie de redevance. Par arrêté préfectoral, cette autorisation d'occupation est prévue jusqu'au 31 décembre 1992. L'occupant...

.pdf
02 Mars 2012

Entreprise en difficulté: les pouvoirs des organes de la procédure

Dissertation de 5 pages - Droit civil

Privilégier les créanciers ou la volonté familiale et personnelle du débiteur ? En ce sens, l'articulation du droit des procédures collectives et du droit de la famille n'est pas sans poser de conflits, donnant vraisemblablement prépondérance à ce dernier. Ce conflit semble être réglé par...

.doc
01 Mars 2012

L'établissement distinct est-il une notion fonctionnelle ?

Dissertation de 3 pages - Droit civil

La notion d'établissement distinct (ED) apparaît dans de nombreux articles du Code, mais sans donner de définition. Sans définition légale, Cornu a tenté de définir l'ED : il s'agit d'une unité technique de production localisée et réunissant de manière durable des moyens matériels et un...

.doc
01 Mars 2012

Cours de cassation, Première Chambre civile, 3 mars 1998 : La force obligatoire du contrat

Commentaire d'arrêt de 2 pages - Droit civil

Si le principe de la force obligatoire du contrat est énoncé par l'article 1134 du Code civil, il ne saurait s'opposer à l'intervention du juge dans ce type de contrat lorsqu'un accord a préalablement été effectué. C'est ce que révèle l'arrêt de la Première Chambre civile de la Cour de cassation...

.doc
29 févr. 2012

En quoi l'arrêt de la Cour de cassation du 1er décembre 1995 opère-t-il un bouleversement du droit des contrats français en matière de détermination du prix ?

Dissertation de 4 pages - Droit civil

Dans un contrat, un consentement n'est effectif que si celui qui le donne connait l'objet sur lequel il porte. Ainsi l'objet de la prestation est une notion essentielle dans un contrat. Dans une vente notamment, l'objet pour l'une des parties c'est la chose et pour l'autre partie c'est le prix....

.pdf
29 févr. 2012

Pourquoi le Code civil est-il encore aujourd'hui un pilier de notre Droit ?

Dissertation de 3 pages - Droit civil

L'origine du mot « Code » vient du latin « Codex » qui désigne un recueil composé d'un ensemble de textes écrits et reliés entre eux. C'est par cette base étymologique que le droit français donne une définition assez réductrice du Code civil. Effectivement, le Code...

.doc
28 févr. 2012

Arrêt Nicolo, Conseil d'Etat, 20 octobre 1989 : Le revirement de jurisprudence et la hiérarchie des normes

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit civil

Pour la première fois, dans l'arrêt CE, 20 octobre 1989, Nicolo, le CE accepte d'écarter une loi contraire à un traité, même si la loi est postérieure au traité. C'était une affaire anodine, Mr Nicolo était un requérant d'habitude. Il soutenait que la loi de 1977, relative à l'élection des...

.doc
27 févr. 2012

La présomption d'innocence : principes, effectivité et limites

Dissertation de 7 pages - Droit civil

La présomption d'innocence se définit comme un préjugé en faveur de la non-culpabilité, ce qui signifie que toute personne poursuivie pour une infraction est, a priori, supposée ne pas l'avoir commise et, ce, aussi longtemps, que sa culpabilité n'a pas été reconnue par un jugement irrévocable....

.doc
24 févr. 2012

L'enfant conçu, un sujet de droit ?

Dissertation de 3 pages - Droit civil

« La loi assure la primauté de la personne, interdit toute atteinte à la dignité de celle-ci et garantit le respect de l'être humain dès le commencement de sa vie ». L'article 16 du Code civil protège donc chacun dès les premiers signes de vie, protège l'être humain dès le...

.doc
23 févr. 2012

Le domaine d'application de la loi dans le temps

Dissertation de 3 pages - Droit civil

Il faut distinguer la question de l'application de la loi dans le temps de la question de l'applicabilité de la loi dans l'espace. Cette dernière a pour objet de déterminer le territoire et les personnes qui entrent dans le champ d'application de la loi nouvelle, alors que la première a pour...