Doc du juriste

Comment faire un rapport de stage en droit ?

Au cours des études de droit, on est amené à accomplir des stages. Le rapport de stage sera l'aboutissement de cette expérience. Il a d'autant plus d'importance dans le cas des études de droit.

ABONNEZ-VOUS

Consultez tous nos documents en illimité !

img

à partir de 9.95 € sans engagement de durée

Voir les offres
Rapport de stage en droit

Credit Photo : Unsplash Icons8 team


Le rapport de stage en droit, qu'est-ce que c'est ?

Le rapport de stage est un exercice en soi qui se distingue du stage même. En effet, il sera le reflet de l'expérience vécue pendant plusieurs semaines en entreprise ou en cabinet d'avocat.

Il permettra aux professeurs de démontrer que l'étudiant a pu retirer quelque chose de ce stage, qu'il a évolué. Il ne s'agit ainsi pas simplement d'une exposition des tâches que l'on a pu accomplir au cours du stage. Le rapport de stage devra raconter ce qui a pu être réalisé, mais surtout ce que cela a apporté à l'étudiant. Ce rapport de stage sera l'équivalent d'un document qu'un juriste pourrait être amené à rédiger dans le cadre de sa profession. À cette fin, il est plus que conseillé et avantageux de prendre des notes tout au long du stage, pour ne pas réaliser celui-ci à partir de simples souvenirs plusieurs semaines plus tard, surtout s'il s'étend dans la durée.

De plus, et plus spécifiquement dans le cadre du droit, le rapport de stage doit être structuré. En temps ordinaire, tout rapport se doit de l'être, mais au surplus pour un étudiant en droit qui fonctionne depuis le début de ses études selon des cadres méthodologiques strictes.

Il est bien évident que toute originalité est possible pour l'élaboration des titres par exemple (« un dossier de responsabilité civile confiée de A à Z » au lieu d'un traditionnel titre « le dossier confié durant le stage »). L'originalité pourra démontrer l'investissement en quelque sorte dans le stage accompli.

L'étudiant ne se sera pas contenté de faire ce qu'il lui était demandé, mais il en aura tiré un véritable bénéfice personnel qu'il tient à retranscrire dans son rapport. MAIS il faut prendre garde à ne pas être excessif. En effet, le domaine du droit répond à des codes et une certaine rigidité, contrairement à d'autres domaines tels que la communication. Il est donc fortement recommandé de garder tout de même une certaine sobriété à cette fin (en évitant un festival de couleurs par exemple).


Le contenu et la forme du rapport de stage

En règle générale, les enseignants s'attendront pour la conception du rapport de stage à y retrouver plusieurs rubriques en termes de fond, qui peuvent être organisées librement.


La page de garde

Bien entendu, un rapport doit avoir une page de garde qui sera la première page vue par l'enseignant. Il s'agit ici d'indiquer le titre du rapport (il convient d'éviter de se contenter d'un simple « rapport de stage »), l'auteur, le maître de stage et l'entreprise, ainsi que l'université et l'année universitaire de l'étudiant.


La page de remerciements et le sommaire

Plus commodément viennent ensuite une page de remerciements et un sommaire reprenant les différents titres de rubriques présents dans le rapport.


L'introduction

Il s'agit ici de présenter le stage, sa durée, son lieu, le maître de stage et l'entreprise. Il est aussi souvent demandé de préciser comment le stage a été trouvé. Il serait alors de bon ton de mettre l'accent sur le fait que le stage a été trouvé seul si c'est le cas ou grâce à un réseau déjà formé par l'étudiant. Cela permet de démontrer que l'étudiant a su se montrer entreprenant et utiliser ses ressources.

Il doit être également présenté ici les raisons qui ont poussé l'étudiant à choisir ce stage. Par exemple, un étudiant souhaitant intégrer plus tard un service juridique en entreprise, pourrait trouver un intérêt à accomplir un stage dans un cabinet d'avocat pour l'ambivalence des tâches qu'il accomplit et la résolution des problèmes juridiques qui lui sont quotidiennement soumis.


La présentation de l'entreprise

Il faut ici présenter l'entreprise, le cabinet d'avocat ou le service juridique intégré. Cette présentation doit comporter les noms des responsables du lieu du stage, le nom du maître de stage spécifiquement.

Il est également question de citer le secteur d'activité de l'entreprise comme le secteur bancaire, ou la spécialité du cabinet d'avocat comme le droit des étrangers.


Un plan structuré

Il faut ensuite présenter les différentes tâches accomplies par le stagiaire et les problématiques juridiques auxquelles il a pu répondre. Il n'y a pas d'ordre spécifique, cela dépend de l'importance d'une tâche que l'étudiant donne sur les autres. Il peut par exemple avoir été amené à traiter d'un dossier comme un cas pratique. Il traitera alors de ce dossier comme de sa problématique principale.

En tout état de cause, l'étudiant doit au moins présenter un problème de droit dans son rapport. Cela permettra à l'enseignant correcteur de déterminer les compétences de juriste de l'étudiant mis en situation réelle. Cette problématique sera la principale. Mais il est bien entendu possible d'en présenter d'autres. Tout dépend de la durée du stage. Le contenu sera sensiblement différent selon qu'un stage ait pu durer deux semaines ou 6 mois.

Dans cette partie du rapport, l'étudiant devra expliciter au maximum et de manière non édulcorée les difficultés juridiques qu'il a pu rencontrer pour résoudre le problème de droit qui lui était soumis. Les solutions qu'il aura trouvées et les moyens qu'il aura employés pour faire face au cas présenté. Par exemple dans le cadre de la constitution des statuts d'une société, l'étudiant pourra préciser si au début il était perdu et comment il a procédé pour les créer. Il peut préciser qu'il a effectué des recherches dans les archives de l'entreprise, s'il s'est aidé de modèles trouvés sur les bases de données de l'entreprise et de quelles manières il a pu les compléter en effectuant des recherches sur la loi applicable à cette société.

Il est essentiel ici que l'étudiant démontre son raisonnement juridique en se montrant critique envers son travail.


Le bilan du stage et la conclusion

L'étudiant doit préciser ici l'expérience qu'il en a retirée, ou l'absence de celles-ci. Ce que cela a apporté à son projet professionnel en l'orientant par exemple sur un autre secteur en raison d'une tâche spécifique qu'il a pu accomplir durant son stage ou au contraire de la mauvaise expérience qu'il a eue.

Il s'agirait par exemple d'un étudiant voulant être notaire qui choisit alors plutôt de se diriger vers une autre profession, ou alors au contraire cela l'a conforté dans son projet professionnel.

Il est question aussi de faire le bilan des compétences ou qualités que l'étudiant aura pu acquérir/développer tel que le contact social par exemple s'il a été chargé de s'occuper de clients ou de personnes détenues dont il aura conduit l'entretien.

Cette dernière partie traduira l'évolution finale de l'étudiant. Il s'agit de la partie où l'étudiant doit se montrer critique envers lui-même.


Les annexes

Les annexes ne doivent pas être inutiles. Il doit s'agir par exemple des statuts de société rédigés par l'étudiant. C'est le travail effectué tel quel par l'étudiant durant son stage ; cest la démonstration des problématiques explicitées dans le rapport.



Les points essentiels non négligeables du rapport de stage en droit :

- Le regard critique et le raisonnement juridique démontré par l'étudiant dans le rapport.
- L'orthographe et la grammaire.
- Une certaine originalité.