Doc du juriste

Consultez plus de 41531 documents en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement >

Accueil › 
 Endossement pignoratif

Endossement pignoratif

  
Endossement pignoratif

Nos documents

.doc
01 juin 2006

Les effets de commerce

Dissertation de 32 pages - Droit autres branches

Ces fiches de révision permettent un rapide mais approfondi aperçu des effets de commerce tels que la traite, le billet à ordre circulant ou le chèque, leurs intervenants, tireur, tiré, avaliste, endosseur, avec le régime de chacun d'entre eux, et les recours tels que l'opposition et leurs...

.doc
01 déc. 2009

Droit bancaire : les instruments de paiement

Cours de 43 pages - Droit bancaire

L’activité bancaire est une activité de création et circulation de la monnaie. Les instruments de crédit et de paiement sont liés à l’utilisation de la monnaie, et à ce titre sont une part importante de l’activité bancaire. Les instruments de crédit sont des procédés qui ont...

.doc
01 Janv. 2001

L'article 121 du code de commerce

Dissertation de 6 pages - Droit des affaires

L'étude de cet article invite à examiner dans une première partie le principe de l'inopposabilité des exceptions, notamment au travers des personnes concernées, et des exceptions inopposables. Puis dans une deuxième partie, les exceptions au principe, avec les exceptions opposables à tout porteur...

.doc
23 Mars 2015

En quoi la lettre de change est-elle plus adaptée au monde des affaires que les techniques civilistes de transmission des obligations ?

Dissertation de 7 pages - Histoire du droit

Accélérer et simplifier le traitement des effets de commerce sont les préoccupations majeures des utilisateurs et, surtout, des banquiers mobilisateurs de créances commerciales. Les innovations du législateur, telle la vite défunte facture protestable (ordonnance 28 sept. 1967) et plus récemment,...

.pdf
30 Nov. 2012

La lettre de change : création et circulation

TD de 2 pages - Droit bancaire

La lettre de change est encore appelée une traite. C’est un titre par lequel une personne, appelée tireur, donne l’ordre à une autre, le tiré, de payer à une date déterminer une somme d’argent à un bénéficiaire ou porteur. Le bénéficiaire est le dernier à avoir la lettre en main....

.pdf
13 Sept. 2007

Cours complet de droit des affaires

Cours de 30 pages - Droit des affaires

Cours de droit des affaires. L'organisation judiciaire du commerce, les traitements des litiges commerciaux, le domaine du droit des affaires et les biens des commerçants sont traités dans ce cours.

.doc
17 Mars 2009

Le billet à ordre et la lettre de change

Dissertation de 5 pages - Droit bancaire

Les instruments de crédit sont des instruments utilisés par tous. Ils sont nécessaires à la vie quotidienne en ce qu’ils permettent l’utilisation de fonds remboursables selon une échéance particulière prévue sur le titre. En matière commerciale, la lettre de change et le billet à ordre...

.doc
16 févr. 2011

La lettre de change et le chèque

TD de 4 pages - Droit bancaire

La pratique a mis en place divers instruments permettant la circulation rapide et sécurisée des créances de sommes d’argent. Parmi eux, il se distingue notamment l’ancestrale lettre de change et le très populaire chèque. C'est pourquoi il est intéressant de se pencher sur la lettre de...

.doc
08 déc. 2008

Cours de droit des affaires

Cours de 40 pages - Droit des affaires

Le droit des affaires est l'ensemble des règles relatives aux activités économiques. C'est un droit d'exception (à la différence du code civil qui est un droit commun). C'est une branche du droit civil privée, réglementant les activités de production, de service. On retrouve également dans ce...

.doc
05 Nov. 2009

Le transfert de fonds

Cours de 7 pages - Droit bancaire

Un transfert est une opération juridique de transmission d’un droit, d’une obligation ou d’une fonction. Par exemple, un chèque, un virement sont des moyens de transférer des fonds. Un virement fait intervenir deux banquiers, il s’opère par un jeu d’écritures. Il consiste...

.doc
25 avril 2007

La carte bancaire et les effets de commerce

Cours de 7 pages - Droit autres branches

Cours de droit décrivant décrivant toutes les caractéristiques relatives à la carte bancaire et abordant également les effets de commerce. Un cours bien rédigé idéal pour réaliser une dissertation sur le sujet, et pouvant servir d'appui dans le cadre de révisions.

.doc
15 févr. 2010

Le Droit commercial - publié le 15/02/2010

Cours de 11 pages - Droit des affaires

Définition : Subjectif : car il régit les droits entre les commerçants. Objectif : car il régit les droits entre les activités commerciale. Le Droit commercial marocain (10 ans) : - S'applique entre les commerçants et aux activités commerciales. Les raisons : Objective : beaucoup de lois ont...

.doc
04 Nov. 2020

Cours de droit sur le chèque - publié le 04/11/2020

Cours de 9 pages - Droit bancaire

Ce point abordera les notions de base du chèque. Nous allons premièrement définir le chèque, ensuite voir ses différentes caractéristiques et enfin étudier les conditions dans lesquelles son émission est valable. Un instrument peut être considéré comme un outil servant à accomplir une opération....

.doc
06 déc. 2019

Pourquoi le formalisme cambiaire est-il indispensable ? Quel intérêt ont les signataires à le respecter ?

Dissertation de 3 pages - Droit des affaires

L’effet de commerce est devenu un outil très apprécié des professionnels, apprécié parce qu’il est négociable et escomptable. Historiquement il est utilisé par les commerçants durant le Moyen-Âge, une manière qui permettait d’éviter les transports de fonds à une époque dangereuse....

.pdf
15 févr. 2016

Les conditions de forme et de fond du billet à ordre

Fiche de 2 pages - Droit bancaire

Le billet à ordre doit respecter le formalisme de droit commun (consentement, capacité, cause, objet) et d’autre part le formalisme cambiaire puisque c’est un effet de commerce. Le billet à ordre peut être civil ou commercial en fonction de la nature de l’objet même de la créance.

.doc
21 Sept. 2009

Droit des suretés : les garanties personnelles et les garanties réelles

Dissertation de 69 pages - Droit civil

Il y a d'autres garanties, mais qui ne sont pas des suretés : - l'exception d'inexécution ou la résolution d'exécution en droit des obligations : elles jouent le rôle de garantie que s'il y en a une qui ne s'exécute pas. C'est une garantie contre l'inexécution. Mais ce ne sont pas des suretés au...

.doc
05 Mars 2010

Cour de cassation, chambre commerciale, 17 novembre 1998 - le chèque de garantie

Commentaire d'arrêt de 6 pages - Droit des affaires

Le chèque de garantie se rapproche en pratique de la garantie à première demande, puisqu’il s’agit dans les deux cas d’une sûreté très efficace pour le bénéficiaire, qui a le droit d’exiger le paiement de ladite somme par la banque sans que le remettant puisse s’y...

.doc
04 juil. 2011

Les garanties et techniques bancaires au Maroc

Dissertation de 23 pages - Droit bancaire

En assurant une certaine sécurité au créancier quant au recouvrement de sa créance, les sûretés permettent le développement du crédit en réinstaurant le climat de confiance nécessaire à la bonne marche du négoce. Ainsi les garanties bancaires servent à assurer une indemnisation dans le cas où...

.doc
23 avril 2010

Droit : les voies d'exécution mobilières et immobilières

Cours de 109 pages - Droit autres branches

Le fait d'avoir obtenu un jugement ne suffit pas à obtenir satisfaction car le débiteur condamné n'exécute pas toujours la décision de justice. Obtenir condamnation n'est pas recevoir réparation. L'absence d'exécution volontaire impose la mise en place de procédures censées permettre d'obtenir...

.doc
30 juil. 2009

Les instruments de paiement et de crédit : la circulation de la lettre de change

Dissertation de 4 pages - Droit des affaires

L'obligation cambiaire peut être retransmise par les voies communes de la cession de créance car l'obligation cambiaire est une créance et donc peut être transmise par voie ordinaire, naturelle de la cession de créance du droit commun : art 1690 civ. Ce mode de cession ordinaire, pour réaliser...

.doc
02 Nov. 2009

Chambre commerciale de la Cour de Cassation, 24 septembre 2002 - les lettres de change et l'apparence invoquée par le tiré

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit bancaire

En l’espèce, la société Cadi tire des lettres de change sur la société Berpimex, à échéance du 20 avril 1990. Le 31 janvier 1990, la société Berpimex accepte ces effets. La société Cadi France est mise en redressement judiciaire par jugement du 20 février 1990. Le 4 avril 1990, les effets...

.doc
23 Oct. 2011

Les devoirs du banquier: arrêt du 26 janvier 2010

Dissertation de 3 pages - Droit bancaire

L’avantage indéniable du devoir de vigilance est qu’il est très malléable selon le Doyen Stoufflet. La Cour de cassation a eu l’occasion d’user de cet avantage pour préciser les devoirs du banquier récepteur en matière de vérification de l’endos du chèque, dans...

.doc
20 Oct. 2009

Instruments de paiement et de crédit : la lettre de change

Cours de 12 pages - Droit bancaire

La lettre de change est un titre par lequel le tireur donne l’ordre au tiré de payer au bénéficiaire, à une date déterminée, une certaine somme d’argent. Elle porte souvent le nom de traite. L’article L 110-1 du Code de commerce précise qu’il s’agit d’un acte de...

.doc
02 juin 2019

Cas pratique relatif à la notion de lettre de change

Cas Pratique de 3 pages - Droit bancaire

Suite à la livraison de marchandise à M. Ra par la société Ag, une traite stipulée sans protêt, à échéance du 15 février fut tirée au profit de M. Br (bénéficiaire). Ce dernier endossa la lettre de change au profit de Pi qui lui-même l’endossa en apposant la mention "sans garantie" au profit...

.doc
26 Janv. 2011

Commentaire de l'article L511-12 du Code de commerce

Commentaire d'article de 9 pages - Droit des affaires

« Nul ne peut transférer à autrui plus de droits qu'il n'en a », cet adage incarne un grand principe du droit commun en matière de cession de créances. Et pourtant, le droit cambiaire est venu déroger à cet adage en prévoyant la règle de l'inopposabilité des exceptions dans la lettre de change....

.doc
15 Nov. 2012

L'attitude du porteur d'une lettre de change et le principe de l'inopposabilité des exceptions

Dissertation de 5 pages - Droit bancaire

« La règle de l’inopposabilité des exceptions, l’une des plus fondamentales du droit de change, comporte une dérogation commandée par le principe de la bonne foi qui doit dominer les relations commerciales ». M. Carry l’exprime clairement, la règle de l’inopposabilité des...

.doc
31 mai 2010

Cour de cassation, chambre commerciale, 21 nov. 2000, et première chambre civile, 3 juill. 2001 - l'article 221 et l'indépendance bancaire des époux

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit de la famille

Voici pour commencer une collision entre pouvoir et propriété au pays des comptes en banque. La raison du plus fort y sera la meilleure, car le régime primaire en sort grandi. Deux arrêts méritent d'être rapprochés. Dans la première espèce (Com. 21 nov. 2000), une épouse séparée de biens a...

.doc
14 déc. 2007

Chambre commerciale, 18 juin 1996

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit bancaire

L’article L. 131-2 du Code monétaire et financier ne fait pas figurer la provision parmi les conditions de validité du chèque. Néanmoins, comme le montre l’arrêt de la Chambre commerciale du 18 juin 1996, la provision est indispensable lors de l’émission du chèque. En effet, dès...

.doc
20 Mars 2009

Chambre commerciale de la Cour de cassation, 30 janvier 1996 - le chèque sans provision

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit bancaire

Une banque accepte d’endosser le chèque remis par son client à son ordre. Elle crédite donc le montant de l’effet sur le compte de son client. Le chèque s’avère être sans provision et revient donc impayé à la banque puis effectue alors une opération de débit sur ce même compte....

.doc
11 juin 2008

Commentaire d'arrêt de la Cour de cassation du 23 janvier 2007 concernant la théorie de la reconversion des actes juridiques

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit des affaires

En l'espèce, il s'agissait d'un débiteur (tiré) qui avait émis trois lettres de change en désignant un tireur (étant précisés sa dénomination et son siège). Le tireur avait endossé les lettres au profit d'un tiers bénéficiaire dont il était débiteur (...)