Doc du juriste

Consultez plus de 41502 documents en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement >

Accueil › 
 Liberté de conscience et de religion

Liberté de conscience et de religion

  
Liberté de conscience et de religion

Nos documents

.doc
16 août 2010

Droits fondamentaux : droits corporels, droits civils et politiques, etc.

Cours de 55 pages - Droit autres branches

Le premier élément de définition est un élément chronologique : les droits fondamentaux sont apparus tardivement dans la terminologie, on a parlé d'abord de Droits de l'Homme, puis de Libertés Publiques et la notion de droits fondamentaux n'apparaîtra que vers 1945, 1946, 1947.En France il...

.doc
20 Nov. 2009

Le mariage forcé : un cadre juridique en transformation

Mémoire de 24 pages - Droit de la famille

“La liberté matrimoniale, ce serait celle de se marier avec quelqu’un que l’on aime, et qui, à l’en croire, nous aime aussi un peu. Ce serait aussi celle de ne pas se marier avec qui que ce soit et, en tout cas, pas avec quelqu’un que l’on n’aime...

.doc
14 juil. 2016

Des libertés d'opinion, de conscience et d'expression religieuse et collective

Cours de 8 pages - Droit européen

Traditionnellement, on a tendance à opposer les libertés physiques et les libertés intellectuelles, mais si on réfléchit, cela repose sur une distinction qui doit être relativisée. Elles sont complémentaires et on ne peut pas opposer ces deux catégories. Un esprit sain dans un corps...

.doc
07 févr. 2003

Laïcité et service public en Europe

Dissertation de 10 pages - Droit européen

Il existe deux conceptions de la laïcité. Une conception passive qui tend à l'ignorance du phénomène religieux et qui régit l'ensemble de la vie du service public ; une conception active qui se définit comme une prise en compte de ce phénomène religieux sans toutefois briser l'égalité régissant...

.doc
07 déc. 2003

Commentaire de l'avis du Conseil d'Etat en date du 3 mai 2000, avis Mlle Marteaux: les agents publics et la manifestation des croyances religieuses

Commentaire d'arrêt de 6 pages - Droit administratif

Au travers de réponses brèves mais claires, le Conseil d'Etat réaffirme, dans cet avis, le principe de laïcité de l'Etat et de neutralité du service public et désigne comme un « manquement à ses obligations » le fait pour un agent public de porter un signe marquant son appartenance à une...

.doc
26 mai 2006

Commentaire d'arrêt du Conseil d'Etat en date du 8 octobre 2004 - "UFCN"

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit administratif

En l'espèce, le Ministre de l'Education Nationale a pris le 18 Mai 2004 une circulaire en application de la loi du 15 Mars 2004 qui insère à l'article L.141-5 du Code de l'éducation " Dans les écoles, les collèges et les lycées, le port de signes ou tenues par lesquels les élèves manifestent...

.doc
07 déc. 2007

CAA Lyon 27 Novembre 2003 Ben Abdallah

Commentaire d'arrêt de 8 pages - Droit civil

La question du port de signes religieux s’est d’abord posée dans le cadre de l’enseignement public ; « secteur sensible compte tenu de la place centrale qu’occupe l’instruction dans l’idéal laïque » (E. Kolbert, commissaire du gouvernement). Mais cette question a été...

.doc
30 juin 2010

Le droit de la Convention Européenne des Droits de l'Homme (CEDH)

Cours de 48 pages - Droit européen

Le système européen est le seul système ou un juge peut attaquer un État, sous le recours d'un individu. Ce système à l'échelle d'un continent est le seul système transnational d'exécution de décision contre un État. Le dispositif interaméricain qui peut sembler similaire n'a pas d'organe...

.doc
14 mai 2012

Les libertés fondamentales: le sens et le choix des mots

Cours de 70 pages - Libertés publiques

Cette notion de liberté est celle qui est apparue la première fois en Angleterre et on peut dire que dès ce moment-là on peut distinguer plusieurs sens, approches : une approche psychologique ou individualiste (c’est le fait de n'obéir qu’à soi-même, c’est l'autonomie), une...

.doc
27 Mars 2014

Libertés publiques et droits fondamentaux

Cours de 134 pages - Libertés publiques

Qu’est-ce que la liberté ? Il existe une hiérarchisation des valeurs et de la notion de liberté. Il faut revenir à la notion originelle pour en apprécier la portée. Dans la Grèce antique, la liberté avait une signification collective, elle permettait de différencier...

.doc
11 Sept. 2017

Laïcité et neutralité en France

Dissertation de 5 pages - Libertés publiques

En France, le principe de laïcité constitue véritablement un idéal et consiste, depuis 1905 notamment, en une distinction entre le pouvoir politique d'une part et les diverses organisations religieuses. L'Etat se doit en outre d'être neutre et de garantir, assurer à cet effet la liberté de...

.doc
02 Sept. 2008

Différents aspects du statut personnel de la femme dans l'Iran post-révolutionnaire

Mémoire de 133 pages - Libertés publiques

Téhéran, 21 février 1994. Homa Darabi, 53 ans, médecin et ex-professeur à l’université de Téhéran, mère de deux enfants, s’immole par le feu en plein milieu de la rue. On dit qu’avant de mettre le feu à son corps, elle aurait ôté son voile et crié : « A bas le despotisme ! Vive...

.doc
26 Nov. 2009

Conseil d'Etat, 5 décembre 2007 - l'application du principe de laïcité des services publics

Commentaire d'arrêt de 6 pages - Droit administratif

En l’espèce, un élève du lycée Louise-Michel de Bobigny, élève de religion sikhe, refuse de retirer le keshi sikh qu’il porte. L’établissement public considérant le port de ce sous-turban comme une infraction à la loi votée le 15 mars 2004, appliquant le principe de laïcité,...

.doc
16 Janv. 2013

Les libertés publiques

Cours de 50 pages - Droit civil

Il faut des règles pour protéger les libertés. Le mot « publique » dénote ainsi une intervention du pouvoir politique pour reconnaitre la liberté et la protéger. Pourquoi emploie-t-on le pluriel ? Parce que différents aspects de liberté ont été érigés en libertés...

.doc
19 févr. 2007

Note sous Cass. civ., 3ème, 8 juin 2006, n° 05-14774 : Les fêtes religieuses à l'épreuve du règlement de copropriété

Commentaire d'arrêt de 7 pages - Droit civil

Par décision du 28 octobre 1999, le Tribunal de grande instance de Nice débouta les copropriétaires qui n’auront guère plus de chance devant la Cour d’appel d’Aix-en-Provence qui, dans son arrêt du 18 janvier 2005, relèvera simplement que le règlement de copropriété interdisait le...

.doc
08 Mars 2007

En quoi la loi du 15 mars 2004 devait respecter des textes a priori difficilement conciliables ?

Dissertation de 4 pages - Droit administratif

Cent ans après la loi sur la séparation de l’Eglise et de l’Etat, on aurait pu croire que le débat sur la laïcité était définitivement clos. C’est en effet en 1905 que fût introduite la notion de laïcité en France, même s’il a fallu attendre les constitutions de 1946 et de...

.doc
25 Mars 2010

Les droits de la pensée

Dissertation de 4 pages - Libertés publiques

La liberté d’opinion a à la fois un caractère interne et externe (qui pense ce qu’il veut, mais il peut aussi dire ce qu’il veut. La liberté de conscience relève d’avantage de l’intériorité humaine. Elle se situe semble-t-il à un degré plus élevé qui...

.doc
08 mai 2010

La liberté d'opinion et la liberté d'expression en droit français et européen

Cours de 5 pages - Libertés publiques

La liberté d’opinion est celle qui permet à chaque individu d’adopter dans n’importe quel domaine, l’attitude intellectuelle de son choix. Il peut dire et croire ce qu’il pense vrai. On est ici dans le cadre de la pensée, ce qui implique le secret de celle-ci. La...

.doc
12 Oct. 2018

La séparation entre règle de droit et règles morales et religieuses signifie-t-elle que le droit édicté par l'Etat s'est détaché de toutes ses racines morales et religieuses ?

Dissertation de 4 pages - Droit civil

La distinction entre les règles morales et religieuses et la règle de droit s'établit sur le fait que la règle de droit est une norme générale présentant un caractère abstrait et obligatoire qui a pour but d'organiser la vie en société, quand la règle morale ou religieuse est une règle imposée...

.doc
09 mai 2011

Le droit pénal spécial

Cours de 105 pages - Droit pénal

Le droit pénal spécial a pour l’objet l’étude des différentes infractions, de leur qualification et de leur sanctions. La qualification est sans doute la plus difficile dans la mesure où elle conditionne la peine. La difficulté de la qualification tient au principe de l’égalité...

.doc
19 Sept. 2014

Liberté publique : théorie générale, et régime commun de protections des droits et libertés fondamentaux

Cours de 63 pages - Libertés publiques

Pour la 1ère fois, les juges définissent ce qu’est la liberté (notamment la liberté publique) dans un arrêt de 1977. Cet arrêt nous dit « les libertés publiques sont des droits reconnus et aménagés par l’autorité publique ». Le problème est que cette 1ère...

.doc
13 juil. 2012

Elements d'introduction au Droit

Cours de 39 pages - Droit autres branches

PARTIE 1 : Le droit objectifLe droit objectif est souvent lié à la notion de « justice ». Or, il est difficile de savoir ce que signifie vraiment le mot « justice ». On dit que le juge rend la justice.La justice c'est ce à quoi chacun peut légitiment prétendre mais aussi ce qui est conforme à...

.doc
12 avril 2008

La laïcité à la française

Dissertation de 6 pages - Droit civil

La laïcité fait l'objet de nouveaux débats suscités par des problèmes réels qui attendent une solution adéquate. Alors qu'elle était largement acceptée par la société française, elle se trouve remise en question. La laïcité, dont le terme est apparu en 1871, renvoie au mot « laïque »,...

.doc
23 avril 2008

CE, 15 décembre 2006

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit constitutionnel

En 1948 lors de l’élaboration de la Constitution de 1848 l’assemblée constituante se trouva face à la question de l’utilité d’inscrire une déclaration des droits et des devoirs en préambule de la Constitution. Aussi si certains hommes politiques étaient favorables à cette...

.doc
04 mai 2008

Conseil d'Etat, 15 décembre 2006

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit administratif

En 1948 lors de l’élaboration de la Constitution de 1848 l’assemblée constituante se trouva face à la question de l’utilité d’inscrire une déclaration des droits et des devoirs en préambule de Constitution. Aussi si certains hommes politiques étaient favorables à cette...

.doc
31 Oct. 2009

Conseil d'Etat, 5 décembre 2007 - Le principe de laïcité

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit administratif

Le Conseil d'Etat a rendu deux arrêts de rejet le même jour, l’arrêt M. Singh et l’arrêt M. et Mme Ghazal. Dans l’arrêt M. Singh, un élève de religion sikhe s’était présenté à plusieurs reprises à son lycée coiffé d’un sous-turban. Devant son refus de le retirer,...

.doc
03 mai 2006

Le droit musulman

Cours de 12 pages - Droit international

Les traditionnels devoirs élémentaires de tout musulman révèlent à quel point la foi et les actes sont liés dans cette religion. Les « cinq piliers » de l'islam sont : le chahada, la profession de foi en Dieu et en la mission de Mahome t; la salaat, prière rituelle accomplie cinq fois par...

.doc
30 Mars 2007

La laïcité dans le droit positif français

Dissertation de 4 pages - Droit autres branches

Le 15 juillet 1801, le Premier consul de France Napoléon Bonaparte et le Pape Pie VII signent le Concordat qui tisse des liens d'obligations mutuelles entre l'Eglise et l'Etat. L'Etat reconnaît quatre cultes officielles -catholique, luthérien, calviniste, juif- et devient propriétaire des...

.doc
10 Oct. 2008

Le principe Républicain de la laïcité

Fiche de 2 pages - Droit constitutionnel

La laïcité implique la neutralité de l'Etat : il ne doit privilégier aucune option spirituelle ou religieuse. Se fondant sur le principe d'égalité, l'Etat laïque n'accorde de privilège public à aucun culte et ses relations avec ceux-ci sont caractérisées par la séparation juridique. La...

.doc
09 Sept. 2019

Libertés fondamentales : le blasphème en droit français

Dissertation de 7 pages - Libertés publiques

Selon Pierre Bayle "le blasphème n'est scandaleux qu'aux yeux de celui qui vénère la réalité blasphémée" (XVIIe siècle). Le blasphème est une notion très subjective qui se définit selon le langage courant comme une parole ou un discours qui outrage la divinité, la religion ou ce qui est...