Doc du juriste

Consultez plus de 40178 documents en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement

› 
 Choses fongibles

Choses fongibles

  

Nos documents

.doc
12 juin 2003

La revendication des choses fongibles

Dissertation de 8 pages - Droit des affaires

Le caractère de la fongibilité à travers la Loi et la Jurisprudence. Situation sous l'empire de la Loi de 1985 : le mélange rend impossible la revendication. L'interprétation de l'alinéa 3 de l'article L621-122 issu de la Loi du 10 juin 1994 quant au caractère de fongibilité. La portée de la...

.doc
05 avril 2009

Une personne devient-elle une chose par sa mort ? un statut juridique particulier

Dissertation de 5 pages - Droit civil

Pour Georges Memmenteau, on est soit un être, soit une chose. Ce qui n’est pas tout à fait exact, en effet un animal est un être et une chose. La véritable opposition est celle des personnes et des biens. Elle permet de déterminer les sujets de propriété (les personnes) et les objets de...

.doc
25 Sept. 2009

La classification des choses et des biens

Dissertation de 3 pages - Droit civil

- Les choses inappropriées :* Les choses communes = art. 714 du Code civil.Choses qui sont à l'usage de tous. Toute personne peut utiliser ces choses en respectant cependant la réglementation lorsqu'elle existe. (Ex. l'eau de la mer, des cours d'eau navigable....

.doc
05 mai 2007

La chose, instrument du dommage

Dissertation de 4 pages - Droit civil

Dissertation sur le thème de la responsabilité de la chose en cas de dommage. Est-ce que la chose a une responsabilité quelconque dans l'apparition d'un dommage ? Analyse de la chose comme instrument du dommage et analyse de la causalité du fait de la chose.

.doc
05 Nov. 2009

choses" en droit civil des biens">La notion de "choses" en droit civil des biens

Dissertation de 5 pages - Droit civil

« Les choses ne seraient rien pour le législateur sans l'utilité qu'en tirent les hommes » (Portalis).Le terme de chose, très usité, s'emploie pour désigner des réalités très diverses. On trouve ainsi de nombreux sens au mot bien qu'il désigne communément tout ce qui a une existence...

.pdf
04 août 2010

Le Droit des contrats spéciaux - contrats portant sur les choses et contrats de services

Cours de 80 pages - Droit civil

Le contrat constitue une transaction économique. Cette situation s'accompagne en droit privé d'un mouvement de spécialisation des contrats. Si on prend un contrat de vente, au sein d'un contrat de vente il y a toute sorte de contrat de vente, la vente mobilière, la vente immobilière... Dans le...

.pdf
27 avril 2015

La protection pénale des choses incorporelles

Dissertation de 11 pages - Droit pénal

« En matière criminelle où il n'y a qu'un texte formel et préexistant qui puisse fonder l'action du juge, il faut des lois précises et point de jurisprudence » affirmait Portalis dans son discours préliminaire sur le projet de Code civil en 1801. Plus de deux cent ans après, force est de...

.doc
01 juin 2009

Une personne devient-elle une chose par sa mort ?

Dissertation de 5 pages - Droit civil

Pour Georges Memmenteau, on est soit un être, soit une chose. Ce qui n'est pas tout à fait exact, en effet un animal est un être et une chose. La véritable opposition est celle des personnes et des biens. Elle permet de déterminer les sujets de propriété (les personnes) et les objets de propriété...

.doc
05 Nov. 2009

Droit des biens : réification des personnes et personnification des choses

Dissertation de 4 pages - Droit civil

« Les choses ne seraient rien pour le législateur sans l'utilité qu'en tirent les hommes » (Portalis).Le terme de chose, très usité, s'emploie pour désigner des réalités très diverses. On trouve ainsi de nombreux sens au mot bien qu'il désigne communément tout ce qui a une existence...

.doc
16 Mars 2009

Les principales classifications des choses

Dissertation de 3 pages - Droit civil

Il s'agit du sol (surface et sous sol soit mine, carrière...) et de tout ce qui est fixé ou incorporé au sol (végétaux et construction). Il n'est pas nécessaire que l'immobilisation soit faite pour durer, peu importe que la fixation au sol soit temporaire ou non (ex : exposition) (...)

.doc
10 févr. 2007

Les choses et les biens

Fiche de 3 pages - Droit autres branches

Fiche de révision de droit sur les choses et les biens. Elle définit la notion de chose puis présente les types de choses, de même, elle définit la notion de bien puis développe les différents types de biens existants.

.doc
13 Mars 2010

La distinction entre les personnes et les choses

Cours de 10 pages - Droit civil

La distinction entre personne et chose est une distinction cardinale en droit privé français qui correspond à la distinction philosophique entre l’être et l’avoir. La plupart des choses sont objets de commerce, mais pas les personnes. Ainsi, le droit ne traite pas de la même...

.doc
03 Mars 2012

Une personne devient-elle une chose par sa mort ? La qualification juridique du corps

Dissertation de 5 pages - Droit civil

Planiol affirmait que « Les morts ne sont plus des personnes, ils ne sont plus rien », mais il convient de préciser que cette affirmation est juridiquement erronée. En effet, en droit, il est nécessaire de distinguer selon que l’élément est une chose où une personne afin de déterminer le...

.doc
28 févr. 2010

La chose vendable

Cours de 13 pages - Droit des affaires

Le principe de la liberté du commerce et de l'industrie a été instauré par une loi du 2 et 17 mars 1791. Ce principe a depuis acquis valeur constitutionnelle par une décision du Conseil constitutionnel du 16 janvier 1982 relative aux lois de nationalisation consacrant la liberté d'entreprendre....

.doc
15 juil. 2010

Les contrats portant sur la chose d'autrui

Cours de 8 pages - Droit autres branches

Cours de Droit des contrats spéciaux sur les contrats portant sur la chose d'autrui.

.doc
20 Sept. 2012

Droit des contrats spéciaux : contrats translatifs de propriété, contrats portant sur la chose d'autrui, etc.

Cours de 98 pages - Droit autres branches

[...]C'est la qualité des parties contractantes qui fait qu'un contrat est dit civil, commercial ou mixte. Un contrat conclu entre deux particuliers est un contrat dit civil ; un contrat conclu entre deux commerçants est un contrat dit commercial ; un contrat conclu entre un particulier et un...

.doc
04 déc. 2007

Droit des biens : les choses et les hommes, les meubles, les immeubles, ...

Cours de 54 pages - Droit civil

Cours de droit des biens (1re année de Deug de droit) traitant de la propriété, de la possession, du démembrement de la propriété.

.doc
23 Janv. 2009

Les droits principaux sur la chose d'autrui

Dissertation de 3 pages - Droit civil

Usufruit de créance : L'usufruitier peut recevoir les revenus de la créance : Cass. Civ. 1ere 4 octobre 1989 : possibilité de conférer un quasi-usufruit de manière à ce que le quasi-usufruitier puisse disposer des titres et en restituer l'équivalent (...)

.doc
01 Janv. 2000

Commentaire de l'arrêt de com 25 mars 1997

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit des affaires

En matière de procédures collectives, l'art 47 de la loi du 25 janvier 1985, interdit tout action en justice de la part de créanciers dont la créance est antérieure au jugement d'ouverture. Nous verrons comment la cour de Cassation pose le principe de la possibilité de revendiquer des...

.doc
08 Oct. 2007

Arrêt rendu par la chambre commerciale de la Cour de Cassation le 5 mars 2002

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit des affaires

La vente avec réserve de propriété constitue avec le crédit bail un type de garantie qui se rencontre dans le cadre d’opération qui servent à financer l’acquisition d’un bien, et qui doivent donc normalement aboutir au transfert de la propriété de ce bien : le créancier retient la...

.doc
28 Mars 2011

Quels sont les principaux temps et les principales étapes du commodat lors de l'exécution par l'emprunteur?

TD de 5 pages - Droit civil

L’article 1874 du Code civil énonce qu’il y a « deux sortes de prêt, celui des choses dont on peut user sans les détruire et celui des choses qui se consomment par l’usage qu’on en fait ». Il résulte de cet article que le prêt est une convention générique dont...

.pdf
08 févr. 2011

Droit civil : le droit des biens

Cours de 46 pages - Droit civil

Qu'est-ce le droit des biens ?L'objet de ce droit c'est l'étude des droits réels principaux. Il s'agit de la propriété et de ces démembrements (ex : l'usure). Plus généralement, cela consiste à étudier ces droits réels principaux en référence à la notion de possession.Comment distinguer propriété...

.doc
14 août 2009

Le droit des biens (fiches complètes)

Dissertation de 17 pages - Droit autres branches

Définition du bienLe bien est une chose, mais toutes les choses ne sont pas des biens. Pas de définition claire et précise...Définition du patrimoineLe patrimoine est un ensemble (actif + passif), lié à la personnalité (toute personne en acquiert un dès la naissance), tout patrimoine...

.doc
29 févr. 2012

L'obligation de donner constitue-t-elle une obligation juridique ?

Dissertation de 3 pages - Droit des obligations

Le droit civil contribue à régir les relations entre les personnes, sujets de droit, c’est la raison pour laquelle il n’est pas immuable. Au fur et à mesure que les Hommes changent et évoluent, le droit doit s’adapter. Mais, depuis la rédaction du Code civil, il y une branche du...

.doc
17 juil. 2007

Commentaire d'arrêt rendu par la première Chambre civile de la Cour de cassation du 18 Janvier 1967

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit civil

L’article 1289 du code civil énonce que « lorsque deux personnes se trouvent débitrices l’une envers l’autre, il s’opère entre elles une compensation qui éteint les deux dettes… ». La compensation peut être conventionnelle, légale ou judiciaire. S’agissant de la...

.doc
18 mai 2009

Commentaire d'arrêt de la Chambre commerciale de la Cour de cassation du 9 mai 1995 relatif à la compensation des dettes connexes

Dissertation de 3 pages - Droit autres branches

La compensation est un mode de paiement simplifié, c'est l'extinction totale ou partielle de deux obligations réciproques entre les mêmes personnes, ayant pour objet une somme d'argent ou une même quantité de choses fongibles de même espèce. Ce principe est exprimé à l'article 1289...

.doc
31 Janv. 2009

Première Chambre civile de la Cour de cassation, 7 mars 2006 - la nature exacte du contrat de prêt de consommation conclu entre particuliers

Commentaire d'arrêt de 6 pages - Droit des obligations

Le contrat de prêt de consommation est celui, au terme de l’article 1829 du Code civil, par lequel l’une des parties, le prêteur, livre à l’autre partie, l’emprunteur, une certaine quantité de choses qui se consomment par l’usage, à charge pour cette dernière de...

.doc
10 févr. 2015

Commentaire d'arrêt de la Première Chambre civile de la Cour de cassation du 28 mars 2000 : le contrat de prêt

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit civil

Le contrat de prêt est le contrat par lequel une personne appelée le prêteur remet une chose à une autre personne appelée l’emprunteur pour que celui-ci s’en serve et la restitue à la fin du contrat. Ce contrat de prêt est le premier contrat spécial qui a historiquement existé et on en...

.doc
15 juin 2010

Les biens corporels

Cours de 7 pages - Droit civil

Les biens corporels sont les biens qui ont un corps, c’est à dire des biens que l’ont peut toucher et qui appartiennent au monde réel. C’est une catégorie assez vaste. On peut distinguer, notamment, les biens primaires qui sont les biens qui n’ont fait l’objet...

.doc
08 juil. 2010

La classification des biens - meubles et immeubles, inaliénabilité, consomptibilité, fongibilité

Cours de 13 pages - Droit civil

La distinction qui ne date que de l'ancien droit n'est parvenue à être formulée que deux à trois siècles avant la promulgation du Code civil. Ce n'était pas la distinction principale qui avait cours en droit romain. En droit romain, la distinction se faisait entre les res mancipi et les res nec...