Doc du juriste

Consultez plus de 42069 documents en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement >

7326 résultats

.doc
27 Oct. 2010

Commentaire d'arrêt de l'Assemblée plénière de la Cour de cassation du 1er décembre 1995 relatif à la détermination de l'objet du contrat

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit civil

La société Sumaco a conclu avec la CAT un contrat de location entretien d'installation téléphonique avec une redevance indexée. La convention stipule que des modifications demandées par l'administration ou l'abonné sont à la charge de ce dernier selon le tarif en vigueur. La CAT résilie le...

.doc
27 Oct. 2010

La distinction biens meubles et biens immeubles

Cours de 6 pages - Droit civil

Pour un juriste, les biens sont des droits. Les choses n'ont pour lui d'intérêt juridique que parce qu'elles sont objet de droits réels. Les biens peuvent être classés en plusieurs catégories, qui sont les distinctions biens corporels et incorporels, consomptibles et non-consomptibles, biens...

.doc
27 Oct. 2010

Les règlements autonomes

Dissertation de 5 pages - Droit civil

Depuis la Révolution française, de nombreuses sources de Droit ont fait leur apparition. On retrouve naturellement la constitution, les lois, les traités, mais encore la jurisprudence, qui émanent du pouvoir législatif ou de l'ordre judiciaire. Néanmoins, il existe également une source qui émane...

.doc
26 Oct. 2010

Faut-il introduire l'obligation de minimiser son dommage en droit français ?

Dissertation de 13 pages - Droit civil

Deux arrêts de la Deuxième chambre civile de la Cour de cassation du 19 Juin 2003 ont sonné le glas d'une ouverture du droit français à l'obligation de minimiser son dommage. L'emploi d'un visa de cassation commun, d'une grande généralité, n'a que solennisé la solution : « La...

.doc
25 Oct. 2010

L'évolution du concept de nation sous l'ancien régime et la révolution

Dissertation de 2 pages - Droit civil

En France, la vision moderne du concept de nation a été formulée par Ernest Renan, au XIXème siècle, de la manière suivante : « Ce qui constitue une nation, ce n'est pas de parler la même langue ou d'appartenir à un groupe ethnographique commun, c'est d'avoir fait ensemble de...

.doc
24 Oct. 2010

L'Etat, entre liberté et contrainte

Dissertation de 4 pages - Droit civil

L'Etat peut être défini comme le cadre spatial privilégié, au sein duquel s'affrontent et coexistent le pouvoir, qui peut être source de contraintes, et la liberté. Le terme d'Etat a un sens équivoque, pour les géographes, c'est la localisation d'une population déterminée. Mais l'Etat est...

.doc
24 Oct. 2010

Chambre commerciale 9 février 2010

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit civil

Cet arrêt de cassation sans renvoi rendu par la chambre commerciale de la cour de cassation le 9 février 2010 fait suite à l'assignation délivrée à l'encontre d'un avocat ayant exercé à titre individuel son activité, par le comptable des impôts souhaitant recouvrir des dettes nées de...

.doc
22 Oct. 2010

L'histoire du droit civil

Cours de 15 pages - Droit civil

Le droit est une science sociale, molle qui appartient aux sciences de l'homme et de la société, fonction de régir la vie en société, dans l'empire romain le droit s'opposait à la barbarie. Le droit vise à concilier les opposés, le droit va équilibrer la solution pour que les intérêts de...

.doc
22 Oct. 2010

Commentaire de l'arrêt société Lafon contre LGF : Cour de Cassation du 16 janvier 2007

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit civil

L'arrêt de Cassation rendu par la première chambre civile de la Cour de Cassation le 16 janvier 2007 réaffirme la possibilité donnée à une partie contractante de poursuivre l'exécution forcée de la convention. L'affaire concernée est la suivante : une société cède à une autre, par...

.doc
22 Oct. 2010

Première chambre civile de la Cour de cassation, 12 novembre 1998, 3 décembre 2002 et 7 juin 2006 - la modification d'un portefeuille de valeurs immobilières par le premier légataire

Commentaire d'arrêt de 6 pages - Droit civil

L'universalité définie comme « un ensemble de biens constitutifs d'un bien ayant une existence autonome, distincte de chacun des biens qui la compose » (F. Zénati et Th. Revet, Les biens, PUF), est la notion centrale autour de laquelle gravitent ces arrêts. Dans les deux premiers...

.doc
22 Oct. 2010

La recherche infructueuse d'une stabilité politique

Cours de 6 pages - Droit civil

La révolution française est une rupture, mais il y a des éléments de continuité entre l'ancien régime et l'après Révolution (Toqueville): il y a d'abord les hommes, les idées (projets de réformes), la structure... Trois principes émergent: • la liberté • l'égalité • la...

.doc
20 Oct. 2010

Le don, l'échange et la vente

Cours de 2 pages - Droit civil

Le don, l'échange et la vente sont trois contrats portant un certain nombre de similitude et pourtant il porte en des distinctions importantes ne serait-ce qu'au regard du but poursuivi. On distingue une sorte de hiérarchie, mais surtout historiquement il découle les uns des autres. En effet, le...

.doc
19 Oct. 2010

L'exigence d'un lien de causalité

Dissertation de 3 pages - Droit civil

Le lien de causalité est une condition indispensable de mise en œuvre de la responsabilité civile. Il se définit comme un lien de cause à effet entre le fait générateur et le dommage subi par la victime. L'établissement du lien de causalité est une opération complexe : elle suppose...

.doc
19 Oct. 2010

Commentaire d'arrêt de la 3ème Chambre civile de la Cour de cassation du 14 juin 2006 relatif au refus de renouvellement d'un bail

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit civil

Le bail est un contrat par lequel un propriétaire (le bailleur) loue à un tiers (le preneur) un bien immobilier affecté à une activité commerciale. Que se passe-t-il au terme du bail entre les cocontractants du contrat de bail ? La Cour de cassation rappelle dans cet arrêt du 14 juin 2006 que le...

.doc
19 Oct. 2010

Les paradoxes de la société du risque

Dissertation de 3 pages - Droit civil

Il est communément admis que le risque est partout, mais qu'est ce que le risque ? Le risque est un danger potentiel et aléatoire, identifié mais dont la réalisation est prévisible on ne sait où et quand. Partout nous sommes exposés au risque, dans tous les gestes du quotidien, nous sommes...

.doc
18 Oct. 2010

La règle de droit dans l'espace et dans le temps

Cours de 6 pages - Droit civil

Pour devenir officielle la loi doit paraitre au JO. Par cette publication devient applicable l'adage « nul n'est censé ignorer la loi. » Ainsi, la date d'entrée en vigueur de la loi est la date de publication de celle-ci, et sa date d'opposabilité est celle ou le JO a été rendu...

.doc
18 Oct. 2010

L'existence juridique des personnes physiques et les incapacités

Cours de 4 pages - Droit civil

Depuis 1848, tous les êtres humains possèdent la personnalité juridique, cette personnalité est acquise dès la naissance de l'être humain. Au contraire, les animaux ne sont pas dotés de la personnalité juridique et sont classés comme des choses. (Res nulius, n'appartiennent à personne) Ainsi, le...

.doc
18 Oct. 2010

La notion de droit objectif

Cours de 7 pages - Droit civil

Le droit est une faculté reconnue naturelle ou légale d'accomplir ou de ne pas accomplir un acte, c'est également un ensemble de règles qui régissent la conduite de l'homme en société et qui sont sanctionnés par la puissance publique, il s'agit alors du droit objectif. Ainsi, le droit objectif...

.doc
16 Oct. 2010

Deuxième chambre civile de la cour de Cassation, 28 mai 2009 - la responsabilité civile personnelle du préposé conducteur

Commentaire d'arrêt de 7 pages - Droit civil

L'autonomie de la loi du 5 juillet 1985, dite loi Badinter, semble proscrire toute intrusion du droit commun dans la prise en charge des accidents de la circulation. Toutefois, l'élimination des articles 1382 et suivants peut se révéler inéquitable lorsque le conducteur est un préposé. Tel était...

.doc
15 Oct. 2010

L'évolution du droit des régimes matrimoniaux

Dissertation de 4 pages - Droit civil

Le régime matrimonial désigne « l'ensemble des règles d'ordre patrimonial qui régissent, au cours et à la dissolution du mariage, les biens des époux et toutes les questions pécuniaires du ménage, tant dans les rapports entre époux que dans les relations de ceux-ci avec les tiers...

.doc
14 Oct. 2010

Cour de cassation, chambre civile 2, 28 février 1996

Commentaire d'arrêt de 2 pages - Droit civil

Au cours d'une soirée où elle avait été confiée à M. Bernard X, Sonia Y, âgée de 8 ans, a heurté le fils mineur de ce dernier qui portait une casserole d'eau bouillante, alors qu'elle courait. Cette dernière ayant été brûlée, sa mère, Mme Y, a demandé réparation de son préjudice à M. X ainsi qu'à...

.doc
14 Oct. 2010

Commentaire de l'article 1131 du Code civil : « L'obligation sans cause, ou sur une fausse cause, ou sur une cause illicite, ne peut avoir aucun effet »

Commentaire d'article de 3 pages - Droit civil

L'article 1131 est intégré dans un chapitre « les conditions essentielles de la validité des conventions ». La cause est une notion à laquelle le code civil fait référence (article 1131 à 1133) sans toutefois en donner définition. La cause est une condition de validité du contrat....

.doc
13 Oct. 2010

Chambre mixte de la Cour de cassation du 8 juin 2007

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit civil

En principe, la caution peut opposer au créancier les causes qui emportent l'extinction de la dette principale, en vertu du caractère accessoire du cautionnement. Pour autant, ce principe connait des exceptions appelées « exceptions purement personnelles ». Ainsi, au regard du...

.doc
13 Oct. 2010

Commentaire de l'arrêt de la Cour de Cassation (3ème chambre Civile) du 15/12/1993

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit civil

Dans les contrats synallagmatiques, les problèmes d'inexécution du contrat existent, il y a plusieurs solutions qui peuvent apparaître face à un tel fait l'exécution forcée ou même des obligations d'indemnisations. Cependant dans les contrats synallagmatiques il existe une autre...

.doc
13 Oct. 2010

Cour de cassation, Civ. 1ère, 22 février 1978

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit civil

L'erreur est une notion complexe, peu détaillée par le code civil, et que la doctrine a eu le plaisir d'interpréter par de nombreuses manières. Cet arrêt en date du 22 février 1978, retrace l'affaire poussin qui, selon Malinvaud, « a fait couler plus d'encre que de peinture » tant...

.doc
13 Oct. 2010

Cass. 3ème, civ, 17 janvier 2007

Commentaire d'arrêt de 2 pages - Droit civil

Par son arrêt en date du 17 janvier 2007, la Cour de Cassation réaffirme la solution de l'arrêt Baldus, tout en la précisant, en affirmant qu'aucune obligation d'information sur la valeur de la chose ne pèse sur l'acheteur. Dans les faits, M X marchand de biens, bénéficiaire de promesses de...

.doc
13 Oct. 2010

Le cas particulier du legs

Dissertation de 8 pages - Droit civil

Le droit des successions est un droit qui peut évoluer. En effet, l'essentiel des règles actuelles est identique à celle de 1804. Toutefois, il y a eu 2 moments clés. Premièrement, c'était la loi du 3 décembre 2001 qui a voulu moderniser le droit des successions et redonner une place de choix au...

.doc
13 Oct. 2010

La gestion des biens dans un couple

Cours de 12 pages - Droit civil

Le mariage n'est pas seulement une affaire de sentiments. Il comporte aussi des aspects juridiques, financiers et fiscaux qu'il faut connaître. Tout d'abord les formalités, le contrat de mariage (si les époux ont décide de le faire avant le mariage) la cérémonie, le nom des enfants et le choix de...

.doc
13 Oct. 2010

L'élément du prix dans le contrat du vente

Dissertation de 15 pages - Droit civil

Dans la vie on observe beaucoup de fois que divers individus s'engagent entre eux pour faire quelque chose comme par exemple une personne peut donner sa voiture à une autre où une personne peut louer où vendre son appartement a une autre etc. Ces engagements on les appelle des contrats. Le...

.doc
12 Oct. 2010

L'incrimination du recel de choses

Dissertation de 5 pages - Droit civil

Fidèle aux conceptions du droit romain et de l'ancien droit, le code pénal de 1810 sanctionnait le recel comme une forme de complicité de l'infraction d'origine. Ce régime juridique portait atteinte aux principes généraux du droit car il tenait pour un acte de complicité un comportement...