Doc du juriste

Consultez plus de 41516 documents en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement >

Accueil › 
 Représentant légal d'un mineur

Représentant légal d'un mineur

  
Représentant légal d'un mineur

Nos documents

.doc
22 Mars 2016

Droit des sociétés - Le représentant légal de la société

Cours de 5 pages - Droit des affaires

On va principalement se poser la question de savoir qui participe à l’organisation et au fonctionnement dans une société. À cette question il y a une réponse de principe, ce sont les associés qui prennent les principales décisions en assemblée donc le pouvoir de décision (pouvoir politique)...

.doc
08 déc. 2006

Commentaire d'arrêt : CE, Section, 30 juin 2000, Association Promouvoir

Commentaire d'arrêt de 10 pages - Droit administratif

Dans une matière telle que le contrôle de l’exercice des mesures de police administrative, le juge est nécessairement confronté à l’évolution des mœurs et ce notamment en matière de police du cinéma. La création artistique engage, en effet, la liberté d’expression et voit donc...

.doc
26 avril 2007

Commentaire d'arrêt Cass. Chambre civile 2ème, 29 avril 2004

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit autres branches

La responsabilité des parents du fait de leur enfant mineur est régie par l’article 1384 du Code civil qui dispose dans son alinéa 4 que « le père et la mère, en tant qu’ils exercent le droit de garde, sont solidairement responsables du dommage causé par leurs enfants...

.doc
28 déc. 2007

La représentation de l'enfant victime d'infraction en justice

Dissertation de 4 pages - Procédure pénale

Si l’enfant victime d’une infraction pénale a le statut de partie civile dans la procédure pénale, il ne peut, de lui-même, exercer l’action « en réparation du dommage causé par un crime, un délit ou une contravention ». En effet, l’enfant victime doit être représenté dans le...

.doc
12 Nov. 2012

Commentaire d'arrêt de la Civ. 2ème, 19 février 1997: la faute

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit civil

Pothier : « il n’y a que les personnes qui ont l’usage de la raison qui sont capables de délit et quasi délit ». Théoriquement, pour être responsable d’une faute, il faut exiger que l’auteur de cette faute ait une double conscience : conscience de l’existence de la règle...

.doc
17 mai 2018

La représentation en procédure civile

Dissertation de 6 pages - Droit civil

L'adage "nul ne plaide par procureur" signifie qu'une personne ne peut engager une action en justice à la place d'une autre sans avoir reçu mandat de le faire. Cette maxime n'interdit néanmoins pas le mécanisme juridique de la représentation à l'action, mandat ad agendum, mais limite la...

.doc
13 Mars 2020

Cour de cassation, assemblée plénière, 9 mai 1984, arrêt Lemaire - La responsabilité civile de l'enfant

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit civil

En l’espèce, un mineur de moins de quinze ans s’est mortellement électrocuté en vissant une ampoule. Ceci s’est produit à la suite de l’intervention d’un électricien professionnel, qui avait inversé le réseau électrique. Les représentants légaux du...

.doc
21 avril 2009

Le droit des sociétés - publié le 21/04/2009

Dissertation de 48 pages - Droit des affaires

Idée dominante : le type de société, la forme de société détermine la capacité de l'associé. Dans certains types de société, dans la SNC, les associés ont nécessairement la qualité de commerçant. Ils doivent donc avoir la capacité commerciale, être commerçant. Si on ne l'est pas, le fait de créer...

.doc
30 déc. 2007

Réforme des tutelles : la protection des intérêts patrimoniaux

Dissertation de 8 pages - Droit autres branches

Autant la protection de la personne peut surprendre, autant la loi de 2007 est en apparence classique quant à la protection du patrimoine. Il est vrai que protéger le patrimoine d'une personne vulnérable, majeure ou mineure, repose sur des fondements d'apparence éternels dans le temps et...

.doc
26 avril 2007

Commentaire d'arrêt du 18 mars 2004 rendu par la 2ème chambre civile

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit civil

Cet arrêt rendu par la deuxième chambre civile de la cour de cassation en date du 18 mars 2004 traite du fait personnel causant un dommage et pouvant engager ou non la responsabilité civile de l’auteur sur le fondement d’une violation d’un devoir général de prudence. En...

.doc
02 août 2012

La théorie de l'instance - publié le 02/08/2012

Cours de 16 pages - Droit autres branches

[...]Lorsqu'une partie est incapable au sens juridique ou si elle a besoin d'aide technique, elle est susceptible de faire appel à un représentant. C'est la simple application du droit des obligations à la procédure mais il y a des spécificités et il faut distinguer la représentation dite...

.doc
28 juil. 2013

Commentaire d'arrêt des 4ème et 5ème sous-sections réunies du Conseil d'État du 8 avril 2009 : le droit à l'éducation des enfants handicapés

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit administratif

Par un arrêt du 8 avril 2009, le Conseil d'État vient de rappeler que les enfants handicapés bénéficient d'un droit à l'éducation que l'État doit assurer en vertu d'une obligation de moyen. En l’espèce, une fillette handicapée n’a pas pu être inscrite dans un institut médico-éducatif...

.doc
16 Nov. 2008

La représentation des sociétés

Dissertation de 25 pages - Droit des affaires

La représentation est un procédé juridique qui permet à une personne investie à cet effet d’un pouvoir légal, judiciaire ou conventionnel, le représentant, d’accomplir au nom et pour le compte d’une autre, le représenté, un acte juridique dont les effets se produisent...

.doc
09 Sept. 2009

La protection des personnes physiques

Dissertation de 5 pages - Droit civil

Il s’agit d’une protection offerte aux personnes qui en raison soit de leur age, soit de l’altération de leurs facultés mentales sont exposées à des risques de mettre en danger leur patrimoine. La capacité juridique est l’aptitude effective à acquérir et à exercer...

.doc
12 Sept. 2006

L'action éducative en milieu ouvert

Dissertation de 19 pages - Droit civil

L’assistance éducative ayant pour but, non pas de sanctionner mais d’aider, c’est ce qui a certainement motivé la primauté accorder à cet article 375-2 du Code civil, préconise le maintien de l’enfant dans son milieu actuel et une place particulière à l’action éducative...

.doc
25 juin 2008

Le concept de tutelle en droit

Cours de 15 pages - Droit civil

Certains majeurs, peuvent se voir privés de la totalité ou d'une partie de leur capacité civile dans chacun des cas suivants : Interdits légaux qui sont condamnés à une peine privative de liberté. Cas pathologiques qui ne peuvent pourvoir valablement à leurs intérêts, en raison de leur état...

.doc
12 Nov. 2007

Commentaire de l'arrêt de la chambre criminelle du 4 février 1998

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Procédure pénale

Lorsqu'une infraction est commise et entraîne en plus un préjudice moral, matériel ou corporel, la victime de ce dommage peut demander réparation du préjudice soit en exerçant l'action civile devant une juridiction civile, soit devant une juridiction répressive. C'est une action courante en...

.doc
27 Nov. 2007

Cour de cassation, 24 mai 2006

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit des obligations

Au terme de l’article 1384 alinéas 1 du code civil, « on est responsable non seulement du dommage que l’on cause par son propre fait, mais encore de celui qui est causé par le fait des personnes dont on doit répondre, ou des choses que l’on a sous sa garde ». Ce premier alinéa doit...

.doc
19 déc. 2007

Adoption sur kafala ne vaut

Dissertation de 7 pages - Droit civil

La « kafala » assure la prise en charge d'un enfant par des membres de la famille ou par des tiers. Dans les pays musulmans, elle pallie la prohibition de l'adoption. Violent l'article 370-3, alinéa 2, du code civil, qui interdit l'adoption d'un enfant dont la loi personnelle prohibe cette...

.doc
18 févr. 2010

Les règles de constitution des sociétés

Cours de 12 pages - Droit administratif

L'aptitude d'une personne à être sujet de droit, pour constituer une société, il faut être juridiquement capable (mineurs ? majeurs protégés ?).Tout va dépendre de savoir si l'associé est tenu des dettes sur ses biens propres ou dans la limite de ses apports. Un mineur ne peut pas...

.doc
26 avril 2007

Deuxième chambre civile, 29 avril 2004

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit civil

En 1804, le Code civil prévoyait que la responsabilité des parents fondée sur une présomption simple de faute lorsque leur enfant mineur causait un dommage à autrui. Il était possible pour ces derniers de s’exonérer en démontrant qu’ils n’avaient pas commis de faute de...

.rtf
17 juil. 2007

Commentaire de "Ass.Plèn., 13 décembre 2002"

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit civil

L'Art.1384 al.4 CCiv. dispose que "le père et la mère, en tant qu'ils disposent de l'autorité parentale, sont solidairement responsables du dommage causé par leurs enfants mineurs habitant avec eux". Pour son application, le Code semble clair quant aux conditions relatives aux parents...

.doc
27 Mars 2010

Cour de cassation, chambre criminelle, 7 décembre 2005 - l'âge de la victime et la contrainte

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit pénal

En l’espèce, une personne mineure est poursuivie pour avoir commis des atteintes sexuelles avec violence, contrainte, menace ou surprise sur trois mineurs de quinze ans âgés d’un an et demi à cinq ans. La Cour d’appel confirme le jugement de première instance et condamne le...

.doc
28 mai 2010

Cour de cassation, chambre criminelle, 7 décembre 2005 - la contrainte ou la surprise peuvent-elles être déduites du seul âge de la victime ?

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit pénal

Un homme commet des atteintes sexuelles avec violence, contrainte, menace ou surprise sur trois mineurs de moins de quinze ans. Un jugement de première instance est rendu soutenant que le prévenu s’est rendu coupable d’atteintes sexuelles avec contrainte ou surprise sur ces trois...

.doc
20 févr. 2008

La capacité et le patrimoine de la personne

Fiche de 3 pages - Droit autres branches

Cours de droit (Terminale) consacré à la capacité et le patrimoine de la personne. Etude des deux éléments de la capacité, de l'incapacité de jouissance, d'exercice etc.. Présentation de la représentation du mineur, de son émancipation etc..

.doc
27 Oct. 2017

La capacité des parties dans le contrat de vente

Cours de 4 pages - Droit civil

La capacité des parties doit s'envisager des deux côtés : le vendeur et l'acheteur. En réalité, derrière la notion de capacité des parties à vendre, l'on va voir le pouvoir des parties à vendre. La capacité du vendeur est soumise aux règles du droit commun des obligations qui est rappelé aux...

.doc
09 Mars 2007

La loi applicable aux conditions de fond de l'adoption internationale: l'article 370-3 du Code civil

Dissertation de 4 pages - Droit de la famille

L’adoption peut se définir comme un lien de filiation crée artificiellement entre personnes qui sont généralement étrangères l’une à l’autre. Ce mot, qui nous vient du droit romain, désigne une institution par laquelle une personne, mineure ou majeure dite « l’adopté », entre...

.doc
06 août 2007

Les actes du tuteur: typologie et classification

Dissertation de 6 pages - Droit civil

La loi du 5 mars 2007 opère une classification des actes que le tuteur peut ou non accomplir, classification qui, jusqu’à présent, ne ressortait pas clairement des textes. Cependant, l’innovation est plus apparente que réelle car cette classification reste fondée sur la typologie...

.doc
18 mai 2010

Cour de cassation, assemblée plénière, 13 décembre 2002 - le fait d'autrui

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit civil

Jusqu’à récemment la responsabilité des parents du fait de leurs enfants mineurs était fondée sur une présomption de faute dans l’inobservation de leurs devoirs de surveillance et d’éducation. Comme le souligne le Professeur P. Jourdain, « le fait d’autrui ne jouait...

.doc
07 août 2009

Le contrat de mandat

Dissertation de 14 pages - Droit des obligations

Le mandat se trouve défini par l’article 1984 du Code civil comme « l’acte par lequel une personne donne à une autre le pouvoir de faire quelque chose pour le mandant et en son nom ». Le mandat confère le pouvoir d’agir au nom et pour le compte de quelqu’un. Le mandat confère...