Doc du juriste

Consultez plus de 40178 documents en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement

› 
 Chose d'autrui

Chose d'autrui

  

Nos documents

.doc
20 mai 2002

Existe-t-il un principe général de responsabilité du fait d'autrui ? - évolutions jurisprudentielles et limites au principe général

Dissertation de 11 pages - Droit civil

Il convient avant tout de préciser que l'interrogation posée n'intéresse que le domaine de la responsabilité délictuelle. En ce qui concerne la responsabilité contractuelle du fait d'autrui, il est rare que le débiteur exécute seul ses obligations. Le plus souvent, il confie tout ou partie...

.doc
16 déc. 2009

Troisième chambre civile de la Cour de cassation, 7 octobre 1998 - la validité du bail de la chose d'autrui

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit des obligations

Il s'agit d'un arrêt de rejet rendu par la 3e chambre civile de la Cour de cassation le 7 octobre 1998. En l'espèce, un homme aujourd'hui décédé a consenti à un autre homme des baux pour des locaux à usage commercial. L'héritier du bailleur assigne le preneur en résiliation des baux et paiement...

.doc
14 avril 2010

Cour de cassation, troisième chambre civile, 7 octobre 1998 - le bail de la chose d'autrui

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit des obligations

En l’espèce, M. G. consent à M. P. par actes des baux pour des locaux à usage commercial. Le bailleur décède, et son héritier est alors M. A. Ce dernier assigne le preneur en résiliation des baux et paiement de l’arriéré de loyers. La Cour d’appel relève souverainement que la...

.doc
25 Nov. 2013

Les responsabilités complexes en droit : le fait d'autrui et le fait des choses

Cours de 28 pages - Droit civil

La question de la responsabilité du fait d’autrui se pose dans le cas où le fait illicite d’une personne n’engage pas seulement la responsabilité de cette personne dans le cadre de la responsabilité du fait personnel ; mais aussi elle est de nature à engager la...

.doc
18 avril 2008

Existe-t-il un principe général de responsabilité du fait d'autrui? - controverse doctrinale et applicabilité complexe

Dissertation de 11 pages - Droit civil

On ne saurait remettre en cause la capacité de création et d’adaptation du droit dont peut faire preuve la Cour de cassation notamment en matière de responsabilité délictuelle et quasi-délictuelle. Tantôt saluée, tantôt critiquée au point de pousser la plus haute juridiction de...

.doc
27 juin 2008

L'évolution de la responsabilité du fait d'autrui

Dissertation de 8 pages - Droit civil

Même si tous les cas de responsabilités prévus par le Code civil ont connu, depuis 1804, une profonde évolution, la responsabilité du fait d’autrui est celle qui est l’objet, aujourd’hui, des plus importants bouleversements. Au terme de l’article 1384, alinéa 1 du...

.doc
28 juin 2008

Le bail de la chose d'autrui : Civ. 3, 13 février 1985

Dissertation de 4 pages - Droit autres branches

Donner à bail permet de faire fructifier la chose. Aussi, le bailleur doit-il, en principe, être titulaire d’un droit réel de jouissance, lui permettant de s’approprier les fruits, donc d’en faire profiter le preneur. A la différence de la vente de la chose...

.doc
30 Janv. 2009

Vers une unification de l'ensemble des responsabilités du fait d'autrui ?

Dissertation de 5 pages - Droit civil

La responsabilité du fait d’autrui est le cas où une personne est juridiquement responsable d’une autre personne et engage sa responsabilité délictuelle lorsque celle-ci a commis une faute. L’article 1384 prévoit à l’origine cinq hypothèses où le cas de responsabilité...

.doc
01 juil. 2009

Le fait d'autrui

Cours de 15 pages - Droit civil

Le fait d’autrui, une autre personne que le responsable, peut aussi engager une responsabilité civile. Cela a deux justifications et concerne 2 séries de situations : - Une personne a autorité sur une autre en raison de l’état de faiblesse de cette autre personne. On considère...

.doc
07 Sept. 2009

Troisième chambre civile de la Cour de cassation, 9 mai 2005 - la vente de la chose d'autrui

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit des obligations

La vente est un contrat consensuel, le consentement des parties sur la chose et le prix suffit à parfaire le contrat, en vertu de l’article 1583 du Code civil. La vente se manifeste donc comme un moyen rapide de transférer la propriété d’une chose. En effet,...

.doc
06 Nov. 2009

Troisième chambre civile de la cour de cassation, 22 mai 1997 - la vente de la chose d'autrui

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit des obligations

« Nemo plus juris ad alium transferre potest quam ipse habet » : la règle invoquant la nullité de la vente de la chose d'autrui s'explique naturellement par le fait que l'ancien droit privait les contrats de vente d'effet translatif de propriété. Les mancipations ou traditions,...

.doc
20 Nov. 2009

La présomption de responsabilité du fait d'autrui

Dissertation de 5 pages - Droit civil

Pour les rédacteurs du Code civil de 1804, l'article 1384 n'était qu'une sorte de chapeau, annonçant les articles suivants, relatifs à la responsabilité du fait des animaux et du fait des bâtiments. Cet article n'avait aucune portée normative. Mais face à la révolution industrielle et à la...

.doc
12 févr. 2010

Cour de cassation, première chambre civile, 20 février 2007 - les sûretés réelles pour autrui

Commentaire d'arrêt de 11 pages - Droit des obligations

Il est, parfois, des arrêts de la Cour de cassation qui s'avèrent remarquables en ce qu'ils contribuent à clarifier le droit et permettent de saisir les méandres d'un raisonnement juridique fondamental parfois très complexe. Ces décisions doivent être soulignées. Participe de cette cohérence...

.doc
24 févr. 2010

Commentaire d'arrêt : Cour de cassation, assemblée plénière, 29 mars 1991 - la responsabilité du fait d'autrui

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit civil

L’arrêt Blieck de l’assemblée plénière de la Cour de cassation en date du 29 mars 1991 a été l’occasion pour elle de mettre en place un principe de responsabilité du fait d’autrui. Les consorts Blieck sont propriétaires d’une forêt. Joël W., handicapé mental placé...

.doc
21 avril 2010

Existe-t-il en droit positif un principe général de responsabilité du fait d'autrui ? - découverte et critères de généralisation

Dissertation de 4 pages - Droit civil

Selon l’article 1384, alinéa 1er du Code civil, « on est responsable non seulement du dommage que l’on cause de son propre fait, mais encore de celui qui est causé par le fait des personnes dont on doit répondre ». On a longtemps considéré que ce membre phrase relatif aux personnes dont...

.doc
21 mai 2010

Existe-t-il un principe général de responsabilité du fait d'autrui ? La responsabilité du fait d'autrui dans l'article 1384 (2010)

Dissertation de 3 pages - Droit civil

La responsabilité du fait d'autrui est lorsqu'une personne est juridiquement responsable d'une autre personne et engage sa responsabilité délictuelle lorsque celle-ci a commis une faute. Ce type de responsabilité est régi à l'article 1384 du Code civil, et notamment en son premier alinéa...

.doc
28 Mars 2011

Commentaire de l'arrêt Cass. Civ. 3ème, 7 octobre 1998 : le bail de la chose d'autrui

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit civil

A l’instar de la vente de la chose d’autrui, le bail de la chose d’autrui ne produit pas les mêmes effets à l’égard des parties. Quand dans la vente il y a un transfert de droit réel sur la chose, en ce qui concerne le bail, il s’agit ni...

.doc
24 Oct. 2011

Les régimes légaux de responsabilité du fait d'autrui

Dissertation de 8 pages - Droit civil

Aux articles 1382 à 1386 du Code civil, qui présentent les conditions générales de la responsabilité délictuelle et qui ont été peu modifiés en deux siècles, on oppose des régimes spéciaux de responsabilité, élaborés au fur et à mesure de l’apparition des risques. Parmi les conditions...

.pdf
22 Mars 2013

Existe-t-il en droit positif un principe général de responsabilité du fait d'autrui ?

Dissertation de 4 pages - Droit civil

« On est responsable non seulement du dommage que l’on cause par son propre fait, mais encore de celui qui est causé par le fait des personnes dont on doit répondre, ou des choses que l’on a sous sa garde ». Ainsi débute l’article 1384 du Code civil, considéré à ses...

.pdf
22 Mars 2013

Existe-t-il un principe général de responsabilité du fait d'autrui ? - admission, élargissement et incertitudes

Dissertation de 5 pages - Droit civil

L’article 1384 alinéa 1 du Code civil dispose « qu’on est responsable non seulement du dommage que l’on cause par son propre fait, mais encore de celui qui est causé par le fait des personnes dont on doit répondre, ou des choses que l’on a sous sa garde ». A...

.doc
06 mai 2013

La chose, objet du vol : la définition qu'en font les juges et la jurisprudence

Dissertation de 4 pages - Droit pénal

Issue du « furtum » romain, l'infraction de vol demeure l'une des plus anciennes de l'histoire du droit pénal. Des nombreuses infractions contre les biens, le vol apparaît comme la plus basique. En effet, le délinquant, dès lors qu'il s'est saisi de la chose convoitée, se comporte aux yeux...

.doc
19 déc. 2007

La garde d'autrui : dommages et responsabilités

Étude de cas de 9 pages - Droit civil

Pour répondre à cette question, il convient d'abord de caractériser les dommages puis de savoir si la responsabilité de la garde d'autrui peut être invoquée ou alors si c'est la responsabilité des pères et mères qui peut l'être (...)

.doc
18 juil. 2008

La vente de la chose d'autrui

Dissertation de 4 pages - Droit civil

Exposé de Droit consacré à la vente de la chose d'autrui, peu explicité dans le Xode civil. Etude de ce qui se passe lorsqu'une personne vend un objet qui ne lui appartient pas.

.doc
19 déc. 2008

Commentaire de l'arrêt rendu par la 3ème Chambre civile de la Cour de cassation le 22 mai 1997 concernant la vente de la chose d'autrui

Cours de 6 pages - Droit civil

Un vendeur ne saurait céder une chose qui ne lui appartient pas sans le consentement du véritable propriétaire.Cette règle de bon sens est exprimée juridiquement à l'article 1599 du Code civil qui interdit, à peine de nullité, la vente de la chose d'autrui. Ce texte, élaboré...

.doc
27 févr. 2009

Le principe général de la responsabilité délictuelle du fait d'autrui

Dissertation de 5 pages - Droit civil

Pendant longtemps, on a considéré que le membre de phrase relatif au fait dommageable des personnes dont on doit répondre ne faisait qu'annoncer les alinéas suivant de l'article sur la responsabilité des parents du fait de leurs enfants (alinéa 4), des maîtres et des commettants du fait de leurs...

.doc
06 juil. 2010

Existe-t-il un principe général du fait d'autrui ?

Dissertation de 7 pages - Droit civil

De quelle manière le caractère général du principe de responsabilité du fait d'autrui, dégagé par la jurisprudence peut-il faire l'objet de discussions ?

.doc
14 Mars 2016

Existe-t-il une responsabilité générale du fait d'autrui ?

Fiche de 5 pages - Droit civil

Dans un livre paru en 2007, Altaf Tyrewala écrivait : « Chacun doit s’éveiller aux conséquences de ses actes, prendre ses responsabilités ». Si cette phrase tirée d’un roman peut illustrer une philosophie très exemplaire, elle n’est pas totalement exacte d’un point de vue...

.doc
09 mai 2002

Existe-t-il un principe général de responsabilité du fait d'autrui fondé sur l'article 1384 al 1 du code civil ?

Dissertation de 5 pages - Droit civil

Selon l'article 1384 alinéas 1 du code civil « on est responsable, non seulement du dommage que l'on cause par son propre fait, mais encore de celui qui est causé par le fait des personnes dont on doit répondre, ou des choses que l'on a sous sa garde.» Pendant longtemps, la doctrine...

.doc
09 Oct. 2008

Existe-t-il en droit positif un principe général de responsabilité du fait d'autrui? - émergence et mise en oeuvre

Dissertation de 4 pages - Droit civil

Dans un certain nombre d’hypothèses, le fait d’autrui va entrainer une responsabilité. Ainsi, plus il y aura, pour la victime d’un dommage, de possibilités de s’en prendre à des responsables, mieux la réparation de son dommage est assurée. La victime peut se retourner...

.doc
21 Nov. 2008

Troisième chambre civile de la Cour de cassation, 22 mai 1997 - la vente de la chose d'autrui

Commentaire d'arrêt de 7 pages - Droit des obligations

« Toute personne physique ou morale a droit au respect de ses biens, nul ne peut être privé de sa propriété que pour cause d’intérêt public et dans les conditions fixées par la loi et les principes généraux de droit international ». L'article 1er ainsi rédigé de la Convention Européenne des...