Doc du juriste

Consultez plus de 41685 documents en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement >

Accueil › 
 Chambre civile

Chambre civile

Chambre civile

Nos documents

.doc
05 juil. 2008

Première chambre civile de la Cour de cassation, 15 mars 2005 - la qualification d'un syndicat contractant en non-professionnel

Dissertation de 3 pages - Droit du travail

Selon une règle traditionnelle de droit civil, "le contrat fait la loi des parties", dans la mesure où il n’inclut rien d’illégal. Cette approche ne tient pas compte de la situation d’inégalité dans laquelle un consommateur se retrouve souvent face à un professionnel et le...

.doc
27 juin 2008

Cour de Cassation, 2ème chambre civile, 18 septembre 2003

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit civil

La rémunération de l’avocat se nomme honoraires, du latin honorarium c’est à dire donné à titre d’honneur, survivance d’un passé révolu où le service de l’avocat ne méritait pas salaire mais reconnaissance. L’arrêt rendu par la deuxième chambre civile...

.doc
10 juin 2008

Commentaire de l'arrêt de la 2ème chambre civile de la cour de cassation du 19 décembre 2002

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit civil

Dès lors que les statuts ont été signés, la société est constituée. C’est déjà un contrat mais ce n’est pas encore une personne morale. Un temps plus ou moins long va s’écouler entre la signature des statuts et l’immatriculation au registre du commerce et des sociétés. Pendant...

.doc
07 juin 2008

1ère chambre civile de la Cour de Cassation, 3 février 2004

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit des obligations

Issu de la pratique, le prêt à usage appelé communément commodat, est un prêt gratuit n’organisant pas de transfert de propriété. Il est, au coté du prêt d’argent et du prêt de consommation, le troisième prêt essentiel à la structure du droit spécial. Celui-ci, comme les deux autres,...

.rtf
03 juin 2008

Cour de cassation, première chambre civile, 16 janvier 2007

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit civil

« Culpa est immiscere se rei ad se non pertinenti »(Il y a faute à s'immiscer dans les affaires d'autrui). Cet adage qui définit sommairement la gestion d’affaire inopportune semble être au cœur de l’arrêt de rejet rendu par la première chambre civile de la Cour de...

.doc
23 mai 2008

Arrêt de la Cour de Cassation, première chambre civile, 15 mars 1988

Dissertation de 3 pages - Droit civil

Dans cet arrêt de cassation du 15 mars 1988, la 1ère chambre civile de la Cour de Cassation soulève le problème de la prescriptibilité du nom patronymique. En l’espèce, M Y. Saintecatherine avait saisi le Président du TGI d’une requête aux fins de rectification des...

.doc
18 mai 2008

Cour de Cassation, troisième chambre civile, 15 décembre 1999

Commentaire d'arrêt de 6 pages - Droit civil

A l’époque de la Révolution française, le droit alors en vigueur interdit la conclusion de baux perpétuels. Ce principe est toujours appliqué par le droit positif. Les moyens de contester un tel contrat restent critiquables. L’appréciation des juges traduit l’état actuel de la...

.doc
28 avril 2008

2ème Chambre civile, 23 septembre 2004

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit civil

La faute dans la responsabilité du fait personnel s’apprécie généralement « in abstracto », c’est-à-dire objectivement, par rapport au comportement normal qu’aurait adopté le « bon père de famille ». Cependant, cela ne signifie pas, que l’on doit faire abstraction des...

.pdf
25 avril 2008

Arrêt : Cour de cassation, chambre civile 3, 20 avril 2005 (n° 03-18390)

TD de 6 pages - Droit civil

L’arrêt de la troisième chambre civile du 20 avril 2005 concerne les obligations découlant du contrat de bail. En l’espèce, les consorts X, aux droits desquels vient Madame Y, ont donné à bail en renouvellement aux époux X des locaux à usage d’habitation et de...

.doc
24 avril 2008

Commentaire d'arrêt: cour de cassation, 1ère chambre civile, le 7 mars 2006; rejet

Commentaire d'arrêt de 9 pages - Droit civil

Le Code civil était très emprunt du droit romain, mais pas sur la question du consensualisme. Le droit romain était formaliste. Par exception, certains contrats pouvaient être conclus sans forme particulière. Ce formalisme a rayonné jusqu’au XVème mais il fut abandonné de manière à...

.doc
23 avril 2008

Cour de Cassation, 1ème Chambre civile, 9 mars 2004

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit civil

L’affaire Perruche de 2000 reconnaissait un droit à réparation du préjudice de la naissance pour les enfants nés handicapés et dont la maladie résulte d’une faute médicale durant la grossesse. La loi « anti-perruche » de 2002 est venue sanctionner cette jurisprudence, et il semblerait...

.doc
23 avril 2008

La responsabilité du fait des choses ; Commentaire d'arrêt : 2ème Chambre civile, 25 novembre 2004

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit autres branches

Avec l’arrêt Jand’heur de février 1930, la Cour de cassation consacre la responsabilité délictuelle du fait des choses. L’art 1384 alinéa 1er rattache "la responsabilité à la garde de la chose, et non à la chose elle-même". Ainsi, la responsabilité du fait des choses se caractérise...

.doc
20 avril 2008

Cour de Cassation, Première chambre civile, 30 mai 2006, action paulienne

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit civil

Selon l’article 2284 du Code Civil « Quiconque s’est obligé personnellement est tenu de remplir son engagement sur tous les biens mobiliers et immobiliers présents et à venir ». Le créancier d’une obligation a donc un droit de gage général sur le patrimoine de son débiteur. Ce...

.doc
20 avril 2008

La responsabilité pour faute, Cour de Cassation 2ème chambre civile 23 septembre 2004

Dissertation de 5 pages - Droit des obligations

L’évolution du droit positif a entraîné dans son sillage une nouvelle conception de la responsabilité ; on ne pouvait en effet plus se contenter de la définition traditionnelle de l’engagement de la responsabilité que nous donnait Starck. Cet éminent auteur juridique évoquait ainsi une...

.doc
19 avril 2008

Commentaire comparé des arrêts en date du 4 décembre 2001 : 1ère chambre civile - chambre commerciale

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit autres branches

Si le juge pénal préfère la théorie de l’équivalence des conditions, le juge administratif a opté pour la théorie de la causalité adéquate ; quant au juge civil lui, il semble hésiter entre ces deux théories. La mise en œuvre de l’article 1382 du Code Civil nécessite « un fait...

.doc
17 avril 2008

Commentaire de l'arrêt de la 1ère Chambre civile du 3 avril 2007

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit civil

L’arrêt rendu par la 1ère Chambre civile de la Cour de cassation traite de la possibilité ou non pour la caution d’invoquer le bénéfice de subrogation. En effet, ce mécanisme est prévu par l’article 2314 du Code civil qui dispose que « la caution est déchargée,...

.doc
17 avril 2008

La responsabilité médicale (Cour de cassation 1ère Chambre civile, Audience publique du jeudi 6 décembre 2007)

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit autres branches

Si nul ne peut ignorer la loi, le domaine médical ne connaît pas d’adage pouvant résumer les liens difficiles entre ce qu’un praticien souhaite faire et ce qui se produit. Aussi, si depuis le célèbre arrêt Mercier rendu le 20 mai 1936 par la première Chambre civile, le...

.doc
17 avril 2008

Les Biens : Les limites à l'exercice du droit de propriété Arrêt de la troisième chambre civile de la Cour de Cassation, du 11 Mai 2000

Commentaire d'arrêt de 8 pages - Droit civil

- Les faits matériels ? A une date inconnue, les consorts Porcheron-Sabatelli acquièrent une propriété au Pecq ? A une date inconnue, Porcheron-Sabatelli souscrivent à l’assureur MAIF ? A une date inconnue, la société Stefs spécialisée dans la construction souscrit à la SMABTP ? A une...

.doc
16 avril 2008

Commentaire d'arrêt 1ère chambre civile de la cour de cassation, 2 octobre 2002

Commentaire d'arrêt de 7 pages - Droit civil

Summum jus, summa injuria. Ce vieil adage, signifiant que le droit dans sa raideur peut conduire à une injustice flagrante, semble trouver à travers l’arrêt du 2 octobre 2002 de la 1ère chambre civile de la cour ce cassation, une nouvelle jeunesse. L’arrêt concerne une...

.doc
16 avril 2008

Commentaire d'arrêt de la troisième chambre civile, du 10 novembre 2004, portant sur le contrat de bail

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit civil

« Le contrat de bail, exerce un rôle économique et social de premier plan et croissant ; en dissociant propriété et jouissance, il permet une utilisation rationnelle des richesses… » (MALAURIE, AYNES, GAUTIER). Le régime du bail, est aujourd’hui régit par plusieurs dispositions : il y...

.doc
13 avril 2008

Cour de cassation, première chambre civile, 11 juin 2002

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit civil

L’inobservation d’une condition de validité du contrat entraîne sa nullité. L’annulation entraîne la disparition rétroactive du contrat, c’est à dire un retour au statu quo ante, ce qui va impliquer la remise en état des parties à travers des restitutions réciproques. Les...

.doc
20 Janv. 2008

Cour de cassation, 1ère chambre civile, 9 juin 1993

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit civil

Entre la voie pénale et la voie civile, la décision prononcée par les juges répressifs prévaut. Du moins, tel est le cas de l’arrêt du 9 juin 1993 de la Première Chambre Civile de la Cour de Cassation, qui met, sans conteste, en valeur le principe de l’autorité de...

.doc
05 Oct. 2007

Cour de Cassation, Chambre civile 3, 31 mai 1989: Sur le moyen unique

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit civil

En matière de preuve des droits objectifs, il convient d’établir l’objet et la charge de la preuve. Bien souvent, la question de la répartition de la charge de la preuve se pose. D’ailleurs, de nombreux litiges portés devant la Cour de cassation révèlent que certains juges du...

.doc
26 Sept. 2007

Cour de Cassation, 2ème chambre civile, 26 octobre 2006

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit civil

L’article 1384, alinéa 1er du Code civil dispose que : « on est responsable non seulement du dommage que l’on cause par son propre fait, mais encore de celui qui est causé par le fait des personnes dont on doit répondre, ou des choses que l’on a sous sa garde ». L’application...

.doc
27 août 2007

Commentaire de l'arrêt de la première chambre civile de la Cour de Cassation du 13 mai 2003

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit civil

L’article 1109 du Code Civil, selon lequel « il n’y a point de consentement valable, si le consentement n’a été donné que par erreur, ou s’il a été extorqué par violence ou surpris par dol » s’applique bien évidemment au consentement donné par la personne qui...

.doc
28 déc. 2006

L'arrêt de la troisième chambre civile de la Cour de Cassation du 21 février 2001

Commentaire d'arrêt de 9 pages - Droit civil

Le contrat est formé par le seul effet du consentement. Mais le contrat n’est valable que si c’est la volonté réelle des contractants et si elle est exempte de vices (c'est-à-dire de défauts). L'erreur, le dol et la violence constituent trois vices du consentement qui permettent à la...

.doc
17 Oct. 2002

Commentaire de l'arrêt de la première Chambre civile de la Cour de Cassation, en date du 17 octobre 2000

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit civil

La première chambre de la Cour de Cassation a, dans son arrêt rendu le 17 octobre 2000, approuvé les juges du deuxième degré, voyant dans leur décision une application du principe d'opposabilité des contrats aux tiers (I). Cette affirmation nous conduit à examiner les conditions dans...

.doc
06 févr. 2018

Cour de cassation, première chambre civile, 28 octobre 2010 - L'obligation d'information du vendeur professionnel

Commentaire d'arrêt de 7 pages - Droit civil

Il ressort des ouvrages de nombreux professeurs de droit que les relations commerciales ont pour fond commun une coopération loyale entre les deux parties au contrat, essentielles à toute relation contractuelle, c'est ainsi que se retranscrit cette relation dans l'esprit des hauts magistrats de...

.doc
09 Oct. 2012

Commentaire d'arrêt, Cour de cassation, 1ère Chambre civile, 4 mars 2003, La cession de clientèle

Commentaire d'arrêt de 11 pages - Droit civil

[...] Mme X décide alors de se pourvoir en cassation puisque selon elle, il résulte des articles 1690, 2013 (devenu l'article 2290 du Code civil) et 2036 (devenu l'article 2313 du Code civil) que la caution est fondée à opposer au créancier, à titre d'exception inhérente à la dette, le défaut de...

.doc
26 août 2011

Commentaire d'arrêt : Cour de cassation, Première Chambre civile, 20 mai 2010 : Le transfert de l'action contractuelle

Commentaire d'arrêt de 6 pages - Droit civil

Un adage latin disait res inter alios acta. Cela signifie que pour le tiers le contrat est une chose conclue entre d'autres personnes auxquelles il est extérieur. C'est le principe de l'effet relatif du contrat. Un principe absent en droit romain qui n'est apparu qu'en droit moderne. Toutefois,...