Doc du juriste

Consultez plus de 41502 documents en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement >

Accueil › 
 Droit à la chose

Droit à la chose

  
Droit à la chose

Nos documents

.doc
09 Janv. 2009

Première chambre civile de la cour de cassation, 6 décembre 1967 - nullité de la vente et charge de la preuve

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit des obligations

L’article 1315 du Code civil dispose que c’est « celui qui réclame l’exécution d’une obligation doit la prouver. Réciproquement, celui qui se prétend libéré, doit justifier le paiement ou le fait qui a produit l’extinction de son obligation ». Cet article nous montre...

.doc
12 Mars 2010

Cour de cassation, chambre criminelle, 4 mars 2008 - le vol d'une copie

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit pénal

Le contenu informationnel est une expression, devenue célèbre en matière de vol. En effet, le vol exigeant une chose matérielle est devenu de plus en plus subtil et immatériel surtout quand l’auteur n’appréhende pas matériellement la chose, mais la copie. Et ce problème a...

.doc
22 mai 2010

Cour de cassation, troisième chambre civile, 30 janvier 2008 - l'existence de vices cachés dans la vente d'un immeuble

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit des obligations

Dans cet arrêt, la Cour de cassation a dû montrer les limites quant à la possibilité pour les acquéreurs d'agir en réparation à la suite de la conclusion d'une vente. En l'espèce, par un acte authentique du 18 juillet 2002, les époux demandeurs ont acquis un immeuble à usage d'habitation. L'état...

.doc
27 Sept. 2010

1ère Chambre civile de la Cour de cassation, 22 février 1978

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit civil

Comme l’a dit Malinvaud, la toile de Poussin « a fait couler plus d’encre que de peinture » dans l’arrêt de la 1er Chambre civile de la Cour de cassation du 22 février 1978. En l’espèce, les époux saint-Arroman ont chargé le commissaire-priseur Rheims de la vente d’un...

.doc
19 juin 2014

Commentaire d'arrêt de la Troisième Chambre civile de la Cour de cassationdu 28 novembre 2001 : la responsabilité délictuelle

Commentaire d'arrêt de 2 pages - Droit civil

En l’espèce, une société assurée a fait effectuer des travaux de renforcement de son bâtiment par un entrepreneur assuré. Or cet entrepreneur sous-traita cet ouvrage à une autre société assurée également. Malheureusement, des désordres sur le bâtiment ont été constatés : une société subrogée...

.doc
04 Mars 2008

Commentaire comparé des arrêts de l'Assemblée plénière du 14 avril 2006 et de la 2ème Chambre civile de la Cour de cassation du 13 juillet 2006 concernant l'exonération de la responsabilité

Commentaire de texte de 3 pages - Droit civil

Les commentaires qui nous sont soumis traitent de l'exonération de responsabilité du gardien de la chose qui peut-être soit totale en raison du comportement de la victime qui présentait les caractères de la force majeure soit partielle en raison de la faute intentionnelle de la victime ne...

.doc
10 juin 2008

La responsabilité délictuelle - publié le 10/06/2008

Fiche de 3 pages - Droit civil

Si la faute est volontaire, on parle de délit civil. Si elle est involontaire, comme dans les cas d'accidents résultant de l'imprudence, on parle de quasi-délit. La faute peut être commise au travers d'un acte, tel que la violation d'une interdiction, des violences, etc. Dans certaines...

.doc
24 févr. 2011

Les conditions de formation du contrat - publié le 24/02/2011

Cours de 4 pages - Droit autres branches

[...] Les effets de l'offre : une offre engage son auteur. Une révocation prématurée de l'offre est considérée comme une faute ce qui veut dire que l'offreur sera responsable civilement. Cela signifie qu'il devra verser des dommages et intérêts. Il n'a pas le droit de revenir sur sa...

.doc
07 Mars 2016

Cour de cassation, 2e chambre civile, 21 juillet 1982, arrêt Desmares

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit civil

La cour d'appel de Reims, le 16 janvier 1981, reconnait comme responsable le conducteur de la voiture ayant renversé le couple. Un pourvoi en cassation sera alors formé par le conducteur. Dans quelles mesures est-il possible pour le gardien de la chose, instrument du dommage, de...

.doc
19 déc. 2012

La Révolution, le renversement de l'Ancien régime et la fondation d'un ordre nouveau

Cours de 20 pages - Histoire du droit

Des chercheurs se demandent si cette interprétation classique n'inverse pas l'ordre des raisons. Ne faudrait-il pas plutôt considérer que c'est la révolution qui a inventé les Lumières en voulant enraciner sa légitimité dans un corpus de texte et d'auteurs fondateurs (Voltaire, Rousseau,...

.doc
04 juil. 2007

Fiches sur les grands arrêts des contrats spéciaux

Cours de 12 pages - Droit autres branches

Fiches reprenant les arrêts fondateurs du droit des contrats spéciaux. Arrêts sur les avants contrats, les obligations du vendeur, le bail, le prêt, le mandat...

.doc
17 avril 2008

Cas pratique - Le fait d'autrui

Cas Pratique de 2 pages - Droit civil

Cas pratique de droit civil envisageant les différents types de responsabilités délictuelles, notamment le fait d'autrui.

.doc
16 Janv. 2012

La répartition du risque : la responsabilité civile

Cours de 3 pages - Droit civil

La mise en oeuvre de la responsabilité exige la réunion de trois conditions : le fait générateur, le dommage et le lien de causalité.- Le fait générateur est le comportement ou l'événement qui se trouve à l'origine de la mise en cause de la responsabilité. Il s'agit d'un fait personnel (= une...

.doc
20 Oct. 2002

Commentaire d'arrêt, CIV. 1ère, 30 mars 1999

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit civil

L'article 1604 du code civil définit la délivrance comme « le transport de la chose vendue en la puissance et possession de l'acheteur », ce qui doit être compris comme l'obligation pour le vendeur de laisser la chose vendue à la disposition de l'acheteur pour qu'il en prenne...

.doc
20 déc. 2006

Commentaire de l'arrêt rendu le 5 avril 2005 par la première chambre civile de la Cour de Cassation

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit du travail

Alors que le contrat d’entreprise consiste en l’accomplissement d’un travail, le contrat de dépôt quant à lui revient à recevoir la chose d’autrui en vue de la conserver et la restituer en nature. Toutefois pour la réalisation du contrat d’entreprise, il est...

.doc
21 Mars 2007

Arrêts de la 2ème Chambre civile de la Cour de cassation du 24 février 2005

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit autres branches

Du fait de la brièveté et du caractère abstrait de l’article 1384 al. 1 du code civil, la responsabilité du fait des choses a soulevé beaucoup de questions et ce même après l’arrêt Jand’heur de la Cour de cassation de 1930 définissant ce régime de responsabilité. Ainsi, les...

.doc
02 mai 2007

Commentaire de l'arrêt Cass. com. 24 septembre 2003

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit des affaires

Si le code civil Français accorde une valeur prépondérante au consentement dans les conditions de formation du contrat, son existence ne saurait suffire à rendre l’acte parfait. Le droit des obligations ne prend en effet pas en compte une volonté éthérée, mais une volonté assise sur...

.doc
28 déc. 2007

La nature juridique du contrat de prêt

Dissertation de 3 pages - Droit civil

La notion de contrat réel fait partie des dispositions du Code civil qui sont aujourd’hui les plus contestées par la doctrine et la jurisprudence. Trouvant son origine dans le droit romain, elle est employée de nos jours en matière de prêt, de gage ou de dépôt. Cette conception peut...

.doc
04 mai 2008

Commentaire de l'article 1788 du Code Civil

Dissertation de 3 pages - Droit civil

« A méchant ouvrier, point de bon outil ». Ce proverbe français est bien connu : le mauvais ouvrier qui fait du mauvais travail mettra ses maladresses sur le compte de ses outils. Et pourtant, en considérant les articles du titre VIII « Du contrat de louage » du code civil, le...

.doc
10 juin 2008

La dation en paiement

Dissertation de 5 pages - Droit civil

Dans Lettres à son frère Théo, VAN GOGH avait déjà implicitement évoqué la notion de dation en paiement. En reprenant ses propres termes : « Moi qui n’ai pas le sou, dans ce cas-ci je dis toujours que l’argent est une monnaie et la peinture en est une autre ». En droit...

.doc
04 Sept. 2009

L'autorité des décisions du Conseil Constitutionnel - publié le 04/09/2009

Dissertation de 5 pages - Droit constitutionnel

Le débat persiste aujourd'hui quant à savoir si le conseil constitutionnel est un organe politique ou juridictionnel. Le résultat d'un tel débat est susceptible d'affecter l'autorité des décisions de cette haute juridiction. Le conseil constitutionnel, organe collégial, est aujourd'hui...

.doc
21 Sept. 2009

L'assurance de dommage

Dissertation de 2 pages - Droit des obligations

Le but de cette assurance est l’indemnisation des victimes d’un sinistre causé par un fait juridique ou par une inexécution contractuelle. En conséquence, le régime de l’assurance de dommage va varier en fonction des hypothèses, des types de sinistres, mais il va aussi varier...

.doc
02 avril 2010

Cour de cassation, 14 janvier 2010 - la charge de la preuve

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit des obligations

Dans un premier arrêt du 14 janvier 2010, la Cour de cassation se penche sur un contrat de prêt consenti par un établissement de crédit, au profit d’un particulier. La conclusion d’un tel contrat de prêt a alors pour effet de mettre une obligation de remettre la chose à la charge...

.doc
14 Mars 2011

Commentaire d'arrêt : Civ 3, 2 avril 1979: les avant-contrats de vente

Commentaire d'arrêt de 6 pages - Droit civil

Le plus souvent, une vente est conclue par étape, notamment lorsqu’il s’agit de la vente d’un bien ayant une valeur importante par exemple un bien immobilier. Le contrat ne se résume pas, dès lors, à la seule rencontre d’une offre et d’une acceptation. En effet, il peut...

.doc
14 Mars 2011

Cas pratique : erreur sur la qualité substantielle de l'objet

Cas Pratique de 2 pages - Droit des obligations

Pierre a acheté, auprès d'un collectionneur chinois, en janvier 2000, une statue datant de l'époque Ming et représentant un célèbre empereur chinois. Il a acheté cette statue au prix de 100 000 euros et a exigé du vendeur un certificat d'authenticité, qui lui a ainsi été délivré. Cependant,...

.pdf
18 Mars 2012

Arrêt de la première chambre civile de la Cour de cassation, le 7 février 2011 : la responsabilité des commettants

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit des obligations

L’arrêt qui nous est ici offert à commenter est émis par la première chambre civile de la Cour de cassation au 7 février 2011. De cassation, cet arrêt vise les principes de l’autorité de la chose jugée au pénal et de la responsabilité in solidum, mais surtout et ce sera là le...

.doc
25 févr. 2013

Commentaire d'arrêt de la 3ème Chambre civile de la Cour de cassation en date du 22 septembre 2010 : la dation en paiement

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit civil

La dation paiement est de tous les temps et de tous les lieux. Toujours et partout, l'on a vu et l'on verra un débiteur s'acquitter de son obligation en remettant à son créancier une chose différente de celle qu'il doit. Combien d'artistes, avant que la gloire ne les couronne, ont réglé...

.doc
29 mai 2013

La question des motifs décisifs dans la jurisprudence et la doctrine

Dissertation de 7 pages - Droit civil

L'autorité de la chose jugée est au cœur de nombreux débats, due notamment au fait que la jurisprudence l'a récemment redéfinie. En effet par son arrêt de 2006 elle fait de cette notion un instrument de loyauté procédurale, en posant le principe de concentration des moyens comme...

.doc
17 Janv. 2011

Commentaire de l'arrêt de la Cour de cassation du 12 novembre 2008 relatif à la délivrance

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit civil

« Le raisonnable n'est pas une planche de salut à l'usage des négligents et des étourdis. » Le professeur Voiron nous explique par ces mots que le délai raisonnable, qui peut être octroyé par les juges, n'est pas un principe permettant à un débiteur étourdi d'exécuter son obligation sur du long...

.doc
07 Mars 2016

Cour de cassation, 2nde chambre civile, 6 avril 1987 - Responsabilité civile et faute de la victime

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit des obligations

Conformément à la pensée de Cornu, en sa conception civiliste la responsabilité se définit comme « l’obligation de répondre civilement du dommage que l’on a causé à autrui ». C’est ainsi sur une problématique antinomiquement relative à l’exonération de la responsabilité du...