Doc du juriste

Consultez plus de 41516 documents en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement >

Accueil › 
 Beccaria

Beccaria

  
Beccaria

Nos documents

.doc
24 Janv. 2009

Le principe de légalité criminelle de nos jours

Dissertation de 3 pages - Droit pénal

Le principe de légalité criminelle de nos jours, est bien différent du principe qu'avait énoncé Beccaria durant la période classique, bien que les fondements de cette théorie n'aient pas changé. L'émergence des droits de l'homme et de l'individu, avec la déclaration de 1789, a donné lieu à...

.doc
27 Janv. 2009

Analyse : Quelle est l'effectivité du respect du principe de légalité ? (2009)

Dissertation de 3 pages - Droit constitutionnel

« Nullum crimen nulla poena sine lege » : pas de crime, pas de peine sans loi, affirme l’adage latin qui définit le principe de légalité en droit pénal. En effet, tout acte qui constitue une infraction, ainsi que la peine qui lui est applicable, doit être défini par la loi, ou le règlement...

.doc
30 Mars 2009

Le principe de légalité : renforcement ou déclin ?

Dissertation de 3 pages - Droit pénal

Le présent document a pour objet de présenter le principe de légalité, ses origines, sa formulation, sa présence en droit pénal mais également d’apporter des éléments de réponse à la problématique suivante : assiste-t-on à un renforcement ou à un déclin du principe ? Le principe de légalité...

.doc
14 Oct. 2009

L'interprétation de la loi par le juge pénal

Dissertation de 3 pages - Droit pénal

« Nullum crimel, nulla poena sin lege ». Ainsi peut être défini le principe de légalité criminelle. Le principe de légalité, imaginé notamment par Cesare Beccaria dans son Traité des délits et des peines de 1764, signifie qu’aucun comportement ne peut être regardé comme infractionnel,...

.doc
12 févr. 2010

Théorie générale du droit pénal

Cours de 62 pages - Droit pénal

À l’origine des sociétés, l’individu qui commet une infraction est soumis à la justice privée. Dans chaque groupe social, il existe une autorité qui impose de force ses règles. Entre les différents groupes sociaux, la justice a un caractère collectif. C’est la raison pour laquelle...

.doc
29 juin 2011

Peut-on aujourd'hui avoir confiance en l'impartialité du juge pénal?

Dissertation de 4 pages - Droit pénal

« L'arbitraire n'est pas la fantaisie, ni la voie ouverte à l'imagination plus ou moins morbide des juges » (Laingui et Lebigre, Histoire du droit pénal, Tome 1, p130). Aujourd'hui, le terme arbitraire signifie « qui dépend de la seule volonté ». C'est donc le libre pouvoir de détermination....

.doc
13 Nov. 2011

Le principe de la légalité criminelle

Dissertation de 2 pages - Histoire du droit

« Nullem crimen nulla poena sine lege », il n’y a pas d’infraction sans texte et pas de peines sans loi. Ce principe de légalité criminelle a été conceptualisé au temps des lumières, notamment par Cesare Beccaria. Mais il a pris une réelle valeur juridique lors de la Révolution...

.doc
20 févr. 2008

La légalité des délits et des peines

Fiche de 3 pages - Procédure pénale

Dans la définition la plus stricte du principe, la « légalité » s'entend au sens formel. C'est en ce sens que Beccaria considérait que « les lois seules peuvent fixer les peines de chaque délit et ce pouvoir ne peut résider que dans la personne du législateur qui représente toute la...

.doc
09 Mars 2017

La théorie de Lombroso

Cours de 1 pages - Droit pénal

La doctrine pénale classique est apparue entre 1748 et 1813, c'est avec cette doctrine qu'on a observé l'avènement de juste sanction. En effet, sous l'ancien régime l'arbitraire dominé, mais par la suite on a mis un terme à l'arbitraire et c'est son contraire, soit la justice, qui domine...

.doc
11 Oct. 2000

Crimes Against Humanity And The Principles Of Legality: What Could the Potential Offender Expect?

Dissertation de 10 pages - Droit international

Les juges ne sont que la bouche qui prononce les paroles de la loi, des êtres inanimés qui ne peuvent ni en adresser la force ni la rigueur. " Charles de Secondat Montesquieu, L'esprit des Lois, Livre XI, Ch. III, 127 (1748). " If the interpretation of laws is evil, their obscurity, which...

.doc
25 mai 2006

L'encadrement juridique de la peine de mort : le cas de l'ONU, de l'Europe et des Etats-Unis

Mémoire de 26 pages - Droit international

Une ère nouvelle s’ouvre dans l’histoire de la peine de mort, avec la publication du traité « Des délits et des peines » de l’Italien Beccaria en 1794, accompagné par les lumières. Ceux-ci combattent de front le droit, traditionnellement reconnu à la société politique,...

.doc
07 Janv. 2008

Cass. Crim. 24 mars 2004

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit pénal

Beccaria, dans son ouvrage « Des délits et des peines » disait : « Les châtiments n’ont pour but que d’empêcher le coupable de nuire désormais à la société et de détourner ses concitoyens de la voie du crime ». La Chambre criminelle de la Cour de cassation, dans un arrêt...

.doc
21 févr. 2008

La présomption d'innocence et le droit constitutionnel.

Dissertation de 18 pages - Droit constitutionnel

« La justice doit respecter le droit que chacun a d’être cru innocent » c’est par cette citation que Cesare Beccaria dans son fameux Traité des délits et des peines, en 1764, met en relief le principe de la présomption d’innocence, grâce à une mise en exergue de la sûreté....

.doc
20 avril 2008

Peut-on tenter l'impossible en droit pénal français ?

Dissertation de 4 pages - Droit pénal

Beccaria pour qui, dans Des délits et des peines, « l’acte, commencement d’un délit et manifestant la volonté de l’achever mérite une punition », témoigne en faveur de la répression pénale de la tentative. Si l’infraction est une notion définie par la loi, la tentative...

.doc
20 avril 2008

Les réformes judiciaires de la Constituante: principes et institutions

Dissertation de 4 pages - Droit constitutionnel

« Le vœu de la France s'est fait entendre ; la réforme de la justice et des tribunaux est un de ses premiers besoins, et la confiance publique dans le succès de la régénération, va s'accroître ou s'affaiblir, selon que le pouvoir judiciaire sera bien ou mal organisé » a affirmé Jacques...

.doc
08 Mars 2009

L'interprétation de la loi pénale et l'exception de la règle

Dissertation de 4 pages - Droit pénal

L’interprétation de la loi pénale invite tout naturellement à préciser tout d’abord de quel principe découle cette interprétation. En effet, il s’avère nécessaire d’évoquer le principe de la légalité. Ce principe légaliste apparaît relativement tôt dans l’histoire. Déjà...

.doc
16 Sept. 2009

Le nouveau visage de la réponse pénale

Dissertation de 2 pages - Droit pénal

Pour Beccaria, pour que n’importe quelle peine ne soit pas un acte exercé par un seul ou par plusieurs contre un citoyen, elle doit être publique, prompte, nécessaire, la moins sévère possible dans les circonstances données, proportionnées au délit et déterminées par la loi. Ainsi,...

.doc
16 Oct. 2009

"L'abolition", de Robert Badinter

Fiche de lecture de 14 pages - Histoire du droit

« Si je prouve que cette peine n’est ni utile ni nécessaire, j’aurai fait triompher la cause de l’humanité. » Cesare Beccaria Des délits et des peines. 1971, centrale de Clairvaux : Claude Buffet et Roger Bontems, deux détenus, prennent en otage une infirmière et un gardien...

.doc
26 Oct. 2009

L'autorité du principe légaliste

Dissertation de 2 pages - Droit pénal

« Nullum crimen nulla poena sine lege ». Cet adage traduit le principe de la légalité des délits et des peines. Ce principe est né au 18e siècle dans l’ouvrage « l’esprit des lois de Montesquieu » puis il est développé par Beccaria. Selon eux seules les lois peuvent fixer les...

.doc
19 avril 2010

L'arbitraire du juge pénal

Dissertation de 5 pages - Droit pénal

Le principe de la légalité qui dans notre droit actuel dispose aussi bien d’une portée constitutionnelle et internationale n’a été identifié et conceptualisé qu’au cours du XVIII siècle. En effet, ce principe de la légalité est initialement compris comme une garantie contre...

.doc
10 Nov. 2010

L'intention en droit pénal et l'amélioration de la répression

Dissertation de 7 pages - Droit pénal

C’est avec l’entrée en vigueur du nouveau Code pénal que la notion d’intention est apparue en droit pénal général, sujet qui va donc retenir notre attention. Le texte introducteur de cette notion est l’article 121-3 du Code pénal qui dispose « qu’il n’y a point de...

.doc
24 Nov. 2010

Le principe constitutionnel de légalité dans le droit pénal français

Dissertation de 3 pages - Droit pénal

Le droit pénal peut se définir comme la réaction de la société face au phénomène criminel. Lorsqu’un délinquant commet une infraction cela nuit à l’ordre public et donc à la société. Face à l'infraction, l'individu va réagir d'instinct, et va vouloir se venger. Mais il y a aussi une...

.doc
23 Mars 2012

L'application du principe de légalité

Dissertation de 5 pages - Droit pénal

« Nullum crimen, nulla poena, sine lege ». : Un acte ne peut pas constituer une infraction pénale si elle n’est pas prévue et réprimée par la loi. Pour qu’il y ait infraction, il faut trois éléments, un élément légal, un élément matériel et un élément moral. L’intérêt ici sera...

.doc
31 mai 2013

Commentaire d'arrêt de la Chambre criminelle de la Cour de cassation du 3 mars 1960 : la qualification des faits

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit pénal

L'article 7 de la Convention européenne des droits de l’homme dispose que : « Nul ne peut être condamné pour une action ou une omission qui, au moment où elle a été commise, ne constituait pas une infraction d'après le droit national ou international. De même, il n'est infligé aucune peine...

.doc
05 Mars 2014

Le principe de légalité et le juge

Dissertation de 3 pages - Droit pénal

« Nullum criminen, nulla poena sine lege » cette formulation latine de Feuerbach signifie que « nul crime, nulle peine sans loi », résume particulièrement bien ce qu’est le principe de légalité. Ce principe fut développé par Beccaria à la fin du XVIIIe siècle, ce fondement est...

.doc
02 avril 2014

L'exécution et l'abolition, le récit d'un homme de conviction : « La justice française ne peut plus être une justice qui tue » - Robert Badinter

Fiche de lecture de 6 pages - Droit pénal

La peine de mort, ou peine capitale, est rendue par les juridictions judiciaires. C’est la peine ultime, privative de liberté, rendue à la suite d’un procès pénal. Elle suppose le fait de donner la mort à un accusé reconnu coupable du crime qui lui est reproché. Même si elle a connu...

.doc
11 août 2009

Les réflexions psychologiques sur la prison en Criminologie

Dissertation de 9 pages - Droit pénal

Il y a eu de nombreux écrits sur les peines, la prison...La prison fait partie des classiques criminologiques : il y a une littérature très importante sur la prison.À lire M. Foucault, Surveiller et Punir de 1975, publié chez Gallimard. Naissance de la prison au XIXème siècle, comme sanction....

.doc
12 Janv. 2010

Le déclin de la légalité des délits et des peines - concurrence des autres sources de droit et altération de la qualité de la loi, consécration pénale et constitutionnelle

TD de 6 pages - Droit pénal

"La loi ne doit établir que des peines strictement et évidemment nécessaires, et nul ne peut être puni qu'en vertu d'une loi établie et promulguée antérieurement au délit et légalement appliquée" article 8, et "nul homme ne peut être arrêté ni détenu que dans les cas déterminés par la loi et dans...

.doc
02 févr. 2010

Le principe de légalité des délits et des peines - conception classique et assouplissement

Dissertation de 4 pages - Droit pénal

Le droit pénal est par nature un droit à haut risque pour les libertés. Le principe de légalité des délits et des peines, ou principe de la légalité criminelle, constitue la clé de voute du droit pénal dans un Etat de droit. Il a été défini pour la première fois en 1764 par Beccaria dans...

.doc
11 août 2010

Le légalisme du droit pénal ou la légalité pénale

Cours de 10 pages - Droit pénal

La loi pénale est une nécessité, celle-ci résulte du principe de légalité qui domine le droit pénal. Pas d'infraction, pas de peines qui ne soient prévues par la loi. Comme l'art 4 de l'ancien code pénal, le nouveau code pénal réaffirme son attachement à la légalité en plaçant symboliquement ce...