Doc du juriste

Consultez plus de 39318 documents en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement

› 
 Légitimité divine

Légitimité divine

  

Nos documents

.doc
19 Avr 2017

La légalité et la légitimité : lien étroit et distinction

Dissertation de 3 pages - Droit autres branches

La légitimité et la légalité ont un lien étroit, mais une distinction entre les deux termes est obligatoire. La legitimite, c'est en fin de compte la conformité d'une institution à une norme supérieure juridique ou éthique ressentie comme fondamentale par la collectivité qui fait...

.doc
10 Oct 2000

Le droit naturel, l'Etat de droit : quels fondements et quelle légitimité à la hiérarchie des normes ?

Fiche de 3 pages - Histoire du droit

Le concept de hiérarchie des normes renvoie à celui d'Etat de droit, c'est à dire d'un Etat dont la puissance est encadrée et limitée par le droit. Cette conception soulève deux questions : L'Etat doit être soumis au droit, dont il est l'origine. Comment donc éviter que cette soumission ne...

.doc
04 Juin 2008

La Constitution désacralise-t-elle la royauté?

Dissertation de 6 pages - Droit constitutionnel

Depuis les temps carolingiens, le roi accède à la royauté par la cérémonie du sacrement, qui est elle-même inspirée de l’exemple biblique de Saül qui, en 1025 avant Jésus Christ, est choisi comme roi par le prophète Samuel, et reçoit l’onction sainte par le prophète afin...

.doc
18 Juin 2009

Le Concile de Paris, Le ministère royal : commentaire

Dissertation de 3 pages - Histoire du droit

Louis 1er le Pieux est roi de France depuis 814. En 823, sa deuxième épouse, Judith de Bavière, lui donne un dernier fils Charles. En 829, Louis le Pieux doit modifier sa succession et donc l'Ordinatio Imperii, ce qui révolte son fils Lothaire, qui souhaite une unité de l'Empire. Le concile de...

.doc
10 Mar 2009

Etude du préambule de la Charte constitutionnelle du 4 juin 1814

Dissertation de 3 pages - Histoire du droit

Si 1814 passe pour être une année charnière en ce qu'elle montre les prémices de la déchéance de l'Empire, elle n'en demeure pas moins l'occasion de restaurer le pouvoir monarchique. Car Napoléon Ier, de descendance corse, n'ayant aucun sang noble ni ancêtre glorieux pour justifier son ascension,...

.doc
04 Jan 2008

Peut-on fonder le droit sur la force ?

Dissertation de 6 pages - Histoire du droit

« Le droit, la force et la justice ». Tels sont les conditions de « l’équilibre nécessaire à toute action internationale », définies par le ministre français des affaires étrangères, Dominique de Villepin, au cours d’un discours le 27 mars 2003. Ou plutôt s’agit-il du droit par la...

.doc
06 Août 2007

Les droits de l'homme: évidence ou problème ?

étude de cas de 8 pages - Histoire du droit

Le philosophe qui s’apprête à interroger et à analyser le concept de droits de l’homme ne peut que ressentir en lui quelque scrupule, voire quelque réticence. Cette idée apparemment vénérable, qui n’a explicitement éclos dans l’esprit humain qu’il y a deux siècles, dans...

.doc
19 Déc 2006

Comment légitimer l'existence d'une juridiction administrative en France ?

Dissertation de 7 pages - Droit administratif

Relançant un très ancien débat, Prosper Weil qualifiait en 1980 de patents les défauts du système français de dualisme juridictionnel. Plus récemment, en septembre 2005, c’est Didier Truchet qui militait pour la réunion en une juridiction unique des ordres judiciaire et administratif....

.doc
20 Juil 2009

Le sacre des rois

Dissertation de 4 pages - Histoire du droit

Le sacre va permettre de donner une légitimité divine au roi dans une culture et un peuple très croyant dans la foi chrétienne et notamment catholique. On appelle ces rois, les oints de dieu.Le sacre est une cérémonie religieuse par laquelle un roi obtient un caractère sacré voir...

.doc
02 Fév 2007

Le droit et la morale

TD de 5 pages - Droit civil

Dissertation de droit sur les rapports entre le droit et la morale. Si la morale inspire beaucoup le droit, ce dernier s'éloigne parfois d'elle ou même est contraire à elle. De ce fait, une question peut se poser concernant la légitimité des règles juridiques. Faut-il que les règles...

.doc
08 Oct 2008

La Charte de 1814 : un retour apparent à l'ancien régime politique

Cours de 6 pages - Histoire du droit

La charte de 1814 marque le retour de la royauté au pouvoir en France en même temps que l'échec du premier Empire de Napoléon. La question qui se pose alors est de savoir si la monarchie restaurée l'est de manière à rétablir le système de l'ancien régime politique qui a précédé la révolution...

.doc
18 Juin 2009

Cardin le Bret, "Traité de la souveraineté du Roi" : commentaire

Dissertation de 5 pages - Histoire du droit

En 1631, la cour des aides de Paris avait refusé d'enregistrer un édit relatif aux boissons, envoyant par conséquent une députation au roi pour lui expliquer son désaccord. Cette députation rencontre en chemin une délégation royale chargée quant à elle d'exiger l'enregistrement immédiat de l'édit...

.doc
12 Déc 2001

La notion d'Intérêt général, une notion en crise ?

Mémoire de 30 pages - Droit administratif

L'Administration a une unique justification, un seul but : l'intérêt général. La bonne administration est celle qui se fait dans l'intérêt général. On peut, en passant à une forme négative de cet axiome reconnu, trouver ce qui est l'essence même du concept de maladministration : la mauvaise...

.doc
06 Avr 2010

Le droit des modernes : l'affirmation des droits individuels

Cours de 11 pages - Histoire du droit

Le droit moderne apparaît comme un processus de réappropriation de la règle par l’individu. Ce droit moderne ne dit rien du bien, de la valeur de l’action mais se contente de poser des limites formelles à celle-ci. Le droit des modernes n’est plus ordre mais système de normes. Le...

.doc
14 Août 2010

Droit public

Cours de 155 pages - Droit administratif

Le droit est aussi ancien que la vie en société : à partir du moment où les hommes sont entrés dans l’ère de l’existence collective, ils ont éprouvé le besoin de régler leurs rapports. Depuis, l’époque primitive, le droit a subi de profondes mutations : la diversification des...

.doc
16 Jan 2017

Droit constitutionnel : la démocratie et la justice constitutionnelle

Cours de 41 pages - Droit constitutionnel

La souveraineté est un concept étudié à partir de la notion d'État. C'est un concept abstrait qui a 2 facettes, 2 aspects qu'on peut examiner sous 2 angles différents. Elle peut être envisagée vis-à-vis de la cité, mais aussi par rapport aux autres États. On peut également voir la souveraineté...

.doc
08 Avr 2017

Cours complet d'histoire des institutions publiques depuis la Révolution française

Cours de 76 pages - Histoire du droit

L'histoire de France est linéaire, on a toujours eu un roi du Xe siècle jusqu'en 1789. On est toujours resté dans le cadre d'une monarchie héréditaire. À partir d'Hugues Capet, les rois auront toujours pour objectif accroître leur pouvoir, le pouvoir n'étant alors pas un pouvoir absolu. Un roi...

.doc
03 Fév 2011

Les institutions politiques : cours complet, CAVEJ L1

Cours de 250 pages - Droit constitutionnel

L'Etat nous tiendra compagnie pratiquement pendant toutes nos émissions de Droit constitutionnel, car c'est le cadre dans lequel le Droit Constitutionnel est né et s'exerce.Il convient donc de commencer par donner une définition de l'Etat.Ce n'est pas chose facile, un très grand juriste de ces...

.doc
08 Déc 2009

Les constitutions successives françaises jusqu'à la Monarchie de Juillet

Dissertation de 31 pages - Histoire du droit

Société développée dans un contexte religieux source de conflit. Elle repose sur le respect du passé : conservation des institutions anciennes.L'Ancien Régime est une Monarchie (gouvernement d'une seule personne), Héréditaire (lois fondamentales de dévolution), Absolu (le roi a le pouvoir de...

.doc
23 Jan 2015

Libertés publiques : protection des libertés et libertés protégées

Cours de 39 pages - Libertés publiques

Au-delà des règles techniques de droit, qui renvoient aux normes de succession, changement de nom, des contrats spéciaux, des valeurs surpassent ces règles techniques, qui sont puisées dans les valeurs sociales et qui déterminent ces règles, qui sont les racines dans lesquelles les règles...

.pdf
03 Avr 2015

Les forces et faiblesses du droit constitutionnel, de sa création à nos jours

Cours de 25 pages - Histoire du droit

Avant 1789, était en place une souveraineté divine, où le monarque faisait figure d’unique pouvoir, on se pose alors la question du fondement du pouvoir étatique. A l’époque, il tirait ce pouvoir de Dieu, on parle alors de fondement théocratique. Des philosophes, comme Grotius,...

.doc
25 Mar 2008

La monarchie de juillet et les libertés publiques

Dissertation de 4 pages - Libertés publiques

À la suite des Trois Glorieuses, révolution qui a mis fin à la Restauration et au règne de Charles X, Louis-Philippe, duc d’Orléans, est appelé au trône. Une différence essentielle s’établit immédiatement avec le régime précédent : Louis-Philippe ne tient pas sa légitimité du...

.doc
20 Avr 2008

D'où vient la loi ?

Dissertation de 5 pages - Histoire du droit

Selon le dictionnaire Le Robert, la loi est à la fois « une règle impérative imposée à l’homme de l’extérieur », et « une règle impérative exprimant un idéal, une norme, une éthique ». Nous voyons donc l’ambivalence du terme. La loi constitue une première indication sur ce qui est...

.doc
03 Mar 2010

Pourquoi émanciper le droit de la morale et de la religion ?

Dissertation de 4 pages - Histoire du droit

La France a été durant de nombreux siècles soumise à une monarchie de droit divin, jusqu’à ce que la Révolution institue pour la première fois un régime d’apparence laïque. L’Eglise catholique ne perd cependant pas de son influence et il faut attendre la fin du XIXe siècle pour que...

.doc
11 Oct 2012

Histoire des institutions : les mérovingiens, l'ordre carolingien, etc.

Cours de 16 pages - Histoire du droit

[...]Au début, le christianisme étant contraint de se vivre dans la clandestinité, certaines divergences sont apparues dans la façon dont certains le percevaient, et des religions issues de ce dernier sont apparues, mais toutefois considérées comme hérétiques. Ainsi, l'arianisme, religion dérivée...

.doc
17 Oct 2011

Droit Public: La conquête du droit de suffrage

Cours de 15 pages - Droit constitutionnel

Il faut distinguer la souveraineté de l’Etat et la souveraineté dans l’Etat. La souveraineté de l’Etat renvoie à la définition de l’Etat, comme puissance souveraine vis-à-vis des Etats étrangers et comme puissance morale supérieure aux autres personnes morales décentralisées....

.doc
12 Nov 2007

Faut-il opposer droit naturel et droit positif ?

Dissertation de 3 pages - Libertés publiques

La doctrine du droit naturel puis, et parallèlement, celle du droit positif sont deux courants de pensées qui tentent de répondre aux questions posées par le droit, à savoir ce qui le fonde, ses sources, sa légitimité et ses fins s’il en a. La Grèce antique, dans son étude du droit et...

.doc
11 Avr 2008

La fonction exécutive sous la Vème République

Dissertation de 8 pages - Droit constitutionnel

La France, meurtrie par les expériences fâcheuses d’exécutif fort (monarchie de droit divin, de césarisme bonapartiste) a eu plutôt tendance au XX s. à limiter ce pouvoir tel que le montre la III ainsi que la IV République. Cependant la V République rompt cette tendance. Certes les lois...

.doc
21 Déc 2012

Sire, votre Royaume n'a point de Constitution - Turgot à Louis XVI

Dissertation de 7 pages - Histoire du droit

« Le roi a pour supérieur Dieu et la loi par laquelle il a été fait roi ». Bracton affirme ceci au 18e siècle et émet ainsi l’idée selon laquelle le pouvoir du roi est subordonné et limité par des lois divines, et celles par lesquelles il a été fait roi. Il existe donc des lois, en...

.doc
07 Oct 2011

Les apports des Chartes de 1814 et 1830

Dissertation de 3 pages - Droit autres branches

Après les défaites militaires de Napoléon, le Sénat prononce sa déchéance en 1814. On appelle Louis XVIII à revenir au trône, c’est le frère cadet de Louis XVI. Il le fait sous la pression de l’occupant et accepte, mais n’entend pas pour autant se plier aux conditions du Sénat, il...