Doc du juriste

Consultez plus de 42076 documents en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement >

Dissertation en Droit pénal 121 à 150

921 résultats

.doc
20 févr. 2013

La répression des crimes et délits en droit pénal

Dissertation de 2 pages - Droit pénal

La commission des crimes et délits entraîne l'application des sanctions ou des peines contre leurs auteurs, car la commission de toute infraction doit être réprimée par les juges aux termes de la loi. Les crimes et les délits sont des infractions qui donnent lieu à des actions judiciaires pour...

.doc
20 févr. 2013

Les alternatives à la poursuite

Dissertation de 8 pages - Droit pénal

A l'heure actuelle de la médiatisation de la justice, et plus particulièrement de la procédure pénale, les alternatives à la poursuite se trouvent au cœur d'un débat important et constituent plus particulièrement un sujet constant pour les journalistes qu'il s'agisse pour eux, de les...

.doc
07 févr. 2013

La condamnation des infractions par le juge pénal

Dissertation de 3 pages - Droit pénal

Le droit prévoit des règles juridiques applicables aux actes ou aux comportements qui portent atteinte à la loi. Les actes ou les comportements des personnes physiques ou morales qui réalisent la violation de la loi entraînent l'application de la part des juges qui sont chargés de la protéger et...

.doc
30 déc. 2012

Conseil constitutionnel et droit pénal

Dissertation de 8 pages - Droit pénal

Le Conseil constitutionnel a acquis depuis 30 ans une position éminente dans le paysage juridique et politique français. En peu de temps, une tradition, des habitudes s'effondraient, obligeant chacun à repenser le système juridique et politique pour intégrer le jeu de ce nouvel acteur....

.doc
17 déc. 2012

Le renforcement de l'action contre la récidive et la difficile conciliation entre ses objectifs contradictoires

Dissertation de 6 pages - Droit pénal

Depuis quelques années, le thème de la récidive est devenu une véritable préoccupation criminelle en France. Des faits divers à fort impact médiatique ont remis sur le devant de la scène la question du suivi des délinquants dangereux et la question des risques de récidive. Des études récentes ont...

.pdf
10 déc. 2012

La criminalité liée à la vente et à la consommation de cannabis

Dissertation de 14 pages - Droit pénal

Sola dosis facit venenum, le poison est dans la dose. Il aura fallu attendre la Renaissance et les travaux de Paracelse ainsi qu'une nouvelle émulation intellectuelle pour considérer les drogues autrement, naguère diabolisées. Plus récemment, le XXème siècle a été le théâtre d'un véritable...

.doc
05 déc. 2012

La découverte des faits nouveaux lors de l'instruction

Dissertation de 4 pages - Droit pénal

Le statut du juge d'instruction, traditionnellement objet de critiques tant doctrinales que politiques, s'avère juridiquement circonscrit. La législation actuelle structurant cette fonction, et notamment en cas de découverte de cas nouveaux au cours d'une instruction, confirme bien le contrôle...

.doc
07 Nov. 2012

La mise en oeuvre de l'irresponsabilité des malades mentaux

Dissertation de 6 pages - Droit pénal

Si les malades mentaux, c'est-à-dire les personnes frappées d'un trouble de l'esprit ou du comportement altérant leur discernement ou le contrôle de leurs actes, étaient autrefois considérés comme possédés du démon du fait des péchés qu'ils avaient commis, les rendant, dans l'ancien droit,...

.doc
15 Oct. 2012

Le droit pénal s'est-il inspiré de la morale et de la religion pour se bâtir?

Dissertation de 4 pages - Droit pénal

« Ce qui élève l'homme par rapport à l'animal, c'est la conscience qu'il a d'être un animal. Et du fait qu'il sait qu'il est un animal, il cesse de l'être. » Cette citation du philosophe allemand Friedrich Hegel prend tout son sens à l'observation de l'évolution des sociétés humaines. En effet,...

.doc
09 Oct. 2012

Europe et droit pénal

Dissertation de 6 pages - Droit pénal

« Le drame est que les français restent sans voix et sans réactions, comme hébétés, devant toutes les mutilations de leur souveraineté qui leur sont imposées. (...) Ce n'est plus un peuple de veaux mais une colonie de lemmings. » Le propos d'Yves Marie Laulan est sévère, violent,...

.doc
28 Sept. 2012

L'examen de la légalité d'un règlement administratif par le juge pénal

Dissertation de 4 pages - Droit pénal

Nullum crimen, nulla poena sine lege. Tel est l'adage souvent employé en droit pénal afin de faire référence au principe selon lequel ni infraction, ni peine n'existent sans la présence d'un texte légal pour y faire mention. Ce principe de légalité des délits et des peines constitue, en droit...

.doc
17 Sept. 2012

Comment distinguer le mensonge punissable de celui qui ne l'est pas?

Dissertation de 6 pages - Droit pénal

Le mensonge est une notion qui est très peu utilisée par le législateur, alors même qu'il apparaît clairement qu'elle est au cœur de nombreuses infractions. Il n'en existe pas de définition légale. De façon classique, le mensonge est défini comme le discours contraire à la vérité tenu avec...

.doc
06 juin 2012

La place du droit pénal dans les relations de travail

Dissertation de 6 pages - Droit pénal

Comme le précise Mr Gaudemet, «la législation sociale est presque toute entière assortie de sanctions pénales». En effet, le droit pénal a toujours fait partie de la législation du droit du travail. Dès le départ, les rédacteurs du Code pénal de 1810 n'avaient pas ignoré les relations de...

.doc
24 mai 2012

L'emprunt de criminalité

Dissertation de 5 pages - Droit pénal

[...] Depuis la réforme du Code pénal en 1992, la complicité peut être réprimée en France sur le fondement de la théorie de l'emprunt de criminalité inscrit désormais dans l'article 121-6 du Code pénal, qui fait référence au mode de répression de la complicité et dans l'article 121-7, qui...

.pdf
10 mai 2012

Les courtes peines d'emprisonnement

Dissertation de 20 pages - Droit pénal

La peine privative de liberté est intimement liée à l'idée de réponse à commission d'une infraction, dont elle a été la première illustration dès les premières années du XIXe siècle, et en reste la principale aujourd'hui. En effet, la peine d'emprisonnement ferme est toujours prononcée pour 88%...

.doc
07 mai 2012

Le recel de choses volées

Dissertation de 9 pages - Droit pénal

Le recel, à l'origine et dans l'Ancien Droit, supposait une certaine clandestinité, en effet il fallait avoir reçu et conservé les choses afin de les cacher. Mais il faut noter qu'aujourd'hui la notion de clandestinité n'est plus nécessaire puisque même si l'on possède ouvertement les choses, le...

.doc
19 avril 2012

Les alternatives aux poursuites pénales

Dissertation de 8 pages - Droit pénal

Selon l'article 40-1 du Code de Procédure Pénale (CPP), le procureur de la République, « lorsqu'il estime que les faits qui ont été portés à sa connaissance constituent une infraction pour laquelle aucune disposition légale ne fait obstacle à la mise en mouvement de l'action publique,...

.doc
30 Mars 2012

La détermination de la peine dans les deux cas de concours d'infraction : le concours idéal d'infraction et réel d'infraction

Dissertation de 10 pages - Droit pénal

« Les juges ne sont que la bouche qui prononce les paroles de la loi, des êtres inanimés qui n'en peuvent modérer ni la force ni la rigueur». Ainsi s'exprimait Montesquieu au nom du principe de légalité, en réaction à l'arbitraire de l'Ancien régime. Cette conception, rigoureuse, qui...

.doc
23 Mars 2012

L'application du principe de légalité

Dissertation de 5 pages - Droit pénal

« Nullum crimen, nulla poena, sine lege ». : Un acte ne peut pas constituer une infraction pénale si elle n'est pas prévue et réprimée par la loi. Pour qu'il y ait infraction, il faut trois éléments, un élément légal, un élément matériel et un élément moral. L'intérêt ici...

.doc
23 Janv. 2012

Le déclin du principe de la légalité des délits et des peines - l'atteinte au monopole du législateur

Dissertation de 6 pages - Droit pénal

Dans le droit pénal moderne, il n'y a pas d'infraction ni de peine sans un texte légal : Nullum crimen, nulla poena sine lege. C'est le principe de la légalité des délits et des peines. Énoncé pour la première fois par le législateur révolutionnaire, dans la Déclaration des droits de...

.doc
13 Janv. 2012

La soumission du juge pénal au principe de légalité criminelle

Dissertation de 4 pages - Droit pénal

L'apparition du principe de la légalité criminelle remonte au XVIIIème siècle lorsque Cesare Beccaria énonce dans son oeuvre intitulée Des délits et des peines que "les lois seules peuvent fixer les peines de chaque délit, et que le droit de faire des lois pénales ne peut résider que dans la...

.doc
08 déc. 2011

Faut-il encore craindre l'arbitraire du juge pénal ? - publié le 08/12/2011

Dissertation de 3 pages - Droit pénal

« Nul homme ne peut être accusé, arrêté ou détenu que dans les cas déterminés par la loi et selon les formes qu'elle a prescrites » proclame l'article 7 de la Déclaration des droits de l'Homme et du citoyen du 26 août 1789. Ainsi, seule la loi détermine les cas où le justiciable...

.doc
01 déc. 2011

Etude de la correctionnalisation du crime du viol avancée par le « Comité Léger »

Dissertation de 8 pages - Droit pénal

Par lettre du 13 octobre 2008, Monsieur le Président de la République missionna le comité de réflexion Léger au motif d'une étude globale de la justice pénale. Nicolas Sarkozy souhaita via cette commission moderniser et réformer la procédure judiciaire. Étaient particulièrement concernées la cour...

.doc
22 Nov. 2011

La localisation de l'infraction sur le territoire de la République

Dissertation de 4 pages - Droit pénal

Aujourd'hui, il est de plus en plus fréquent que plusieurs juridictions de législations différentes soient confrontées à une seule et même infraction. Cela est notamment dû au développement du commerce international qui ne cesse de se développer. La loi pénale française, en principe, s'applique...

.doc
22 Nov. 2011

La preuve pénale à l'époque franque

Dissertation de 3 pages - Droit pénal

L'époque franque s'étend de la chute de l'Empire romain d'orient en 476 jusqu'au Xème siècle, elle a été occupée par deux dynasties, la première est mérovingienne ce nom provenant du roi Mérovée, ancêtre de Clovis, elle dura jusqu'au VIIIème siècle. La seconde est carolingienne, débute en 751...

.doc
17 Nov. 2011

Droit pénal spécial : commentaire chambre criminelle, 17 juin 2003

Dissertation de 3 pages - Droit pénal

Le crime contre l'humanité, expression consacrée à la suite des évènements tragiques de la Seconde Guerre mondiale est tout aussi lourde de sens que contestée dans l'arrêt de rejet de la chambre criminelle de la cour de cassation du 17 juin 2003. Le général Paul X dans une publication du 3 mai...

.doc
10 Nov. 2011

La tentative de délit ou de crime

Dissertation de 1 pages - Droit pénal

L'évolution de la société le droit pénal sans cesse plus développé a entrainé avec elle la question de savoir si oui ou non le juge pouvait condamner un individu qui a tenté de réaliser un délit ou un crime, mais qui n'a pas réussi pour diverses raisons matérielles. Le 29 décembre 1970, la...

.doc
07 Nov. 2011

Faut-il juger les irresponsables ? - légalité et non-imputabilité

Dissertation de 6 pages - Droit pénal

Depuis la recodification du Code pénal, en 1994, les solutions juridiques relatives à la responsabilité pénale des délinquants ont évolué. En effet, la conception du Code pénal de 1810 concernant la responsabilité pénale était principalement développée à l'article 64. Il était donc considéré...

.doc
04 Nov. 2011

La place de l'omission en droit pénal

Dissertation de 6 pages - Droit pénal

« Un droit pénal démocratique est un droit pénal de l'acte ». Cet adage témoigne du fait qu'en droit pénal, l'infraction, définie comme une action, suppose l'accomplissement d'un acte manifesté par une attitude extérieure. L'article 121-1 du nouveau Code pénal en est la parfaite...

.doc
31 Oct. 2011

Les troubles mentaux en droit pénal

Dissertation de 4 pages - Droit pénal

A l'époque du Moyen-Age, les criminels atteints de démence étaient punis de la même manière que les criminels sains d'esprit voire plus sévèrement, car ils pensaient qu'ils étaient possédés par un démon. A l'apparition du Code pénal en 1810, les criminels et les délinquants atteints de troubles...