Doc du juriste

Consultez plus de 41178 documents en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement >

Accueil › 
 Sociétés unipersonnelles

Sociétés unipersonnelles

  
Sociétés unipersonnelles

Nos documents

.doc
20 avril 2009

Les sociétés unipersonnelles

Dissertation de 11 pages - Droit des affaires

Quand on fait référence aux sociétés unipersonnelles, on pense encore trop souvent à la simple "entreprise individuelle". Cependant, il est utile de rappeler que cette dernière n'est pas une société. L'entreprise individuelle n'a pas de patrimoine personnel : il est inclus...

.doc
25 avril 2010

La société unipersonnelle à responsabilité limitée

Dissertation de 4 pages - Droit des affaires

Le législateur, en 1985, et pour faciliter cette nouvelle création, a préféré, plutôt que de créer une nouvelle forme de personne morale nécessitant l’élaboration d’un ensemble de dispositions s’inspirant de schémas déjà connus, recourir à l’entreprise unipersonnelle à...

.doc
26 juin 2010

L'entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL)

Dissertation de 5 pages - Droit des affaires

Sous la désignation d'« entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée » (EURL), la loi du 11 juillet 1985 a permis à une seule personne, physique ou morale, d'instituer par un acte unilatéral de volonté, une société à responsabilité limitée (Code civil, article 1832, alinéa 2 ;...

.doc
19 févr. 2009

La portée de la reconnaissance de la société unipersonnelle en droit français

Dissertation de 5 pages - Droit des affaires

Au début de 1993, étaient dénombrées 31 253 EURL, en juin 2005, 135 750. A Paris, sur 21 325 SARL immatriculées en 2007, 5 039 (1/4) sont des EURL. L’EURL, entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée est l’archétype de la société unipersonnelle. Tout...

.doc
20 Mars 2007

Création d'une EURL : explications

Dissertation de 29 pages - Droit civil

En vue de procurer à l'exploitant individuel la sécurité que ne lui offre pas le statut de commerçant qui implique une responsabilité totale, deux solutions ont été successivement envisagées. La première consistait à admettre l'existence d'un patrimoine d'affectation regroupant dans un...

.doc
09 juin 2010

La naissance et le fonctionnement de la société

Cours de 72 pages - Droit des affaires

L´article 1832 du Code civil nous apprend que la société peut être pluripersonnelle ou unipersonnelle. Au départ, la société était nécessairement pluripersonnelle, car pour contracter il faut être au moins deux, statistiquement c’est le type de société qui existe...

.doc
12 Sept. 2016

Commentaire de l'article 1832 du Code civil - Le fondement du droit des sociétés

Commentaire de texte de 4 pages - Droit des affaires

L’article 1832 du Code civil a été modifié à plusieurs reprises depuis l’intervention du législateur en 1804. À l’époque, il disposait que « la société est un contrat par lequel deux ou plusieurs personnes conviennent de mettre en commun dans la vue de partager le bénéfice...

.doc
05 déc. 2011

Les modes de création de la société

Cours de 11 pages - Droit des affaires

En 1804, lors de l’adoption du Code civil, la société avait été conçue exclusivement comme une forme particulière de contrat. Elle constitue un contrat spécial. Dans la catégorie des contrats spéciaux, elle appartient à la catégorie des petits contrats. Cette analyse contractuelle a...

.doc
19 févr. 2009

Troisième chambre civile, 4 janvier 2006 et Chambre commerciale de la Cour de cassation, 4 juillet 2006 - la responsabilité des dirigeants sociaux

Commentaire d'arrêt de 7 pages - Droit pénal

La cour de cassation, 3e chambre civile et la chambre commerciale a eu à connaître à des dates très proches, dans les deux arrêts du 4 janvier 2006 et du 4 juillet 2006, de la question de la responsabilité des dirigeants sociaux, en l’occurrence des gérants d’une EURL et d’une SARL...

.doc
05 Nov. 2008

Commentaire de l'article 1832 du Code civil relatif aux sociétés

Commentaire de texte de 3 pages - Droit civil

La société est par principe pluripersonnelle, mais l'alinéa 2 de l'article 1832 prévoit la société unipersonnelle dès sa création. Cette nouveauté est issue de la loi du 11 juillet 1985 qui a entraîné une redéfinition de la société, car elle peut être instituée non...

.doc
20 Nov. 2007

Commentaire de l'article 1832 du Code civil : la formation du contrat de société

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit civil

D’après Messieurs Cozian et Viander, et Madame Deboissy, « sans être un jeu de société, le contrat de société participe au jeu de hasard : on ne gagne pas à tous les coups et il faut savoir perdre. » La société est un contrat gouverné par l’article 1832 du Code...

.doc
18 Nov. 2009

Le droit commun des sociétés

Cours de 51 pages - Droit des affaires

La définition de la société est donnée par l’article 1832 du Code civil selon lequel « la société est instituée par deux ou plusieurs personnes qui conviennent, par un contrat, d’affecter à une entreprise commune des biens ou leur industrie en vue de partager le bénéfice...

.doc
04 Nov. 2010

Commentaire de l'arrêt de la 1ère Chambre civile de la Cour de cassation du 17 mars 1992 relatif aux sociétés fictives

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit des affaires

« Le contrat est une convention par laquelle une ou plusieurs personnes s'obligent, envers une ou plusieurs autres [...] », selon l'article 1101 du Code civil.En droit français, une société est généralement un contrat entre plusieurs personnes ? hors les cas de société...

.doc
09 Janv. 2019

Dénouement, résolution et prévention des crises sociétaires

Cours de 11 pages - Droit civil

Que dire de ces crises sociétaires sinon que ce sont les crises qui se déroulent en droit des sociétés, qui se déroulent dans le giron des personnes morales. A priori, c'est plutôt un lieu de confluence des intérêts dans la mesure où la société permet de transcender les intérêts de...

.doc
08 févr. 2003

La notion de société (2003)

Fiche de 8 pages - Droit des affaires

La société est un contrat et une personne morale dont les conditions suivantes doivent être respectées : Le consentement des parties ne doit pas être vicié ; l’associé doit avoir la capacité juridique pour contracter ; l’objet du contrat doit être licite ; la cause du contrat...

.doc
22 déc. 2007

L'intuitu personae dans les sociétés commerciales

Dissertation de 3 pages - Droit autres branches

L’article 1832 alinéa 1er du code civil dispose « la société est instituée par deux ou plusieurs personnes qui conviennent par un contrat d’affecter à une entreprise commune des biens ou leur industrie en vue de partager le bénéfice ou de profiter de l’économie qui pourra en...

.doc
20 déc. 2009

Les critères de classification des sociétés

Dissertation de 7 pages - Droit des affaires

La dispense du rapport de gestion pour les sociétés unipersonnelles, instituée par la loi du 19 octobre dernier, vient souligner l’importance du classement des sociétés pour déterminer le régime de droit applicable. La société, contrat entre deux ou plusieurs...

.doc
19 juil. 2012

Les sociétés commerciales

Cours de 6 pages - Droit des affaires

[...]? L'existence d'associés : pour constituer une société il faut impérativement que des associés soient présents (minimum 2 personnes). Depuis les années 80, il y a eu une évolution qui permet de créer des sociétés unipersonnelles (ex : SARL => EURL / SAS => SASU). Depuis...

.doc
20 févr. 2010

L'affectio societatis (2010)

Dissertation de 1 pages - Droit des affaires

L’affectio societatis est l’intention qui doit animer les associés de collaborer sur un pied d’égalité. Cependant, avec l’instauration, par la loi du 11 juillet 1985, de l’entreprise individuelle à responsabilité limitée (EURL) et, par la loi du 12 juillet 1999, de la...

.doc
08 juin 2004

Entreprise individuelle et unicité du patrimoine : danger et solutions

Dissertation de 6 pages - Droit des affaires

En ce qui concerne les sociétés, l'unicité du patrimoine ne pose pas de problème. Les sociétés en tant des personne morales, elles possèdent, par essence, un patrimoine, qui leur est propre, et donc autonome de celui de leurs dirigeants. Ce n'est pas le cas pour les commerçants...

.doc
13 Janv. 2014

Sur quel fondement peut-on différencier les sociétés de différentes formes sociales ?

Dissertation de 4 pages - Droit civil

Dans les années 1990, les déboires de Bernard Tapie furent révélateurs des disparités en terme de confortabilité fournie par chacune des formes sociales existantes. Il avait alors connu la ruine après faillite de ses Sociétés au Nom Collectif (SNC). Cependant, si l’exemple précité...

.doc
05 Janv. 2010

La notion de société, définition et évolution du droit des sociétés

Cours de 4 pages - Droit des affaires

En France, il y a environ trois millions de sociétés qui sont autant de personnes juridiques autonomes. Celles-ci sont présentes sous une multitude de formes mais aussi de situation comme les sociétés en participation, crées de fait, en formation, fictive ou frauduleuse. C’est...

.doc
23 déc. 2011

Technique d'organisation juridique, droit commun et règles applicables à toutes les sociétés commerciales

Cours de 25 pages - Droit des affaires

Loi du 24 juillet 1867 : Loi très libérale avec un manque de protection des actionnaires. Loi du 24 juillet 1966 (actuellement dans le Code du Commerce): loi en réaction totale à la loi de 1867. Contient des dispositions impératives, qui ne laisse pas ou très peu de place aux aménagements...

.doc
26 juin 2008

Commentaire : Civ.1ère, 30 mars 2004

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit civil

C’est l’affectio societatis (c’est à dire l’intention de s’associer) et l’absence de lien de subordination qui permettent de différencier le salarié de l’apporteur en industrie. En revanche, les distinctions entre l’apporteur en industrie et les autres...

.doc
18 déc. 2008

Le choix de la forme juridique est-il particulièrement conditionné par l'étendue du pouvoir souhaité et par le niveau de responsabilité assumé ?

Fiche de 2 pages - Droit autres branches

Le pouvoir de décision est plus ou moins concentré ou partagé selon la forme juridique.Si le créateur d'une entreprise veut garder seul le pouvoir de décision, il peut opter pour une entreprise individuelle ou une société unipersonnelle telle que l'EURL ou la SASU.Dans le cas de...

.doc
04 Janv. 2015

Pourquoi constituer une société ?

Cours de 3 pages - Droit des affaires

La société est définie à l’article 1832 du Code civil. Selon ce texte, la société est instituée par deux ou plusieurs personnes qui conviennent d’affecter des biens ou leur industrie à une entreprise commune, afin de partager le bénéfice ou de profiter de l’économie...

.pdf
22 avril 2014

Commentaire d'arrêt de la Chambre commerciale de la Cour de cassation du 12 juillet 2005 : la transmission universelle du patrimoine en cas de dissolution d'une société unipersonnelle

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit des affaires

La dissolution d'une société, volontaire ou judiciaire, n'est en principe pas suivie de liquidation et elle entraîne la transmission universelle du patrimoine de la société à l'associé unique, faisant disparaître de manière immédiate sa personnalité morale. Il s'agit d'un principe...

.doc
25 juin 2013

Commentaire d'arrêt de la Chambre commerciale de la Cour de cassation du 8 juin 1993 : la caution en cas de liquidation judiciaire pour insuffisance d'actif

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit des obligations

Par un arrêt du 8 juin 1993, la Chambre commerciale de la Cour de cassation reconnaît, malgré l’impossibilité pour la caution d’être subrogée dans les droits du créancier, le droit pour ce dernier de poursuivre ladite caution suite à la clôture de la liquidation judiciaire du débiteur...

.doc
18 Mars 2007

La théorie générale des sociétés commerciales et les règles propres à chaque type de société

Cours de 104 pages - Droit des affaires

Cours de droit des affaires réalisé à partir de notes prises en cours de licence en droit. Ce cours porte sur les sociétés en général, leur création, fonctionnement et dissolution. Puis, il porte plus en profondeur chaque type de société (SA, SARL, EURL)

.doc
17 juin 2009

Droit des sociétés : droit commun et droit spécial

Dissertation de 75 pages - Droit des affaires

Tout contrat suppose le consentement des cocontractants, et ce consentement doit être exempt de vices.En droit des sociétés, en termes de vice du consentement, on rencontre très peu de cas d'erreurs et très peu de cas de violence. En revanche, la jurisprudence est assez fournie concernant...