Doc du juriste

Base documentaire juridique en ligne

à partir de 9.95 € sans engagement de durée

à partir de 9.95 € Contrats, commentaires d'arrêt, dissertations, cours

Voir les offres

L'élection présidentielle américaine 2020

Dans quelques semaines, le mardi 3 novembre 2020, se tiendra l'élection présidentielle américaine. À l'heure où est rédigé cet article, un premier débat a déjà eu lieu entre les candidats : Donald Trump, président sortant, républicain, et Joe Biden, démocrate. Deux autres débats sont encore à venir. Cette actualité constitue, pour nous, l'occasion de nous intéresser à la façon dont se déroule cette élection.

L'élection présidentielle américaine 2020

Credit photo : Barcroft Media via Getty Images, Mandel Ngan, AFP, Getty Images

Quelques informations pratiques
En quoi consistent les conventions nationales ?
La campagne électorale américaine
Les grands électeurs américains


Quelques informations pratiques

L'élection du futur président américain relève d'un procédé particulier outre-Atlantique. Ayant lieu une fois tous les quatre ans, deux partis apparaissent toujours : le parti républicain d'une part, le parti démocrate d'autre part. Malgré l'existence d'autres partis, présentant également des candidats, le vainqueur de l'élection est toujours issu d'un de ces deux partis historiques.

Contrairement à la France, le scrutin tel qu'il est appliqué aux États-Unis revêt des caractéristiques particulières dans la mesure où le président est élu par de grands électeurs, présents dans chacun des États formant les États-Unis et d'après les règles procédant du suffrage universel indirect. Après son élection, le 3 novembre prochain, le président sera investi le 20 janvier 2021 à l'occasion de l'Inauguration Day.


En quoi consistent les conventions nationales ?

Avant même le début de la campagne électorale, organisée quelques semaines avant le jour du scrutin, sont prévus dans les États américains des primaires et des caucus. À l'occasion de ces réunions locales, un ensemble de délégués seront en réalité choisis, ils sont élus, afin d'assister à d'autres réunions, cette fois au niveau national, c'est-à-dire les conventions nationales. Celles-ci ont lieu aussi bien dans le cadre du parti démocrate que du parti républicain.

Plus précisément, c'est à l'issue de ces conventions nationales qu'un candidat à l'élection présidentielle est choisi ; est également choisi le ou la candidate qui se présentera en qualité de futur potentiel vice-président.

Une fois ces conventions nationales achevées et le nom des candidats connu, intervient la campagne électorale dont il est beaucoup fait écho dans les journaux télévisés et autres médias à travers le monde.


La campagne électorale américaine

La campagne électorale américaine doit, selon le calendrier bien précis et organisé dans le cadre de l'élection du futur président américain, démarrer le tout premier week-end de septembre qui précède le jour de l'élection choisi et qui intervient en novembre.

Cette campagne électorale est d'une autre dimension que celle connue par exemple en Europe. Les candidats et les partis pour lesquels ils présentent organisent de nombreux meetings et des politiques de publicités très importantes sur le plan quantitatif et financier. À ce sujet, c'est lors de la campagne électorale que les candidats à la Maison-Blanche organisent, au côté de leur parti, des collectes de fonds financiers privés, s'élevant à plusieurs millions de dollars.

Toutefois, le jour de l'élection, le mode de scrutin prévoit que les électeurs américains ne peuvent élire leur président directement : c'est ici qu'interviennent les grands électeurs. En quoi consistent-ils donc ?


Les grands électeurs américains

Le 3 novembre prochain, les électeurs américains voteront dans leur État pour choisir les grands électeurs. En effet, l'élection du président des États-Unis ne s'effectue pas directement par le vote des électeurs, comme en France, mais bien par le vote des grands électeurs. Plus précisément, une seule liste de grands électeurs par État sera en mesure de voter en faveur d'un des deux candidats (la liste républicaine ou la liste démocrate) ; cela signifie que la liste qui n'aurait pas remporté suffisamment de voix ne pourra pas participer à l'élection du président américain. Ces grands électeurs sont au nombre de 538 ; ils correspondent au collège électoral qui élit directement le président et cette élection a lieu, plus tard, à la mi-décembre.

Ils correspondent, en pratique, au nombre de représentants dont dispose chacun des États américains au Congrès, à savoir : deux sénateurs par Etats, et un nombre différent de députés selon la proportion de population des États.

Ce choix des grands électeurs, effectué dans chaque État, détermine en grande partie le choix final du prochain président américain même s'il est vrai que certains États peuvent faire balancer les résultats : ce sont les "swing states". Ces quelques États sont par ailleurs scrutés de près par les candidats et par les politiciens, journalistes et commentateurs eux-mêmes.

Il apparaît intéressant de relever que ce mardi 3 novembre 2020 ne marquera pas uniquement le jour de l'élection du prochain président américain, mais également le jour où les électeurs américains sont amenés à se prononcer dans le cadre d'autres élections au niveau local (choix de nouveaux sénateurs par exemple).



Sources : French district, US embassy, Ifri, Vie publique