Doc du juriste

Consultez plus de 41178 documents en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement >

Accueil › 
 Caractères de l'erreur

Caractères de l'erreur

  
Caractères de l'erreur

Nos documents

.doc
12 août 2002

L'erreur de droit. Cass. civ. 3ème, 24 mai 2000

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit civil

Selon la Cour de cassation, l'erreur rend le consentement nul. en annulant la vente d'un appartement conclue entre une propriétaire et son locataire, à la suite de la méprise de la propriétaire qui se croyait tenue légalement de faire une offre de vente au locataire alors que tel n'était pas le...

.doc
07 mai 2007

L'erreur : Commentaire d'arrêt, Cour d'Appel de Versailles, le 7 janvier 1987

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit administratif

L’arrêt «Poussin », de la Cour d’Appel de Versailles du 7 janvier 1987, traite de l’erreur sur la substance, et plus particulièrement de la manière de prouver de celle-ci. En effet, cet arrêt reprend ce type de vice du consentement en matière de vente d’objets d’Art....

.doc
14 avril 2008

L'intégrité des consentements

Dissertation de 12 pages - Droit civil

Pour qu’un contrat se forme valablement, il ne suffit pas que les parties soient en pleine possession de leurs facultés mentales. Contracter ce n’est pas seulement consentir. C’est plus exactement consentir en pleine connaissance de cause et librement. Cela signifie que si le...

.doc
30 Mars 2009

Les éléments constitutifs et les sanctions du dol

Dissertation de 5 pages - Droit des obligations

C’est un vice du consentement. Il illustre à quel point le besoin de loyauté se manifeste dans la formation du contrat. Le dol n’est pas la faute dolosive. Le dol en général c’est un comportement malhonnête qu’on peut rencontrer au stade de l’exécution et au stade de la...

.doc
17 juin 2009

Conseil d'Etat, 17 mai 2006 - l'exception au principe d'intangibilité

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit fiscal

Dans l'affaire Société Catimini, c'est sur l'interprétation de cette seconde exception que la Cour administrative d'appel de Nantes a saisi le Conseil d'Etat d'une demande d'avis. La Haute juridiction était amenée à se prononcer sur un litige relatif à une sous-évaluation systématique des stocks...

.doc
29 Oct. 2009

Première chambre civile de la Cour de cassation, 5 février 2002 - vice du consentement lié à une réticence dolosive

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit des obligations

Aujourd’hui il arrive que certains vendeurs peu scrupuleux n’hésitent pas à cacher des informations pour conclure une vente plus rapidement. En ne tenant pas informé le jour de la vente le cocontractant sur tout ce qui détermine le consentement, il est probable que l’acheteur se...

.doc
03 Nov. 2009

Première chambre civile de la Cour de cassation, 27 février 2007 - l'erreur sur la substance

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit civil

Dans cet arrêt, une statue représentant le pharaon Sésostris III, datant de son règne d’après le catalogue de vente, est acquise, lors d’une vente aux enchères, par un couple. Ils découvrent après la vente que l’authenticité de l’œuvre était sujette à controverse. Ils...

.doc
06 avril 2010

Première chambre civile, Cour de cassation, 9 mars 2004 - la vie comme préjudice réparable

Commentaire d'arrêt de 9 pages - Droit civil

En l’espèce, Mme X a donné naissance le 26 octobre 1985 à une fille, celle-ci étant décédée le 24 avril 1999 des suites de troubles psychomoteurs et neurologiques liés à une microcéphalie. Or, il se trouve que Mme X a souffert d’une rubéole pendant sa grossesse alors même qu’elle...

.doc
23 mai 2010

Le dol, une erreur volontaire émanant d'un ou des deux cocontractants

Dissertation de 4 pages - Droit des obligations

Le consentement donné à un contrat, une des conditions énoncées par l’article 1108 du Code civil, doit être réel, libre et conscient, ou bien, à défaut, il ne s’agira que d’une simple déclaration de volonté vide de sens à laquelle le droit refuse d’y attacher quelque effet...

.doc
01 août 2014

Vice du consentement dans le contrat - Cas pour l'achat d'une pouliche et un tableau de Dali

Étude de cas de 3 pages - Droit civil

Lors d’une vente à réclamer, le vendeur se sépare d’une pouliche au profit du nouvel acquéreur. Cependant, en novembre 2006, il découvre que l’animal ne présente pas les qualités voulues. L’acquéreur souhaite donc mettre fin au contrat. Ainsi, le problème touche à une...

.doc
19 mai 2009

"Les conventions où les personnes n'ont point connu ce qu'il était nécessaire de savoir pour former leur engagement, sont nulles" (Jean Domat)

Dissertation de 5 pages - Droit civil

L'erreur a trouvé son origine dans le droit canonique, qui a été le premier à s'intéresser à la notion d'erreur.Plus tard, au 17e siècle, ce sera Jean Domat qui définissait l'erreur comme le fait de conclure une convention "où les personnes n'ont point connu ce qui était nécessaire de savoir pour...

.doc
01 juil. 2004

Commentaire de l'arrêt rendu par la 1ère chambre de la Cour de cassation en date du 4 avril 2001 : AMP Prudence c/ Mutuelle du Mans

Commentaire d'arrêt de 6 pages - Droit civil

La juridiction suprême se trouve devant un problème juridique qu'elle a déjà tenté d'élucider auparavant : quel est le fondement du recours du solvens, le débiteur, ayant payé par erreur la dette d'autrui, à l'encontre du véritable débiteur de l'obligation, lors même qu'il ne lui est pas...

.pdf
07 mai 2005

Droit de la famille : commentaire de la décision dite "Dame Piette" du TGI de Paris en date du 8 février 1971

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit de la famille

Décision du TGI de Paris en date du 8 février 1971. Objet du litige : Dame Piette demande le prononcé de la nullité de son mariage avec M. Bruon Fondement de la demande : art. 180 C. civ. Problème juridique : conditions de l’annulation du mariage pour vice du consentement Il...

.doc
21 Sept. 2006

L'incertitude juridique peut-elle être source d'irresponsabilité pénale ?

Dissertation de 4 pages - Droit pénal

Dans la pensée classique du droit pénal, nul n’est censé ignorer la loi, du fait du respect (théorique) par le législateur du principe de légalité, et notamment de sa composante « connaissance ». La création importante et actuelle de lois, mais aussi la complexité d’interprétation...

.doc
13 Nov. 2007

Cass. 1ère Civ., 17 septembre 2003

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit civil

Le 22 février 1978, un arrêt de la Cour de Cassation, dit « arrêt Poussin », reconnaît pour la première fois l’erreur sur la substance de la chose comme vice du consentement commise par le vendeur, appelée erreur sur la prestation fournie. Il s’agit ici d’une seconde...

.doc
28 Nov. 2007

Arrêt Cass. 1ère civ., 15 novembre 2005

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit civil

« Une erreur n’est souvent qu’une vérité coupé en herbe » (Louis Farigoule membre de l’Académie française en 1946). Ainsi dans cette affaire, une adjudicataire a conclu un contrat de vente avec un commissaire priseur. Le contrat de vente portait sur un tableau indiqué dans...

.pdf
03 Janv. 2008

1ère chambre civile de la Cour de Cassation, 27 février 2007

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit civil

Le 10 novembre 1998, M. et Mme X... (Maryvonne et François Pinault) font l'acquisition (pour un million d'euros) d'une statue du pharaon Sesostris III lors d'une vente aux enchères publiques organisée par M. Z...(Olivier Coutau-Bégarie), commissaire priseur, assisté de M. Y...(Chakib Slitine),...

.doc
17 févr. 2008

Les vices du consentement dans les contrats concernant les oeuvres d'art

Dissertation de 6 pages - Droit autres branches

S’il est un pan du domaine contractuel où les transactions sont parfois incertaines, c’est bien sur le marché de l’art. Les contrats sur les œuvres d’art, pouvant se dérouler entre particuliers ou lors de ventes aux enchères, sont soumis à des aléas et des risques...

.doc
22 déc. 2008

Dans quelle mesure peut-on penser que le dol constitue, ou non, une erreur provoquée ?

Dissertation de 3 pages - Droit civil

La protection du consentement fait l'objet d'une dimension préventive mais surtout curative. Cette dernière est protégée par trois vices du consentement : la violence, l'erreur et le dol (dans certaines espèces on peut apprécier la lésion comme un vice du consentement). L'article 1112 du Code...

.doc
28 déc. 2009

Cour de cassation, chambre criminelle, 11 mai 2004 - le vol de documents d'une entreprise pour les produire en justice

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit pénal

L’arrêt de la chambre criminelle en date du 11 mai 2004 était un arrêt très attendu par la doctrine. En l’espèce, une employée a subtilisé des documents appartenant à l’entreprise qui l’emploie, dans le but de les produire devant le Conseil des prud’hommes dans le cadre...

.doc
17 Mars 2010

Première chambre civile, Cour de cassation, 27 février 2007 - l'authenticité d'un tableau

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit civil

L’affaire Poussin avait déjà posé des règles en matière d’erreur sur l’authenticité d’un tableau. Un couple achète aux enchères publiques une statue antique présentée dans un catalogue comme appartenant l’époque du Moyen Empire (XII dynastie 1878-1873). Après...

.doc
17 Mars 2010

Cour de cassation, première chambre civile, 28 mars 2008 - la nullité de la vente pour erreur sur la substance

Commentaire d'arrêt de 9 pages - Droit des obligations

L'arrêt qui nous est soumis émane de la première chambre civile de la cour de cassation, il fut rendu le 28 mars 2008 et vise les articles 1109 et 110 du Code civil. En l'espèce, le 10 septembre 1984, Daniel Wildenstein agissant pour le compte de la société du même nom a acheté un portrait de...

.doc
22 Mars 2010

Conseil d'État, 27 septembre 1991 - le recours pour excès de pouvoir

Commentaire d'arrêt de 6 pages - Droit administratif

Lorsqu’un recours pour excès de pouvoir est formé contre une décision administrative, le juge administratif va contrôler d’abord la recevabilité de ce recours, puis la compétence, et enfin jugera le fond du recours di les deux premiers critères sont remplis. Le fond comporte des...

.doc
16 avril 2010

Cour de cassation, première chambre civile, 28 mars 2008 - les vices du consentement

Commentaire d'arrêt de 10 pages - Droit des obligations

En l'espèce, le 10 septembre 1984, Daniel Wildenstein agissant pour le compte de la société du même nom a acheté un portrait de Claude Monet réalisé par John Singer Sargent pour un prix de 300 000 dollars US auprès de Madame Howard-Johnson. Toutefois, trois experts spécialistes du dit peintre...

.doc
27 Sept. 2010

1ère Chambre civile de la Cour de cassation, 22 février 1978

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit civil

Comme l’a dit Malinvaud, la toile de Poussin « a fait couler plus d’encre que de peinture » dans l’arrêt de la 1er Chambre civile de la Cour de cassation du 22 février 1978. En l’espèce, les époux saint-Arroman ont chargé le commissaire-priseur Rheims de la vente d’un...

.doc
03 déc. 2010

Cassation, troisième chambre civile, 5 octobre 1994 : affaire de la lettre de motivation

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit civil

Contracter c’est vouloir mais encore faut-il que le contrat présente les vertus qu’on lui prête ce qui sous entend donc que le consentement revête lui-même certaines qualités. Afin de s’assurer de la qualité du consentement, les rédacteurs du code civil ont privilégié des mesures...

.doc
20 Nov. 2012

Commentaire de l'arrêt de rejet de la Troisième Chambre civile de la Cour de cassation du 24 avril 2003 : l'erreur sur les motifs en matière contractuelle

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit civil

En l’espèce, deux consorts ont acquis de deux sociétés des emplacements de stationnement destinés à l’exploitation publique dans un immeuble édifié en l’état futur d’achèvement. A la suite de difficultés tenant à la liquidation judiciaire de certains intervenants, le projet...

.doc
25 févr. 2010

Commentaire d'arrêt de la 1ère Chambre civile de la Cour de cassation du 27 février 2007 : l'erreur viciant le consentement

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit civil

Dans cet arrêt du 27 février 2007 la 1ère Chambre civile de la Cour de cassation a dû trancher la question de l'erreur viciant le consentement.

.doc
08 déc. 2010

L'erreur manifeste d'appréciation

Cours de 2 pages - Droit administratif

L'erreur manifeste d'appréciation est un élément que le juge prend en compte pour contrôler une décision prise par l'administration. Il s'agit d'une erreur grossière, flagrante, repérable par le simple bon sens et qui entraîne une solution choquante dans l'appréciation des faits par...

.doc
19 Janv. 2011

Commentaire de l'arrêt de la Troisième Chambre civile de la Cour de cassation du 21 février 2001, relatif aux vices du consentement

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit civil

Très diverses sont les erreurs qu'un contractant peut commettre, nombreuses aussi sont les habiletés plus ou moins blâmables dont un contractant use pour obtenir la conclusion d'un contrat. C'est pourquoi, soucieux de préserver la sécurité du commerce juridique, les rédacteurs du Code...