Doc du juriste

Consultez plus de 42489 documents en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement >

Accueil › 
 Réforme de 2008

Réforme de 2008

Réforme de 2008

Nos documents

.pdf
24 Sept. 2015

Les conséquences de la réforme constitutionnelle du 23 juillet 2008 sur le Parlement

Dissertation de 4 pages - Droit constitutionnel

L’affaiblissement du parlement a été un constat partagé pendant des années. Selon André Chandernagor, on pouvait parler, dès 1967 d’une « crise mondiale du parlementarisme », car pour lui, le parlement français se trouve « tenu à l’écart du circuit utile que suivent les véritables...

.doc
18 Janv. 2016

La prescription : L'efficacité de la réforme du droit de la prescription extinctive de 2008

Dissertation de 7 pages - Droit civil

Avant 2008, le délai de droit commun de la prescription était de trente ans en matière contractuelle. Cela était prévu par l’ancien article 2262 qui énonçait en effet que « Toutes les actions, tant réelles que personnelles, sont prescrites par trente ans». La prescription était...

.pdf
23 juin 2016

L'apparition de la réforme du 20 aout 2008 ouvrant un nouvelle voie à la représentativité syndicale

Dissertation de 5 pages - Droit du travail

La réforme du 20 aout 2008 vient marquer un point de rupture avec l’ancienne conception de la représentativité syndicale notamment avec la modernisation et l’apparition de nouveaux critères (A). Ce durcissement de la représentativité syndicale est notamment dû à la place...

.doc
27 avril 2010

L'exception d'inconstitutionnalité et la protection des droits fondamentaux - la réforme de 2008

Dissertation de 7 pages - Droit constitutionnel

L’idée d’introduire ce mode de contrôle des lois par voie d’exception n’est pas nouvelle et toutes les réformes antérieures affirment clairement leur but d’offrir une meilleure protection des droits fondamentaux. Pour qu’on puisse vraiment parler de droit...

.doc
17 avril 2012

Si la portée de la réforme du 23 juillet 2008 peut occasionner de nombreux effets, quels en sont les aspects et limites ?

Dissertation de 3 pages - Droit constitutionnel

Le professeur Dominique Turpin, président de l’Université d’Auvergne et spécialiste en Droit Public est l’auteur de nombreux ouvrages en droit constitutionnel et droit administratif. En 2009, il publie dans la revue de droit constitutionnel « Politea » un article intitulé...

.doc
30 juin 2010

La réforme de juillet 2008 et le Parlement

Dissertation de 3 pages - Droit constitutionnel

La réforme de juillet 2008 n’entraîne pas un changement de République, ce n’était pas l’objectif comme l’indique l’intitulé du Comité présidé par Édouard Balladur : « Comité de réflexion et de proposition sur la modernisation et le rééquilibrage des...

.doc
24 avril 2012

Le Conseil Supérieur de la Magistrature (CSM) après la réforme constitutionnelle de 2008

Cours de 4 pages - Droit autres branches

Le modèle français du Conseil Supérieur de la Magistrature (CSM) est différent de certains autres modèles. Cette spécificité s'explique d'ores et déjà par l'histoire de cette institution. Historiquement, en 1883, le premier « CSM » apparaît dans l'histoire de la magistrature. En fait, il s'agit...

.doc
29 avril 2013

Que reste-t-il de l'abus de droit « rampant » après la réforme de l'article L64 LPF de 2008 ?

Dissertation de 5 pages - Droit fiscal

Selon Josserand, l'abus de droit consiste en un « détournement des droits subjectifs de leur fonction » (De l'abus des droits 1905). Cette conception de l'abus de droit est présente en matière fiscale puisque l'abus de droit se veut au départ être un acte de dissimulation volontaire de la réelle...

.doc
31 mai 2010

Les apports de la réforme de 2008 pour la procédure de sauvegarde

Cours de 6 pages - Droit des affaires

« Mieux vaut prévenir que guérir ». Ce proverbe bien connu rappelle qu’il faut, en toute matière, prendre des précautions afin d’éviter l’apparition de difficultés complexes à gérer. Le législateur semble, depuis la loi de 1967 instituant le droit des faillites, avoir suivi ce...

.doc
30 juin 2010

La revalorisation des pouvoirs du parlement issue de la réforme constitutionnelle de 2008 a-t-elle permis un rééquilibrage des institutions ?

Dissertation de 5 pages - Droit constitutionnel

Rompant singulièrement avec la tradition de la IIIe et de la IVe République, le régime mis en place le 4 octobre 1958 s’orienta vers la prédominance du président, et plus généralement, du pouvoir exécutif. C’était la volonté du général de Gaulle, mais le fait majoritaire permit sans...

.doc
09 juin 2010

La réforme du 23 juillet 2008 a-t-elle renforcé le pouvoir du parlement ?

Cours de 5 pages - Droit constitutionnel

La souveraineté nationale appartient au peuple mais ce sont ces représentants et par la voie du régime qu'elle s'exerce. Aucune section du peuple ni aucun individu ne peut s’en attribuer l’exercice. Sous la IIIe et la IVe, l’Assemblée s’en accaparait, elle pouvait faire tout...

.doc
30 avril 2009

Des nominations sous contrôle ? La réforme constitutionnelle du 23 juillet 2008

Dissertation de 2 pages - Droit constitutionnel

L’article 13 de la Constitution est complété par un alinéa ainsi rédigé : « Une loi organique détermine les emplois ou fonctions, autres que ceux mentionnés au troisième alinéa, pour lesquels, en raison de leur importance pour la garantie des droits et libertés ou la vie économique et...

.doc
18 août 2008

Le juge administratif et l'urgence (2008) - une réforme salutaire aux effets encore incertains

Dissertation de 6 pages - Droit administratif

« Les procédures d’urgence sont atteintes d’une infirmité congénitale qui les empêche d’être réellement efficaces et les maintient dans une situation d’infériorité par rapport au référé civil, modèle d’une justice idéale de l’urgence » Cette affirmation de...

.doc
30 avril 2009

"Les réformistes constitutionnels des années 30 : aux origines de la Ve République", Stéphane Pinon

Fiche de lecture de 12 pages - Droit constitutionnel

On a souvent reproché à la Constitution de la Ve République française d’avoir été exclusivement conçue et pensée pour le général de Gaulle. Pourtant, comme le précisait d’ailleurs Michel Debré lors de son allocution pour le 20e anniversaire de la constitution de 1958, l’ambition...

.doc
27 Oct. 2009

The Law Reform Committee Essay: Murder (Rethinking the Mandatory Life Sentence)

Dissertation de 5 pages - Droit européen

Sir Edward Coke stated in the Third Part of his Institutes that "of all felonies, murder is the most heinous". As such, murder has always received the most severe punishment the law could give; a law of King Canute stated that Aberemord 'caedes manifestae' was punishable by death without fine or...

.doc
18 juil. 2017

Le respect des valeurs républicaines : le critère de représentativité

Dissertation de 6 pages - Droit du travail

Depuis la loi n 2008-789 du 20 août 2008 portant sur la rénovation de la démocratie sociale et réforme du temps de travail a été prévu la transposition au sein du Code du travail français les règles relatives à la représentativité et sur la négociation collective. Cela a donc eu...

.doc
18 déc. 2018

La situation des membres d'un groupement en cas de procédure collective d'un groupement

Cours de 4 pages - Droit des affaires

On parle de groupement et non pas de société, car le groupement est plus large. Lorsqu'un groupement ayant la personnalité morale est mis en PC comme le permet la loi, dans quelle mesure les membres de ce groupement sont-ils personnellement impactés ? Et dans quelle mesure sont-ils susceptibles...

.doc
06 déc. 2017

Rétention de sûreté, mesure de sûreté ou peine ?

Cours de 35 pages - Droit pénal

"Je n'accepte pas qu'à la fin de leur peine, les criminels sexuels soient renvoyés dans la nature". Ces propos tenus par François Hollande, recueillis par le quotidien Le Parisien du 27 février 2008, illustrent parfaitement la problématique d'un système carcéral en difficulté, plus...

.doc
15 juin 2018

La question prioritaire de constitutionnalité a-t-elle réellement un sens juridique ?

Dissertation de 4 pages - Droit constitutionnel

Pour Kelsen, la Constitution en tant que norme suprême (et par la même toute la pyramide des normes) n'a de sens que si un organe est chargé d'en contrôler le respect. Ainsi, dans une Constitution qui, pour la première fois, se trouve supérieure à la loi, la Ve République crée, en 1958, un...

.doc
11 juin 2021

Les organes consultatifs de l'administration

Cours de 7 pages - Droit administratif

Les organes consultatifs correspondent à toute une série d'organismes qui font partie de l'administration, pour remplir une fonction d'avis et d'étude ou pour éclairer l'administration ou préparer une décision. On estimait il y a quelques années que les organismes sans trop de conseils étaient...

.doc
03 juil. 2017

Les limites de la révision constitutionnelle

Dissertation de 4 pages - Droit constitutionnel

Au terme de l'article 28 de la Constitution du 24 juin 1793, il est inscrit qu'"un peuple a toujours le droit de revoir, de réformer et de changer sa Constitution. Une génération ne peut assujettir à ses lois les générations futures". De nombreux bouleversements ont plus ou moins profondément...

.doc
11 Oct. 2019

La question prioritaire de constitutionnalité : la sanction de l'inconstitutionnalité des lois

Cours de 5 pages - Droit constitutionnel

Le juge constitutionnel fut très longtemps considéré comme un gardien secondaire des droits et libertés, et ce du fait de son impossible saisine par les justiciables. La réforme constitutionnelle en date du 23 juillet 2008 entérina ainsi un changement de premier ordre en permettant...

.pdf
14 déc. 2015

Les désignation et statut des membres du Conseil constitutionnel

Dissertation de 3 pages - Droit constitutionnel

« Les hommes créent des institutions, mais ils ne savent pas les institutions qu'ils créent ». Le Conseil constitutionnel peut s'apparenter aux institutions que définit Raymond Aron, n'étant pas devenue ce à quoi elle aspirait à l'origine de sa création. Le Conseil constitutionnel est un organe...

.doc
28 juil. 2020

Autres moyens pour le pouvoir exécutif d'intervenir dans la procédure législative

Cours de 2 pages - Droit constitutionnel

Le gouvernement dispose de divers moyens pour intervenir dans la procédure législative ; au départ dans la Constitution du 4 octobre 1958, ces autres moyens d'intervention étaient somme toute étendus. Or après l'entrée en vigueur de la loi constitutionnelle de juillet 2008 qui, pour...

.doc
29 déc. 2016

Le déroulement du délai de prescription

Fiche de 4 pages - Droit des obligations

Dans sa version initiale le Code civil était resté discret sur la question, et le Code de commerce n’en disait pas plus, c’est alors la jurisprudence qui avait posé des principes généraux de détermination du point de départ du délai de prescription. Elle admet que le point de départ...

.doc
15 avril 2015

L'opération de titrisation

Cours de 10 pages - Droit des affaires

L'ordonnance du 13 juin 2008 a profondément réformé le cadre traditionnel de la titrisation. Il n'est désormais plus question de restreindre les véhicules de titrisation aux seuls fonds communs de créances, il convient désormais de raisonner en termes « d'organismes de titrisation...

.doc
29 avril 2015

La question prioritaire de constitutionnalité : procédure et analyse

Dissertation de 3 pages - Droit constitutionnel

La QPC a été introduite par la réforme constitutionnelle de 2008 et est entrée en vigueur le 1er mars 2010. Il s’agit d’une idée ancienne, formulée par Robert Badinter dès 1989. Elle a été introduite notamment pour s’aligner sur le contrôle de conventionalité, que les...

.doc
29 déc. 2016

La durée de la prescription

Fiche de 2 pages - Droit civil

Depuis la réforme de 2008, l’article 2224 du Code civil dispose que « les actions personnelles ou mobilières se prescrivent par 5 ans » : le législateur n’a pas simplement réduit considérablement le délai de droit commun, mais il a aussi unifié les matières civiles et...

.doc
12 juil. 2017

Les limites du Conseil constitutionnel

Dissertation de 6 pages - Droit constitutionnel

D'après Michel Debré, l'un des pères fondateurs de la Constitution du 4 octobre 1958, lors d'un discours prononcé le 27 août 1958, le Conseil constitutionnel devait être "une arme contre la déviation du régime parlementaire". Effectivement, il devait constituer l'instrument du parlementarisme...

.doc
27 Oct. 2017

Le Conseil supérieur de la magistrature : garant de l'indépendance de l'autorité judiciaire

Dissertation de 2 pages - Droit constitutionnel

Le Président de la République fut pendant longtemps le Président du Conseil supérieur de la magistrature. En effet, il est en vertu de la Constitution du 4 octobre 1958 "le garant de l'indépendance de l'autorité judiciaire". Il était assisté par le Conseil supérieur de la magistrature et il a...