Doc du juriste

Consultez plus de 39318 documents en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement

› 
 Interprétation de la loi pénale

Interprétation de la loi pénale

  

Nos documents

.doc
07 Mai 2007

L'interpretation judiciaire de la loi pénale

Dissertation de 3 pages - Droit pénal

Théoriquement, la question de l’interpretation de la loi pénale ne devrait même pas se poser, puisque le principe de légalité des délits et des peines exclut toute autre intervention que celle du législateur. Normalement donc, le juge devrait se borner à appliquer ce...

.doc
08 Mar 2009

L'interpretation de la loi pénale et l'exception de la règle

Dissertation de 4 pages - Droit pénal

L’interpretation de la loi pénale invite tout naturellement à préciser tout d’abord de quel principe découle cette interpretation. En effet, il s’avère nécessaire d’évoquer le principe de la légalité. Ce principe légaliste apparaît relativement tôt...

.doc
13 Jan 2010

Cour de cassation, chambre criminelle, 30 janvier 2002 - l'application de la loi pénale dans le temps

Commentaire d'arrêt de 6 pages - Droit pénal

Il résulte du principe de légalité de la loi pénale que les justiciables doivent avoir connaissance des infractions et des peines qui leur sont applicables avant de subir une quelconque condamnation. Toutefois, qu’en est-il des positions jurisprudentielles dégagées par les...

.doc
04 Fév 2010

Chambre criminelle de la Cour de cassation - l'homicide involontaire s'appliquant à un foetus et l'application stricte de la loi pénale

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit pénal

En l'espèce le principe d'application stricte de la loi pénale va soulever le problème de l'homicide involontaire sur un fœtus par le fait de la négligence d'un médecin, et la question récurrente du statut du fœtus. En effet une femme enceinte va entrer à l'hôpital alors...

.doc
16 Avr 2010

Cour de cassation, chambre criminelle, 30 janvier 2002 - le principe de la non rétroactivité de la loi pénale plus sévère

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit pénal

En l’espèce, un individu de nationalité néerlandaise n’a pas déclaré des capitaux d’un montant supérieur à 50 000 francs. Le prévenu est alors déclaré coupable du délit de non-respect de l’obligation déclarative des capitaux d’un montant supérieur à 50 000 francs par la...

.doc
05 Nov 2010

La non-rétroactivité de la loi pénale

Dissertation de 6 pages - Droit pénal

La non-rétroactivité de la loi pénale est un des principes fondamentaux et à ce titre protégé par le droit pénal moderne. Posée comme principe, la non-rétroactivité de la loi pénale suppose ainsi que l'on ne remette pas en question une opération juridique passée qui a...

.doc
20 Fév 2012

Arrêt de la Cour de cassation, la Chambre criminelle de la Cour de cassation, le 4 février 2004 : le principe de l'application de la loi pénale dans le temps

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit pénal

Le principe de l'application de la loi pénale dans le temps se présente lorsqu'il y a un conflit de lois penales. L'article 112-1 du Code pénal pose deux principes fondamentaux et complémentaires qui sont la non-rétroactivité de la loi pénale et...

.doc
20 Fév 2012

La souveraineté de la France peut-elle être remise en cause du fait de l'extensibilité de la loi pénale française dans l'espace ?

Dissertation de 7 pages - Droit international

Le droit pénal français est lié à la souveraineté de l’État français dans la mesure où le juge pénal français doit se baser uniquement sur des lois françaises édictées et promulguées. Par conséquent, la compétence de la France sera déduite lorsque tous les éléments d'une situation...

.doc
15 Fév 2014

L'application de la loi pénale

Cours de 15 pages - Droit pénal

Lorsqu’un fait délictueux surgit, il faut définir quelle est la loi applicable. Une fois déterminée, il faut aussi préciser l’application de la loi pénale dans l’espace et dans le temps. 3 étapes : - La détermination de la loi applicable -...

.doc
22 Juin 2010

Cour de cassation, chambre criminelle, 9 avril 2008 - le principe de la non-rétroactivité de la loi pénale nouvelle plus sévère

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit pénal

En l’espèce, Philippe X… a été condamné à 14 ans d’emprisonnement le 12 décembre 2005 par la cour d’appel d’Aix-en-Provence. Le 6 octobre 2007, le greffe de sa maison d’arrêt l’informe que sa peine, ramenée à exécution après rejet de son pourvoi, le 21 juin...

.doc
07 Mai 2007

L'application de la loi pénale dans le temps (2007)

Dissertation de 4 pages - Droit pénal

Avant même de s’interroger sur le caractère rétroactif ou de non de la loi penale, ou de son application immédiate s’agissant des lois de forme, le juge répressif est tenu de s’interroger quant à l’existence juridique de la loi. Cette exigence...

.doc
31 Mar 2007

L'application de la loi pénale

Cours de 13 pages - Droit pénal

Fiche sur l'application de la loi penale. Elle donne les bases et les sources du droit pénal, les points clefs et les principaux arrêts cardinaux. La loi n'est pas figée dans le temps et n'est pas la même dans l'ensemble des pays. Aussi le principe de légalité des délits et...

.doc
22 Nov 2009

Chambre criminelle de la Cour de cassation, 9 décembre 1998 - la non-retroactivité de la loi pénale plus sévère

Commentaire d'arrêt de 2 pages - Droit pénal

« La loi ne dispose que pour l’avenir, elle n’a point d’effet rétroactif », selon l'article 2 du Code civil. Ce principe général de la non-rétroactivité des lois est le même en droit pénal. La loi nouvelle régit donc l'avenir, « le passé n’est plus en son...

.doc
04 Déc 2009

Assemblée plénière de la Cour de cassation, 13 février 2009 - l'interpretation stricte de la loi pénale

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit pénal

Dans son arrêt du 13 février 2009 rendu par l’assemblée plénière, la Cour de cassation opère un revirement de jurisprudence en la question de l’interpretation de la loi pénale qui doit être d’interpretation stricte conformément à l’article 111-4 du...

.doc
01 Fév 2010

Le domaine et les techniques d'interpretation de la loi pénale

Cours de 3 pages - Droit pénal

Interpréter est le fait de dégager le sens particulier d’une règle. Le principe est que le juge est compétent pour interpréter toutes les lois et tous les textes dont il doit faire application pour la situation du litige. Avant, il fallait passer par le référé législatif. Désormais,...

.doc
03 Juil 2010

Le principe de l'interpretation stricte de la loi pénale

Cours de 4 pages - Droit pénal

Le principe de l’interpretation stricte de la loi pénale est le corollaire du principe de la légalité des délits et des peines. Interpréter, c’est chercher à comprendre par une triple opération : - d’éclaircissement de ce qui est obscur ; - du développement...

.doc
06 Déc 2011

Commentaire d'arrêt Assemblée plénière 29 juin 2001 : quelle interprétation le juge peut-il faire de la loi pénale ?

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit pénal

Selon Montesquieu « le juge n’est que la bouche de la loi », ainsi ce dernier est tenu en vertu du principe posé à l’article 111-3 du Code pénal à une interprétation stricte de la loi. En effet le juge ne peut raisonner par analogie et ainsi étendre à un cas non...

.doc
25 Mar 2008

L'interpretation de la loi penale, Tribunal de Grande Instance, 30 octobre 1995

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit pénal

Si le principe de légalité criminelle impose au juge pénal d’interpréter strictement la loi penale, en revanche il ne lui est pas interdit de rechercher par différents moyens si la loi est suffisamment précise et si elle est la traduction fidèle de la volonté du...

.doc
21 Nov 2007

La fonction déclarative de la loi pénale

Dissertation de 10 pages - Droit pénal

Sous l’effet conjugué d’une large médiatisation des affaires judiciaires dites sensibles et certainement d’un dysfonctionnement dans l’articulation des fonctions initiales de la loi penale, émerge et se développe une fonction déclarative de la loi...

.doc
13 Oct 2010

Mesures de sûreté et principe de non rétroactivité de la loi pénale plus sévère

Dissertation de 2 pages - Droit pénal

La sanction pénale en France est la réponse de l'État contre l'auteur d'un comportement incriminé. Elle ne se distingue des autres sanctions, par exemple civiles ou disciplinaires, que par le fait qu'elles sont prévues dans le Code pénal et prononcées par une juridiction penale. Les...

.doc
01 Fév 2010

Le champ d'application de la loi pénale

Cours de 5 pages - Droit pénal

Seules les infractions commises en France troublent l’ordre public français. Cependant, certaines infractions commises à l’étranger peuvent troubler l’ordre public français. On retiendra les principes suivants: • Principe de personnalité passive : infraction commise à...

.doc
15 Fév 2010

Cas pratique - l'application de la loi pénale dans l'espace

étude de cas de 6 pages - Droit international

Il y a de plus en plus d’infractions qui comportent un ou plusieurs éléments d’extranéité. Prenons l’exemple de deux jeunes Français qui participent à un attentat d’un jeune marocain à l’hôtel Atlas à Marrakech. Le premier jour l’attentat échoue, ils s’y...

.doc
15 Fév 2014

L'insertion de la loi pénale dans la hiérarchie des normes

Cours de 10 pages - Droit pénal

La loi penale, comme les autres lois, n’échappe pas à la hiérarchie des normes. Qui dit hiérarchie dit mécanisme de contrôle, soumission de la norme inférieur à la norme supérieure. Il y a donc des mécanismes de contrôle. Le contrôle de la conformité de la loi à...

.doc
22 Sep 2008

La fonction répressive de la loi pénale

Dissertation de 9 pages - Droit pénal

La loi pénale apparaît comme ayant pour premier objectif la répression. On ne peut pas mettre en doute cette fonction. En effet, la loi pénale vise à garantir la protection de la société, et ce, par le biais d’une peine applicable au délinquant. Mais en réalité,...

.doc
29 Août 2017

Arrêt de la Cour de justice C 387 02 - Affaire Berlusconi - Sur les effets d'une loi pénale plus douce illégale

Commentaire d'arrêt de 7 pages - Droit européen

L'unique certitude réside dans l'incertitude des effets de la directive remarquait le Giudice conciliatore di Firenze dans son renvoi préjudiciel sur l'affaire Faccini Dori C-91/92. Plus d'une décennie après, la Cour de Justice des Communautés Européennes (CJCE) confirmera très maladroitement la...

.doc
14 Mai 2007

Les trois théories pour l'application de la loi pénale dans l'espace

Dissertation de 3 pages - Droit pénal

Afin de déterminer quelle loi appliquer, et donc à quel juge donner compétence pour des infractions présentant au moins un élément d’extranéité, la doctrine a élaboré trois théories différentes. Le système de la territorialité donne compétence au « juge du for », au juge national de...

.doc
03 Fév 2011

Plan de commentaire et fiche d'arrêt de la Chambre criminelle de la Cour de cassation du 18 mai 1994 relatif au champ de compétence du juge en matière de contrôle de légalité d'une loi pénale

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit pénal

La Haute juridiction refuse de contrôler la conventionnalité de la loi instituant le retrait de points lors de la commission de certaines infractions au Code de la Route (II), ainsi que de celle de ses décrets d'application (I).La Haute juridiction refuse de contrôler la légalité des...

.doc
23 Juin 2016

Cas pratiques de droit pénal - L'application de la loi pénale dans le temps

étude de cas de 4 pages - Droit pénal

Vous arrivez en TD en avance, les bonnes résolutions de la rentrée étant toujours d’actualité. Vous prenez alors un café avec Yann. Le temps de relater votre été. Yann, ayant opté pour le TD en Droit des Affaires et vous sachant plutôt pénaliste, il vous interroge. Le soir du 21 juin 2015,...

.doc
08 Juil 2018

L'interpretation de la loi pénale dans 2 arrêts de la Cour de cassation - Assemblée plénière du 29 juin 2001 et chambre criminelle du 2 décembre 2003 - Notion de foetus et d'enfant

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit pénal

"Pour que la personnalité de l'enfant conçu soit reconnue après sa naissance, il faut deux conditions : il doit naître vivant et viable" précise Planiol dans son traité élémentaire de droit civil. La reconnaissance de la personnalité de l'enfant soulève de nombreuses questions. La frontière entre...

.doc
08 Nov 2008

Faut-il encore craindre l'arbitraire du juge pénal ?

Dissertation de 6 pages - Libertés publiques

Une décision arbitraire est une décision « qui n’est pas le résultat d’une règle existante mais le produit d’une volonté libre » . Ainsi, les décisions arbitraires sont le fruit de la simple décision du juge, sans aucune référence à une loi ou à des principes établis selon...