Doc du juriste

Consultez plus de 42467 documents en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement >

Accueil › 
 Recours cambiaire

Recours cambiaire

Recours cambiaire

Nos documents

.doc
20 Oct. 2009

Commentaire comparé des arrêts du 23 octobre 2001 et du 5 juin 1993 : la recevabilité des recours cambiaires

Dissertation de 3 pages - Droit des affaires

Dans les deux arrêts en présence, il est question de tirés accepteurs refusant le paiement de traites. En ce qui concerne l'arrêt du 23 octobre 2001, la Finter Bank (tiers porteur) a pris à l'escompte une lettre de change tirée sur la société CPE (tiré accepteur). La banque a poursuivi en...

.doc
27 déc. 2009

Cas pratique sur les recours cambiaires

Cas Pratique de 5 pages - Droit bancaire

Ce document présente quatre cas pratiques sur le thème des recours cambiaires. Extrait du premier cas : "En l’espèce, la banque Andernos (qualifiée de porteur) escompte une lettre de change à échéance et stipulée sans frais. Sa cliente, la société Arcachon (qualifiée de...

.doc
31 juil. 2009

Les instruments de paiement et de crédit : les recours cambiaires

Dissertation de 3 pages - Droit des affaires

En dehors de la voie judiciaire, le porteur peut aussi se retourner vers les garants (forme amiable). Cela permet d'éviter la voie judiciaire plus coûteuse et plus longue. Souvent, le porteur est une banque qui a escompté la traite et qui est devenu porteur par l'endossement du bénéficiaire de la...

.doc
15 déc. 2010

4 cas pratiques sur les recours cambiaires

Cas Pratique de 4 pages - Droit bancaire

Cas 1 : Une banque, porteuse d’une lettre de change stipulée sans frais, à échéance du 15 décembre 2010. Le 22 décembre 2010, la banque présente la lettre de change à la société tirée, qui refuse de payer. Quelles sont les actions dont dispose la banque pour recouvrer sa créance ?...

.doc
16 Mars 2012

Les recours cambiaires, en cas de défaut de paiement

Dissertation de 5 pages - Droit des affaires

De nombreuses créances commerciales découlent des relations cambiaires. Ces créances peuvent résulter d’une traite, d’une lettre de change, d’un billet à ordre, de l’acceptation d’une cession de créances. Dans ces relations cambiaires, il peut arriver que...

.doc
21 févr. 2013

La contre-passation, commentaire d'arrêt, Cour de Cassation, 18 Septembre 2012

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit bancaire

Il est depuis longtemps acquis en jurisprudence que la contre-passation est l’exercice des recours cambiaires. Cela étant, si la contre-passation d’un effet de commerce équivaut à un paiement et prive de tous ses droits sur le titre contre-passé la banque qui perd...

.doc
25 Mars 2008

Commentaire comparé des arrêts des 23 octobre 2001 et 5 juin 1993

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit bancaire

En matière de lettre de change, le porteur qui ne peut pas obtenir paiement à l'échéance, dispose de recours particuliers contre les débiteurs cambiaires. Ces recours constituent des garanties supplémentaires qui viennent s'ajouter à celles relevant des rapports fondamentaux entre...

.doc
02 Mars 2010

Commentaire de l'arrêt de la Chambre commerciale du 20 février 2007 : instruments de paiement et de crédit

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit des affaires

La lettre de change est un effet de commerce qui permet le paiement d'une dette. Cependant, le tiré peut parfois refuser de payer sa créance. On protège alors les intérêts du porteur de la lettre de change, grâce à la mise en place de recours cambiaires vis-à-vis des signataires de...

.doc
16 déc. 2009

Chambres réunies de la Cour de cassation, 8 mars 1960 - l'absence de la mention du nom de la personne garantie dans la lettre de change

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit des obligations

La Cour de cassation rend l’arrêt du 8 mars 1960 au visa de l'article L511-21 alinéa 6 (article 160 alinéa 6 ancien) du Code de commerce dispose que : « l'aval doit indiquer pour le compte de qui il est donné. A défaut de cette indication, il est réputé donné pour le tireur ». En l'espèce,...

.doc
23 avril 2010

Droit commercial : la contre passation

Dissertation de 6 pages - Droit des affaires

En Droit commercial, le mode majeur d'extinction d'une obligation cambiaire est le paiement. Faute de paiement, le banquier va alors disposer d'un recours cambiaire appelé contre passation en vue d'obtenir le remboursement. La contre passation est depuis longtemps un...

.doc
30 Nov. 2011

Commentaire d'arrêt, cour de cassation, chambre commerciale, 11 janvier 1972 (70-10166)

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit des obligations

Cet arrêt de la Cour de cassation, chambre commerciale, en date du 11 janvier 1972, est relatif à la mise en œuvre de la prescription triennale par un tiré accepteur contre le tiers porteur. En l’espèce, un tiers porteur de trois lettres de change a exercé un recours...

.doc
02 Nov. 2009

Chambre commerciale de la Cour de Cassation, 24 septembre 2002 - les lettres de change et l'apparence invoquée par le tiré

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit bancaire

En l’espèce, la société Cadi tire des lettres de change sur la société Berpimex, à échéance du 20 avril 1990. Le 31 janvier 1990, la société Berpimex accepte ces effets. La société Cadi France est mise en redressement judiciaire par jugement du 20 février 1990. Le 4 avril 1990, les effets...

.doc
30 juil. 2009

Les instruments de paiement et de crédit : les conditions préalables à la présentation au paiement de la lettre de change

Dissertation de 4 pages - Droit des affaires

La lettre doit être présentée au paiement par le porteur au tiré (Art L511-26) ou à la banque domiciliataire de l'effet qui est alors chargée de payer pour le compte du tiré. Le paiement est quérable (et non portable). C'est une condition pour recevoir ce paiement et aussi pour que le porteur...

.doc
13 août 2012

Les instruments de paiement et de crédit - publié le 13/08/2012

Cours de 20 pages - Droit des affaires

[...] A l'égard du créancier du tiré, si la créance de provision correspond à une vente à crédit avec clause de réserve de propriété, le porteur recueille le bénéfice de cette clause en même temps que la provision de sorte que, dans la procédure collective du tiré, il peut revendiquer les...

.doc
12 déc. 2007

Les droits du porteur d'une lettre de change non acceptée - défauts de reconnaissance des droits et affermissement

Dissertation de 4 pages - Droit bancaire

La lettre de change est à la fois un instrument de paiement et de crédit. Cette nature particulière a des influences sur les droits et les devoirs des parties. En effet, la lettre de change est un titre par lequel une personne, dénommée tireur, donne l’ordre à une autre personne, appelée...

.doc
25 Mars 2010

Cour de cassation, chambre commerciale, 22 février 1994 - le paiement par compensation

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit des affaires

En l’espèce, la société Fromageries Routhier (le tireur) après avoir facturé à la société Dischamp (le tiré) le prix de fromages livrés, a tiré le 10 mars 1987, une lettre de change sur elle à échéance du 15 avril 1987. En raison d’un désaccord sur la facturation, le tiré n’a...

.doc
24 Nov. 2009

Les caractéristiques de la lettre de change en droit français

Cours de 20 pages - Droit bancaire

Pour commencer nous allons donner une définition large de la lettre de change : la lettre de change permettait à des commerçants d’aller de foire en foire sans être munis d’argent mais seulement d’un bout de papier (la lettre de change) qui leur permettait de l’échanger contre...

.doc
13 mai 2010

Cas pratique - l'acceptation de la lettre de change

Cas Pratique de 9 pages - Droit bancaire

Un tireur (la société Castor) a tiré deux lettres de change sur la société Pollux en paiement de marchandises. La première lettre de change est émise pour un montant de 10 000 euros et est à échéance du 30 juin 2007. Le montant du second titre est de 7 500 euros avec comme échéance le 31 août...

.doc
01 juin 2006

Les effets de commerce

Dissertation de 32 pages - Droit autres branches

Ces fiches de révision permettent un rapide mais approfondi aperçu des effets de commerce tels que la traite, le billet à ordre circulant ou le chèque, leurs intervenants, tireur, tiré, avaliste, endosseur, avec le régime de chacun d'entre eux, et les recours tels que l'opposition et leurs...

.doc
17 Mars 2009

Chambres réunies de la Cour de cassation, 8 mars 1960 : l'acceptation de la lettre de change et l'aval

Commentaire d'arrêt de 6 pages - Droit bancaire

L’article L511-21 alinéa 6 (article 160 alinéa 6 ancien) du Code de commerce dispose que : « L’aval doit indiquer pour le compte de qui il est donné. A défaut de cette indication, il est réputé donné pour le tireur ». Par son arrêt en date du 8 mars 1960, les chambres réunies de la...

.doc
08 mai 2010

La pratique frauduleuse de la lettre de change : les effets de complaisance

Dissertation de 5 pages - Droit bancaire

La lettre de change fait cohabiter deux types de rapports : les rapports fondamentaux qui concernent le tiré et le tireur et les rapports cambiaires c’est-à-dire la relation entre le tiré et le bénéficiaire ou le porteur de l‘effet de commerce. Les rapports fondamentaux est un...

.doc
06 déc. 2001

Etude comparée de la lettre de change en France et en Irlande

Mémoire de 14 pages - Droit bancaire

« Le droit commercial est une branche du droit privé concernant les aspects légaux des activités des commerçants, ainsi que dans leur relation avec leurs clients... Cette définition du professeur ROBLOT , citée par M. FORDE dans l’introduction de son manuel, pourrait faire penser que le...

.doc
17 Oct. 2009

L'acceptation de la lettre de change

Dissertation de 6 pages - Droit des affaires

A sa création la lettre de change n’est en principe signée que par le tireur et non par le tiré. Toutefois, le tiré est un élément indispensable de la lettre de change, puisque c’est à lui qu’est adressé l’ordre de payer. Mais il n’en demeure pas moins que le titre est...

.doc
25 Mars 2010

Dans quelle mesure les effets de complaisance mettent-ils en péril la vie des affaires largement, et le mécanisme des lettres de change précisément ?

Dissertation de 5 pages - Droit des affaires

La lettre de change est un mécanisme contractuel remarquable assurant la sécurité juridique à ses géniteurs et favorisant la circulation commerciale. Toutefois, ce mécanisme de droit cambiaire rencontre des difficultés lorsqu’il est mis à mal par les effets de complaisance. La lettre...

.pdf
11 Oct. 2011

L'omission d'une mention obligatoire est-elle de nature à entraîner systématiquement la nullité de l'effet de commerce?

Dissertation de 4 pages - Droit des affaires

Dissertation de Droit des affaires niveau Master sur le formalisme cambiaire, réalisée dans le cadre d'un cours sur les instruments de paiement et de crédit.

.doc
30 juil. 2009

Les instruments de paiement et de crédit : la circulation de la lettre de change

Dissertation de 4 pages - Droit des affaires

L'obligation cambiaire peut être retransmise par les voies communes de la cession de créance car l'obligation cambiaire est une créance et donc peut être transmise par voie ordinaire, naturelle de la cession de créance du droit commun : art 1690 civ. Ce mode de cession ordinaire,...

.doc
19 août 2009

Les instruments de paiement et de crédit : l'émission de la lettre de change

Dissertation de 5 pages - Droit des affaires

La signature du tireur fait présumer, de manière irréfragable, l'existence et la validité de ce tireur. Reconnaissance de son obligation cambiaire. Le seul cas où le consentement pourrait être contesté : imitation de signature, on pourrait démontrer qu'elle n'est pas celle de celui à qui l'on...

.doc
01 Janv. 2000

La lettre de change formellement irrégulière

Dissertation de 7 pages - Droit bancaire

La lettre de change ou plus souvent appelée traite est un écrit par lequel une personne appelée tireur donne à une autre personne appelée tirée l'ordre de payer à une époque déterminée une certaine somme d'argent à une troisième personne appelée le bénéficiaire ou le preneur. Après avoir étudié...

.doc
28 Nov. 2007

La lettre de change (cas pratiques)

Cas Pratique de 3 pages - Droit bancaire

La société Express a vendu des marchandises à la société Lante pour un montant de 1500€, les marchandises étant livrées le 10/11/2006. La société Express (le tireur) tire une lettre de change sur la société Lante (le tiré) à échéance au 15/11/2006 pour paiement de la vente. La banque Futée...

.doc
04 déc. 2009

Les effets de complaisance - portée et sanction jurisprudentielle

Dissertation de 3 pages - Droit des affaires

« Forme artificielle et malsaine de crédit », « pratique contraire aux bonnes mœurs des affaires », autant d’expressions consacrées pour dénoncer le recours aux effets de complaisance. Alors que le droit cambiaire est régi par un formalisme rigoureux et par une nécessaire...