Doc du juriste

Consultez plus de 41685 documents en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement >

Accueil › 
 Théorie des nullités

Théorie des nullités

Théorie des nullités

Nos documents

.doc
01 mai 2016

Les nullités en procédure pénale : protection, répression et encadrement

Dissertation de 5 pages - Procédure pénale

Au sens commun, la « nullité » qualifie le défaut absolu de talent, de valeur (dictionnaire Littré). Cette notion d’absence de valeur se retrouve dans la conception juridique des nullités, que l’on retrouve tant dans la matière pénale que dans la matière civile. En...

.doc
12 août 2002

La relation entre l'erreur et le dol

Dissertation de 5 pages - Droit civil

L'arrêt rendu le 21 février 2001 par la troisième chambre civile de la Cour de cassation rend compte de l'ambiguïté des rapports qu'entretiennent ces deux vices du consentement. D'une part, les fautes de l'errans et de son cocontractant apparaissent à travers les caractères de l'erreur et la...

.doc
31 mai 2006

Révocation du gérant de SNC. Cass com 26 novembre 2003

Commentaire d'arrêt de 8 pages - Droit des affaires

L'arrêt rendu par la Chambre commerciale de la Cour de cassation le 26 novembre 2003 est un arrêt de principe, portant sur la validité de la décision de continuation de la SNC postérieure à la révocation de l'un des associés gérants statutaires. I. La nullité de la décision de...

.doc
15 Nov. 2006

L'arrêt du 13 mars 1997 de la cour de cassation, 1ère chambre civile

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit civil

L’article 2012 dispose que le cautionnement ne peut exister que sur une obligation valable. La caution, en raison de son caractère accessoire, peut donc opposer au créancier la nullité de l’obligation principale. Mais, s’agissant de contrats à exécution successive, annulés...

.doc
20 juin 2007

La protection du caractère libre et éclairé du consentement

Étude de cas de 3 pages - Droit des obligations

Le consentement est, dans la création d’un acte juridique, l’adhésion d’une partie à la proposition faite par l’autre. L’échange des consentements entraîne l’accord de volonté qui lie les parties. Chacun des cocontractants doit pouvoir se rendre compte de ce à quoi...

.doc
07 Nov. 2007

Commentaire d'arrêt Cass. Civ 1ère, 16 Février 1953

Commentaire d'arrêt de 6 pages - Droit civil

Si le législateur combat souvent la jurisprudence, il arrive parfois qu’il la consacre. En effet les conditions de validité des clauses d’inaliénabilité étaient au commencement les fruits de la jurisprudence. Le législateur a codifié cette jurisprudence par la loi du 3 juillet 1971....

.doc
24 Mars 2008

Cours de cassation, 1ère chambre civile, 4 juillet 1995

Dissertation de 6 pages - Droit civil

Un proverbe indien énonce « Trompe moi sur le prix, mais ne me trompe pas sur la marchandise ». Cette citation pourtant lourde de bon sens ne s’illustre cependant pas en droit moderne français où le prix, élément essentiel de toute vente, reste un point sensible et source de conflits. Une...

.doc
14 avril 2008

L'intégrité des consentements

Dissertation de 12 pages - Droit civil

Pour qu’un contrat se forme valablement, il ne suffit pas que les parties soient en pleine possession de leurs facultés mentales. Contracter ce n’est pas seulement consentir. C’est plus exactement consentir en pleine connaissance de cause et librement. Cela signifie que si le...

.doc
08 juil. 2008

Quelle est la force juridique de l'expertise ?

Dissertation de 18 pages - Droit civil

De tous temps, les tribunaux ont eu recours à l'expertise. Ainsi les Romains, dont, nous sommes les héritiers, avaient recours aux Juratores, assujettis, comme leur nom l'indique, au serment. Longtemps en France on a eu recours à la preuve testimoniale pour déterminer la valeur des choses puis...

.doc
04 févr. 2009

Cour de cassation, 17 mars 1992 - la nullité pour fraude de la société

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit des affaires

La fraude, acte qui permet par le biais d’actes juridiques de se soustraire à la loi, est un système malheureusement assez souvent utilisé en droit des sociétés. Longtemps passée au travers de la sanction de nullité, pouvant frapper une société, la Cour de cassation, dans l’arrêt...

.doc
04 mai 2009

Chambre criminelle de la cour de cassation, 19 avril 2000 - la nullité des actes d'instruction

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Procédure pénale

La chambre d’instruction a une double mission : d’une part contrôler la régularité des actes d’instruction afin de les annuler ou non, et d’autre part décider si la nullité ne touche que l’acte irrégulier ou si elle s'étend à toute la procédure. Partant du...

.doc
07 Sept. 2009

Troisième chambre civile de la Cour de cassation, 9 mai 2005 - la vente de la chose d'autrui

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit des obligations

La vente est un contrat consensuel, le consentement des parties sur la chose et le prix suffit à parfaire le contrat, en vertu de l’article 1583 du Code civil. La vente se manifeste donc comme un moyen rapide de transférer la propriété d’une chose. En effet, l’article cité supra...

.doc
09 févr. 2010

La réticence dolosive

Dissertation de 4 pages - Droit des obligations

Pour qu’un contrat soit valable conformément au principe de l’autonomie de la volonté, il faut que les volontés des parties au contrat soient libres et qu’elles interviennent en connaissance de cause. Ainsi chaque partie au contrat doit être en mesure de déterminer la nature, le...

.doc
15 mai 2010

Cour de cassation, chambre sociale, 28 avril 1988 - le droit d'expression du salarié

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit du travail

La nullité d’un acte pourrait donc intervenir sans qu’aucun texte ne le prévoie. Une condition est tout de même posée, l’intérêt de la loi doit être « assez important ». La sauvegarde d’une liberté publique pourrait, semble-t-il être assez importante pour qu’en cas...

.doc
22 juil. 2010

La nullité du mariage

Dissertation de 3 pages - Droit de la famille

Selon plusieurs articles du Code civil, le mariage ne peut être contracté que sous certaines conditions : avoir 18 ans résolus (article 144), le consentement des deux parties (article 146)… Cette union légitime de l'homme et de la femme résultant d'une déclaration reçue en forme solennelle...

.doc
14 Mars 2011

Commentaire d'arrêt : Civ 1, 17 février 1958: les conditions de validité du contrat de vente

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit civil

Pour qu’une vente soit valable, il y a des conditions à respecter, notamment l’article 1583 du Code civil prévoit que « la vente est parfaite entre les parties et la propriété est acquise de droit à l’acheteur à l’égard du vendeur, dès qu’on a convenu de la chose et du...

.doc
28 Mars 2011

Troisième chambre civile de la Cour de cassation, 21 février 2010 - silence dolosif du vendeur et obligation d'information de l'acheteur professionnel

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit des obligations

L'article 1116 alinéas dispose que « Le dol est une cause de nullité de la convention lorsque les manœuvres pratiquées par l'une des parties sont telles qu'il est évident que, sans ces manœuvres, l'autre partie n'aurait pas contracté. » C’est donc un vice de consentement qui...

.doc
11 Mars 2012

Le droit commun des sociétés: la naissance des sociétés

Cours de 7 pages - Droit des affaires

Par société, on entend le contrat de société, mais aussi la personne juridique qui va naitre du contrat suite à l’immatriculation au RCS. Ainsi, l’attention sera portée sur le contrat (les statuts) et la personne morale. Lorsqu’elle est unipersonnelle, la société est créée par...

.doc
16 Janv. 2009

Pourquoi préparer la vente ?

Dissertation de 4 pages - Droit civil

Contrat spécial le plus connu, la vente est plus qu'une illustration célèbre de la théorie générale du contrat, son véritable modèle. La vente est un contrat translatif de la propriété d'un bien moyennant une contrepartie monétaire. Le Code civil la définit par le rapport d'obligations...

.doc
29 juil. 2009

Commentaire de l'arrêt rendu par la Première Chambre civile de la Cour de cassation le 3 juillet 1996 concernant le droit des obligations

Dissertation de 4 pages - Droit civil

La théorie de l'autonomie de la volonté affirme que ce qu'ont voulu les parties est nécessairement juste. Il apparaît alors particulièrement difficile de revenir sur les termes d'un contrat ainsi que sur son existence même si celui-ci présente un fort déséquilibre. Les contractants doivent...

.doc
14 Nov. 2018

Cour de cassation, 3e chambre civile, 4 mai 2016 - Les vices du consentement ; les manoeuvres préventives de protection du consentement

Commentaire d'arrêt de 6 pages - Droit civil

Si le droit français protège particulièrement la nécessité d'un consentement éclairé, ce dernier se doit aussi d'être libre. Il sera donc possible de rechercher, postérieurement à la conclusion du contrat, si le consentement d'un des cocontractants n'a pas été vicié sous l'empire de la violence,...

.doc
18 avril 2008

Civ. 1ère, 12 juillet 1989

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit des obligations

En vertu de l’article 1108 du code civil, la cause constitue un élément de validité du contrat. Le code civil ne définissant toutefois pas ce qu’est la cause, toute la difficulté repose sur ce qu’il faut entendre par cette notion de cause. Cette difficulté a par conséquent suscité...

.doc
13 févr. 2009

Première chambre civile de la Cour de cassation, 22 février 1978 - l'erreur sur la substance comme vice de consentement

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit des obligations

Les époux Saint-Arroman ont confié au commissaire-priseur Rheims, la vente aux enchères publiques d’un tableau attribué par tradition familiale à Nicolas Poussin. L’oeuvre fut inscrite au catalogue de la vente comme attribuée à l'École des Carrache. Cette dernière fût adjugée en février...

.doc
14 Mars 2011

Cas pratique : erreur sur la qualité substantielle de l'objet

Cas Pratique de 2 pages - Droit des obligations

Pierre a acheté, auprès d'un collectionneur chinois, en janvier 2000, une statue datant de l'époque Ming et représentant un célèbre empereur chinois. Il a acheté cette statue au prix de 100 000 euros et a exigé du vendeur un certificat d'authenticité, qui lui a ainsi été délivré. Cependant,...

.doc
26 Janv. 2012

Cass. com. 29 mai 1972 - L'abus de majorité

Commentaire d'arrêt de 1 pages - Droit des affaires

Problématique : En quoi cette décision vient-elle préciser la notion d'intérêt social, boussole permettant ainsi de caractériser l'abus de majorité et d'expliquer la nullité de la délibération découlant de cet abus ? Par cette décision, la Cour de cassation vient préciser la notion...

.pdf
03 déc. 2013

Commentaire d'arrêt de la Première Chambre civile de la Cour de cassation du 27 juin 2006 : l'erreur de droit

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit civil

« On ne saurait assimiler à une erreur de droit susceptible d’entraîner la nullité de la convention, l’erreur fondée sur une jurisprudence ultérieurement reconnue comme fausse », selon la Cour d’appel d’Aix-en-Provence, le 8 avril 1898. Dans un arrêt de la première...

.doc
06 juil. 2006

Commentaire d'arrêt : Cass. com. 22 juin 1999

Dissertation de 6 pages - Droit des affaires

Commentaire de droit des affaires relatif à l'arrêt de la chambre commerciale de la Cour de Cassation du 22 juin 1999. Sont abordés la redéfinition des critères de la fictivité, ainsi que le régime de la nullité des sociétés. Document de 6 pages environ au format Word.

.doc
11 avril 2008

Commentaire Cour de cassation, 3ème chambre civile du 7 juin 1983 relatif au système de condition potestative

Commentaire de texte de 5 pages - Droit civil

Théorie générale des obligations et plus précisément en rapport avec l'arrêt, dans le système de la condition potestative, à savoir si elle est valable ou ce qu'elle entraînerait si elle n'est pas accepté par le droit positif.

.doc
13 Oct. 2009

Commentaire de l'arrêt rendu par la Cour de cassation le 5 février 2002 : la nullité de la vente d'une oeuvre d'art pour erreur sur les qualités substantielles

Dissertation de 3 pages - Droit autres branches

En droit français, la conclusion d'un contrat doit revêtir plusieurs conditions essentielles afin d'être considérée comme valide. Cité dans l'article 1108 du Code civil, ces conditions sont au nombre de quatre, néanmoins ici c'est la seule condition du consentement qui va retenir notre...

.doc
13 avril 2011

Commentaire d'arrêt de la 1ère Chambre civile de la Cour de cassation du 17 mars 2010 relatif à la nullité du contrat pour conflit d'intérêts

Commentaire d'arrêt de 8 pages - Droit du travail

De la confrontation des thèses en présence, émanant du pourvoi en cassation et de la Cour de cassation, se pose la question de savoir si l'acte de souscription d'un contrat d'assurance-vie et l'acte de modification de la clause bénéficiaire d'un contrat au profit du curateur par le seul...