Doc du juriste

Base documentaire juridique en ligne

à partir de 9.95 € sans engagement de durée

à partir de 9.95 € Contrats, commentaires d'arrêt, dissertations, cours

Voir les offres

Sujets de mémoire en droit du travail

Voici quelques exemples de sujet de mémoire en droit du travail : Le harcèlement moral et la protection des salariés ; Le télétravail ; La responsabilité pénale du chef d'entreprise ; Le principe d'égalité aujourd'hui appliqué au traitement des salaires ; La supériorité des conventions collectives sur les autres normes

Cas en droit du travail

Credit Photo : Unsplash Breather

Le harcèlement moral et la protection des salariés

Depuis plusieurs années, on voit apparaître des cas de salariés ne pouvant plus supporter leur travail et la vie en entreprise, notamment à cause du harcèlement moral. Cette infraction définie à la fois dans le code pénal et dans le code du travail s'est vue redéfinir plusieurs fois. Mais il reste des différences entre les infractions pénale et social. De ce fait, existe-t-il une véritable protection des salariés dans l'interdiction de ce comportement ? La valeur socialement est-elle efficacement protégée ? De plus, le burn-out étant maintenant reconnue comme une maladie professionnelle faisant partie du tableau, fait-il partie intégrante de cette protection ?


Le télétravail

Aujourd'hui, de plus en plus d'entreprises et de salariés sont en faveur du télétravail. Celui-ci présente à la fois des avantages et des inconvénients, notamment sur le plan juridique en ce qui concerne les pouvoirs de l'employeur et les obligations du salarié. Dans quelles mesures, le régime juridique appliquer au télétravail est-il suffisamment protecteur des salariés, mais également de l'employeur alors qu'il n'y a pas de présence sur le lieu de travail et de contact direct et matériel ?


La responsabilité pénale du chef d'entreprise

Le chef d'entreprise est par définition celui auxquels sont subordonnés les salariés par le biais d'un contrat de travail. De ce fait, il exerce des pouvoirs de direction, de contrôle et de sanction sur l'activité des salariés. Ces pouvoirs permettent notamment de pouvoir lui reconnaître une responsabilité pénale alors qu'il n'aurait pas commis l'infraction lui-même. Une telle responsabilité est-elle légitime alors que la responsabilité pénale est en principe purement personnelle ? De plus, quid des délégations de pouvoir ?


Le principe d'égalité aujourd'hui appliqué au traitement des salaires

Le principe d'égalité est un principe de valeur constitutionnelle et supranationale. De ce fait, un tel principe a vocation à être efficacement appliqué. Les textes le défendent et pourtant la réalité n'y répond pas efficacement. En effet, alors que de plus en plus de mesures sont prises et de lois votées en faveur de l'égalité de traitement de salaires entre hommes et femmes, il existe toujours des disparités dans leurs traitement. Ce qui amène à se demander si le régime juridique en matière d'égalité de traitement des salaires est efficace et dans quelle mesure il gagnerait à être amélioré.


La supériorité des conventions collectives sur les autres normes

Le droit du travail présente la particularité d'avoir un autre niveau dans la hiérarchie des normes : les conventions collectives, accords collectifs, soit toute norme issue de la négociation collective. Un phénomène d'inversion de la hiérarchie des normes a été observé récemment. Il consiste à ce que la convention collective prône sur la loi, notamment quand elle est plus favorable pour le salarié par exemple. Un tel phénomène est-il juridiquement acceptable ? Dans ce cas, une norme collective qui serait reconnue supérieure à la loi dans son application pourrait-elle être contra legem ?