Doc du juriste

Consultez plus de 39913 documents en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement

› 
 Rétroactivité d'une loi

Rétroactivité d'une loi

  

Nos documents

.doc
11 déc. 2013

Envers qui la rétroactivité de la nullité d'un contrat s'applique-t-elle ?

Dissertation de 5 pages - Droit civil

« Les conventions légalement formées tiennent lieu de loi à ceux qui les ont faites. » Tel est ce que dispose l’article 1134 alinéa 1er du Code civil, relatif à la liberté contractuelle. Ainsi, l’obligation créée par la volonté des parties forme le contrat. Traditionnellement,...

.doc
03 juil. 2007

La rétroactivité de la résolution dans le contrat de bail

Contrat type de 18 pages - Droit des obligations

« Le contrat de louage se résout par la perte de la chose louée, et par le défaut respectif du bailleur et du preneur, de remplir leurs engagements », tel est ce que l’article 1741 du Code civil dispose. Le contrat de bail peut donc être dissout. Mais quelles sont les caractéristiques de...

.doc
19 avril 2009

Conseil d'Etat, 24 mars 2006 - principe de non-retroactivite et mesures transitoires

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit européen

Suite aux scandales financiers provoqués par le manque de contrôle des comptes de grandes entreprises aux Etats-Unis, les Etats, et notamment la France, ont voulu renforcer la législation en la matière. En France, la loi du 1er août 2003, dite de « sécurité financière », a introduit au...

.doc
19 Janv. 2010

Première chambre civile de la Cour de cassation, 11 juin 2009 - la rétroactivité d'un revirement de jurisprudence

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit civil

L’arrêt de rejet, rendu par la première chambre civile de la Cour de cassation, en date du 11 juin 2009, nº07-14.932, est relatif à un revirement de jurisprudence entre 1986 et le 29 juin 1999. En l’espèce, la défenderesse a imputé sa contamination par le virus de l’hépatite C, au...

.doc
27 Janv. 2008

La défense de la rétroactivité des lois fiscales (2006)

Dissertation de 10 pages - Droit des affaires

La rétroactivité consiste en ce qu’un acte accompli ou un fait survenu à une certaine date produise des effets à partir d’une date antérieure. Plus précisément, trois types de rétroactivité sont à distinguer : - La rétroactivité juridique : elle se définit par...

.doc
13 Janv. 2010

Cour de cassation, chambre criminelle, 30 janvier 2002 - l'application de la loi pénale dans le temps

Commentaire d'arrêt de 6 pages - Droit pénal

Il résulte du principe de légalité de la loi pénale que les justiciables doivent avoir connaissance des infractions et des peines qui leur sont applicables avant de subir une quelconque condamnation. Toutefois, qu’en est-il des positions jurisprudentielles dégagées par les tribunaux ?...

.doc
02 févr. 2010

Les vicissitudes politiques du principe de non-retroactivite de la loi entre 1791et 1815

Dissertation de 4 pages - Histoire du droit

Aubry et Rau enseignaient au milieu du XIXe siècle que « l’intérêt social exige que l’autorité de la loi et la confiance qu’elle doit inspirer aux citoyens ne soient pas ébranlés par la crainte qu’un changement de législation ne vienne anéantir ou modifier les droits...

.doc
05 Nov. 2010

La non-retroactivite de la loi pénale

Dissertation de 6 pages - Droit pénal

La non-retroactivite de la loi pénale est un des principes fondamentaux et à ce titre protégé par le droit pénal moderne. Posée comme principe, la non-retroactivite de la loi pénale suppose ainsi que l'on ne remette pas en question une opération juridique passée qui a...

.pdf
17 avril 2015

La rétroactivité peut-elle disparaître de notre système juridique?

Dissertation de 7 pages - Droit civil

« L’office de la loi est de régler l’avenir ; le passé n’est plus en son pouvoir ». Cette citation énoncée par Portalis, l’un des rédacteurs du Code civil de 1804 est pourtant plus qu’explicite sur les conditions de la rétroactivité des lois en droit...

.doc
19 Oct. 2015

Commentaire d'arrêt du Conseil Constitutionnel en date du 5 décembre 2014 : la rétroactivité en matière fiscale

Commentaire d'arrêt de 7 pages - Droit fiscal

Selon Monsieur Olivier Debat, en matière fiscale, la question de la rétroactivité est d’autant plus importante en raison de la perception négative par le contribuable de la norme fiscale. La décision du Conseil Constitutionnel en date du 5 décembre 2014 illustre les difficultés...

.doc
30 Oct. 2006

Le principe de non rétroactivité

Dissertation de 5 pages - Droit constitutionnel

La non rétroactivité signifie qu’une norme juridique nouvelle ne peut pas remettre en cause les situations anciennes nées de l’application de la règle antérieure. La question de la rétroactivité pose donc le problème de l’application de la règle de droit dans le...

.doc
29 Janv. 2007

La condamnation de la loi fiscale rétroactive

Dissertation de 6 pages - Droit fiscal

Afin de garantir le bon fonctionnement des sociétés, il est essentiel de préserver la sécurité juridique. Cela se traduit pour chaque citoyen, par le fait qu’il soit en mesure de prévoir de manière précise et à l’avance, les conséquences de ses actes par rapport aux règles de droit qui...

.doc
07 Nov. 2007

La retroactivité des lois in mitius

Dissertation de 4 pages - Droit constitutionnel

Les lois contenant des dispositions d’ordre financier normalement applicables aux sanctions contenant des dispositions d’ordre financier sont les textes qui au moment du fait générateur de la sanction, avaient force obligatoire. Dans le cadre où les nouvelles dispositions...

.doc
16 Oct. 2008

La non-retroactivite de la loi de 1791 à 1815

Dissertation de 5 pages - Histoire du droit

Sous la Révolution, on voue un véritable culte à la Loi, et celle-ci se voit sacralisée entre 1792 et 1795. Elle est un instrument de liberté puisqu'elle permet d'encadrer le pouvoir et de préserver les droits individuels de l'homme et du citoyen. La loi émane du souverain, elle ne...

.doc
21 mai 2009

Chambre criminelle de la Cour de cassation, 26 janvier 2005 - la rétroactivité in mitius peut-elle être appliquée à un décret d'application ?

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit pénal

En matière pénale, le juge doit procéder à la qualification de l’infraction relative au litige. Pour cela, il doit déterminer l’élément légal qui lui correspond. Néanmoins, se posent parfois certains problèmes et notamment celui du conflit de lois dans le temps. Comme...

.doc
17 Sept. 2009

Cour de Cassation, 29 décembre 1942 - le principe de non-retroactivite des lois

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit de la famille

Le 9 janvier 1937, un couple se marie. L’époux introduit le 28 mars 1938 une demande en divorce par assignation, moins de 3 ans après le mariage. Le 16 janvier 1940, il obtient un jugement de divorce, mais le 2 avril 1941 est promulguée une loi, selon laquelle un divorce ne peut être...

.doc
08 Oct. 2009

Conseil constitutionnel, 18 décembre 1998 - la rétroactivité des lois fiscales

Commentaire d'arrêt de 9 pages - Droit fiscal

La rétroactivité trouve une place privilégiée dans le droit fiscal français. Chaque année, en effet, la loi de finances fixe l’assiette, le taux et les modalités de recouvrement pour l’année écoulée. Pourtant, cette situation est jugée normale. De ce fait, et en raison des...

.doc
18 mai 2010

Cour de cassation, chambre criminelle, 26 janvier 2005 - le principe de rétroactivité in mitius

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit pénal

En l’espèce, M. Claude X, chef de parc à la DDE du Jura, passe, en 1995, un marché d’une valeur supérieure à 300 000 francs, sans recourir à une mise en concurrence, par le biais d’un fractionnement des commandes à une société prête-nom et permet ainsi à la société USMO...

.doc
13 mai 2011

La rétroactivité in Mitius

Dissertation de 4 pages - Droit pénal

L'article 112-1 du code pénal dispose : « sont seuls punissables les faits constitutifs d'une infraction à la date à laquelle ils ont été commis. Peuvent seules être prononcées les peines légalement applicables à la même date. Toutefois, les dispositions nouvelles s'appliquent aux infractions...

.doc
18 déc. 2013

Commentaire d'arrêt de l'Assemblée plénière de la Cour de cassation du 22 novembre 2002 : le principe de rétroactivité in mitius

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit pénal

La nécessité d’un élément légal pour l’existence d’une infraction entraine comme conséquence, l’impossibilité d’appliquer une loi pénale nouvelle à des faits antérieurs à sa promulgation ou à sa date d’entrée en vigueur. C’est la question de...

.doc
05 mai 2010

La non-rétroactivté de la loi pénale

Dissertation de 6 pages - Droit pénal

Traditionnellement, le critère de la sévérité de la loi déterminait la rétroactivité ou du moins l'immédiate application, ou la non rétroactivité de la loi pénale, d'autres critères émergent cependant tels que la préservation des situations acquises ou la dangerosité...

.doc
28 Mars 2016

Cour européenne des Droits de l'Homme, 27 septembre 1997 - La non-retroactivite de la loi pénale

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit européen

L’arrêt qui nous est présenté est un arrêt de la Cour européenne des Droits de l’Homme datant du 27 septembre 1997 et relatif à la non-retroactivite de la loi pénale. En effet, il s’agit d’une requête de M. G, ressortissant français contre la France, à la suite...

.doc
29 Janv. 2003

Le principe de non rétroactivité des lois

Dissertation de 3 pages - Droit civil

L’entrée en vigueur d’une la loi est régie par sa promulgation et sa publication au JO. Cependant ces dispositions ne règlent pas le problème de l’application de la loi dans le temps et de son éventuel rétroactivité : Ex : La loi de 1816 supprimant le...

.doc
19 avril 2008

Les conflits de loi dans le temps

Dissertation de 4 pages - Droit pénal

Socle du droit pénal, le principe fondamental de la légalité des délits et des peines peut être défini pas cet adage : « Nul crime, nulle peine sans loi ». Corollaire de ce principe consacré, entre autres, par la Convention européenne des droits de l’homme, le principe de la non...

.doc
20 déc. 2008

Conseil Constitutionnel, 21 février 2008 - la rétention de sûreté fait-elle l'objet du principe constitutionnel de la non-retroactivite de la loi pénale plus sévère ?

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit pénal

«L’application immédiate de la rétention de sûreté aux criminels déjà condamnés reste un objectif légitime pour la protection des victimes», telles sont les paroles de Nicolas Sarkozy et sa volonté de donner à la loi sur la rétention de sûreté un caractère rétroactif. Suite à des...

.doc
31 Oct. 2009

Conseil constitutionnel, 18 décembre 1998 - l'adoption régulière par le Parlement de lois fiscales rétroactives

Commentaire d'arrêt de 7 pages - Droit fiscal

Par une ordonnance du 24 janvier 1996, le gouvernement avait mis à la charge des entreprises pharmaceutiques une contribution exceptionnelle sur leurs chiffres d’affaires, réalisés entre le 1er janvier 1995 et le 31 décembre 1995. De cette imposition étaient néanmoins déductibles les charges...

.doc
07 déc. 2009

La loi et le passé

Dissertation de 6 pages - Droit constitutionnel

Source privilégiée du droit, la loi s’applique de sa genèse, c’est-à-dire de son entrée en vigueur, à sa mort, c’est-à-dire à son extinction, qui correspond sous un vocable juridique à son abrogation. L’hypothèse où une loi nouvelle intervient alors que la...

.doc
17 Mars 2010

Cour de cassation, 31 octobre 2006 - la non-retroactivite de la loi pénale plus sévère

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit pénal

La loi du 09 mars 2004 a clairement affiché sa volonté de lutter contre la récidive des agressions sexuelles comme en témoigne l'arrêt du 31 octobre 2006. Une personne est condamnée pour des faits à caractère sexuel commis entre 1995 et 1997 par la Cour d'appel de Paris par son arrêt du 18...

.doc
10 mai 2010

Cour de cassation, chambre criminelle, 16 décembre 2009 - mesures de sûretés et non-retroactivite

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit pénal

La chambre criminelle de la Cour de cassation le 16 décembre 2009 a dû se prononcer s’agissant de la condamnation d’une personne atteinte de troubles mentaux. Ceux-ci, étant des causes de non-imputabilité écartant ou atténuant donc la responsabilité pénale de l’auteur. En...

.doc
20 févr. 2012

Arrêt de la Cour de cassation, la Chambre criminelle de la Cour de cassation, le 4 février 2004 : le principe de l'application de la loi pénale dans le temps

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit pénal

Le principe de l'application de la loi pénale dans le temps se présente lorsqu'il y a un conflit de lois pénales. L'article 112-1 du Code pénal pose deux principes fondamentaux et complémentaires qui sont la non-retroactivite de la loi pénale et l'application immédiate...