Doc du juriste

Consultez plus de 40672 documents en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement ›

Accueil › 
 Droit de propriété

Droit de propriété

  
Droit de propriété

Nos documents

.doc
02 juil. 2012

Commentaire d'arrêt, Chambre commerciale, Cour de cassation, 12 mars 1985, L'arrêt Bordas

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit civil

« Le patronyme est devenu [...] un signe distinctif qui s'est détaché de la personne physique qui le porte, pour s'appliquer à la personne morale qu'il distingue et devenir ainsi objet de propriété incorporelle », tel est l'effet dégagé du principe énoncé par cet arrêt rendu par la Chambre...

.doc
22 déc. 2008

Chambre commerciale de la Cour de cassation, 5 juin 2007 - le sous acquéreur, dans une action en revendication, due à une clause de réserve de propriété, peut-il opposer au vendeur initial les exceptions qu’il avait à l’encontre de son vendeur ?

Commentaire d'arrêt de 2 pages - Droit des affaires

Le 24/07/88, M. X a vendu à la société Miel quatre machines à crème glacée, en insérant au contrat une clause de réserve de propriété. Le 30/07/99, la société Miel a revendu l’une de ses machines à la société Arizona Snack. Mais, le 9/10/00, suite à une plainte de cette dernière société, la...

.doc
15 déc. 2008

La vente du fonds de commerce - publié le 15/12/2008

Fiche de 1 pages - Droit autres branches

Fiche de synthèse de Droit sur la vente du fonds de commerce. Quelles sont ses conditions de fonds, de forme et de publicité ? Quels sont ses effets sur le transfert de propriété, les obligations du vendeur et de l'acheteur et les garanties apportées par le vendeur ?

.doc
28 mai 2010

Conseil d'État, 21 juin 1935 - l’appartenance au domaine public

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit administratif

Le sieur Mougamadousadegnetoullah (Marécar) demeurant à La Grande Aldée s’est vu dresser un procès-verbal de contravention de grande voirie le 17 octobre 1931, d’un montant de 100 francs. Mais le sieur Marécar se voyait aussi contraint de remettre en l’état primitif la portion du...

.doc
03 Mars 2009

Le Code général de la propriété des personnes publiques

Dissertation de 5 pages - Droit autres branches

Ce code a introduit dans le droit positif la définition suivante : sous réserve de dispositions législatives spéciales, le domaine public d'une personne publique est constitué des biens lui appartenant qui sont soit affectés à l'usage direct du public soit affecté à un service public...

.doc
10 déc. 2009

L'aménagement comme critère du domaine public - publié le 10/12/2009

Cours de 5 pages - Droit administratif

Afin de pouvoir exercer pleinement sa mission d'intérêt général, l'Administration peut disposer de biens : l'ensemble de ces biens sont appelés domaine de l'Administration. Ce domaine possède un caractère dualiste puisqu'il existe des biens relevant du domaine privé de l'Administration, régis par...

.doc
23 Oct. 2017

La distinction de la vente avec les principaux contrats nommés

Cours de 3 pages - Droit des obligations

La donation comme la vente est un contrat translatif de propriété, mais la différence réside dans le fait que la donation est en principe un contrat unilatéral à titre gratuit où celui qui donne est mû par une intention libérale, il n'attend pas le versement d'un prix. Il y a tout de même un...

.doc
08 Oct. 2007

Cour de Cassation, 2ème chambre civile, 23 janvier 2003

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit des affaires

En matière de responsabilité du fait des choses, la Cour de cassation s'est montrée audacieuse à plusieurs reprises en affirmant tout d'abord à travers l'arrêt Teffaine du 16 juin 1896 (à propos des accidents du travail) qu'existait un principe général de responsabilité du fait des choses. Puis...

.doc
31 Oct. 2007

Cour de Cassation : 19 novembre 2002

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit civil

L’arrêt de Cassation, rendu le dix-neuf novembre 2002, présente un réel intérêt quant à la justification de la propriété des biens et des obligations qui composent le patrimoine d’une personne physique ou morale. Par un rappel des faits, on peut citer que Monsieur X a vendu à Madame B...

.rtf
31 déc. 2007

Le transfert de propriété et le transfert des risques : Cour de cassation, chambre commerciale, 19 octobre 1982

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit des affaires

Les effets du contrat de vente, tels le transfert de propriété ainsi que le transfert des risques, apparaissent, aux vues de la jurisprudence, comme étant des éléments problématiques certes, mais surtout essentiels. Le présent arrêt, rendu par la chambre commerciale de la Cour de Cassation le 19...

.doc
18 août 2011

Le champ d'application de la TVA: études de cas

TD de 21 pages - Droit fiscal

L'art.256.I du CGI dispose que ''sont soumises à la TVA, les livraisons de biens et les prestations de service''. Aussi l'art.256.II.1° du CGI précise que ''sont considérées comme livraisons d'un bien, le transfert de pouvoir disposer d'un bien meuble corporel''. Pour ce qui est du bien meuble...

.pdf
19 juin 2013

Commentaire de l’arrêt rendu par la Chambre commerciale de la Cour de cassation le 31 janvier 2012 : la clause de réserve de propriété

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit civil

La clause de réserve de propriété a un caractère ambigu. En effet, c’est à la fois un bon moyen pour le créancier de se garantir des défaillances de son débiteur. Mais, c’est aussi un procédé qui va à l’encontre des objectifs de la procédure de sauvegarde de l’entreprise. La...

.doc
16 juin 2009

Le transfert de propriété dans la vente

Dissertation de 5 pages - Droit civil

Le transfert de propriété a considérablement évolué au cours de l'histoire. En droit romain, la vente produisait une obligation de payer et une obligation de transférer la propriété de la chose. Le transfert se réalisait par un acte juridique distinct de la vente. Au fil du temps, le...

.doc
27 Oct. 2006

Commentaire de l’arrêt de la troisième chambre civile de la Cour de Cassation du 7 avril 1994

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit civil

Le problème de l’acquisition de la propriété d’un bien, alors que l’auteur n’en était pas le véritable propriétaire, a été longuement étudié, tant par les droits antérieurs que par les droits étrangers, chaque système juridique apportant sa propre réponse....

.doc
14 Mars 2009

Les régimes de déclassement et de changement d’affectation

Dissertation de 6 pages - Droit administratif

Les principes inhérents à la domanialité publique préservent l’intégrité et les objectifs de cette dernière : ainsi, on peut retenir l’insaisissabilité, l’inaliénabilité et l’imprescriptibilité. Cela ne signifie pas que le régime juridique de la domanialité soit figé. Un...

.doc
08 déc. 2009

Première chambre civile de la cour de cassation, 4 décembre 1990 - « en fait de meubles, la possession vaut titre »

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit civil

L’article 2279 alinéa 1 du Code civil dispose : « En fait de meubles, la possession vaut titre ». Selon la lecture que nous faisons de cet article, nous pouvons lui faire jouer à la foi un rôle probatoire, en ce qu’il attribue au possesseur la propriété de la chose et ce jusqu’à...

.doc
27 Janv. 2010

Première chambre civile de la Cour de cassation, 30 octobre 2008 - le défaut de remise de la carte grise, un élément caractérisant une possession équivoque ?

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit des affaires

L’article 2255 du Code civil définit la possession comme la détention ou la jouissance d’une chose ou d’un droit que nous tenons ou que nous exerçons par nous-mêmes, ou par un autre qui la tient ou qui l’exerce en notre nom. Aussi, la possession doit nécessaire être...

.doc
20 avril 2010

Cour de cassation, troisième chambre civile, 17 octobre 2007 - les conditions de la prescription acquisitive

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit des obligations

Dans l’arrêt du 17 octobre 2007 rendu par la troisième chambre civile de la Cour de cassation, les juges ont statué sur l’effet acquisitif de la possession. En l’espèce, un homme s’était vu confier une parcelle par un autre en 1938 une parcelle détenue depuis 1931 par...

.doc
14 mai 2010

Cour de cassation, première chambre civile, 27 janvier 1993 - le transfert de propriété

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit des obligations

En l’espèce, une société reçoit à titre de dation en paiement des caravanes de la part de son débiteur. Avant la remise de la créance, le dirigeant de la société débitrice vend à des tiers les biens formant la créance puis disparaît. Le créancier assuré contre le vol veut faire jouer son...

.doc
12 Nov. 2010

Cas pratique sur la liquidation d’un régime matrimonial

Étude de cas de 8 pages - Droit de la famille

Deux époux, Ben et Sylvie, divorcent. Quel va être le sort de leurs différents biens, propres et communs ? Avant leur mariage, les époux ont acquis un appartement à Paris pour moitié indivise chacun. L’époux Ben a reçu dans la succession de sa grand-mère une propriété dans le Morbihan...

.doc
22 juin 2009

Le juge judiciaire, juge de l'administration - publié le 22/06/2009

Cours de 7 pages - Droit administratif

Historiquement, foncièrement, en droit français, le juge protecteur des libertés est le juge judiciaire. Cela est symboliquement énoncé à l'article 66 alinéa 2 de la Constitution. Cet ancrage historique du juge judiciaire explique toute une série de jurisprudences, de lois qui vont confier...

.pdf
19 avril 2011

Commentaire d'arrêt de la 3ème Chambre civile de la Cour de cassation du 30 avril 2003 relatif à l'usucapion en matière de copropriété

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit civil

Le droit de la copropriété, tel qu'issu de la loi du 10 juillet 1965, distingue traditionnellement entre parties privatives et parties communes. Selon l'article 1 de cette loi, chaque copropriétaire dispose d'un ou plusieurs lots de copropriété. Un lot se définit comme un ensemble...

.doc
05 juin 2012

Commentaire d'arrêt, Cour de cassation, 1ère Chambre Civile, 31 octobre 2007, La clause d'inaliénabilité

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit civil

La clause d'inaliénabilité, qui peut se définir comme la décision prise par convention de conférer à certains biens un caractère d'inaliénabilité et donc d'insaisissabilité, a été pour la première fois admise par l'arrêt du 20 avril 1858, et cela à condition qu'elle soit limitée dans le temps et...

.doc
05 juil. 2016

Les impôts directs locaux : les taxes foncières et les taxes d'habitation

Fiche de 6 pages - Droit fiscal

On a des impôts qui sont au niveau de l’Etat. Cela témoigne bien du caractère unitaire de l’Etat Français. En France il y a une très forte centralisation fiscale. Il y a 90 à 95% de prélèvements qui vont à l’Etat. Il existe néanmoins des impôts locaux c a d que confiés par...

.doc
27 juin 2008

Le transfert des risques et de la propriété dans les contrats de vente et d’entreprise

Dissertation de 4 pages - Droit autres branches

Les effets du contrat de vente comme du contrat d’entreprise, tels le transfert de propriété ainsi que le transfert des risques, apparaissent, aux vues de la jurisprudence, comme étant des éléments problématiques certes, mais surtout essentiels. Le contrat de vente est un contrat par...

.doc
14 juin 2009

Cas pratique sur le divorce, la tromperie et les problèmes médicaux

Dissertation de 7 pages - Droit de la famille

Un homme qui soupçonne que sa femme le trompe engage un détective privé et découvre que sa femme est la maitresse d’un autre homme. Selon l’article 212 du Code civil, les époux se doivent mutuellement respect, fidélité, secours et assistance. D’après les faits, il apparaitrait...

.doc
28 juil. 2009

Troisième chambre civile de la Cour de cassation, 24 avril 2003 - la vente de la chose d'autrui

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit des obligations

Le Code civil, dans son article 1599, pose le principe selon lequel la vente de la chose d’autrui est nulle. Cette règle semble, a priori, évidente : il est impossible d’aliéner un objet sur lequel on ne dispose d’aucun droit. Cependant, en pratique, des situations complexes...

.doc
22 Nov. 2009

Troisième chambre civile de la cour de cassation, 11 octobre 2000 - le transfert de propriété et le transfert des risques

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit des obligations

Dans les contrats synallagmatiques, lorsqu’un des contractants ne peut exécuter son obligation en raison d’une cause qui lui est étrangère, la théorie des risques fait peser en général les conséquences de l’inexécution sur le débiteur. Ce dernier supporte alors les risques. Mais en...

.doc
01 févr. 2010

Cour de cassation, troisième chambre civile, 12 juillet 2000 - la notion de bonne foi et l’accession par incorporation artificielle

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit civil

Selon le doyen Cornu, « l’accession est un mode d’acquisition qui rend le propriétaire d’une chose principale maître de la chose accessoire qui s’y unit en procédant par une réunion de l’accessoire au principal » comme en témoigne la décision du 12 juillet 2000 de la...

.doc
05 févr. 2010

Le transfert de la propriété et des risques

Dissertation de 3 pages - Droit des obligations

Le droit romain distinguait trois obligations : l’obligation de prestare, l’obligation de facere et de non facere, et l’obligation de dare. Puis le législateur a établi deux obligations s’opposant, celle de faire ou de ne pas faire, et celle de donner. Aucune définition...