Consultez
tous nos documents
en illimité !

ABONNEZ-VOUS

à partir de
9.95 €
sans engagement
de durée

Voir les offres

Comment faire un plan de dissertation en droit ?

Le droit est une matière complexe qui demande rigueur et organisation, surtout dans la rédaction des devoirs. La dissertation, au même titre que le commentaire d'arrêt et le cas pratique, est un exercice qui demande une certaine pratique. La dissertation n'est pas une simple récitation du cours, et les compétences évaluées sont bien plus complexes que cela. En effet, le correcteur évalue la capacité de l'étudiant à suivre le fil d'une idée tout en suivant une démarche cohérente et logique. L'étudiant doit ainsi utiliser son cours à bon escient pour répondre à la question posée et faire preuve d'analyse.
Parmi les étapes d'une dissertation, il y a le plan, qui est d'ailleurs l'une des premières choses à prendre en ligne de compte.

Comment faire un plan de dissertation en droit ?

Credit Photo : Freepik atlascompany

 

Avant de faire le plan : prémisses

Bien comprendre le sujet est la première étape, le relire plusieurs fois évite les risques de hors-sujet, qui peuvent être très fréquents en droit. Regrouper les idées au brouillon est une étape décisionnelle, cela permet d'organiser les idées et de rester centré sur le sujet. La dernière étape est la rédaction du plan, qui doit contenir une introduction, un développement et la conclusion est par contre ici facultative. Le plan de la dissertation doit répondre à la problématique initialement posée, il doit tourner autour de cette problématique pour former un ensemble cohérent et logique.

Le plan de dissertation en droit : explications

Le plan est important, car il s'agit du fil conducteur du devoir. Grâce à lui, l'étudiant sait qu'il n'est pas hors-sujet et il peut y revenir en cas de doutes. Il est la base du devoir, et doit revêtir une forme particulière, surtout en droit. En effet, il s'agit d'une matière très stricte en ce qui concerne la méthodologie des exercices.

Ainsi, en droit, le plan doit se composer de deux parties, on dit qu'il a une forme binaire. Chaque partie comporte deux sous-parties et éventuellement, mais cela n'est pas obligatoire, deux sous-sous-parties. Il faut également prêter attention au sujet et rester dans le débat initial, car le nombre d'idées principales ne doit pas dépasser quatre dans la totalité du devoir.

Le plan peut faire prévaloir diverses logiques, soit l'étudiant peut mettre en avant plusieurs arguments pour défendre une seule et même idée principale. Soit il est possible d'exposer une idée et de donner les arguments pour et les arguments contre.

La méthodologie du plan de dissertation

Dans le plan, l'introduction occupe une place importante, car elle positionne le sujet dans un certain contexte. Ainsi, elle permet d'annoncer les termes du sujet et de les expliciter, pour que tout soit parfaitement compréhensible pour les lecteurs. Les parties qui sont ensuite données sous la forme I A et B et II A et B (possibilité de rajouter des sous-parties si besoin) ont pour objectif de mettre en avant le développement de la dissertation. Le nom donné aux parties doit par conséquent être suffisamment général, et les particularités sont définies dans le titre des sous-parties.

Des exemples de plans de dissertation

Sujet 1 : l'impartialité du juge dans les tribunaux

I. Le juge comme décisionnaire principal dans un tribunal
A
. La faculté du magistrat à ne pas juger, mise en avant de l'impartialité fonctionnelle
B
. La faculté du magistrat à ne pas avoir de préjugés, mise en avant de l'impartialité personnelle

II
. L'action d'être impartial dans un tribunal, une caractéristique inhérente au métier de magistrat
A
. Les contraintes du métier de juge
B
. La responsabilité des juges et les dangers de la partialité lors d'un procès

Dans cet exemple, il est possible de voir que le plan répond à plusieurs idées, qui tournent toutes autour de l'impartialité des juges et de son importance dans le système légal. Chaque partie est bien définie, le risque de hors-sujet est par conséquent très limité.

Sujet 2 : les personnes morales existent-elles réellement ?

I. La personne morale comme réalité dans le droit positif
A
. La définition de la personne morale dans le cadre légal et théorique
B
. La personne morale dans la pratique

II
. Les pouvoirs de la personne morale sont-ils limités ?
A
. Les caractéristiques immatérielles de la personne morale et ses implications
B
. La nécessaire reconnaissance juridique pour obtenir gain de cause

Le plan est par conséquent une étape obligatoire pour réussir une dissertation de droit. La dissertation est un moyen d'évaluer les capacités d'analyse et rédactionnelles de l'étudiant. Le plan doit répondre à des interrogations précises et permet de limiter les risques de hors-sujet. Avant de faire le plan, les étudiants doivent bien comprendre le sujet en question, car le risque de pièges est élevé, surtout dans les premières années d'études, où les étudiants se précipitent généralement trop pour commencer la rédaction du devoir.