Doc du juriste

Consultez plus de 41717 documents en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement >

Accueil › 
 Capital social

Capital social

Capital social

Nos documents

.doc
06 Nov. 2011

Arrêt Centros - 9 mars 1999 : le principe de libre établissement

Cours de 5 pages - Droit international

« Contourner par voie de succursale n’est pas frauder » Dans le fameux arrêt Centros du 9 mars 1999, la CJUE statue sur l’application des articles 52 et 58 du traité de CE, affirmant ainsi le principe de libre établissement. La société Centros fut fondée à Londres par deux...

.doc
03 févr. 2012

Commentaire d'arêt de la CJUE du 9 mars 2009 : le principe de libre établissement

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit européen

Dans le fameux arrêt Centros du 9 mars 1999, la CJUE statue sur l’application des articles 52 et 58 du traité de CE, affirmant ainsi le principe de libre établissement. La société Centros fut fondée à Londres par deux ressortissants danois résidents au Danemark, avec un capital de...

.doc
10 Mars 2014

La société en nom collectif et la société en commandite simple

Étude de cas de 8 pages - Droit civil

Une société en nom collectif, dont l’objet est la fabrication industrielle de pâtisserie et de viennoiserie, a été constituée en 1991 par deux amis, M. Pierre et M. Rodolphe. Elle réunit sept associés en totalité. Ses statuts définissent son capital social, les parts accordées...

.doc
23 mai 2011

"L'apporteur en industrie est-il un véritable associé ?"

Dissertation de 5 pages - Droit des affaires

Le concept d'industrie vient du latin « industria » qui signifie « travail ». L'apporteur en industrie apporte en effet sa force de travail qui sera exercée au profit de la société seulement. L'apporteur en industrie répond à la définition d'associé car, doté d'un « affectio societatis », il va...

.doc
29 mai 2012

Cas pratique de Droit sur la Société anonyme (SA)

Cas Pratique de 5 pages - Droit des affaires

M. Auguste Trouvetou, ancien salarié de Barnabé Dubouchon, s'est associé à ce dernier et s'est vu transmettre la direction de son entreprise. Ils ont ainsi constitué une Société Anonyme dont M. Trouvetou, nommé PDG, détient 10% du capital. Le conseil d'administration est composé de MM....

.doc
19 juil. 2012

Les sociétés commerciales

Cours de 6 pages - Droit des affaires

[...] ? L'existence d'associés : pour constituer une société il faut impérativement que des associés soient présents (minimum 2 personnes). Depuis les années 80, il y a eu une évolution qui permet de créer des sociétés unipersonnelles (ex : SARL => EURL / SAS => SASU). Depuis l'ordonnance du 25...

.doc
21 Nov. 2016

Commentaire de l'article 1844-1 du Code civil - La vocation aux bénéfices et la contribution aux pertes

Commentaire d'article de 8 pages - Droit civil

L’article 1844-1 du Code civil pose le principe de la vocation aux bénéfices et de la contribution aux pertes. Tout d’abord, il y a lieu de définition la société, qui est l’acte juridique par lequel deux ou plusieurs personnes décident de mettre en commun des biens ou leur...

.doc
22 Nov. 2006

Les différentes possibilités pour les associés de compléter les dispositions légales relatives au droit des sociétés

Dissertation de 10 pages - Droit des affaires

Le droit des sociétés est actuellement soumis à deux tendances contradictoires. D’une part, il suffit de consulter un Code de Commerce pour s’apercevoir que les dispositions légales à propos du fonctionnement de la société y sont de plus en plus foisonnantes et strictes. D’autre...

.doc
18 déc. 2006

Le domaine de l'agrément dans la SA et la SAS

Dissertation de 4 pages - Droit des affaires

L’action est un titre négociable émis par les sociétés par actions, notamment SA et SAS, qui représente une fraction du capital social et constate le droit de l’associé dans la société. En principe, les actions sont librement cessibles. Tout actionnaire peut monnayer ses...

.doc
20 févr. 2009

Le statut de société anonyme (SA) et son organisation

Cours de 6 pages - Droit des affaires

Comme toutes les sociétés, la Société Anonyme doit respecter un certain nombre de règles relatives au contrat de société. La SA est constitué de 7 associés au minimum. Aucun maximum n’est imposé. Aucune capacité particulière n’est également exigée pour être associé (pas besoin...

.doc
07 juil. 2009

Cour d'Appel de Versailles, 12 septembre 2002 - le fonctionnement de la S.A.R.L.

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit des affaires

L’arrêt qu’il s’agit d’étudier a été rendu par la cour d’appel de Versailles, le 12 septembre 2002. En l’espèce, les faits étaient les suivants : en 1989, M.X a acquis de M.Y 375 des 500 parts composant le capital social de la société des Blagys. Par...

.doc
04 Nov. 2009

Conditions de fond « ordinaires » du contrat de société - cas pratique sur les apports

Cas Pratique de 4 pages - Droit des affaires

Pierre, 17 ans, Paul, 21 ans et Jacques, 28 ans, envisageraient de créer une SARL. Chacun souhaiterait effectuer un apport. L'article 1843-3 du Code Civil énonce à ce sujet que « chaque associé est débiteur envers la société de tout ce qu'il a promis de lui apporter en nature, en numéraire ou en...

.doc
06 Nov. 2009

Responsabilité, obligation aux dettes et contributions aux pertes des associés dans la SCP et la SCM (cas pratique)

Cas Pratique de 3 pages - Droit des affaires

La consultation est adressée à Mr MARTEL, pédiatre exerçant au sein d’une société civile professionnelle de médecin (SCP CARIE) fondée par les conjoints CARIE, exerçant également la profession de pédiatre, dont il détient la moitié du capital social sous forme de part. Mr...

.doc
19 Janv. 2010

Les statuts de la société à responsabilité limitée (S.A.R.L)

Dissertation de 5 pages - Droit des affaires

Crée en France par la loi du 7 mars 1925, la société à responsabilité limitée, aux termes de l'article L.223-1, alinéa 1 du Code de commerce, est la société « instituée par une ou plusieurs personnes qui ne supportent les pertes qu'à concurrence de leurs apports ». Le critère distinctif de cette...

.doc
07 juil. 2010

Cour de cassation, chambre commerciale, 22 juin 1999, 11 juillet 2006 et 15 décembre 1998 - la constitution de la société

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit des affaires

Dans le premier arrêt du 22 juin 1999, le problème posé à la Cour de cassation était de savoir si une sûreté réelle consentie par une société fictive avant que sa fictivité ne soit déclarée était ou non valide. Dans le second arrêt du 11 juillet 2006, le problème qui se pose à la Cour est de...

.doc
12 févr. 2014

Le principe de la prohibition des clauses léonines

Cours de 7 pages - Droit des affaires

Dans le silence des statuts, la part des associés dans les bénéfices et les pertes est proportionnelle à leurs apports : Article 1844-1 alinéa 1er du Code civil : « La part de chaque associé dans les bénéfices et sa contribution aux pertes se déterminent à proportion de sa part dans le...

.doc
26 Mars 2009

Commentaire de l'arrêt de la Cour d'appel rendu le 12 septembre 2002 sur la rémunération du gérant d"une SARL

Dissertation de 3 pages - Droit des affaires

En l'espèce, les faits étaient les suivants : En 1989, M.X a acquis de M.Y 375 des 500 parts composant le capital social de la société des Blagys. Par décision des associés, M.X a été nommé cogérant, puis a continué seul d'occuper ces fonctions après la démission de M.Y qui...

.doc
27 Sept. 2006

Commentaire de l'arrêt du 24 juin 1997

Commentaire d'arrêt de 6 pages - Droit des affaires

L'utilisation de comptes courants d'associés, qui consiste pour ces derniers à prêter de l'argent à leur société sous la forme d'un compte courant, est une pratique répandue qui comporte de nombreux avantages, aussi bien pour la société elle-même que pour les associés prêteurs. En effet, cette...

.doc
28 déc. 2007

CE, 9ème et 10ème sous-sections 29 décembre 2000 ''Roesch''

Commentaire d'arrêt de 2 pages - Droit des affaires

Paul et Pierre Roesch détenaient chacun 46% des parts de la société anonyme Plastic, société qui prit une décision tenant de l’illusionnisme fiscal. La SA plastic décida en effet en 1972, d’une part d’augmenter son capital social de 300 000 à 600 000 Frs par le...

.doc
21 août 2009

Choix du statut de l'entreprise : SARL, EURL OU SCIC ?

Dissertation de 9 pages - Droit des affaires

La SARL (Sociétés à Responsabilité Limitée) est une société commerciale, quel que soit son objet. Les associés sont au nombre de 2 au minimum et de 50 au maximum. Ils ne peuvent être contraints de rester dans la société contre leur volonté. L'EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité...

.doc
16 Oct. 2009

La dissolution et liquidation de la société par actions simplifiée (SAS)

Cours de 7 pages - Droit des affaires

La société par actions simplifiée prend fin par sa dissolution, qui marque le terme de son existence. La dissolution de la SAS obéit aux causes communes à toutes les sociétés énoncées à l'article 1844-7 du Code civil. Outre ces causes, dont l'application à la société par actions simplifiée...

.doc
12 Janv. 2007

Commentaire d'arrêt, CE 29 décembre 2000, Roesch

Commentaire d'arrêt de 6 pages - Droit des affaires

La précision du régime fiscal des profits réalisés par les personnes physiques en cas de rachat de leurs actions par la société dont ils sont actionnaires était attendue. Le CE, dans son arrêt du 29 décembre 2000 répond donc à cette attente en adoptant une position claire sur la question....

.doc
29 juin 2008

Commentaire de l'arrêt du 6 janvier 1999

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit civil

Depuis la loi du 4 janvier 1978 l’affirmation de l’existence de la personnalité morale des sociétés civiles, a entrainé un changement dans la nature juridique de la condition du gérant. Celui-ci est aujourd’hui considéré comme un organe de la personne morale, et plus comme un...

.doc
02 déc. 2008

Décision Conseil Constitutionnel, 23 juillet 1996 - statut des entreprises nationales et service public

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit administratif

L’Etat cherche à participer à la vie économique en devenant un acteur. Il utilise dès lors des outils sociétaires, il va comme une personne privée, créer des entreprises au travers de société d’économie mixte locale mais aussi d’entreprise publique. Le terme d’entreprise...

.doc
17 Nov. 2009

Distinction entre sociétés de personnes et sociétés de capitaux

Dissertation de 6 pages - Droit des affaires

Nous allons traiter les règles propres à chaque type de société en retenant comme critère de classification, celle qui a trait à la distinction entre les sociétés de personnes et les sociétés de capitaux, avec comme sociétés intermédiaires les entreprises sociétaires à responsabilité sous...

.pdf
11 févr. 2015

Commentaire d'arrêt de la Chambre commerciale de la Cour de cassation du 8 janvier 2002 : les conditions de la compensation de plein droit

Commentaire d'arrêt de 2 pages - Droit bancaire

L’arrêt rendu par la Chambre commerciale le 8 janvier 2002 et publié au bulletin traite de la nécessaire recherche des conditions de la compensation de plein droit par les juges du fond afin de la constater ou non. À la suite d’une mise en liquidation judiciaire d’une société, le...

.doc
21 Janv. 2003

Les sanctions de l'abus de minorité

Dissertation de 9 pages - Droit des affaires

Dans une démocratie, chaque électeur jouit de son droit de vote comme bon lui semble. Ainsi lors d'une élection, il vote en fonction de ce qui lui parait être le plus profitable pour lui. Sa seule motivation est son propre intérêt. Il n'existe heureusement aucune sanction contre ce type de...

.doc
21 Mars 2007

Cour de Cassation, Chambre commerciale, 24 mai 1994

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit des affaires

Les cessions d’actions à prix plancher permettent aux bénéficiaires d’échapper aux risques de dévaluation de leurs titres. Ce montage juridique fait toujours l’objet d’une jurisprudence importante et contrastée puisque la participation des associés aux résultats est...

.doc
24 Oct. 2006

La société civile : pourquoi et comment ? Mode d'emploi

Dissertation de 4 pages - Droit des affaires

La société civile est une société à caractère personnel et à risques illimités. Le caractère personnel signifie que les associés sont primordiaux dans cette forme de société contrairement aux sociétés de capitaux. En effet, cette importance des associés s’explique par le fait qu’ils...

.doc
10 Sept. 2007

Conseil d'Etat, "Anzalone", 26 février 2001

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit administratif

A l’instar de certains pays européens, la France a connu de 1965 à 2004 un système d’imposition des dividendes distribués fondé sur le mécanisme, complexe, de l’avoir fiscal et du précompte. L’avoir fiscal permettait au contribuable de bénéficier d’un crédit d’impôt...