Doc du juriste

Consultez tous nos documents en illimité !

à partir de 9.95 € sans engagement de durée

à partir de 9.95 € sans engagement de durée

Voir les offres

La dissertation juridique - Le plan type

La dissertation juridique a en fait pour objectif principal de permettre une construction qui soit ordonnée et démonstrative au regard d'un sujet, d'une problématique donnée. Pour ce faire, il est en réalité nécessaire de proposer à votre correcteur/correctrice une construction, une démonstration, élaborée simplement, donc sans nécessairement ériger un travail trop complexe, ce qui va finalement créer des difficultés de compréhension pour lui/elle. La démonstration de votre propos est ce que vous devez garder à l'esprit tout au long des différentes étapes inhérentes à la dissertation.

Le plan type de la dissertation

Credit Photo : Doc-du-juriste.com


Propos introductifs

La dissertation juridique permet d'analyser les tenants et les aboutissants d'une problématique qui vous est posée, et surtout d'en ériger un plan, une réponse ordonnée, qui permet en fin de compte de montrer au correcteur/à la correctrice que vous avez des connaissances sur le sujet en confrontant les notions, les règles et autres principes juridiques que vous avez vus en cours ou à l'occasion des TD.

Cependant, confronter ses connaissances à une problématique donnée ne veut pas dire retranscrire l'intégralité des connaissances que vous avez. Il faut en fait que votre problématique et votre plan répondent au sujet, à l'aide du cours ou des TD. C'est en ce sens que la dissertation juridique ne doit pas être descriptive, mais bien démonstrative. Vous devrez alors nécessairement choisir lesquelles parmi vos connaissances vous seront les plus utiles.

Après avoir respecté les étapes inhérentes à la méthodologie de la dissertation juridique, parmi lesquelles figure l'élaboration du plan, vous pourrez finalement passer à la rédaction et à la relecture finale de votre devoir.

En quoi consiste le plan type de la dissertation juridique ?


La construction du plan de la dissertation juridique

Au titre des étapes de la construction d'une dissertation juridique se trouve l'élaboration, la construction d'un plan, de votre plan.

Ce plan doit néanmoins être le produit final du travail de préparation au brouillon, c'est-à-dire la lecture du sujet, les notions qui s'en dégagent (en excluant celles qui n'intéressent pas le sujet, etc.), les idées qui s'en dégagent, etc. Ce sont précisément les idées qui vous viennent lors de ces premières étapes de la dissertation juridique qui vont vous aider à élaborer un plan. Ce n'est pas le plan qui sera à l'origine des idées qui seront retrouvées au sein de la dissertation.

Ce plan doit ensuite être logique ; il ne doit pas se répéter, auquel cas le plan choisi doit nécessairement être modifié. Il doit en outre être fluide, une idée ne doit pas être répétée donc, mais il doit aussi être la conséquence logique des notions et autres principes mis en évidence.

Pour le cas de la dissertation juridique, les étudiants devront nécessairement suivre la méthodologie du plan en deux grandes parties, et de sous-parties. Il doit alors s'élaborer comme suit : I/ A/ B/ et II/ A/ B/.


La construction d'un plan type de la dissertation juridique

Le plan type est en fait synonyme de plan dit « bateau ». Ce type de plan est en fait utilisable dans bien des cas pour bien des problématiques, que celles-ci intéressent le droit privé comme le droit public. Néanmoins, ces plans types sont souvent considérés comme étant trop descriptifs... or le but de la dissertation est bien de démontrer, non de décrire. Cependant, ces plans types ont le mérite de permettre une présentation claire et simple de la problématique posée. Dans tous les cas, rien ne vous empêche de vous montrer critique dans vos développements.

Voici quelques exemples de plan type de la dissertation juridique :

- La mise en balance d'une notion (I) par rapport à la mise en oeuvre de celle-ci (II) ;
- Les conditions (I) et les effets (II) ;
- La notion mise en avant (I) et le régime juridique de cette notion (II) ;
- Le fondement juridique de telle notion/tel principe (I) et la portée de celui-ci/celle-ci (II) ;
- Les tenants (I) et les aboutissants (II) de telle notion/tel principe ;
- L'élaboration de telle notion/tel principe (I) et son fonctionnement pratique (II) ;
- Les principes régissant telle notion/tel principe (I) et ses exceptions juridiques (II) ;
- L'affirmation ou l'infirmation de telle notion/tel principe (I) et les tempéraments (II)
- Situation juridique initiale (I) et évolution juridique de telle notion/tel principe (II)