Doc du juriste

Consultez plus de 40178 documents en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement

› 
 Force probante

Force probante

  

Nos documents

.doc
06 Mars 2007

La force probante de l'écrit électronique

Dissertation de 5 pages - Droit civil

Dans un litige quel qu’il soit, les allégations amenées par un plaideur sont à prouver par ce dernier. Outre les questions de la charge et de l’objet de la preuve, nous sommes amenés à étudier la question des modes de preuves, c’est-à-dire le moyen ou les documents utilisés pour...

.doc
01 Janv. 2000

Force probante et licéité des moyens de preuve

Dissertation de 5 pages - Procédure pénale

Avec le triomphe de la procédure accusatoire sur la procédure inquisitoire propre à l'Ancien Régime, on est passé au XVIIIème siècle, du système des preuves légales et de l'arbitraire des peines à celui de la liberté de la preuve et de la légalité des délits et des peines. Et dans le cadre de...

.doc
19 Nov. 2018

Article 1359 du Code civil - L'écrit sous signature privée ou authentique est-il le seul moyen de recevabilité de preuve comme force probante pour un acte juridique excédant un certain montant ?

Dissertation de 4 pages - Droit civil

"La preuve incombe à celui qui affirme". Ainsi, le Code civil énonce en son article 1359 que "L'acte juridique portant sur une somme ou une valeur excédant un montant fixé par décret doit être prouvé par écrit sous signature privée ou authentique". Cela signifie alors que l'autorité la plus haute...

.pdf
07 déc. 2010

Force probante et loyauté de la preuve

Cours de 6 pages - Droit autres branches

Notre droit oscille entre deux systèmes différents : soit que la loi exige que la preuve soit faite par certains moyens qu'elle désigne précisément et qui ne laissent au juge aucun pouvoir d'appréciation (système dit de la preuve légale) ; soit qu'au contraire la preuve soit libre, comme l'est,...

.doc
11 déc. 2009

Première Chambre civile de la Cour de cassation, 2 mai 2001 - la valeur probante d'une reconnaissance de dette

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit des obligations

La question de la valeur probante d'une reconnaissance de dette signée par un commerçant pour des fonds prêtés par un non-commerçant est traitée dans l'arrêt de la Première chambre civile de la Cour de cassation du 2 mai 2001. L'arrêt est d'ailleurs saisissant car il procède à une triple...

.doc
10 Oct. 2000

L'émergence et la force juridique du principe de précaution

Dissertation de 11 pages - Droit autres branches

Lors de ce développement, nous nous efforcerons de dresser un rapide inventaire des instruments juridiques qui traitent du concept de précaution en leur sein. Il sera donc ainsi question de déterminer tant la nature juridique que la force obligatoire de ce concept. Pour ce faire, il...

.doc
03 déc. 2014

Commentaire de l'arrêt rendu par la Première Chambre civile de la Cour de cassation le 19 février 2013 : la valeur probante

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit civil

Tout l’enjeu de la preuve en matière contractuelle est de déterminer, face à des incertitudes et des incohérences, lequel des contractants va succomber aux prétentions de l’autre. C’est bien là le point qui nous intéressait dans l’arrêt à commenter. Par acte du...

.doc
08 juil. 2008

Quelle est la force juridique de l'expertise ?

Dissertation de 18 pages - Droit civil

De tous temps, les tribunaux ont eu recours à l'expertise. Ainsi les Romains, dont, nous sommes les héritiers, avaient recours aux Juratores, assujettis, comme leur nom l'indique, au serment. Longtemps en France on a eu recours à la preuve testimoniale pour déterminer la valeur des choses puis...

.doc
31 août 2009

Le contrat : conclusion, nullité, force et non respect

Dissertation de 49 pages - Droit civil

NOTION ET FONDEMENTL'incapacité d'exercice suppose que l'intéressé n'est pas privé du droit de contracter, mais qu'il ne peut lui-même exercer ce droit : il doit être assisté par un tiers ou représenté.Le contrat ainsi conclu sera parfaitement valable et produira ses effets dans le patrimoine de...

.doc
14 juil. 2010

Les preuves a posteriori

Cours de 5 pages - Histoire du droit

L’importance des preuves a posteriori est considérable. Elles sont tantôt des instruments de preuve parfaits ou des instruments de preuve imparfaits. Le témoignage est une déclaration faite par une personne sur des faits dont elle a eu personnellement connaissance. L’objet du...

.doc
04 août 2009

L'état civil

Dissertation de 6 pages - Droit civil

L'état d'une personne se caractérise par toutes les informations relatives à son identité et à sa situation de famille. Ces informations intéressent le droit dans la mesure où elles assurent l'individualisation de la personne. Dans un souci d'organisation sociale, l'État a pris la charge de...

.doc
03 Mars 2009

Quelle est l'efficacité des clauses relatives à la preuve ?

Dissertation de 2 pages - Droit des obligations

Apparemment, le principe en droit français est la liberté contractuelle. De plus, les règles de preuve ne sont pas d’ordre public. Les clauses d’aménagement de la preuve devraient donc être licites. Cependant, la pression du droit de la consommation tend depuis quelques dizaines...

.doc
22 juin 2010

Les procédés ou moyens de preuve

Dissertation de 4 pages - Droit autres branches

Ce document propose une présentation des différentes preuves et présomptions dans le droit français. Extrait: "La preuve littérale, c’est une preuve préconstituée, par exemple : un contrat, une facture, un bon de commande, un document électronique. Cet écrit peut être sur support papier ou...

.doc
08 déc. 2008

L'enfant victime d'une infraction pénale : le recueil de la preuve en droit comparé

Dissertation de 40 pages - Droit pénal

« Aucune personne n’a le droit d’en mettre d’autres au monde, à moins de certitude que les enfants auront dans leur entourage de tels avantages que, selon toute probabilité, leur bonheur l’emportera sur la souffrance ». Triste est de constater que cette citation de Paul...

.doc
09 Janv. 2007

Arrêts comparés : Criminelle 22/04/1992 et 11/06/2002

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Procédure pénale

Le principe de la liberté de la preuve dans le procès pénal, se définit, à la lecture de l’article 427 du Code de Procédure Pénale, comme l’admission de tous les moyens de preuve : aveux, indices, témoignages, documents sonores…. Or ce principe n’est pas absolu, il est de ce...

.doc
21 mai 2010

Les modes de preuves en droit civil

Dissertation de 3 pages - Droit civil

« La preuve est inséparable de la décision judiciaire : c’en est l’âme, et la sentence n’est que ratification » disait Henri Levy Bruhl. Cette citation illustre bien le fait que la preuve en droit est un pilier fondamental, la décision rendue par la justice dépend de la preuve, et...

.doc
31 Mars 2009

Les règles générales relatives au déroulement du procès

Cours de 19 pages - Droit autres branches

Une partie peut demander au juge d'enjoindre (au besoin sous astreinte), à l'autre partie, la production d'un élément de preuve détenu par cette dernière (10 NCPC). Pour ne pas que ce droit à la preuve dégénère, le droit français pose des limites :- La production forcée ne peut palier à une...

.doc
30 juil. 2009

Les instruments de paiement et de crédit : la preuve du paiement de la lettre de change

Dissertation de 1 pages - Droit des affaires

La preuve découle de la remise de la LDC revêtue de la mention « pour acquis ». La LDC aurait donc une valeur de présomption de paiement : par exemple, le porteur se contente de donner quittance, donner acte au solvens du paiement sans lui remettre la lettre, qu'advient-il sur le terrain de la...

.doc
22 Nov. 2007

La procuration en droit notarial

Dissertation de 5 pages - Droit civil

Cours de droit notarial sur la procuration : étendue de la représentation, force probante de l'acte. Acte authentique et procuration. Procuration sous seing privé. Sécurité juridique des transactions immobilières et pratique professionnelle.

.doc
08 Mars 2010

La valeur et les principes de rédaction du procès-verbal

Cours de 8 pages - Procédure pénale

Le procès-verbal de police judiciaire est un acte écrit, rédigé et signé soit par un magistrat, soit par un officier ou agent de police judiciaire, agissant conformément aux règles de leur compétence, et dans le cadre d'une mission de police judiciaire. Ces personnes y relatent ce qu'elles ont vu...

.doc
14 Oct. 2008

Première chambre civile de la Cour de cassation, 25 mai 2005 - La mention manuscrite

Commentaire d'arrêt de 7 pages - Droit des obligations

Le 31 juillet 1987, un établissement de crédit accorde au débiteur principal une ouverture de crédit à hauteur de 40 000 francs, qui avait été garantie par une caution le même jour par acte sous seing privé. Le contrat de cautionnement comportait la mention manuscrite suivante : « Lu et approuvé,...

.doc
12 mai 2010

Première chambre civile, Cour de cassation, 25 mai 2005 - le contrat de cautionnement et la mention manuscrite

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit des obligations

Un établissement de crédit a consenti à un emprunteur une ouverture de crédit dont une caution, le 31 juillet 1987, par acte sous seing privé, s’est portée caution solidaire du remboursement. Le contrat de cautionnement comportait la mention manuscrite suivante : « lu et approuvé bon pour...

.doc
10 juil. 2010

Les successions ab intestat

Cours de 38 pages - Droit de la famille

Pour succéder, il faut que des conditions soient remplies chez le défunt, qu'IL soit mort, que des qualités soient réunies chez l’héritier, notamment qu’il soit capable et non indigne. Le mode normal d'ouverture de la succession est la mort (720). L'absence aussi depuis 1977, du jour où...

.pdf
16 juil. 2013

L'exigence d'écrit en matière de preuve

Dissertation de 3 pages - Droit civil

La preuve est la démonstration de l'existence d'un fait ou d'un acte dans les formes admises ou requises par la loi. Ainsi, lors d'une action en justice, un individu qui cite les règles de droit sur lesquelles il entend se baser, doit avant tout prouver les faits ou les actes qu'il prétend avoir...

.doc
14 févr. 2019

Les faillites internationales ou transfrontalières

Cours de 14 pages - Droit international

Le thème que l'on va aborder aujourd'hui est très important, il porte sur les faillites internationales ou transfrontalières. Avant de l'aborder, on peut commencer par donner des éléments de définition sur deux termes à connaître. Le premier est la notion de reconnaissance d'une décision...

.doc
19 juin 2010

L'interdit des preuves pénales

Cours de 4 pages - Droit pénal

Cette théorie des preuves est d'une extrême importance, car un procès pénal se rapporte toujours, en définitive, à une question de preuve. Cela pose plusieurs questions : quels sont les modes de preuves admissibles et comment est-ce que l'on apprécie la force probante de ces...

.doc
25 Mars 2010

Cour de cassation, chambre sociale, 15 novembre 2007 - la mention d'une convention collective sur le bulletin de paie

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit du travail

En l’espèce, une employée de bureau prend sa retraite le 1er juin 2003 et se prévaut par la suite de l’application de la convention collective de l’import export mentionnée sur son bulletin de paie. Elle saisit donc la juridiction prud’homale le 7 avril 2004, pour obtenir le...

.doc
20 juil. 2010

Le contrat électronique et son exécution

Cours de 8 pages - Droit autres branches

L'écrit électronique issu de la loi n 2000-230 du 13 mars 2000 et inséré dans l'article 1316 du Code civil est défini comme « une suite de lettres, de caractères, de chiffres ou de tous autres signes ou symboles dotés d'une signification intelligible, quels que soient leur support et leurs...

.doc
19 Sept. 2007

Le recul du formalisme testamentaire

Étude de cas de 4 pages - Droit civil

« L’acte d’un mort n’est pas l’acte d’un vivant. ». C’est en ce que le testament reflète la volonté d’une personne décédée qu’il prend une dimension sacrée. Le testament, selon l’article 895 du code civil, est un acte par lequel le testateur dispose...

.pdf
25 Mars 2013

La délimitation de l'admission de la provocation comme moyen de preuve

Dissertation de 3 pages - Procédure pénale

L’alinéa 1 de l’article 427 du Code de procédure pénale dispose que « hors les cas où la loi en dispose autrement, les infractions peuvent être établies par tout mode de preuve et le juge décide d’après son intime conviction ». Ainsi, il pose le principe de la liberté de la preuve...