Doc du juriste

Consultez plus de 39319 documents en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement

› 
 Faux en écriture

Faux en écriture

  

Nos documents

.doc
04 Juin 2008

Les atteintes à la confiance publique : faux et usage de faux

Cours de 10 pages - Droit pénal

Présentation des infractions contre l'Etat avec l'infraction de faux et usage de faux qui sont très difficiles à prouver. Présentation des différents éléments constitutifs, législations, répression... Distinction entre faux matériel et faux intellectuel.

.doc
16 Fév 2009

Faux et usage de faux - infraction au service de la confiance, et modalités de répression

Dissertation de 7 pages - Droit pénal

La production de « faux en écriture publique », passible de 15 ans de prison et de 225 000 euros d’amende a été présentée par certains comme une possible sanction pénale encourue par Noël Mamère, au moment de la célébration d’un mariage homosexuel. De manière plus...

.doc
24 Nov 2002

Distinction et concours entre les infractions de faux, d'usage de faux et d'escroquerie. Commentaire comparé des arrêts Crim.22/02/1993 et Crim.06/04/1994

Dissertation de 5 pages - Droit pénal

La mobilisation des créances sous forme de cessions inscrites sur les bordereaux institués par la loi Dailly est une pratique très courante dans le monde des affaires. En période de difficultés économiques, la tentation est grande pour les entreprises de mentionner sur ces bordereaux de fausses...

.doc
24 Oct 2014

Cas pratique sur le faux, l'usage de faux, la complicité et la rétention de sûreté

étude de cas de 2 pages - Droit pénal

I) Un prêt a été conclu entre deux sociétés par acte authentique du 10 décembre 2006. De faux documents ont été annexés à l'acte authentique. Il s'agit de savoir si le dirigeant de la société emprunteuse peut être déclaré coupable de complicité de faux et usage de faux et si...

.doc
29 Août 2007

Le faux en droit pénal des affaires

Dissertation de 4 pages - Droit pénal

Ce document est un résumé complet du délit de "faux" en droit pénal des affaires. Le faux accompagne souvent les infractions principales afin de les masquer. Il est défini à l'article 431-1 du Code pénal : le faux est toute altération frauduleuse de la vérité de nature à...

.doc
24 Avr 2008

En quoi l'ecriture autobiographique permet-elle de recréer le passé ?

Dissertation de 2 pages - Droit des affaires

Dans ses Mémoires d’outre-tombe, Chateaubriand justifie ainsi son projet autobiographique : « Mettons à profit le peu d’instants qui me restent ; […] le navigateur, abandonnant pour jamais un rivage enchanté, écrit son journal à la vue de cette terre qui s’éloigne et qui va...

.doc
29 Oct 2007

Cours de logique sur les connecteurs (le vrai et le faux)

Cours de 54 pages - Droit autres branches

Cours de logique sur les connecteurs : et, ou, si alors. Cours simple avec exercices résolus. Table de vérités avec les différents opérateurs. Résumé des tables après chaque connecteur. Les inférences immédiates, figures de style. Cours donné en promotion sociale niveau graduat en droit. Niveau :...

.doc
09 Août 2010

CAVEJ M1 Cours Droit pénal des affaires

Cours de 238 pages - Droit autres branches

1.1.1. Introduction au Droit pénal des affairesLe Droit pénal des affaires n'est pas une discipline inconnue pour nous. Elle se situe la rencontre de différentes matières que l'on a déjà étudié (droit pénal général, procédure pénale, droit des sociétés...). La terminologie ne sera pas étrangère...

.doc
18 Oct 2013

Les infractions de droit commun

Cours de 23 pages - Droit pénal

C'est prendre la chose à l'insu de son propriétaire. On peut voler un meuble, on ne peut pas voler un immeuble ; on peut voler l'acte authentique qui désigne le propriétaire, mais on ne sera pas pour autant propriétaire. Il faudrait alors réaliser un faux. Quels sont les meubles...

.doc
28 Août 2007

Cours de droit pénal des affaires

Cours de 22 pages - Droit des affaires

Ce document comporte, tout d'abord, une étude générale de différentes infractions "courantes" telles que l'escroquerie, l'abus de confiance, les faux en ecritures, l'usage de faux, le recel, ainsi que les conditions préalables nécessaires en droit à la constitution de...

.doc
13 Avr 2009

Analyse juridique de l'affaire Société Générale

étude de cas de 7 pages - Droit bancaire

Le 24 janvier 2008, en pleine crise des subprimes, la Société Générale (SG) annonce avoir été victime de la part d'un de ses traders, Jérôme Kerviel, 31 ans, d'une fraude portant sur des produits dérivés, qui a lui a valu une perte de 4,9 milliards d'euros. Une perte à laquelle s'ajoutent des...

.doc
10 Mai 2010

Cour des comptes, 27 mai 2004 - la mise en cause de la responsabilité d'un comptable public

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit administratif

Le 17 avril 2003, la chambre régionale des comptes du Nord-Pas-de-Calais a rendu un arrêt rendant Mme R, comptable de la commune d’Estevelles, débitrice des deniers de la commune, de la somme de 3368,85€, et ce, pour les exercices de 1995 à 1998. Pour mettre en débet Mme R, cette...

.doc
19 Avr 2010

Le droit pénal

Cours de 16 pages - Droit pénal

Le droit pénal regroupe l’ensemble des règles coercitives adoptées par les pouvoirs publics pour assurer le respect de l’ordre public. Il est malgré ces caractères placé dans le droit privé. Ainsi, la sanction pénale a pour fondement la protection et la défense de l’ordre...

.pdf
12 Mar 2010

Infractions générales du droit pénal des affaires

Cours de 7 pages - Droit pénal

L'escroc cherche à faire vrai une chose fausse et à obtenir de la victime la remise de ce qu'il convoite.Selon l'article 313-1 du Code Pénal, l'escroquerie est le fait soit par l'usage d'un faux nom ou d'une fausse qualité, soit par l'abus d'une qualité vraie, soit par l'emploi de...

.doc
04 Juin 2008

Les infractions contre les biens et contre l'Etat

Cours de 71 pages - Droit pénal

Cours de Droit pénal spécial traitant de toutes les infractions contre les biens et contre l'état : vol, escroquerie, abus de confiance, harcèlement, chantage, filouterie, faux et usage de faux, abus de confiance... Présentation complète de chaque infraction dans ses éléments...

.doc
26 Mar 2014

Commentaire d'arrêt de la Chambre criminelle de la Cours de cassation du 7 septembre 2005 : la complicité

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit pénal

Lorsqu'une infraction est commise à plusieurs, au moins une personne est l'auteur de l'acte. Les autres personnes n'y ont peut-être participé que partiellement, et peuvent être qualifiées de complices. Ces derniers peuvent être punissables, et dans certaines situations on parlait avant d'emprunt...

.doc
19 Avr 2010

La fraude fiscale

Cours de 8 pages - Droit fiscal

Le point commun dans tous les cas de fraude fiscale est que la conscience pénale n’est pas toujours établie « voler l’État n’est pas voler ». Certains sont allés jusqu'à faire valoir que la fraude fiscale était une légitime défense contre l’excès fiscal puisque les taux...

.doc
31 Mar 2010

Successions et libéralités : le testament des infirmes et des illettrés

Dissertation de 5 pages - Droit civil

Le simple fait d’être illettré ou incapable ne saurait être un élément de nature à empêcher de pouvoir disposer de ses biens. Toutefois, le testament des infirmes et des illettrés pose un délicat problème. En effet, le testament pose, pour s’assurer de la manifestation non équivoque de...

.doc
10 Juin 2010

La responsabilité pénale du commissaire aux comptes et de l'expert comptable

Cours de 13 pages - Droit autres branches

Dans les grandes affaires comme celle de Madoff, on entend surtout parler de l'auteur principal, qui dans ce cas était Bernard Madoff, mais on oublie le rôle qu'a joué David Friehling, qui était pourtant son expert comptable. En effet, celui-ci a bien eu le rôle de complice dans cette affaire....

.doc
07 Mai 2010

Cour de cassation, chambre criminelle, 7 septembre 2005 - le statut pénal du complice

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit pénal

M. Gilbert X, représentant de la SCI Fondation Première, a fourni à son notaire, M. Gérard Y, des documents signés en blanc par ses associés (parmi lesquels se trouvait Georges X, frère de M. Gilbert X). M. Gérard Y a rédigé des procurations aux fins de caution sur ces documents, et a établi le...

.doc
25 Mar 2009

L'avocat et le mensonge

Dissertation de 5 pages - Droit autres branches

La profession d’avocat est une des plus anciennes de la justice en dehors des personnes chargées de juger. L’avocat est le défenseur des intérêts de la personne qui l’a mandaté. Son but est avant tout de défendre et de convaincre. Le mensonge est caractérisé par ce qui est...

.doc
04 Juin 2009

Les premières créations du droit

Dissertation de 5 pages - Histoire du droit

En Orient, les premières créations du Droit s’inscrivent de deux manières : - sur des tablettes d’Argile, des stèles de pierre que l’on trouve dans la Mésopotamie ancienne. Ce Droit est un Droit pragmatique, conçu par les Hommes pour les Hommes. - La Bible évoque les Droits du...

.doc
24 Mar 2016

Les infractions applicables dans les sociétés commerciales

Cours de 14 pages - Droit des affaires

Généralement, deux fondements possibles : - Sanctionner les obligations vues comme les plus essentielles : ici peines peu élevées. - Punir les actions frauduleuses dans le cadre d'une activité commerciale. La fraude réside dans la matérialité des actes.... Les infractions visant à sanctionner...

.doc
24 Août 2008

Les fondements et la preuve de l'acte anormal de gestion

Dissertation de 13 pages - Droit fiscal

La définition positive Aujourd’hui, l’AAG est un acte contraire aux intérêts de l’entreprise, car soit il ne procure aucun intérêt à l’entreprise, soit il n’apporte à cette dernière qu’un intérêt minime comparé à celui procuré aux tiers, soit il fait peser sur...

.doc
06 Déc 2007

Assemblée pléniaire, 22 novembre 2002

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit pénal

En droit pénal, le principe de la non-rétroactivité s’applique. Cependant, il y est parfois fait exception. C’est le cas par exemple, lorsque la loi nouvelle est plus douce que la loi ancienne, en fait, elle s’applique alors aux infractions commises avant son entrée en vigueur et...

.doc
30 Déc 2007

L'incuriosité du commissaire aux comptes, acte de complicité ?

Commentaire d'arrêt de 9 pages - Droit autres branches

Par la présente décision, la Chambre criminelle de la Cour de cassation rejette le pourvoi formé par un commissaire aux comptes qui avait été déclaré complice des escroqueries réalisées par le dirigeant de la société au préjudice notamment du Trésor public. Pour la Haute juridiction, dès lors que...

.doc
24 Jan 2007

Chambre criminelle de la Cour de cassation, 12 mai 1992 : mise en mouvement de l'action publique

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Procédure pénale

L’action publique appartient à la société et a pour but de réprimer le trouble social par l’application d’une peine. Un livre dénonçant l’existence de plusieurs infractions commises au préjudice de Marseille à l’occasion de la passation de divers marchés publics est...

.doc
04 Jan 2010

Les solutions romaines du droit des affaires

Cours de 7 pages - Histoire du droit

Rome est à l’origine une société patriarcale où la propriété est commune et où le droit est pratiquement insignifiant. Avant la loi des Douze Tables, il n’y pratiquement aucune mesure de droit des affaires. Avant d’essayer de voir les règles, il faut essayer de comprendre qui à...

.pdf
21 Juil 2009

Les états historiques du droit naturel

Dissertation de 47 pages - Histoire du droit

Très longtemps, le droit a été lié à une dimension dogmatique et idéologique. Le dogme l'a souvent emporté sur la critique et le mythe l'a souvent emporté sur l'histoire. On peut résumer en disant que l'histoire de la pensée juridique a été marquée par la notion de tradition. On chercherait parmi...

.doc
01 Déc 2009

Commentaire de l'arrêt rendu par la Chambre commerciale de la Cour de cassation le 16 janvier 2001 relatif à la provision de la lettre de change

Dissertation de 6 pages - Droit des affaires

La lettre de change est l'effet de commerce le plus fréquemment utilisé. Au coeur de cet effet se trouve la provision.Dans un arrêt rendu par la Chambre commerciale de la Cour de cassation le 16 janvier 2001, un tiré, sur lequel une société avait tiré deux lettres de change, a refusé d'en payer...