Doc du juriste

Consultez plus de 41516 documents en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement >

Accueil › 
 Erreur de droit

Erreur de droit

  
Erreur de droit

Nos documents

.doc
09 Oct. 2006

Commentaire comparé des arrêts rendus les 26 mai 1999, 4 mars 1997 et 13 décembre 1962

Commentaire d'arrêt de 6 pages - Droit civil

L’apparence, notion très controversée par la doctrine, oblige le mandant, en l’absence de tout faute de sa part, à remplir les engagements pris par le mandataire hors des limites de ses pouvoirs. Pour comprendre cette notion d’apparence, revenons tout d’abord sur la définition...

.doc
13 Nov. 2007

Cass. 1ère Civ., 17 septembre 2003

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit civil

Le 22 février 1978, un arrêt de la Cour de Cassation, dit « arrêt Poussin », reconnaît pour la première fois l’erreur sur la substance de la chose comme vice du consentement commise par le vendeur, appelée erreur sur la prestation fournie. Il s’agit ici d’une seconde...

.doc
28 Nov. 2007

Arrêt Cass. 1ère civ., 15 novembre 2005

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit civil

« Une erreur n’est souvent qu’une vérité coupé en herbe » (Louis Farigoule membre de l’Académie française en 1946). Ainsi dans cette affaire, une adjudicataire a conclu un contrat de vente avec un commissaire priseur. Le contrat de vente portait sur un tableau indiqué dans...

.pdf
03 Janv. 2008

1ère chambre civile de la Cour de Cassation, 27 février 2007

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit civil

Le 10 novembre 1998, M. et Mme X... (Maryvonne et François Pinault) font l'acquisition (pour un million d'euros) d'une statue du pharaon Sesostris III lors d'une vente aux enchères publiques organisée par M. Z...(Olivier Coutau-Bégarie), commissaire priseur, assisté de M. Y...(Chakib Slitine),...

.doc
27 Janv. 2008

Première Chambre civile de la Cour de cassation, 27 février 2007

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit civil

L’erreur est considérée par l’article 1109 du Code civil comme l’un des vices du consentement. Elle se caractérise par le fait qu’une personne consent à un acte uniquement parce qu’elle se trompe sur l’un de ses éléments. Ainsi est elle l’une des priorité du...

.doc
11 Nov. 2008

Commentaire de l'arrêt du 22 juin 2005 rendu par la troisième chambre civile de la cour de cassation: dol incident et dol principal

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit des obligations

La distinction classique entre dol incident et dol principal reste une question très discutée en doctrine. Par arrêt du 22 juin 2005, la troisième chambre civile de la cour de cassation apporte une contribution remarquée à cette discussion. Le 26 décembre 2000, deux sociétés, dénommées SIMCO...

.doc
03 févr. 2009

Conseil d'Etat, 9 juin 1978 - contrôle du juge sur la sanction infligée à un fonctionnaire

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit administratif

Nous allons commenter l’arrêt rendu par le Conseil d’État le 9 juin 1978 qui a trait à la sanction d’un fonctionnaire et à l’intensité du contrôle exercé par le juge sur la sanction infligée à celui-ci. Par un arrêté datant du 10 juillet 1974, le recteur de l’Académie de...

.doc
13 Mars 2010

Cour de cassation, première chambre civile, 24 mars 1987 et 13 janvier 1998 - le vice de consentement après la conclusion du contrat

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit des obligations

Il s’agira ici d’étudier les arrêts de la première chambre civile de la Cour de cassation en date du 24 mars 1987 et du 13 janvier 1998 portant tous les deux sur les vices de consentement dans des contrats relatifs à la vente d’une œuvre d’art. Dans l’arrêt du 24...

.doc
31 Mars 2010

Première chambre civile, Cour de cassation, 13 décembre 2005 - les vices du consentement au mariage

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit de la famille

« S’il y a eu erreur dans la personne, ou sur des qualités essentielles de la personne, l’autre époux peut demander la nullité du mariage », article 180 alinéa 2 du Code civil. Dans cette affaire M. X et Mme Y se sont mariés le 11 décembre 1995. Mme Y soutient avoir découvert le...

.doc
21 avril 2010

Cour de cassation, première chambre civile, 14 mai 1996 - la garantie des vices cachés

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit des obligations

Le demandeur au pourvoi est M. Chavanne et le défendeur est la société Lambert. M. Chavanne a acheté en février 1979 des tuiles pour refaire sa maison, à la société Lambert. Les tuiles ont présenté des défauts, et M. Chavanne a obtenu la désignation d’un expert en référé le 22 mai 1985 qui a...

.doc
18 Oct. 2011

Commentaire d'arrêt du 7 novembre 1995

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit civil

Le Code civil protège le consentement notamment celui de cocontractant. En effet, il faut qu’il soit libre et en pleine connaissance de cause. Ainsi, si son consentement a était vicié, ce qui est souvent le cas dans les ventes d’œuvre d’art, il faut que l’erreur porte sur...

.doc
13 Mars 2012

Commentaire d'arrêt comparé : arrêt de la Cour de cassation, 1ère chambre civile du 24 mars 1987 et du 13 janvier 1998 : le vice du consentement

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit des obligations

La conviction erronée des cocontractants constitue un vice du consentement seulement si l’erreur porte sur les qualités substantielles de la chose objet du contrat. Ce vice de consentement pourra entraîner l’annulation de l’acte, seulement en est il de même lorsque...

.doc
23 juil. 2014

Commentaire d'arrêt de la Première Chambre Civile de la Cour de cassation du 11 avril 2012: l'obligation d'information de la banque à l'égard de l'emprunteur

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit des obligations

Le consentement est au centre du droit des contrats et justifie ainsi une protection renforcée. L’arrêt rendu par la première chambre de la Cour de cassation le 11 avril 2012 rappelle que l’intégrité du consentement doit être protégée, mais qu’il doit également être éclairé....

.doc
05 févr. 2008

Commentaire d'arrêt de la Cour de cassation, 1ère chambre civile du 27 février 2007 concernant la protection du consentement et les vices du consentement

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit civil

Dans quelles mesures le droit français des obligations protège-t-il les contractants contre les vices du consentement ? Ainsi, qu'est-ce que la théorie des vices du consentement ? Et plus précisément, nous nous attarderons sur l'erreur sur la substance et les oeuvres d'art. Le problème...

.doc
28 Mars 2010

Première chambre civile, Cour de cassation , 24 mars 1987 - l'intégrité du consentement

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit des obligations

Jean-André Vincent a vendu en 1933, avant sa mort et aux enchères publiques, un tableau nommé « Le Verrou ». Il était indiqué qu’il s’agissait d’un tableau « attribué à... Fragonard ». Suite à cette vente, l’authenticité du tableau a été reconnue : c’était bien un...

.doc
31 Oct. 2012

Commentaire de l'arrêt de la Troisième Chambre civile de la Cour de Cassation du 17 janvier 2007 : l'obligation d'information sur le prix réel de la chose vendue

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit civil

Le droit civil français reconnaît le consentement comme un élément vital au moment de contracter. Ainsi on lui reconnaît des vices qui sont plus ou moins sanctionnés. Le cas le plus récurrent dans les juridictions judiciaires est le cas du dol, que l’on définit comme la malhonnêteté...

.doc
15 Janv. 2009

Les vices du consentement en matière de contrat

Dissertation de 2 pages - Droit civil

L'existence du consentement ne suffit pas, encore faut-il que celui-ci ait été librement exprimé, qu'il ne soit atteint d'aucun des vices du consentement que sont l'erreur, le dol et la violence stipulé dans l'article 1109 du code civil. L'erreur (art. 1110) est une représentation inexacte de la...

.pdf
21 mai 2012

Cour d'Appel de Grenoble, 3 avril 2000 : Le manquement au devoir de cohabitation, nullité du mariage ou divorce ?

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit civil

« Boire, manger, coucher ensemble, c'est mariage ce me semble ». Cet adage recensé au 16ème siècle par Loisel, la cour d'appel de Grenoble en fait en quelque sorte le sien dans son arrêt rendu le 3 avril 2000 en prononçant le divorce des époux aux torts exclusifs du mari pour manquement au devoir...

.doc
29 juil. 2010

Commentaire de l'arrêt rendu par la 1ère Chambre civile de la Cour de cassation le 13 décembre 2005 sur le divorce

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit civil

Le Droit français offre deux modalités de disparition du mariage : le divorce et de manière exceptionnelle la nullité. Ces demandes en nullité ont pu avoir des échos importants dans la presse, notamment lors de l'affaire de Lille en 2007 au motif de la non virginité de l'épouse.En...

.doc
19 juin 2012

Commentaire d'arrêt, Cour de cassation, 1ère Chambre civile, 3 mai 2000, Le devoir d'information de l'acquéreur

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit civil

L'arrêt de cassation rendu le 3 mai 2000 par la 1ère Chambre civile de la Cour de cassation est relatif au devoir d'information de l'acquéreur. En l'espèce, un acquéreur achète un lot de photographies de Baldus pour 1000 F chacune. L'acquéreur se garde de donner à la pollicitante la notoriété du...

.doc
18 févr. 2010

Cour d'appel de Grenoble, 3 avril 2000 - les conditions nécessaires au divorce

Commentaire d'arrêt de 1 pages - Droit de la famille

Sur l’annulation du mariage, le fondement invoqué est l’article 182 du Code civil relatif à l’erreur sur les qualités essentielles. L’arrêt à commenter concerne le droit de la famille, en effet Malika et Ahmed se sont mariés et quelques mois après le mari est parti. On...

.doc
31 juil. 2014

La licéité d'un arrêté municipal

Cours de 4 pages - Droit pénal

Un inventeur a crée un engin qu'il a dû mal à contrôler, ce qui fait que quand il l'utilise il bouscule régulièrement les passants. Le maire a décidé, en raison de ce qu'il considère comme un trouble à l'ordre public, de prendre un arrêté de police, en vertu duquel il interdit la circulation de...

.doc
27 févr. 2006

Commentaire d'arrêt de la première chambre civile de la Cour de Cassation du 14 décembre 2004.

Commentaire d'arrêt de 6 pages - Droit civil

Il s'agit d'un arrêt rendu par la première chambre civile de la Cour de Cassation le 14 décembre 2004. L'arrêt porte sur la notion d'erreur en tant que vice du consentement. Ce litige illustre d'une manière très claire la difficile conciliation de la sécurité juridique et de la protection du...

.doc
22 févr. 2010

L'erreur sur la valeur

Dissertation de 6 pages - Droit des obligations

Le Code civil a posé, parmi les conditions de formation du contrat l'exigence d'intégrité du consentement. Ce dernier doit donc être éclairé et libre, c'est-à-dire exempt de vices. L’article 1109 du Code civil prévoit ainsi qu’un consentement vicié n’est pas valable, et peut donc...

.doc
13 Oct. 2010

Cass. 3ème, civ, 17 janvier 2007

Commentaire d'arrêt de 2 pages - Droit civil

Par son arrêt en date du 17 janvier 2007, la Cour de Cassation réaffirme la solution de l’arrêt Baldus, tout en la précisant, en affirmant qu’aucune obligation d’information sur la valeur de la chose ne pèse sur l’acheteur. Dans les faits, M X marchand de biens, bénéficiaire...

.doc
10 Janv. 2007

Commentaire d'arrêt de la Troisième Chambre civile de la Cour de Cassation du 17 novembre 2004

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit civil

Des confusions peuvent exister lors de l’acquisition d’un bien entre un vice caché et une erreur, vice du consentement. Plus précisément, la confusion se place davantage sur l’exercice des deux actions qui s’y rattachent, à savoir l’action en garantie des vices...

.doc
12 avril 2007

Commentaire d'arrêt Cour de Cassation, 3ème Chambre Civile, 21 février 2001

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit des affaires

L’article 1116 alinéa 1 définit le dol comme un vice de consentement qui entraîne la nullité de la convention uniquement si les manœuvres pratiquées par l’une des parties ont été déterminantes. Si on applique cet article au sens strict, la réticence dolosive ne peut exister. En...

.doc
26 juin 2007

L'obligation d'information

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit des obligations

En matière contractuelle, le consentement a une importance considérable car son intégrité est une condition de validité du contrat. L’art 1109 du Code civil dispose qu’ « il n’y a point de consentement valable, si le consentement n’a été donné que par erreur, ou...

.doc
21 Nov. 2007

Civ. 3ème 21 Février 2001

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit civil

L’arrêt proposé concerne la protection du consentement qui peut être entaché par des vices, et en l’espèce par la réticence dolosive des cocontractants. En effet dans l’affaire qui nous occupe, Monsieur PLESSIS acquiert propriété d’un immeuble, plus particulièrement...

.doc
19 juin 2008

Commentaire de l'arrêt du 13 Décembre 2005, 1ère Chambre Civile de la Cour de Cassation

Dissertation de 5 pages - Droit autres branches

La nullité sanctionne l’inobservation d’une condition de formation du mariage et a des effets radicaux car elle entraîne l’anéantissement rétroactif de l’acte. A l’erreur « dans la personne » admise comme cause de nullité du mariage par l’article 180 du Code Civil,...