Doc du juriste

Consultez plus de 40798 documents en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement >

Accueil › 
 Volonté générale

Volonté générale

  
Volonté générale

Nos documents

.doc
31 Mars 2010

Justice constitutionnelle et démocratie

Dissertation de 3 pages - Droit constitutionnel

La démocratie est indissociable de l’Etat de droit qui suppose une cohérence entre les différents textes qu’il produit. Selon Kelsen, la constitution est au sommet de la hiérarchie des normes. Son non-respect par des normes inférieures serait donc une entrave importante à un État de...

.doc
25 Oct. 2002

Pensez-vous que la loi soit l'expression de la volonté générale ?

Dissertation de 5 pages - Droit constitutionnel

Nous verrons dans une première partie que le Parlement est traditionnellement l'auteur de la loi et que sa correspondance avec la volonté générale semble difficilement contestable. Cependant, depuis l'adoption de la Constitution en 1958, le Gouvernement prend une place de plus en...

.doc
15 Mars 2007

Définition de la loi sous la Vème République

Dissertation de 8 pages - Droit constitutionnel

« La loi n’est pas faite pour exprimer des évidences, émettre des vœux ou dessiner l’état idéal du monde, (…), elle est faite pour fixer des obligations et ouvrir des droits » Cette citation de Pierre Mazeaud, Président du Conseil constitutionnel dans ses vœux au...

.doc
16 Oct. 2008

La conception traditionnelle de la loi et la conception révolutionnaire

Dissertation de 4 pages - Histoire du droit

La Loi, du latin lex, legis, a toujours été sujette à de nombreuses interprétations selon le temps et selon les besoins. En effet, la loi en tant que symbole de l’édification d’une société et la mise en place d’institutions vise à protéger, organiser et sanctionner les sujets de...

.doc
11 Mars 2010

Les relations entre la jurisprudence et la loi sont-elles dangereuses ?

Dissertation de 7 pages - Histoire du droit

Décrite aux articles 4, 5 et 1351 (annexes) du Code Civil, la jurisprudence est la science du droit, et étymologiquement, la prudence du droit. On voit alors mal comment la sagesse du droit pourrait s’opposer à la loi, texte rédigé par le législateur au nom de la volonté...

.doc
27 juin 2010

La loi est-elle l'expression de la volonté générale ?

Dissertation de 7 pages - Droit constitutionnel

"La loi est l'expression de la volonté générale". Cette formule énoncée à l'article 6 de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789 et empruntée à Jean Jacques Rousseau, comporte deux niveaux de lecture. Elle désigne d'une part l'auteur même de la loi et d'autre part...

.doc
28 juil. 2013

La loi n'exprime la volonté générale que dans le respect de la Constitution (Conseil constitutionnel, 1985)

Dissertation de 4 pages - Droit constitutionnel

« La loi peut tout faire, la loi ne peut mal faire », cette célèbre formule de Jean-Jacques Rousseau illustre bien la prédominance des lois et du législateur qui, à l’époque, bénéficiaient d'un pouvoir illimité. En effet, la loi était l’expression de la volonté générale,...

.doc
19 mai 2010

La loi est-elle l'expression de la volonté générale ? - un principe contesté demeurant le seul instrument de gouvernement

Dissertation de 6 pages - Histoire du droit

Au sens large, on entend la "loi" comme une disposition normative et abstraite posant une règle juridique d'application obligatoire. Au sens formel, la loi est une disposition prise par une délibération du Parlement. C'est ce sens strict de la "loi" qui nous intéressera ici, tel qu'on le trouve...

.doc
08 Sept. 2015

Le juge civil et les manifestations de volonté

Cours de 4 pages - Droit civil

Si la volonté irrigue tout le droit civil, elle trouve surtout à s’appliquer dans le cadre des conventions. Toutefois, on la retrouve également hors du champ conventionnel, en droit des personnes notamment. Rousseau, grand penseur de la démocratie, défendait l’idée selon...

.doc
12 Oct. 2010

Le Conseil constitutionnel - publié le 12/10/2010

Cours de 8 pages - Droit constitutionnel

L'histoire de la justice constitutionnelle est associée au nom d'un juriste : Kelsen. Selon lui, pour garantir la supériorité de la constitution, il faut créer une juridiction spécialisée, une Cour constitutionnelle chargée de contrôler la constitutionnalité des lois. L'Autriche sera le 1er pays...

.doc
01 avril 2009

La responsabilité du fait des lois

Dissertation de 4 pages - Droit administratif

Le Conseil d’État n’est pas juge de la loi ; mais il est le juge naturel de la responsabilité de l’État, y compris dans sa fonction de législateur. L’article six de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen dispose expressément que « la loi est l’expression de...

.doc
26 Oct. 2009

Articles 34 et 37 de la Constitution de 1958 - séparation entre les domaines de la loi et du réglement

Dissertation de 6 pages - Droit constitutionnel

« En enfermant la loi dans un domaine limitatif et en donnant au pouvoir réglementaire une compétence de droit commun, elle (la Constitution) paraissait réaliser une révolution juridique » (M. STIRN) Cette phrase de M. STIRN est très caractéristique de ce qu’a provoqué dans le monde...

.doc
25 juin 2009

La Convention européenne de sauvegarde des droits de l'homme

Dissertation de 3 pages - Droit autres branches

Au sortir de la seconde guerre mondiale, l'émergence de l'Europe et le traumatisme dû au non-respect des droits de l'homme donnent lieu à une volonté générale de mettre en place un organe à même de faire valoir ces droits à l'échelle supra-étatique.La Convention européenne des...

.doc
05 mai 2010

Le domaine de la loi et du règlement

Cours de 7 pages - Droit administratif

Carré de Malberg écrit dans son célèbre ouvrage loi, expression de la volonté générale que « l'horizon de la loi s'étend à l'infini ». La Ve République vient alors rompre avec cette idée. En effet, la nouveauté se présente dans ce qu'on appelle la rationalisation du régime, qui...

.doc
02 août 2003

L'Etat a-t-il des droits ?

Dissertation de 4 pages - Droit constitutionnel

L'Etat de droit doit concilier le respect de l'intérêt collectif, émanant de la volonté générale, et celui des droits individuels dont il est le garant. L'Etat en s'autolimitant par le droit, devient lui-même sujet de droit (I). cependant, la réalisation de ses droits le distingue...

.doc
18 févr. 2009

Démocratie et constitutionnalisme

Dissertation de 3 pages - Droit constitutionnel

Selon Laurent COHEN-TANUGI, la décision du conseil constitutionnel de 1971 qui admet la valeur constitutionnelle du préambule de la Constitution de 1958 et donc du bloc de constitutionnalité, constitue « l’acte de naissance véritable du constitutionnalisme en France ». Cette analyse se...

.doc
21 août 2008

Quelles sont les conséquences des articles 34 et 37 de la Constitution ?

Dissertation de 8 pages - Droit constitutionnel

En dehors des citoyens, il incombe au Parlement de voter la loi. L’amoindrissement du rôle normatif de ce dernier avec la Constitution de 1958 a été interprété comme une « révolution juridique » en raison de l’inversion opérée dans les rapports entre la loi et le règlement avec la...

.doc
13 Mars 2009

Pouvoir d'action et pouvoir de contrôle : l'exemple du Conseil Constitutionnel

Dissertation de 8 pages - Droit constitutionnel

Michel Debré se prononce en 1958 sur l'une des principales innovations de la constitution de la Ve République et explique que « la création d'un conseil constitutionnel manifeste la volonté de subordonner la loi, c'est-à-dire la décision du parlement, à la règle supérieure édictée par la...

.doc
27 févr. 2008

La crise de la loi

Dissertation de 7 pages - Droit constitutionnel

D'après Rousseau, la loi est « l'expression de la volonté générale » (chapitre 6 du livre XI du Contrat Social). Cette expression a été reprise dans la Déclaration des Droits de l'Homme et du citoyen de 1789 à l'article 6. La loi est l'ensemble des textes élaborés par les...

.doc
30 juil. 2008

Quelles sont les conséquences des articles 34 et 37 de la Constitution ? - publié le 30/07/2008

Commentaire de texte de 8 pages - Droit constitutionnel

Avant cela, le légicentrisme était prôné. Imprégnée de la conception rousseauiste « la loi exprime la volonté générale » la loi était la norme suprême. Mais, des faits ont remis en cause cette conception : avec une IIIème et une IVème République ne pouvant être efficaces du fait...

.doc
25 Nov. 2008

La loi, la volonté générale et le contrôle de constitutionnalité

Dissertation de 4 pages - Droit constitutionnel

Le contrôle de constitutionnalité est un procédé réalisé par le conseil constitutionnel pour s'assurer que la loi au sens large c'est-à-dire les normes de droit interne (lois émanant du parlement, règlements), mais également externe (traités) est conforme à la constitution. Ce contrôle n’a...

.doc
26 déc. 2009

Quelle place pour le Parlement dans le travail de préparation de la loi de finances ?

Dissertation de 11 pages - Droit constitutionnel

‘’Tous les citoyens ont le droit de constater par eux-mêmes ou par leurs représentants, la nécessité de la contribution publique, de la consentir librement, d'en suivre l'emploi, et d'en déterminer la quotité, l'assiette, le recouvrement et la durée’’. Cet article 14 de la...

.doc
22 mai 2010

La confiance légitime

Dissertation de 7 pages - Droit autres branches

La notion de confiance légitime dans la stabilité des règles juridiques est directement inspirée du droit allemand. La Cour constitutionnelle de Karlsruhe lui a attribué une valeur constitutionnelle depuis 1961. Le droit allemand s’attache avant tout à garantir les droits subjectifs, qui...

.doc
18 juil. 2011

Droit : La liberté du commerce et de l'industrie

Cours de 9 pages - Droit des affaires

INTRODUCTION GENERALE : LA NOTION DE DROITS FONDAMENTAUX ET DE LIBERTES FONDAMENTALESL'étude des droits fondamentaux et des libertés fondamentales reconnus aux personnes physiques et morales est rendue complexe par la multiplicité des sources. En effet, à côté de la Déclaration des Droits...

.doc
07 Sept. 2007

Les modes d'élaboration des principes jurisprudentiels

Étude de cas de 5 pages - Droit constitutionnel

« A défaut de texte précis sur chaque matière, un usage ancien, constant et bien établi, une suite ininterrompue de décisions semblables, une opinion ou une maxime reçue, tiennent lieu de loi ». Dans son discours préliminaire au Code Civil, Portalis, par ces mots, évoque déjà la nécessité ou tout...

.doc
20 mai 2009

Le pouvoir normatif du juge en droit administratif

Dissertation de 6 pages - Droit administratif

L’existence même d’un pouvoir normatif du juge s’inscrit à contrario de la tradition politique et juridique française au sein de laquelle le rôle du juge a pendant longtemps été très restreint. En effet la tradition révolutionnaire qui par la suite a inspiré la législation du Code...

.doc
14 Sept. 2009

La Loi est-elle l'expression de la souveraineté générale ?

Dissertation de 11 pages - Droit constitutionnel

« La loi est l’expression de la volonté générale » telle est la définition que la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen du 26 aout 1789 fait de la loi. La loi est un terme juridique très général qui regroupe plusieurs définitions. Au sens large, la loi peut être définie...

.doc
22 mai 2010

Intérêt général et concurrence

Dissertation de 6 pages - Droit de la concurrence

La mission présidée par le vice-président du Conseil d’État, Denoix de Saint-Marc, dans son rapport au premier ministre de 1996 soulignait que « sans que la démarche française et communautaire soient incompatibles, le cadre juridique communautaire peut entrer en conflit avec...

.doc
08 juin 2010

Les contrats publics, un outil indispensable aux collectivités publiques

Cours de 74 pages - Droit administratif

Le contrat connait un essor considérable. Le juge administratif, le CE, a constaté cette importance du recours aux contrats dans son rapport public 2008. En effet le CE constate que le contrat est un véritable mode d’action publique et de production de normes. Il constate que le contrat est...

.doc
28 Oct. 2009

Evolutions, sanctions et sources de l'ordre public

Dissertation de 9 pages - Droit autres branches

"On ne peut déroger par des conventions particulières aux lois qui intéressent l'ordre public et les bonnes moeurs", article 6. Cet article signifie qu'aucun acte juridique résultant de la volonté individuelle ne peut contrarier les lois qui intéressent l'ordre public et les bonnes...