Doc du juriste

Consultez plus de 41231 documents en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement >

Accueil › 
 Atteinte au corps humain

Atteinte au corps humain

  
Atteinte au corps humain

Nos documents

.doc
21 avril 2009

Le statut du corps humain

Cours de 27 pages - Droit civil

Il est défini, depuis les lois dites de bioéthique de 1994, aux art. 16 à 16-13 C. civ. dont les dispositions sont regroupées en deux chapitres, intitulés "Du respect du corps humain" (art. 16 à 16-9) et "De l'examen des caractéristiques génétiques d'une personne et de...

.doc
28 Mars 2013

La réification du corps humain

Dissertation de 32 pages - Droit civil

Appréhension juridique du corps humain. « Si quelque chose est sacré, le corps humain est sacré ». Par ces quelques vers tirés d’un poème de Walt Whitman, on ne peut que se rendre compte de l’importance de la sacralité et de l’exigence d’une...

.doc
16 mai 2008

La bioéthique, le corps humain et la législation

Cours de 100 pages - Droit autres branches

Le mot doit être retenu : c'est bien un problème de justice dont il est question avec ces lois. La justice peut être sommairement définie comme le fait de donner à chacun ce qui lui est dû en plénitude. Aristote démontre que le juste est une proportion, car le juste est égal, et l'égal est moyen....

.doc
19 mai 2008

La bioéthique du point de vue du droit

Cours de 20 pages - Droit autres branches

Le droit de disposer de son corps et le droit à l'intégrité physique sont les plus fondamentales des libertés physiques. L'inviolabilité et l'indisponibilité du corps humain, « libertés siamoises », semblent s'imposer d'évidence dés 1788 (abolition de la torture en France)....

.doc
01 Janv. 2001

Le corps humain - objet de droit et de convention, tiers et corps d'autrui

Dissertation de 5 pages - Droit civil

Le corps humain, support de la personne soulève des questions de droit importantes quant à la protection qui doit lui être accordée. Selon le Pr. Cornu le droit du corps humain est un droit "primordial" ce qui le différencie des autres droits fondamentaux attachés à la...

.doc
11 avril 2007

Le corps humain peut-il faire l'objet de propriété?

Dissertation de 8 pages - Droit civil

La conception actuelle du corps se trouve au croisement de différents domaines, scientifique, médical, juridique, politique et, bien sûr, philosophique. La revendication de libre disposition du corps en matière d’IVG par exemple, de chirurgie esthétique, de procréation...

.doc
15 mai 2008

Le contrat portant sur le corps humain

Dissertation de 7 pages - Droit autres branches

« La difficulté d’appréhender juridiquement le corps humain vient de l’impossibilité de le réduire à l’une des catégories fondamentales que sont les personnes ou les choses », selon le juriste Rémy Cabrillac, autrement dit, le corps est-il une chose,...

.doc
06 juil. 2008

Peut-on librement disposer de son corps ?

Dissertation de 10 pages - Droit autres branches

« Je veux qu'il me batte, moi. Il me plait d'être battue ! », exclame Martine dans le Médecin malgré lui de Molière. En effet, l’individu peut-il faire ce qu’il veut avec son corps ? Existe-il un droit subjectif, généralisé, de disposer de son corps à sa guise ? Que peut...

.doc
14 févr. 2009

Le corps humain et le commerce juridique

Dissertation de 4 pages - Droit civil

L’ensemble du droit que nous utilisons concerne soit les personnes, soit les choses, soit les actions en justice. Toutes les difficultés d’appréhension du statut juridique du corps humain viennent de l’impossibilité de le réduire à une des catégories fondamentales que...

.doc
26 Mars 2010

Le respect du corps humain

Dissertation de 4 pages - Droit civil

Le corps a longtemps été négligé par le droit. La première raison tient à la religion. En effet, la religion chrétienne exalte l’importance de l’âme et considère que le corps est le lieu du péché. La seconde raison est que le corps est secondaire, il n’est...

.doc
08 avril 2010

La sacralité du corps humain pour le droit français

Dissertation de 4 pages - Droit civil

L’attribution de l’humanité à un corps pose une question majeure : cette humanité vient-elle avec la reconnaissance de la personnalité juridique ? Auquel cas ni le corps d’un fœtus et d’un embryon, ni le corps d’un défunt ne peuvent être...

.doc
11 mai 2010

Les principes de la domanialité publique pourraient-ils être appliqués au corps humain ?

Dissertation de 11 pages - Droit civil

La recherche d’un statut du corps humain est un problème juridique assez récent, il découle comme chacun sait des réflexions d’éthique biomédicale soulevées depuis le début des années 1980. On pourrait penser qu’en 2004, après plus de 20 ans de débat, le sujet est...

.doc
01 juin 2010

Le foetus est-il doté d'un corps humain ?

Dissertation de 4 pages - Droit civil

Si le corps humain est à concevoir comme l’enveloppe de chair inhérente à l’homme, il est aussi son attribut essentiel en ce sens qu’il est la cristallisation de l’humanité qui est la sienne. Ainsi conçu, le corps humain semble intangible en tant...

.doc
04 Mars 2011

Cour de cassation, arrêt 16 septembre 2010, la plastination

Commentaire d'arrêt de 6 pages - Libertés publiques

La dignité ne s’arrête pas avec la mort comme l’affirme l’article 16-1-1 du code civil « Le respect dû au corps humain ne cesse pas avec la mort. Les restes des personnes décédées, y compris les cendres de celles dont le corps a donné lieu à crémation, doivent...

.doc
13 mai 2008

Le corps humain en droit civil - publié le 13/05/2008

Fiche de 3 pages - Droit civil

Fiche synthétique de Droit civil (1re année) relative au corps humain.

.doc
28 août 2017

L'indisponibilité du corps humain en droit civil

Dissertation de 5 pages - Droit civil

L'article 16 du Code civil créé par la loi n 94-653 du 29 juillet 1994 relative au respect du corps humain dispose en ces termes que "[la] loi assure la primauté de la personne, interdit toute atteinte à la dignité de celle-ci et garantit le respect de l'être humain...

.doc
22 juin 2019

En quoi la société contemporaine constitue-t-elle une menace pour le principe d'intégrité du corps humain ?

Dissertation de 5 pages - Droit civil

La vague bioéthique amène de nos jours sur les rivages de la morale et du droit la remise en cause du principe de non-commercialisation du corps humain. La société contemporaine renvoie à une communauté d’individus organisée autour d’institutions, de relations et interrelations...

.doc
17 févr. 2008

La fin de vie: dépouille mortelle, euthanasie et droit funéraire

Dissertation de 7 pages - Droit civil

Le droit n’a jamais eu le monopole sur les questions regardant la mort. La religion, la philosophie, l’éthique s’y intéressent, y apportent des réponses et permettent de l’envisager sous ses différentes faces. Pendant longtemps, l’Eglise a géré seule les corps des...

.doc
30 mai 2008

Est-il possible pour le Droit d'interdire à une personne la libre disposition de son corps ?

Dissertation de 3 pages - Droit civil

Le corps humain a longtemps été considéré comme quelque chose de sacré : reflet de l’âme, il est indissociable de la personne. Le corps n’est pas indépendant, et la personne ne dispose pas de son corps, puisqu’il est la personne même. D’où la notion...

.doc
29 Sept. 2009

L'exposition des restes humains au musée (suite à l'affaire de l'exposition Our Body)

Dissertation de 4 pages - Droit civil

Le corps humain et plus précisément ses restes firent leur première apparition dans les cabinets d’amateurs dés la fin du XVI ° siècle. Suite à l’essor conséquent de la science et de la médecine en matière de conservation, l’exposition des corps n’eut dès...

.doc
27 Nov. 2009

L'utilisation des éléments et produits du corps humain : le don d'organes

Dissertation de 9 pages - Droit autres branches

En considération des besoins et des techniques, le législateur a progressivement multiplié les textes spéciaux ayant pour objet différents éléments ou produits du corps humain. Parmi les plus significatifs, on peut citer la loi nº 49-890 du 7 juillet 1949, dite loi Lafay, permettant...

.doc
26 Janv. 2010

Cour d'appel de Paris, 30 avril 2009 - le respect absolu dû au corps humain après la mort

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Libertés publiques

L’arrêt de rejet rendu par la Cour d’appel de Paris en référé, en date du 30 avril 2009 porte sur le respect absolu dû au corps humain après la mort. En l’espèce, une société à responsabilité limitée a organisé à Paris une exposition présentant des cadavres et des...

.doc
03 févr. 2010

Le don d'organe : principes généraux et cadre juridique

Cours de 9 pages - Droit civil

En considération des besoins et des techniques, et progressivement, le législateur a multiplié les textes spéciaux ayant pour objet différents éléments ou produits du corps humain. Parmi les plus significatifs : - loi du 7 juillet 1949, permettant la pratique de la greffe de...

.doc
26 févr. 2010

Cour d'appel d'Amiens, 26 novembre 1996 - les actes portant atteinte au cadavre

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit civil

Pendant longtemps, le droit ne s’est guère préoccupé de la mort et ne s’est pas soucié du cadavre. Puis face aux progrès de la science, il devient alors indispensable de se préoccuper de la dépouille mortelle. Les cadavres doivent être traités avec décence et dignité. Le droit civil...

.doc
24 Sept. 2010

Le corps humain est-il protégé en permanence par le droit ?

Dissertation de 2 pages - Droit civil

Le code civil nous indique à travers l’article 16 « La loi assure la primauté de la personne, interdit toute atteinte à la dignité de celle-ci et garantit le respect de l'être humain dès le commencement de sa vie. » Il existe une contre-verse notamment pour savoir...

.doc
12 août 2014

L'homme est-il libre de son corps ?

Cours de 4 pages - Libertés publiques

En vertu de l’article 16-1 du Code civil, « chacun a droit au respect de son corps. Le corps humain est inviolable. Le corps humain, ses éléments et ses produits ne peuvent faire l’objet d’un droit patrimonial ». Ainsi, cet article consacre le...

.pdf
23 Janv. 2016

La protection de l'intégrité physique de la personne en Droit civil

Fiche de 3 pages - Droit civil

Ce principe est très ancien car il existait bien avant l’institution du Code civil en 1804, il provient d’un adage latin selon lequel : noli me tanguere => « ne me touche pas ». Il n’a pas été retranscrit dans le Code civil de 1804, il était de moins en moins respecté avec...

.doc
22 févr. 2016

Les droits attachés à la personne

Cours de 6 pages - Droit civil

Cette approche est relativement récente. Dans le Code civil de 1804 la personne est envisagée de façon uniquement abstraite : comme le sujet de droit qui exprime une volonté juridique. Le corps humain et tous les attribues liés à la personne humaines tout cela ne figuraient pas...

.doc
23 avril 2018

L'indisponibilité en droit des personnes

Dissertation de 4 pages - Droit civil

"Ce n'est pas l'homme qui est fait pour servir la médecine, mais la médecine qui est faite pour servir l'homme". Cette affirmation d'Andorno illustre bien la difficulté pour le droit d'appréhender les atteintes au corps humain. Les lois bioéthiques du 29 juillet 1994 ont...

.doc
01 août 2007

Le corps humain peut-il être l'objet d'une quelconque contractualisation ?

Dissertation de 2 pages - Droit autres branches

Le corps humain se définit comme la personne physique même, l’être d’un individu par opposition à son avoir. Il semble nécessaire selon différents principes de protéger le corps humain et d’encadrer la liberté de contracter sur ce dernier (protection du...