Doc du juriste

Consultez plus de 41231 documents en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement >

Accueil › 
 Roi de France

Roi de France

  
Roi de France

Nos documents

.doc
18 juin 2009

La révocation des aliénations

Dissertation de 5 pages - Histoire du droit

L'édit de Moulins de 1566 a clairement consacré la règle de l'inaliénabilité comme une loi fondamentale du royaume. Mais avant cette étape essentielle de la conception contemporaine du domaine de la couronne, les rois se considéraient comme propriétaires de la chose publique. Ainsi les...

.doc
23 avril 2013

Le roi, de la suzeraineté à la souveraineté

Dissertation de 3 pages - Droit autres branches

Le pouvoir royal ne cesse de s'accroître durant toute la période médiévale (du Xème au XVème siècle). Le roi passe d'un statut de suzerain à un statut de souverain. Les termes « suzerain » et « souverain » sont issus du latin « superanus » qui désigne la supériorité. Le suzerain est celui...

.doc
28 Oct. 2011

La Loi salique au Moyen-Age

Dissertation de 5 pages - Histoire du droit

« La loy ancienne du royaume » comme Michel de l'Hospital la qualifie dans son Traité de la réformation de la justice qui paraît en 1570, traverse l'histoire de France depuis les premiers rois Francs jusqu'à la fin de l'Ancien Régime. L'étude de la loi salique au cours du Moyen-Age...

.doc
21 mai 2013

Les Parlements de l'Ancien Régime, un contre-pouvoir ?

Dissertation de 6 pages - Histoire du droit

« La souveraineté est le pouvoir de commander et de contraindre sans être commandé ni contraint » (Les Six Livres de la République 1576) affirme le théoricien juriste Jean Bodin qui s'efforce de légitimer le pouvoir exclusif de la royauté. Légiste du roi français Henri III, il consacre la...

.doc
13 mai 2020

Le roi, le pape et l'empereur (XII-XIVe siècles)

Dissertation de 3 pages - Histoire du droit

Il nous est demandé de réfléchir sur le roi, le pape et l’empereur aux XII, XIII et XIVe siècle, soit le Moyen-âge central -concernant les deux premiers siècles- et le Moyen-âge tardif en ce qui concerne le XIVe siècle. Poursuivons cette délimitation quant à ces trois autorités. Le...

.doc
11 avril 2008

"Chroniques" - Jean de Venette : La succession royale

Fiche de 3 pages - Histoire du droit

La dévolution de la couronne est un sujet absolument fondamental en ce qu’il détermine la succession des rois français au trône de France. Cette dévolution au fil des ans, des successions s’est forgée intrinsèquement des coutumes, non-écrites, qui ont fait office de...

.doc
13 Oct. 2009

Les sources du droit à la chute de l'Empire romain (476)

Dissertation de 4 pages - Histoire du droit

Quand, ruiné par deux siècles d'infiltration de peuples barbares l'Empire d'Occident s'éffondre en 476, la Gaule voit l'installation et la stabilisation sur le sol gallo-romain de peuples germaniques venus du Centre et de l'est de l'Europe: invasions Wisigothe, Burgonde, Saxone puis Franque dans...

.doc
04 Mars 2008

La loi Salique, "Des mutilations" (507-511)

Commentaire de texte de 4 pages - Histoire du droit

En effet, cette "loi des Francs saliens" instaurée par le roi Franc Clovis afin de donner à ses sujets d'origine germanique un droit écrit et écrit en latin, était-elle porteuse d'espoirs pour le roi mais aussi pour la chrétienté qui voulait civiliser ces peuples qu'étaient les...

.doc
04 juin 2008

La Constitution désacralise-t-elle la royauté?

Dissertation de 6 pages - Droit constitutionnel

Depuis les temps carolingiens, le roi accède à la royauté par la cérémonie du sacrement, qui est elle-même inspirée de l’exemple biblique de Saül qui, en 1025 avant Jésus Christ, est choisi comme roi par le prophète Samuel, et reçoit l’onction sainte par le prophète afin...

.doc
22 Oct. 2009

La royauté capétienne

Dissertation de 5 pages - Histoire du droit

L’autorité de la royauté s’est gravement altérée sous les derniers Carolingiens, mais la survie du sens royal permet aux premiers rois capétiens de singulariser la fonction royale. Princes territoriaux parmi les autres, les souverains français utilisent les structures féodales à...

.doc
29 Nov. 2011

L'histoire des institutions des Gaules jusqu'au second versant du Moyen-âge

Cours de 90 pages - Histoire du droit

Le droit n’est ni plus ni moins qu’un produit de l’histoire. Il existe une règle qui permet de s’en rendre compte : « Nul juge ne doit homme ou femme condamner à mort si justice ne trouve chose claire et apparente. Ainsi doit-être toute justice plus émue d’absoudre que de...

.pdf
19 févr. 2013

Formation historique au Droit - Antiquité, barbares et droit moderne

Cours de 61 pages - Histoire du droit

Le Droit français et le Droit européen sont les héritiers d’une longue histoire. L’Histoire de nos systèmes juridiques commence avec Rome : fondement des droit européens actuel. Expérience fondamentale pour le droit français. Il y a également des origines plus lointaines : La Grèce....

.doc
31 Mars 2014

Histoire du droit public (XVIème-XVIIIème siècles)

Cours de 130 pages - Histoire du droit

Aux XVIème et XVIIIème, c’est l’affirmation des pleins pouvoirs entre les mains du roi. Le roi règne sans partage, et il n’y a pas de contestation de sa souveraineté. Le roi absolu gouverne pour l’Etat, et non pour son profit personnel. Au Moyen-âge, le...

.doc
03 Nov. 2008

L'établissement de la souveraineté monarchique en France

Cours de 5 pages - Histoire du droit

Le Gallicanisme, ou une souveraineté religieuse du roiSuite au schisme de 1378 intervenu au sein de l'Eglise catholique, et aux désordres liés aux conciles, le roi proclama en 1438 la pragmatique sanction de Bourges, laquelle reprenait des dispositions du concile de Constance de 1418, afin...

.doc
16 juin 2009

Le triomphe du modèle étatique, l'Etat monarchique : l'Etat royal

Dissertation de 19 pages - Histoire du droit

La métaphore qui est particulière aimée à la fin du Moyen Age: « le roi est la tête ».Le roi est le sommet de la construction, il est au dessus de ses semblables. Cette position est la conséquence de sa nature humaine.Les capétiens sont marqués par une tache liée à la prise de...

.doc
24 Nov. 2009

Le Roi de France et la coutume

Dissertation de 4 pages - Histoire du droit

Selon Saint–Thomas d'Acquin, « le bien commun est la cause finale de la législation, la cause efficiente du législateur est secondaire ». En effet, le législateur, ici le Roi de France, tend à légiférer vers le bienfait du peuple. C'est en réalité sa finalité absolue. Le...

.doc
30 mai 2008

Les lois de succession à la Couronne de France aux XIIIème et XIVème siècles

Dissertation de 11 pages - Histoire du droit

Exposé d'Histoire du droit relatif aux lois de succession à la Couronne de France aux XIIIème et XIVème siècles. Quelles sont les lois relatives à la succession de la Couronne de France aux XIIIème et XIVème siècles ? Dans un premier temps, l'étude sera portée sur les principes...

.doc
02 févr. 2016

L'édit de Saint-Germain-en-Laye (1679)

Commentaire de texte de 5 pages - Histoire du droit

« Il faut de la force assurément pour tenir toujours la balance de la justice droite entre tant de gens qui font leurs efforts pour la faire pencher de leur côté. » Cette citation du Roi-Soleil (1715) témoigne de l’attachement que le monarque français apportait à la Justice. Louis XIV avait...

.doc
09 Nov. 2009

Les racines du droit français

Dissertation de 4 pages - Histoire du droit

Le droit français est largement redevable à trois apports fondamentaux : de Rome, du Christianisme, germano-franc. Sur le plan juridique, la consistance de l’héritage romain est considérable. Lorsque les peuples barbares sont arrivés en Gaulle (III et Ve siècles), ils n’ont pas pu...

.doc
09 Nov. 2009

Monarchie absolue et gouvernement par conseil

Dissertation de 5 pages - Histoire du droit

Héritière de la tradition d'aide (auxilium) et de conseil (consilium) que le vassal doit à son suzerain, la « curia regis » médiévale correspond à la cour féodale entourant le roi, au même titre que la « curia » qui entoure chaque grand seigneur. En effet, au début du Moyen Age le...

.pdf
17 Sept. 2013

L'évolution du Sacre dans la cérémonie et dans sa portée

Dissertation de 2 pages - Histoire du droit

En 751, Pépin le Bref prend le pouvoir par un « coup d’état » en déposant le roi mérovingien Childéric III et fonde la dynastie carolingienne. Cette prise de pouvoir en soit illégitime ne pouvait se faire sans le soutien de l’Eglise, ainsi Pépin le Bref s’associe à elle dans...

.pdf
16 juil. 2013

L'Eglise aux XIe et XIIe siècles

Dissertation de 3 pages - Histoire du droit

Le début du XIe siècle est marqué par une certaine impuissance des rois face aux problèmes du temps, notamment face à l'autorité des grands seigneurs. Ceux-ci mettent progressivement en place un régime de féodalité qui provoque un morcellement du territoire et une perte de pouvoir du...

.doc
11 déc. 2018

Discours du chancelier Maupeou sur le droit de remontrance des cours souveraines (7 décembre 1770)

Dissertation de 4 pages - Histoire du droit

"C'est en ma personne seule que réside l'autorité souveraine, dont le caractère propre est l'esprit de conseil, de justice et de raison. C'est à moi seul qu'appartient le pouvoir législatif sans dépendance et sans partage. L'ordre public tout entier émane de moi", c'est ainsi que Louis XV...

.doc
28 déc. 2006

Le roi féodal (XI-XIVème siècle)

Dissertation de 4 pages - Droit autres branches

Nous allons étudier le « roi féodal » sur une période s’étendant du XIème jusqu’au XIVème siècle. Au XIème siècle, il y a un affaiblissement royal, les rois sont surnommés « rois fainéants ». Le pouvoir du Roi est quasi-nul, mais le sentiment...

.doc
27 août 2007

Commentaire de la « lettre du Pape Innocent III à Jean sans Terre » du 31 octobre 1203

Commentaire de texte de 3 pages - Histoire du droit

La lettre du Pape Innocent III à Jean sans Terre datant du 31 octobre 1203 fait suite à un événement important qui va par la suite, complètement modifier le fonctionnement de la vie politique de la fin du Moyen-âge, caractérisée par la montée en puissance du pouvoir exercé par le roi...

.doc
30 Mars 2012

Les Parlements, force d'opposition au Roi

Dissertation de 3 pages - Histoire du droit

"C'est en ma personne seule que réside la puissance souveraine, dont le caractère propre est l'esprit de conseil, de justice et de raison. C'est à moi seul qu'appartient le pouvoir législatif sans dépendance et sans partage. L'ordre public tout entier émane de moi" déclara le Roi Louis XV...

.doc
30 Oct. 2012

Comment se développe la suzeraineté royale à partir du XIIème siècle, et quelle est sa portée ?

Dissertation de 4 pages - Histoire du droit

Aux alentours de l'an mil, la féodalité est désorganisée et l'éclatement du pouvoir est à son comble. La situation des seigneurs au Xème et XIème siècle se détériore. Jusqu'au milieu du XIIème siècle, la totalité des pouvoirs se trouve entre les mains des détenteurs de fiefs, appelés les...

.pdf
30 mai 2008

Commentaire de l'ordonnance de Montils-Lès-Tours, avril 1454, article 125 : la rédaction des coutumes

Commentaire de texte de 10 pages - Histoire du droit

L'ordonnance de Montils-Lès-Tours fut édictée par le roi Charles VII en avril 1454. [...] L'ordonnance de 1454 montre en soi la volonté d'emprise du roi sur le royaume. En effet, cette ordonnance part de la volonté royale d'unifier et de clarifier des coutumes éparses et souvent peu...

.doc
02 avril 2015

La reconstruction de la Res publica : Le temps du renouveau

Fiche de 3 pages - Histoire du droit

Jusqu'à présent et depuis Clovis, nous avions des rois par le sang. L'hérédité fait le roi. Avec néanmoins une petite parenthèse avec l’élection de Pépin le Bref en 751 mais il a restauré très vite le principe de l'hérédité. Il fait jurer de ne choisir aucun roi qui ne...

.doc
27 avril 2006

Rôle et pouvoirs du monarque en Espagne

Dissertation de 4 pages - Droit constitutionnel

Le sujet doit faire place à la situation politique particulière de l’Espagne au début du règne de Juan Carlos, le roi ayant pris une part décisive dans la transition démocratique au tournant des décennies 1970-1980 (I). Il doit prendre en compte la personnalité du monarque (II), que...