Doc du juriste

Consultez plus de 41531 documents en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement >

Accueil › 
 Délinquance

Délinquance

  
Délinquance

Nos documents

.doc
25 mai 2010

Le délinquant étranger et le droit pénal français

Dissertation de 4 pages - Droit pénal

Le droit pénal français ne peut s’appliquer que pour des infractions incluant la France au sens large, c’est-à-dire son territoire, un des ses ressortissants ou encore un des ses intérêts. En effet, en matière d’application de la loi pénale dans l’espace, aucun État n’est...

.doc
14 juin 2010

La libération conditionnelle

Cours de 15 pages - Procédure pénale

La libération conditionnelle est un mode d’exécution d’une peine privative de liberté qui consiste à poursuivre sa peine en dehors de la prison, moyennant certaines conditions à respecter. Ce système apporte une garantie à la protection de la société, car elle s’appuie sur la...

.doc
21 juil. 2010

Le délinquant et la responsabilité pénale

Cours de 42 pages - Droit pénal

Ce document est un cours complet et synthétique de droit pénal, sur le thème de la responsabilité. En voici quelques extraits : "L’infraction, fait juridique, est avant tout un fait humain. Elle ne produit de conséquences pénales que si on peut la relier à un délinquant responsable. Notion...

.doc
04 Nov. 2009

Le nouveau visage de la réponse pénale - publié le 04/11/2009

Dissertation de 4 pages - Droit pénal

La notion générale de peine peut être qualifiée de sanction administrative, mais traditionnellement, on distingue entre les peines qui sont tournées vers la punition, et les mesures de sûreté qui sont tournées vers la prévention. Le nouveau Code pénal a renoncé aux mesures de sûreté et a employé...

.doc
12 Nov. 2009

Conseil d'Etat, 1er février 2006 - la responsabilité sans faute fondée sur la garde d'autrui

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit administratif

Pour engager la responsabilité de l’Etat on doit se demander s’il y a eu un préjudice, et s’il y a eu un fait dommageable. Ensuite, y a-t-il un lien de causalité entre le préjudice subi et cette activité dommageable ? Le fait dommageable est-il imputable à l’Etat ? Si...

.doc
15 févr. 2014

Le phénomène criminel en droit pénal

Cours de 5 pages - Droit pénal

Depuis les premiers temps, la criminalité n'a jamais cessé de se manifester. Il faut s’intéresser à la genèse de la délinquance. Comment devient-on délinquant ? Dans la tradition chrétienne, le délinquant est un pécheur, c’est une personne maitresse de ses actes et...

.doc
16 Sept. 2009

Le nouveau visage de la réponse pénale

Dissertation de 2 pages - Droit pénal

Pour Beccaria, pour que n’importe quelle peine ne soit pas un acte exercé par un seul ou par plusieurs contre un citoyen, elle doit être publique, prompte, nécessaire, la moins sévère possible dans les circonstances données, proportionnées au délit et déterminées par la loi. Ainsi,...

.doc
31 Mars 2010

Benoit Garnot, "Crime et justice aux XVIIe et XVIIIe siècles", 2000

Fiche de lecture de 8 pages - Histoire du droit

L’histoire de la criminalité s’est longtemps limitée à l’étude des institutions judiciaires et de la procédure criminelle et le XVIIIe siècle a été largement privilégié par les historiens. Mais le changement culturel généralement décrit en matière de criminalité est en fait limité...

.doc
11 juin 2010

Conseil d'État, 13 novembre 2009 - la responsabilité sans faute

Commentaire d'arrêt de 6 pages - Droit pénal

En l’espèce, dans la nuit du 25 septembre 2005, trois mineurs délinquants, placés sur décision judiciaire dans un foyer public (direction départementale de la protection judiciaire de la jeunesse) d’action éducative, agressent M. Cyril P, majeur en danger faisant l’objet d’une...

.doc
19 juin 2010

Le défendeur à l'action civile

Cours de 2 pages - Droit pénal

Le défendeur voit sa responsabilité recherchée sur le terrain pénal comme sur celui du civil. Mais l'action civile comporte un nombre de défenseurs plus étendu que de personnes ayant réalisé l'infraction : l'auteur, les garants du délinquant et ses éventuels héritiers. Il y a un certain nombre de...

.doc
07 Nov. 2011

Faut-il juger les irresponsables ? - légalité et non-imputabilité

Dissertation de 6 pages - Droit pénal

Depuis la recodification du Code pénal, en 1994, les solutions juridiques relatives à la responsabilité pénale des délinquants ont évolué. En effet, la conception du Code pénal de 1810 concernant la responsabilité pénale était principalement développée à l'article 64. Il était donc considéré...

.doc
16 juil. 2010

Commentaire d'arrêt du Conseil d'Etat du 13 novembre 2009 relatif à la responsabilité sans faute de l'Etat

Cours de 8 pages - Droit administratif

L'arrêt du 13 novembre 2009 marque une significative extension du champ d'application de l'arrêt du 11 février 2005 Gie Axa Courtage en consacrant un nouveau régime de responsabilité de plein droit de l'Etat du fait des mineurs délinquants placés en foyer d'action éducative. En l'espèce, dans la...

.doc
17 févr. 2010

Les causes subjectives d'irresponsabilité ou d'atténuation d'irresponsabilité pénale liées au discernement

Dissertation de 15 pages - Droit pénal

Le discernement renvoie au développement des facultés mentales, intellectuelles chez un individu. Ce développement n’est pas achevé chez les enfants, mineurs. Par ailleurs, ce développement peut être achevé, mais peut être perturbé lorsqu’une personne est atteinte de troubles mentaux....

.doc
20 juin 2011

La responsabilité pénale des mineurs - publié le 20/06/2011

Dissertation de 5 pages - Droit constitutionnel

Le droit romain soumettait déjà les jeunes délinquants à un régime particulier. Rompant avec le système juridique prévalant sous l'Ancien Régime, qui ne faisait aucune différence entre les adultes et les enfants en ce qui concerne la responsabilité pénale, il faut attendre les premières années du...

.doc
16 févr. 2009

Trouble mental et responsabilité pénale

Dissertation de 6 pages - Droit pénal

La situation des délinquants atteints d’un trouble mental qui se situe à la frontière de la psychiatrie, de la criminologie et de la science pénitentiaire, n’a pas toujours été envisagée de la même façon par le droit au fil du temps. Le droit romain admettait déjà...

.doc
15 Sept. 2009

Conseil d'Etat, 1er février 2006 - responsabilité de l'Etat face aux faits d'un mineur placé par décision judiciaire

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit administratif

En l’espèce, un mineur, confié par le juge des enfants à une association, met le feu à une habitation voisine de l’association lors de sa liberté surveillée. L’assureur de l’association se voit alors dans l’obligation d’indemniser les victimes, ce qu’il fait...

.doc
17 déc. 2009

Droit pénal général : la notion de criminalité

Cours de 3 pages - Droit pénal

Aujourd’hui, le droit pénal est un droit très visible dans nos sociétés. Il s’exprime à travers des représentants et ainsi tout le monde a l’impression de le connaître. Le procès pénal est un procès très particulier. Il n’est ni civil ni administratif. Le procès pénal est un...

.pdf
03 juin 2009

La procédure pénale : juridictions pénales, actions en justice nées de l'infraction et phase du procès pénal

Dissertation de 61 pages - Droit pénal

Dans une société démocratique, l'auteur d'une infraction pénale ne peut être puni qu'après avoir été jugé et condamné par les juridictions instituées par cet effet. Entre l'infraction et la peine se situe nécessairement un procès. Ce procès pénal doit être largement entendu, car dans un premier...

.doc
14 août 2009

La politique de la tolérance zéro est-elle efficace pour lutter contre l'insécurité ?

Cours de 2 pages - Droit autres branches

Largement mise en place aux États-Unis, la politique de tolérance zéro s'est montrée particulièrement efficace pour faire reculer les chiffres de la délinquance. D'autant que la permissivité et le manque de sévérité de notre société et des institutions judiciaires sont à l'origine du...

.pdf
09 Mars 2012

Arrêt du 8 novembre 2000, Cour de cassation, Chambre criminelle : Le particularisme du statut du Juge pour enfants, en matière pénale

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit pénal

A la différence des juridictions répressives de droit commun, les juridictions répressives d'exceptions ne sont compétentes que pour juger les infractions dont la connaissance leur est attribuée par une disposition formelle de la loi. La compétence des juridictions répressives leur est dévolue...

.doc
26 mai 2014

Les fonctions de la peine

Dissertation de 4 pages - Droit pénal

La peine est traditionnellement définie comme un châtiment infligé au délinquant en rétribution de l’infraction qu’il a commise. La peine est prononcée par le tribunal au nom de l’autorité souveraine et manifeste la réaction de la société face à un comportement qu’elle refuse...

.doc
08 Janv. 2010

Droit pénal des mineurs : Loi du 5 mars 2007

Dissertation de 3 pages - Droit pénal

La loi du 5 mars 2007 s'inscrit dans la lignée de la loi du 9 septembre 2002, dans la mesure où elle s'efforce de rechercher un équilibre entre prévention, éducation et répression. Cette nouvelle loi poursuit le durcissement de la répression pénale à la délinquance des mineurs sans...

.doc
05 avril 2018

Les spécificités de la justice des mineurs

Dissertation de 4 pages - Droit pénal

"En élevant l'enfant, nous élevons l'avenir", affirmait Victor Hugo, montrant ainsi la nécessité de l'éducation et de la protection de la jeunesse pour construire le futur. La justice a dû tenir compte de ces spécificités et se doter de règles particulières dérogatoires au droit commun....

.doc
19 Mars 2008

Claude Halmos, "Pourquoi l'amour ne suffit pas"

Dissertation de 10 pages - Droit pénal

Le livre Pourquoi l'amour ne suffit pas, a été écrit par Claude Halmos et publié par les éditions Nil en novembre 2006. Dans cet essai, elle s'intéresse à ce qu'elle nomme « la construction l'enfant ». Elle procède à une analyse des relations parents/enfants enfants/justice. Grâce à cet ouvrage...

.doc
10 mai 2006

Les atteintes involontaires à la vie et à l'intégrité physique

Dissertation de 12 pages - Droit pénal

Il s’agit d’infractions prévues et réprimées par les articles 221-6 à 221-8 (atteintes involontaires à la vie) et 222-19 à 222-21 (atteintes involontaires à l’intégrité de la personne). Ces infractions ont une grande importance sociologique, car elles sont génératrices...

.doc
22 Sept. 2008

La fonction répressive de la loi pénale

Dissertation de 9 pages - Droit pénal

La loi pénale apparaît comme ayant pour premier objectif la répression. On ne peut pas mettre en doute cette fonction. En effet, la loi pénale vise à garantir la protection de la société, et ce, par le biais d’une peine applicable au délinquant. Mais en réalité, la fonction répressive...

.doc
09 Mars 2003

Conscience, connaissance et volonté dans la théorie de l'élément moral

Dissertation de 4 pages - Droit pénal

Il paraît intéressant de s'interroger sur l'agencement de ces différentes notions dans la théorie de l'élément moral. Nous nous intéresserons donc dans une première partie à la recherche de l'intention du délinquant dans la théorie de l'élément moral (I), puis à la présomption de l'intention du...

.doc
12 Nov. 2007

Le mineur et le droit pénal

Dissertation de 3 pages - Droit pénal

Emile Garçon, grand pénaliste, écrivait déjà en 1922 dans son traité de droit pénal : « le problème de l’enfance coupable demeure l’un des problèmes les plus douloureux de l’heure présente (...) La criminalité s’accroît dans des proportions fort inquiétantes et l’âge...

.doc
22 Mars 2008

L'attitude du droit pénal à l'égard de la prescription de l'action publique

Dissertation de 4 pages - Droit pénal

Héritières du Code d’instruction criminelle de 1808, les règles de la prescription de l’action publique (PAP), telles qu’applicables aujourd’hui, sont resté inchangées dans leurs grandes lignes depuis près de deux siècles ce qui démontre la remarquable pérennité de cette cause...

.doc
28 juin 2006

Le traitement judiciaire de la récidive après la loi du 12 décembre 2005

Dissertation de 5 pages - Droit pénal

La récidive est une circonstance aggravante générale qui s’applique chaque fois qu’une personne, après avoir été condamnée définitivement pour une première infraction (premier terme), en commet une nouvelle (second terme), dans des conditions définies par la loi. L’aggravation de...