Doc du juriste

Consultez plus de 42025 documents en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement >

Accueil › 
 Arrêt Lemaire

Arrêt Lemaire

Arrêt Lemaire

Nos documents

.doc
13 Mars 2020

Cour de cassation, assemblée plénière, 9 mai 1984, arrêt Lemaire - La responsabilité civile de l'enfant

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit civil

En l’espèce, un mineur de moins de quinze ans s’est mortellement électrocuté en vissant une ampoule. Ceci s’est produit à la suite de l’intervention d’un électricien professionnel, qui avait inversé le réseau électrique. Les représentants légaux du mineur citent alors...

.doc
26 juin 2013

Commentaire de l'arrêt de l'Assemblée plénière de la Cour de cassation du 9 mai 1984 : l'arrêt Lemaire

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit civil

Si depuis la loi du 3 janvier 1968 la faute du malade mental est entendue de manière objective dans le cadre de la responsabilité civile, la faute du mineur continu quant à elle de relever de la conception subjective. Or dans cet arrêt rendu par l’Assemblée plénière, c’est...

.doc
13 avril 2016

Assemblée plénière, 9 mai 1984, arrêt Lemaire - La disparition de l'élément subjectif de la faute civile

Commentaire d'arrêt de 2 pages - Droit civil

La Cour de cassation, dans son arrêt d’Assemblée plénière du 9 mai 1984, opère un revirement de jurisprudence en faisant disparaître l’élément subjectif de la faute civile. En l’espèce, un électricien commet une erreur lors de travaux et omet d’effectuer les...

.doc
14 Janv. 2014

Commentaire de l'arrêt de l'Assemblée Plénière de la Cour de cassation du 9 mai 1984 : l'arrêt Lemaire

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit pénal

Dans un arrêt du 9 mai 1984, l'Assemblée Plénière de la Cour de Cassation a dû se prononcer sur un litige relatif à la responsabilité civile du fait personnel de l'enfant et au partage de responsabilité en cas de faute de la victime. En l'espèce, le 10 août 1977, Dominique Declercq, âgé de...

.doc
21 Mars 2007

Arrêt de l'assemblée plénière de la Cour de cassation du 9 mai 1984, Lemaire

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit autres branches

La question de la responsabilité civile de l’enfant ainsi que celle de l’employeur sur son employé sont des questions très complexes qui ont été résolues par la Cour de cassation dans son arrêt Lemaire du 9 mai 1984. Il est donc particulièrement intéressant de se pencher...

.doc
11 févr. 2011

Assemblée plénière de la Cour de cassation, 9 mai 1984 - la responsabilité de l'enfant victime

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit des obligations

Traditionnellement la jurisprudence excluait la responsabilité civile des êtres tels que les enfants en bas âge ou les aliénés. Puisque, pour qu’il y ait responsabilité la faute suppose un élément matériel et un élément intentionnel, car il faut être doué de discernement ce dont...

.doc
23 févr. 2009

Assemblée plénière de la Cour de cassation, 9 mai 1984 - la responsabilité de l'enfant incapable de discerner les conséquences de ses actes

Commentaire d'arrêt de 6 pages - Droit civil

Le problème qui se pose est de savoir si un enfant incapable de discerner les conséquences de ses actes peut être considéré comme ayant commis une faute. La Cour de cassation décide par cet arrêt que la Cour d’appel n’est pas tenue de vérifier si l’enfant était capable...

.doc
23 mai 2010

Cour de cassation, deuxième chambre civile, 28 février 1996 - la responsabilité civile délictuelle des enfants

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit pénal

Dans cet arrêt du 28 février 1996, la Cour de cassation a retenu, en cassant le jugement confirmatif d'appel (Cour d'appel de Besançon 27 janvier 1994), que l'enfant avait commis une faute au sens de l'article 1382 du Code civil disposant que « tout fait quelconque de l'homme, qui cause à...

.doc
25 mai 2009

Conseil d'État, 10 avril 1992 - la responsabilité de l'administration en l'absence de faute médicale lourde

Commentaire d'arrêt de 8 pages - Droit administratif

En vertu de l’article 15 de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789, « la société a le droit de demander compte à tout agent public de son administration ». Il semble que cet article n’ait jamais été autant d’actualité qu’à ce jour. Ainsi, si le tribunal des...

.doc
26 juin 2008

Commentaire : Ass. plen., 9 mai 1984, Fullenwarth

Commentaire d'arrêt de 6 pages - Droit civil

Il existe quatre régimes spéciaux de responsabilité du fait d’autrui fondé sur les articles 1384 alinéa 4 et suivants du code civil. Concernant la responsabilité des père et mère du fait de leurs enfants mineurs, le doyen Rosière écrivait en 1941 que : « la faute du père est rendue...

.doc
23 févr. 2009

Le consentement aux soins en psychiatrie : les hospitalisations forcées

Dissertation de 85 pages - Droit autres branches

La nécessité d'un consentement du patient aux soins qui lui sont prodigués est devenue au fil des années un acte obligé. Ni le patient, ni le médecin ne peuvent s'y soustraire. Au nom des droits du premier, au nom des devoirs du second, cette quête du consentement est la nouvelle donne de l'acte...

.doc
03 Oct. 2009

Chambre criminelle de la Cour de cassation, 23 juin 1955 - la répression du défaut de vaccination

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit pénal

Dans l’arrêt rendu par la chambre criminelle de la Cour de cassation, le 23 juin 1955, les faits sont simples. M. Lemaire suite au défaut de vaccination antidiphtérique et antitétanique de son fils, Luc, né le 12 septembre 1949, est poursuivi devant le Tribunal de police. Le Tribunal...

.doc
28 Nov. 2009

Le juge compétent au regard de la règle de conflit de juridiction

Dissertation de 4 pages - Droit international

Dans sa thèse sur Les contrats internationaux de l’administration, Sophie Lemaire expose dans une première partie ce qu’il faut entendre par « contrats internationaux de l’administration », notion qui se distingue de celle de contrats administratifs internationaux....

.doc
24 Janv. 2010

Deuxième chambre civile de la Cour de cassation, 28 février 1996 - la responsabilité du fait personnel d'un enfant-victime

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit civil

La Cour de cassation a posé le principe suivant lequel l’imputabilité ne se confond pas avec la capacité lors de l’Assemblée plénière du 9 mai 1984. C’est dans cette perspective que s’inscrit l’arrêt rendu par la deuxième chambre civile de la Cour de cassation rendu le 28...

.pdf
28 févr. 2010

Cour de cassation, assemblée plénière, 9 mai 1984 - les causes d'exonérations de responsabilité

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit civil

La doctrine a posé le principe que si l’enfant n’était pas discernant alors la responsabilité ne pouvait être retenue, et s’il était discernant alors il pourra être tenu comme responsable. C’est ainsi qu’il était nécessaire d’avoir une clarification...

.doc
13 avril 2009

Deuxième chambre civile de la Cour de cassation, 12 décembre 1984 - la faute de l'enfant en bas-âge et la condition d'imputabilité

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit civil

Durant le XIXe siècle, la responsabilité était nécessairement issue d’une faute, et cette faute était appréciée subjectivement : il s’agit de la question de l’imputabilité. Ainsi, les enfants étaient reconnus comme irresponsables civilement par une jurisprudence constante, car ils...

.doc
12 Mars 2007

La responsabilité du fait et à l'égard du collaborateur occasionel de l'administration

Dissertation de 10 pages - Droit administratif

Le principe est une responsabilité pour faute de l’administration. Cependant, il est possible d’engager sa responsabilité sur le fondement d’une responsabilité sans faute. Dans ce cas, la preuve du caractère fautif du fait dommageable n’a pas à être rapportée par la...

.doc
19 avril 2008

Arrêt du 28 février 1996, 2ème chambre civile de la cour de cassation

Dissertation de 4 pages - Droit civil

Au regard des articles 1382 et 1383 du Code civil se dégage une obligation de réparation du préjudice du à la faute du responsable, la faute est donc un fait générateur de responsabilité délictuelle. Malgré l’absence de définition de cette notion de faute, la jurisprudence traditionnelle...

.doc
24 Nov. 2009

Cour de cassation, 28 février 1996 - la notion ambivalente de faute du mineur privé de discernement

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit civil

Sonia Y âgée de 8 ans a été confiée pour une soirée à M. Bernard X. Sonia jouait sous la table lorsqu’elle s’est brusquement relevée, s’est mise à courir et a heurté le fils mineur de M Bernard X : David X. Ce dernier transportait une casserole d’eau bouillante. En le...

.doc
25 avril 2008

La responsabilité du fait personnel (Cour de Cassation, 9 Mai 1984)

Dissertation de 4 pages - Droit civil

S’il est dit, populairement, que 7 ans est l’âge de raison, la Cour de cassation, en formation d’Assemblée plénière, dans un arrêt en date du 9 mai 1984 ne semble pas être de cet avis. Le 10 avril 1976, une fillette âgée de 5 ans et 9 mois s’élance sur la chaussée...

.doc
22 Janv. 2010

Assemblée Plenière, 9 mai 1984 - la notion de faute

Commentaire d'arrêt de 12 pages - Droit civil

La faute, fondement originaire de la responsabilité civile délictuelle, mise en place par Domat, connait aujourd’hui un déclin. Elle a été concurrencée par la théorie du risque (Saleilles et Josserand), notamment dans l’arrêt Jand’heur (Ch. réunies, 13 février 1930), qui tout en...

.doc
22 Mars 2010

Cour de cassation, deuxième chambre civile, 19 février 1997 - la responsabilité des parents du fait de leurs enfants

Commentaire d'arrêt de 10 pages - Droit civil

L’arrêt Teffaine (Civ., 16 juin 1896), puis l’arrêt Blieck (Ass. Plén., 29 mars 1991), ont consacré dans l’article 1384 alinéa 1er du Code civil, respectivement une responsabilité du fait des choses que l’on a sous sa garde, ainsi qu’une responsabilité du fait...

.doc
18 mai 2010

Deuxième chambre civile, Cour de cassation, 28 février 1996 - la responsabilité civile du fait personnel

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit civil

L’affaire ayant conduit à l’arrêt rendu par la deuxième chambre civile de la cour de cassation le 28 février 1996 mettait en cause une jeune fille de 8 ans confiée durant une soirée un ami. La fillette joue sous une table lorsqu’elle se relève brutalement, court et heurte le fils...

.doc
03 août 2012

Le glas a-t-il sonné pour le principe d'intangibilité des ouvrages publics ?

Cours de 7 pages - Droit administratif

« Ouvrage public mal planté ne se détruit pas ». Et, c'est bien dans le cadre de cet adage que s'inscrit le principe d'intangibilité de l'ouvrage public. Tout d'abord, l'expression « sonner le glas » est une locution pour annoncer la fin de quelque chose. Ensuite, selon Cornu l'ouvrage public...

.rtf
20 Nov. 2009

Deuxième Chambre civile de la Cour de cassation, 13 novembre 2008 - la faute intentionnelle et la faute non-intentionnelle

Commentaire d'arrêt de 2 pages - Droit civil

La volonté de prouver l’absence d’intention de commettre une infraction peut être accueillie en droit pénal. Mais il en est autrement sur le plan civil, où la faute intentionnelle et faute non-intentionnelle sont mises sur un pied d’égalité. Par un arrêt du 13 novembre 2008,...

.doc
31 déc. 2005

Dossier : modes de scrutin, partis politiques et expression du suffrage en France

Dissertation de 10 pages - Droit constitutionnel

La situation des partis sous la Vème République est paradoxale. La constitution de la Vème République fut conçue pour échapper à la tutelle des partis. Pourtant, elle les reconnaît pour la première fois de l’histoire constitutionnelle française. Le paradoxe ne s’arrête pas là. Les...

.doc
10 juil. 2006

Le juge administratif est-il efficace ?

Dissertation de 11 pages - Droit administratif

Traiter de l’efficacité de la justice administrative, c'est-à-dire de sa capacité à produire les effets attendus au niveau qualitatif et quantitatif au regard des objectifs fixés, suppose de se placer du point de vue du demandeur, c'est-à-dire de l’administré. Puisque le droit...

.doc
17 Mars 2009

Comparaison : deuxième chambre civile de la Cour de cassation, 6 janvier 2000 et 18 mars 2004 - la responsabilité du fait personnel

Dissertation de 4 pages - Droit civil

Dans l’arrêt rendu par la deuxième chambre civile le 6 janvier 2000 (première espèce), un enfant de 12 ans pénètre sur un chantier de construction et manie sur une butte de terre une barre métallique, longue de 6.10 m, qu’il a lui-même introduit sur le chantier, avec laquelle il heurte...

.doc
06 Nov. 2012

Droit de la responsabilité : le fait personnel

Cours de 10 pages - Droit civil

L'article 1382 du Code civil, l'un des plus célèbres, dispose : « Tout fait quelconque de l'homme qui cause à autrui un dommage oblige celui par la faute duquel il est arrivé à la réparer. » Ce principe pose un principe fondamental de responsabilité du fait personnel (« tout fait quelconque de...

.pdf
07 mai 2016

Conseil d'État, 12 octobre 2009, Chevillard et Bancherelle - La responsabilité sans faute de l'administration

Commentaire d'oeuvre de 5 pages - Droit administratif

« L’administration a besoin d’un juge qui lui soit propre. D’un juge loin de lui manifester de la complaisance, peut d’autant mieux la soumettre au respect du droit qu’il connaît ses rouages et n’est pas dupe des apparences ». Cette citation de Monsieur le Président...