Doc du juriste

Consultez plus de 41502 documents en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement >

Accueil › 
 Vice antérieur à la vente

Vice antérieur à la vente

  
Vice antérieur à la vente

Nos documents

.doc
22 déc. 2011

Droit civil : les sûretés - conditions de protection préventive et efficacité juridique

Cours de 86 pages - Droit civil

Les sûretés peuvent se définir comme des institutions destinées à garantir le paiement d'une dette. Elles constituent pour le créancier une sécurité face à un risque d'impayé. Encore faut-il déterminer pourquoi le créancier peut avoir besoin de cette sécurité. Il faut donc d'abord préciser...

.doc
12 avril 2010

Cour d'appel de Grenoble, 3 mars 2008 - le pacte de préférence - validité du premier compromis et conséquences

Commentaire d'arrêt de 8 pages - Droit des obligations

Selon un compromis établi devant notaire, signé le 5 juin 2001 par le vendeur, Françoise Mingaud-Picon, et le 23 mai 2001 par les acquéreurs, la venderesse s’est engagée à vendre à Éric Savary, agissant également pour le compte de sa femme, un ensemble immobilier situé à Saint-Martin...

.doc
12 juil. 2010

Cour de cassation, première chambre civile, 25 mars 2003 - la non-conformité de la chose vendue

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit des obligations

Un véhicule automobile avait été acquis par M.X. au cours d'une vente publique. La carte grise ne correspondant pas aux caractéristiques annoncées du véhicule en raison des transformations qu'il avait subies, ce dernier assigna son vendeur, garagiste professionnel, la société ayant...

.doc
27 Nov. 2011

Cass. 3e civ. 25 mars 2003

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit autres branches

Indiscutable serpent de mer du droit de la vente, l’inexécution concernant l’obligation de délivrance du vendeur nourrit régulièrement la jurisprudence de la Cour de cassation. En l’espèce, M. X… a acquis un véhicule automobile lors d’une vente publique. La...

.pdf
27 août 2007

Le droit et l'entreprise

Cours de 20 pages - Droit autres branches

Cours d'économie sur les entreprises individuelles, le contrat de société, les sociétés commerciales, le contrat de vente commercial, la protection de l'information du consommateur et les moyens de règlement.

.doc
21 Janv. 2009

Commentaire d'arrêt de la première Chambre civile de la Cour de cassation du 9 janvier 1996 relatif au droit de propriété

Dissertation de 4 pages - Droit civil

La possession d'un meuble exempte de vices, par un acquéreur de bonne foi, peut dissimuler un propriétaire initial abusé de sa confiance par un intermédiaire sans scrupules.En l'espèce, un propriétaire confie sa voiture de collection à un garagiste ne s'en dépossédant qu'afin d'effectuer...

.doc
12 Mars 2009

La contrainte économique

Dissertation de 10 pages - Droit de la concurrence

A l’instar d’autres systèmes de droit et notamment des systèmes de Common Law à travers le concept d’economic duress en Grande-Bretagne et dans une moindre mesure de la doctrine de l’unconscionability aux Etats-Unis, le droit français vient de se doter d’un mécanisme...

.doc
19 Mars 2009

Cour d'Appel de Paris, 31 janvier 2000 - Les effets des contrats à l'égard des tiers

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit des obligations

La société SFRM assurée par la compagnie Albingia décide de faire des travaux de remplacement de la couverture et de renforcement de la charpente de son bâtiment à usage industriel, par la société Heper coordination. L’entrepreneur des travaux a sous-traité la pose de la nouvelle couverture...

.doc
03 Nov. 2009

Le dol et l'obligation d'information

Dissertation de 4 pages - Droit des obligations

La théorie des vices du consentement est le résultat entre deux positions extrêmes, entre le droit romain, très formaliste qui considérait le dol comme un délit, qui donnait lieu à des dommages et intérêt mais pas à l’annulation du contrat et entre la théorie de l’autonomie de...

.doc
15 Nov. 2009

La cession des actions - cas pratiques

Cas Pratique de 7 pages - Droit des affaires

Les actionnaires d'une SA ont cédé la totalité de leurs actions dans cette société aux dirigeants d'une autre société. Ils ont ensuite créé une autre société et repris une activité similaire à celle de la société cédée. Les dirigeants de la société cessionnaire souhaitent l’arrêt de cette...

.doc
19 Janv. 2010

Investissements internationaux et droit matériel

Cours de 21 pages - Droit des affaires

Les crédits de pré financement sont des crédits à court terme, ils vont permettre de financer des besoins de trésorerie en vue de préparer une opération d'exportation. Le taux de ces crédits est un taux en principe flottant, c'est-à-dire associé au taux de base bancaire. Le caractère flottant du...

.doc
20 févr. 2010

Le contrat - publié le 20/02/2010

Cours de 9 pages - Droit des obligations

Les actes juridiques constituent une des sources principales d’obligation. Le contrat est donc une manifestation de volonté destinée à produire des effets de droits. Il peut être bilatéral ou multilatéral. Dans la pratique, contrats et conventions sont synonymes. Définition : Le contrat est...

.doc
08 Mars 2010

Cour de cassation, chambre mixte, 23 novembre 1990 - la résolution de plein droit du contrat de crédit-bail

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit des obligations

S'il est désormais bien acquis en jurisprudence que le contrat de crédit-bail est un contrat complexe (Cass. 3e civ., 3 nov. 1981), il n'en demeure pas moins que cette opération originale repose, juridiquement, sur la juxtaposition de trois éléments distincts : l'achat d'une chose, la location de...

.doc
09 déc. 2006

Cours de droit des affaires niveau DUT

Dissertation de 22 pages - Droit des affaires

Cours de droit des affaires de niveau BAC+2 (DUT) rédigé sous forme de prise de notes. Il déroule le contrat de vente commerciale, les actes de commerce, ainsi que les obligations du commerçant, et les différents types de sociétés commerciales (SA, SARL, SNC).

.doc
09 mai 2009

Le fonds de commerce : cours et subtilités

Dissertation de 21 pages - Droit des affaires

1. Concept de la clientèle :La notion de clientèle est difficile à cerner. En effet, pour qu'on puisse parler de clientèle un certain nombre de conditions doit être réuni.La clientèle doit être :- commerciale ;- personnelle : c'est-à-dire propre au fonds de commerce ;- licite : elle est donc liée...

.doc
31 juil. 2007

Troisième chambre civile, Cour de cassation, 11 mai 2005, Epoux P. contre Coopérative du Gouessant

Commentaire d'arrêt de 6 pages - Droit civil

La Troisième chambre civile de la Cour de cassation a, le 11 mai 2005, rendu l’arrêt Epoux P. dans lequel elle rappelle que la caution peut opposer au créancier toutes les exceptions qui ne sont pas inhérentes à l’intégrité du débiteur principal, en application du caractère accessoire...

.doc
14 avril 2009

Les obligations de l'offrant

Dissertation de 6 pages - Droit des obligations

Dans un contrat, l’offrant est celui qui fait une offre, c'est-à-dire qui propose la conclusion dudit contrat. L’offre va s’identifier par sa fermeté et par sa précision. C’est seulement si ces deux conditions sont réunies qu’on peut parler d’offre et d’offrant....

.doc
29 déc. 2009

La responsabilité de droit commun des constructeurs : deux cas pratiques

Cas Pratique de 8 pages - Droit des obligations

Un maître de l’ouvrage a acquis un appartement en état futur d’achèvement à une société venderesse le 5 janvier 2006. Au cours de la construction, l’acquéreur a insisté pour que l’isolation phonique soit réalisée au moyen d’un matériau particulier, le « bruit zéro ». La...

.doc
09 févr. 2010

La réticence dolosive

Dissertation de 4 pages - Droit des obligations

Pour qu’un contrat soit valable conformément au principe de l’autonomie de la volonté, il faut que les volontés des parties au contrat soient libres et qu’elles interviennent en connaissance de cause. Ainsi chaque partie au contrat doit être en mesure de déterminer la nature, le...

.doc
18 Mars 2009

Le droit des contrats - publié le 18/03/2009

Dissertation de 22 pages - Droit autres branches

Contrat : un accord de volonté entre deux ou plusieurs personnes qui crée une ou plusieurs obligations.L'accord doit porter sur le fait que l'un au moins s'engage à faire, ne pas faire ou transmettre quelque chose.Dans un contrat de vente, il y a deux obligations : l'engagement de payer le...

.doc
18 Sept. 2009

Les différents types de partages dans les successions

Dissertation de 11 pages - Droit civil

Le droit de provoquer le partage appartient aux indivisaires quelle que soit leur qualité. Sont concernés les héritiers ab intestat (dévolution légale).Sont exclus les légataires à titre particulier et les héritiers déjà remplis de leurs droits par une donation-partage ou par un partage partiel...

.doc
03 Janv. 2011

Les voies d'exécution immobilières

Cours de 13 pages - Droit autres branches

La saisie exécution est l'expropriation par la vente forcée du bien saisi, le formalisme de cette saisie est extrêmement rigoureux, c'est une survivance de l'ancienne coutume médiévale de l'insaisissabilité des immeubles. Les immeubles étaient des biens de famille, ils étaient...

.doc
06 août 2010

La saisie immobilière : dispositions, saisie de l'immeuble, etc.

Cours de 11 pages - Droit civil

La saisie immobilière est la confiscation par un créancier d'un ou plusieurs immeubles appartenant à un débiteur pour le vendre de force afin de se payer sur le prix de la vente.- La saisie immobilière a des liens étroits avec la publicité foncière, régie par le décret du 4 janvier 1955.-...

.doc
02 août 2017

Les vices du consentement : l'erreur sur les motifs après l'ordonnance du 10 février 2016

Dissertation de 4 pages - Droit civil

"L'erreur sur les motifs n'est pas une cause de nullité, à moins que les parties aient été d'accord pour en faire la condition de leur contrat". Telle était la solution de la Cour de cassation dans un arrêt en date du 3 août 1945. Nous nous retrouvons ici face à une catégorie d'erreur provoquant...

.doc
10 Sept. 2007

Commentaire d'arrêt : civ. 3, 13 décembre 2000

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit civil

Le droit de propriété est un droit reconnu par la Constitution comme un droit imprescriptible. En effet, il ne se prescrit pas par le non usage du propriétaire. Cependant, la prescription acquisitive, ou usucapion, peut jouer contre lui. Elle permet à un tiers de devenir propriétaire d’un...

.doc
05 mai 2010

Cour de cassation, première chambre civile, 13 décembre 1983 - la preuve d'une erreur sur la qualité substantielle

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit des affaires

À l’origine de cette affaire, les époux Saint-Arroman font vendre aux enchères publiques un tableau que leur tradition familiale donnait comme étant du pinceau du peintre Nicolas Poussin, mais qui fut inscrit sur le catalogue de vente, après avis d’un expert missionné par le...

.doc
17 avril 2009

Les vices du consentement dans les contrats

Dissertation de 2 pages - Droit civil

Pour qu'un contrat soit formé, le consentement des parties doit non seulement exister, mais ne pas être vicié. Ainsi, le Code civil prévoit que le consentement peut être vicié de trois manières : par l'erreur, le dol, et par la violence à l'exception de la lésion.

.doc
23 juil. 2014

Etude de cas sur les procédures civiles d'exécution

Étude de cas de 12 pages - Droit civil

Cas pratique n°1 En l’espèce, un bail d’habitation a été conclu entre le propriétaire d’un appartement et un salarié d’une grande société de mode. Le locataire ayant cessé de régler ses loyers, le propriétaire obtient, par ordonnance de référé, le constat de la résiliation du...

.doc
29 août 2009

La procédure de la saisie immobilière

Dissertation de 14 pages - Droit des obligations

Le juge compétent est le juge de l’exécution (JEX) du lieu où est situé l’immeuble. La procédure est une procédure écrite et le ministère d’avocat est obligatoire. Lorsque la saisie est pratiquée contre le débiteur, différentes formalités sont exigées. La plus importante est un...

.doc
24 févr. 2010

La vente d'un local commercial

Cours de 11 pages - Droit civil

La vente d'un local commercial ne diffère pas beaucoup de la vente d'un logement, car dans les deux cas il s'agit d'un bien immobilier. Le vendeur doit donc réaliser les mêmes opérations que s'il s'agissait d'un logement, à quelques exceptions près, l'acquéreur d'un local commercial...