Doc du juriste

Consultez plus de 38773 documents en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement

2187 résultats

.pdf
24 Avr 2014

Cassation criminelle, 16 juillet 1997 - La détention provisoire

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit pénal

La détention provisoire peut être définie comme l'incarcération en maison d'arrêt, d'une personne mise en examen pendant tout ou partie de l'instruction préparatoire, et éventuellement jusqu'à ce qu'un jugement sur le fond soit rendu. C'est donc une mesure temporaire, privative de liberté,...

.doc
23 Avr 2014

Les spécificités de la responsabilité civile par rapport à la responsabilité pénale

Cours de 5 pages - Droit pénal

Cette définition du Littré ajoute la notion d'obligation à celle de responsabilité ; tout en ne mentionnant pas le terme faute. Dans une approche plus juridique, on a dans un premier temps confondu la responsabilité civile et la responsabilité pénale. Les principes de réparation et répression se...

.doc
10 Avr 2014

Arrêt du 12 décembre 2000 : la responsabilité pénale d'une collectivité territoriale suite à un accident

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit pénal

La responsabilité pénale peut être recherchée à l'égard de toutes les personnes morales, à l'exclusion de l'état. La règle concerne les personnes morales de droit privé comme celle de droit public. Mais cette dernière fait face à des restrictions, notamment lorsqu'il s'agit des collectivités...

.doc
10 Avr 2014

Arrêt du 2 décembre 1997: la faute de la personne morale

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit pénal

Personne n'a hésité à considérer la responsabilité pénale des personnes morales comme l'innovation la plus remarquable du nouveau Code pénal. Par les moyens dont elles disposent, les personnes morales sont souvent à l'origine d'atteintes graves à la législation sociale. Il était donc légitime de...

.doc
10 Avr 2014

Commentaire de l'arrêt de la Chambre criminelle de la cour de cassation du 14 décembre 2010

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit pénal

La complicité suppose nécessairement que le complice d'une infraction ait eu la volonté de s'associer à l'infraction principale. C'est pourquoi la complicité n'est, en général, pas retenue en matière non intentionnelle. Toutefois, la chambre criminelle de la Cour de cassation vient poser une...

.doc
08 Avr 2014

Commentaire de l'arrêt du 31 aout 2011 : les infractions non intentionnelles contre la vie et l'intégrité physique

Commentaire d'arrêt de 6 pages - Droit pénal

Le droit pénal réprime l'acte homicide lorsqu'il est volontaire, mais aussi lorsqu'il est involontaire. On peut comprendre que pour l'homicide involontaire, les peines encourues soient moins lourdes. L'homicide involontaire est une qualification pénale assez importante en droit pénal, les...

.doc
02 Avr 2014

L'exécution et l'abolition, le récit d'un homme de conviction : « La justice française ne peut plus être une justice qui tue » - Robert Badinter

Fiche de lecture de 6 pages - Droit pénal

La peine de mort, ou peine capitale, est rendue par les juridictions judiciaires. C'est la peine ultime, privative de liberté, rendue à la suite d'un procès pénal. Elle suppose le fait de donner la mort à un accusé reconnu coupable du crime qui lui est reproché. Même si elle a connu plusieurs...

.doc
01 Avr 2014

La victime d'une infraction contre la vie et l'intégrité physique

étude de cas de 6 pages - Droit pénal

Selon l'article 16-1 du Code Civil « Chacun a droit au respect de son corps. Le corps humain est inviolable ». Le Code pénal français organise quant à lui une protection particulière du corps humain et de son intégrité. Le législateur a en effet choisi de traiter des infractions contre les...

.doc
27 Mar 2014

Commentaire de l'arrêt de la Chambre criminelle de la Cour de cassation du 14 décembre 2010: complice et complicité

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit pénal

La complicité suppose nécessairement que le complice d'une infraction ait eu la volonté de s'associer à l'infraction principale. C'est pourquoi la complicité n'est, en général, pas retenue en matière non intentionnelle. Toutefois, la chambre criminelle de la Cour de cassation vient poser une...

.doc
27 Mar 2014

Commentaire d'arrêt de la Chambre criminelle de la Cour de cassation du 8 janvier 2003 : la complicité

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit pénal

La complicité en droit pénal peut être retenue à l'encontre d'un individu ayant facilité par un fait positif, ou même parfois par une inaction, la commission d'une infraction. Ainsi, le complice pourra se voir condamné au même titre que l'auteur de l'infraction alors qu'il ne l'est pas. Ce...

.pdf
27 Mar 2014

Commentaire d'arrêt de la Chambre criminelle de la Cour de Cassation du 15 novembre 2005 : la contrainte

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit pénal

La contrainte est une cause d'irresponsabilité pénale, elle doit cependant être imprévisible et irrésistible. L'arrêt de la Chambre criminelle de la Cour de Cassation rendu le 15 novembre 2005 est relatif à la contrainte. Le conducteur d'un véhicule a été pris de malaise alors qu'il roulait sur...

.pdf
27 Mar 2014

Commentaire d'arrêt de la Chambre criminelle de la Cour de cassation du 18 juin 2003 : la faute pénale intentionnelle

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit pénal

L'élément moral exige la commission d'une faute par l'auteur de l'acte matériel. La plupart des fautes sont des infractions intentionnelles qui supposent pour être constituées une intention. Dans certains cas, l'intention exigée est appelée dol général. Mais parfois, il faut quelque chose en plus...

.doc
26 Mar 2014

Commentaire d'arrêt de la Chambre criminelle de la Cours de cassation du 7 septembre 2005 : la complicité

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit pénal

Lorsqu'une infraction est commise à plusieurs, au moins une personne est l'auteur de l'acte. Les autres personnes n'y ont peut-être participé que partiellement, et peuvent être qualifiées de complices. Ces derniers peuvent être punissables, et dans certaines situations on parlait avant d'emprunt...

.doc
24 Mar 2014

Commentaire de l'arrêt de la Chambre criminelle de la Cour de cassation du 3 septembre 1996 : la tentative

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit pénal

Loysel, en disant « En tout méfait, la volonté est réputée pour le fait », défend une conception subjective de la tentative. C'est relativement à cette matière que s'est prononcée la Chambre criminelle de la Cour de cassation dans un arrêt rendu le 3 septembre 1996. En l'espèce, deux...

.doc
24 Mar 2014

Droit pénal spécial marocain

Cours de 25 pages - Droit pénal

Le droit pénal spécial est l'étude de l'ensemble des infractions et des peines applicables pour chacune d'elles. Le droit pénal spécial a historiquement précédé le de droit pénal général. D'un point de vue social : le droit pénal est la branche de droit qui détermine quelles sont les conduites...

.doc
20 Mar 2014

Les effets de la répartition tripartite des infractions

Dissertation de 4 pages - Droit pénal

Il n'y a quasiment jamais eu de contestations de la part des réformateurs de notre droit pénal de la répartition tripartite des infractions en crimes, délits et contraventions, car celle-ci s'impose par notre système judiciaire. Il y a une définition faite de ces infractions à l'article 111-1 de...

.doc
10 Mar 2014

Le tentative en droit pénal

Cours de 3 pages - Droit pénal

En droit pénal, pour qu'il y ait infraction, un acte matériel est toujours exigé, cependant pour que l'infraction demeure punissable il n'est pas absolument nécessaire que l'acte en question ait été mené à son terme et ait produit un résultat nuisible. C'est ici que réside le problème relatif...

.pdf
07 Mar 2014

Commentaire d'arrêt de la Chambre criminelle de la Cour de cassation du 17 décembre 2008 : la tentative punissable

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit pénal

La Chambre criminelle de la Cour de cassation s'est réunie le 17 décembre 2008 pour statuer sur la tentative punissable. A cette occasion, les juges du droit rendent un arrêt de cassation. En l'espèce, un homme qui connaissait d'importantes difficultés financières et, ne parvenant pas à vendre...

.doc
05 Mar 2014

Le principe de légalité et le juge

Dissertation de 3 pages - Droit pénal

« Nullum criminen, nulla poena sine lege » cette formulation latine de Feuerbach signifie que « nul crime, nulle peine sans loi », résume particulièrement bien ce qu'est le principe de légalité. Ce principe fut développé par Beccaria à la fin du XVIIIe siècle, ce fondement est primordial, car il...

.doc
05 Mar 2014

Eléments juridiques de structure pénale : l'exemple italien

Cours de 16 pages - Droit pénal

Le système pénal constitue l'instrument fondamental et insubstituable tourné vers l'assurance de la cohabitation sociale, et la punition est la nécessité de la tranquillité de la vie sociale. Au cours des siècles, les fins et les moyens des peines se sont transformés en relation à l'évolution des...

.doc
03 Mar 2014

Commentaire d'arrêt de la Chambre criminelle de la Cour de cassation du 7 septembre 2005 : le complice de l'infraction

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit pénal

Le Code pénal définit la notion de complicité à l'article 121-7 « Est complice d'un crime ou d'un délit la personne qui sciemment, par aide ou assistance, en a facilité la préparation ou la consommation. Est également complice la personne qui par don, promesse, menace, ordre, abus d'autorité ou...

.doc
15 Fév 2014

Le principe de légalité en droit pénal

Cours de 11 pages - Droit pénal

Le principe de légalité constitue le principe le plus important du droit pénal. Il ne peut pas apparaitre au premier abord comme un principe classique qui ne serait pas particulièrement victime de remise en cause. Ce principe de légalité subit de multiples assauts de remises en causes diverses....

.doc
15 Fév 2014

La détermination des responsables lors de l'infraction en droit pénal

Cours de 16 pages - Droit pénal

La responsabilité pénale se définit comme l'obligation pour une personne impliquée dans une infraction, d'en assumer les conséquences pénales. Cette responsabilité pénale se distingue de la responsabilité civile. Il existe en droit français, deux façons de répondre de la violation de la règle de...

.doc
15 Fév 2014

Les causes objectives d'irresponsabilité lors de l'infraction en droit pénal

Cours de 10 pages - Droit pénal

Ces causes d'irresponsabilité trouvent en principe leur source non pas dans la personnalité du délinquant mais dans des conditions extérieurs à celui-ci, des conditions qui entourent la commission de l'infraction. Les faits justificatifs retirent à l'infraction son caractère délictueux. Ils...

.doc
15 Fév 2014

L'élément moral de l'infraction en droit pénal

Cours de 14 pages - Droit pénal

Un individu a commis les faits mentionnés dans le texte d'incrimination : s'il est sain d'esprit, majeur, on pourra retenir sa responsabilité mais à condition qu'il ait commis une faute pénale. A côté de l'élément matériel de l'infraction, une place doit être réservée à l'élément moral qui...

.doc
15 Fév 2014

L'insertion de la loi pénale dans la hiérarchie des normes

Cours de 10 pages - Droit pénal

La loi pénale, comme les autres lois, n'échappe pas à la hiérarchie des normes. Qui dit hiérarchie dit mécanisme de contrôle, soumission de la norme inférieur à la norme supérieure. Il y a donc des mécanismes de contrôle. Le contrôle de la conformité de la loi à la constitution c'est le contrôle...

.doc
15 Fév 2014

Les causes subjectives d'irresponsabilité lors de l'infraction en droit pénal

Cours de 6 pages - Droit pénal

Elles tiennent à l'auteur lui-même beaucoup plus qu'à la situation dans laquelle il se trouve. Ces causes subjectives renvoient à l'exigence de la condition d'imputabilité. Pour pouvoir commettre une infraction et même une infraction non intentionnelle, encore faut-il que cette imputabilité...

.doc
15 Fév 2014

L'élément matériel de l'infraction en droit pénal

Cours de 19 pages - Droit pénal

L'infraction se trouve subordonnée à la présence d'une activité matérielle. L'élément matériel est le fait générateur de la responsabilité pénale. L'élément matériel est le comportement incriminé, le comportement qui a fait l'objet de l'incrimination c'est-à-dire la manifestation extérieure de...

.doc
15 Fév 2014

Le phénomène criminel en droit pénal

Cours de 5 pages - Droit pénal

Depuis les premiers temps, la criminalité n'a jamais cessé de se manifester. Il faut s'intéresser à la genèse de la délinquance. Comment devient-on délinquant ? Dans la tradition chrétienne, le délinquant est un pécheur, c'est une personne maitresse de ses actes et responsable de son destin...

.doc
15 Fév 2014

L'application de la loi pénale

Cours de 15 pages - Droit pénal

Lorsqu'un fait délictueux surgit, il faut définir quelle est la loi applicable. Une fois déterminée, il faut aussi préciser l'application de la loi pénale dans l'espace et dans le temps. 3 étapes : - La détermination de la loi applicable - L'application de la loi pénale dans l'espace -...