Doc du juriste

Consultez plus de 40103 documents en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement

› 
 Arrêt Derguini

Arrêt Derguini

  

Nos documents

.doc
01 févr. 2013

Commentaire de l'arret rendu par l'Assemblée plénière de la Cour de cassation le 9 mai 1984: arrêt Derguini

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit civil

S’inscrivant dans une série de décisions rendues le même jour, l’arret prononcé en Assemblée plénière le 9 mai 1984 dans l’affaire Derguini a contribué à donner une nouvelle définition de la faute civile. En l'espèce, en 1976, une jeune victime, Fatiha...

.doc
23 avril 2014

Arrêt Derguini du 9 mai 1984 : Absence de discernement et obligation de réparation

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit des obligations

M . Cabanne affirme la volonté de la jurisprudence de ne pas prendre en compte l’absence de discernement comme cause d’exonération de la responsabilité civile des individus. Cette jurisprudence découle d’une conception objective de la faute, l’imputabilité morale de...

.doc
12 Mars 2014

Arrêt de l'assemblée plénière de la cour de cassation du 9 mai 1984, arrêt Derguini : la faute

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit civil

Si le Code civil admet depuis ses origines qu'un mineur puisse être responsable sur le terrain délictuel, la responsabilité pour faute de l'enfant dépourvu de discernement était en revanche exclue jusqu'en 1984. La jurisprudence refusait en effet de qualifier de faute le comportement d'un infans,...

.doc
20 avril 2015

Arrêt rendu par la Cass, AP, 9 mai 1984, arrêt Derguini relatif au piéton enfant et à sa capacité de discernement

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit administratif

« Le piéton est une espèce de microbe qui vit dans les artères et qui gêne la circulation » disait Marcel Achard, le microbe même présent dans les artères n'est pas toujours à l'origine d'une maladie comme le piétons sur la route n'est pas toujours à l'origine d'un accident. Lorsque le microbe...

.doc
07 mai 2010

Le fait personnel, analyse de treize arrêts

Commentaire d'arrêt de 11 pages - Droit civil

Ce document propose douze fiches d'arrets traitant du fait personnel. Pour chacun des arrêts présentés, sont exposés les faits et la procédure, ainsi que la question de droit qui se pose à la Cour. Pour chaque arret, on trouvera une analyse juridique de la situation...

.doc
12 Mars 2010

Assemblée plénière de la cour de cassation, 9 mai 1984 - la notion de faute, analyse comparée du cas Lemaire et Derguini

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit civil

Dans ces deux arrets, les faits étaient les suivants, dans l’arret Lemaire il s’agissait d’une jeune fille, morte électrocutée en vissant une ampoule. Cette électrocution résultait d’une erreur commise par l’électricien, M. Lemaire, ouvrier de la Société...

.doc
26 Mars 2013

Commentaire d'arret de la Deuxième Chambre civile de la Cour de cassation du 28 février 1996 : la responsabilité de l'enfant mineur

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit civil

« Tout fait quelconque de l'homme oblige celui par la faute duquel il est arrivé à le réparer » dispose l'article 1382 du Code civil, fondement de la responsabilité civile. L'idée prégnante de cette dernière est que la personne qui est à l'origine d'un préjudice par son comportement, en étant...

.pdf
26 Mars 2014

Commentaire d'arret de la Deuxième Chambre civile de la Cour de cassation du 28 février 1996 : la responsabilité objective de l'infans

Commentaire d'arrêt de 7 pages - Droit des obligations

La deuxième chambre civile de la Cour de cassation, dans l'arret rendu le 28 février 1996, consacrant pleinement la responsabilité personnelle de l'infans ainsi que l'avènement de la faute civile objective en matière de responsabilité du fait personnel, admet que la responsabilité d'un...

.doc
27 Mars 2014

Commentaire d'arret Civ. 2ème, 19 février 1997

Commentaire d'arrêt de 6 pages - Droit des obligations

L'article 1382 du Code civil, disposant que « Tout fait quelconque de l'homme, qui cause à autrui un dommage, oblige celui par la faute duquel il est arrivé, à le réparer », constitue le fil conducteur de la responsabilité civile extra-contractuelle. Or, étant très général, cet article ne vise...

.doc
19 avril 2008

Arrêt du 28 février 1996, 2ème chambre civile de la cour de cassation

Dissertation de 4 pages - Droit civil

Au regard des articles 1382 et 1383 du Code civil se dégage une obligation de réparation du préjudice du à la faute du responsable, la faute est donc un fait générateur de responsabilité délictuelle. Malgré l’absence de définition de cette notion de faute, la jurisprudence traditionnelle...

.doc
24 mai 2007

Les grands arrêt du droit civil concernant la responsabilité civile

Commentaire d'arrêt de 12 pages - Droit civil

Les grands arrêts du droit civil avec des annotations concernant chaque arrêt traitant de la responsabilité civile : faute, préjudice, lien de causalité... Fiches destinées à des étudiants en droit ou à toute personne intéressée.

.doc
13 juil. 2010

Commentaire de l'arrêt rendu en Asssemblée plénière le 9 mai 1984, DERGUINI

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit civil

L'assemblée plénière devait se demander si un enfant victime de blessures ou d'homicide involontaire pouvait être déclarée responsable d'une faute ayant participé à la réalisation de son dommage, sans que sa capacité de discernement soit prise en compte. Ainsi, les juges concluront sur une...

.doc
12 Nov. 2012

Commentaire d'arret de la Civ. 2ème, 19 février 1997: la faute

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit civil

Pothier : « il n’y a que les personnes qui ont l’usage de la raison qui sont capables de délit et quasi délit ». Théoriquement, pour être responsable d’une faute, il faut exiger que l’auteur de cette faute ait une double conscience : conscience de l’existence de la règle...

.doc
26 juin 2013

Commentaire de l'arret de l'Assemblée plénière de la Cour de cassation du 9 mai 1984 : l'arret Lemaire

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit civil

Si depuis la loi du 3 janvier 1968 la faute du malade mental est entendue de manière objective dans le cadre de la responsabilité civile, la faute du mineur continu quant à elle de relever de la conception subjective. Or dans cet arrêt rendu par l’Assemblée plénière, c’est...

.doc
17 févr. 2015

Arrêt Cass. 2e civ. 4 octobre 2012 relatif à l'exonération de la responsabilité

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit civil

Dans cet arrêt d’espèce en date du 4 octobre 2012, la 2e chambre civile de la cour de cassation réaffirme l’idée selon laquelle les enfants sont responsables civilement. En l’espèce, un enfant âgé de 5 ans, Simon X. était en garde avec d’autres enfants chez M. Z....

.doc
14 Janv. 2014

Commentaire de l'arret de l'Assemblée Plénière de la Cour de cassation du 9 mai 1984 : l'arret Lemaire

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit pénal

Dans un arrêt du 9 mai 1984, l'Assemblée Plénière de la Cour de Cassation a dû se prononcer sur un litige relatif à la responsabilité civile du fait personnel de l'enfant et au partage de responsabilité en cas de faute de la victime. En l'espèce, le 10 août 1977, Dominique Declercq, âgé de...

.doc
06 avril 2010

Commentaire d'arret : deuxième chambre civile, Cour de cassation, 28 février 1996 - la responsabilité des enfants

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit civil

En l'espèce, une fillette de huit ans avait été confiée une soirée par ses parents à M. X. Durant cette soirée, l'enfant, qui courait, a percuté le fils du garant qui tenait une casserole d'eau bouillante. La fillette a donc subi des brûlures. La mère de la jeune fille va par conséquent intenter...

.doc
16 mai 2012

Commentaire de l'arret de la deuxième Chambre civile de la Cour de cassation du 17 février 2011, pourvoi n 10-30439

Commentaire d'arrêt de 12 pages - Droit civil

La responsabilité civile, fait l’objet de mutations très profondes impulsées par la Cour de cassation depuis plusieurs années, et continues de susciter de vives controverses doctrinales dans de nombreux domaines, dans la mesure ou une perte de cohérence et d’équilibre entre les intérêts...

.doc
09 mai 2012

Commentaire d'arret, Cour de cassation, 2ème Chambre civile, 17 février 2011, Pourvoi n 10-30439

Commentaire d'arrêt de 15 pages - Droit civil

La responsabilité civile, fait l'objet de mutations très profondes impulsées par la Cour de cassation depuis plusieurs années, et continue de susciter de vives controverses doctrinales dans de nombreux domaines, dans la mesure où une perte de cohérence et d'équilibre entre les intérêts des...

.doc
03 juil. 2013

Commentaire d'arret de la Deuxième Chambre civile de la Cour de cassation du 28 février 1996 : la responsabilité du fait personnel

Commentaire d'arrêt de 2 pages - Droit civil

Un enfant est-il responsable de ses actes ? A-t-il conscience des conséquences de son acte ? Pour le Code pénal, l'enfant de plus de treize ans peut être jugé responsable. Mais qu'en est-il du côté du Code civil ? Un enfant peut-il être civilement responsable de ses agissements ? Cette question...

.doc
28 Mars 2011

Commentaire de l'arret rendu par la 2ème Chambre civile de la Cour de cassation du 19 février 1997 relatif à la responsabilité civile des parents du fait de leur enfant mineur

Commentaire d'arrêt de 6 pages - Droit civil

« Le juge a été l'âme du progrès juridique, l'artisan laborieux du droit nouveau contre les formules vieillies du droit traditionnel » (Louis JOSSERAND). Le régime général de la responsabilité civile délictuelle français, compte tenu du fait qu'il est fondé sur peu d'articles, a laissé aux juges...

.doc
23 mai 2010

Cour de cassation, deuxième chambre civile, 28 février 1996 - la responsabilité civile délictuelle des enfants

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit pénal

Dans cet arrêt du 28 février 1996, la Cour de cassation a retenu, en cassant le jugement confirmatif d'appel (Cour d'appel de Besançon 27 janvier 1994), que l'enfant avait commis une faute au sens de l'article 1382 du Code civil disposant que « tout fait quelconque de l'homme, qui cause à...

.doc
22 Janv. 2010

Assemblée Plenière, 9 mai 1984 - la notion de faute

Commentaire d'arrêt de 12 pages - Droit civil

La faute, fondement originaire de la responsabilité civile délictuelle, mise en place par Domat, connait aujourd’hui un déclin. Elle a été concurrencée par la théorie du risque (Saleilles et Josserand), notamment dans l’arret Jand’heur (Ch. réunies, 13 février 1930), qui...

.doc
14 févr. 2010

Cour de cassation, chambre criminelle, 9 mai 1984 - la faute objective

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit pénal

L'arret Derguini en date du 9 mai 1984 consacre la faute objective, c'est-à-dire que la notion de discernement ne fait plus partie des exigences pour caractériser la faute de l'auteur du dommage. En l'espèce, il s'agit d'une enfant de cinq ans qui a été mortellement blessée par un...

.doc
19 avril 2009

La faute inexcusable en matière d'accidents de la circulation

Dissertation de 4 pages - Droit civil

Le législateur est intervenu par la loi du 5 juillet 1985 afin de mettre en place un régime dérogatoire du droit commun en matière d’accidents de la circulation. L’application du régime commun de la responsabilité prévu à l’article 1382 du Code civil était source d’injustices...

.doc
26 juin 2008

Commentaire : Ass. plen., 9 mai 1984, Fullenwarth

Commentaire d'arrêt de 6 pages - Droit civil

Il existe quatre régimes spéciaux de responsabilité du fait d’autrui fondé sur les articles 1384 alinéa 4 et suivants du code civil. Concernant la responsabilité des père et mère du fait de leurs enfants mineurs, le doyen Rosière écrivait en 1941 que : « la faute du père est rendue...

.doc
22 mai 2016

Cour de cassation, assemblée plénière, 9 mai 1984 - Le partage de responsabilité pour moitié entre la victime et le défendeur au pourvoi

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit des obligations

Conformément à la pensée de Cornu, en sa conception civiliste la responsabilité se définit comme « l’obligation de répondre civilement du dommage que l’on a causé à autrui ». C’est ainsi sur une problématique précisément relative à la responsabilité du fait personnel que fut amené...

.doc
25 avril 2008

La responsabilité du fait personnel (Cour de Cassation, 9 Mai 1984)

Dissertation de 4 pages - Droit civil

S’il est dit, populairement, que 7 ans est l’âge de raison, la Cour de cassation, en formation d’Assemblée plénière, dans un arrêt en date du 9 mai 1984 ne semble pas être de cet avis. Le 10 avril 1976, une fillette âgée de 5 ans et 9 mois s’élance sur la chaussée...

.pdf
28 févr. 2010

Cour de cassation, assemblée plénière, 9 mai 1984 - les causes d'exonérations de responsabilité

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit civil

La doctrine a posé le principe que si l’enfant n’était pas discernant alors la responsabilité ne pouvait être retenue, et s’il était discernant alors il pourra être tenu comme responsable. C’est ainsi qu’il était nécessaire d’avoir une clarification...

.doc
24 Janv. 2010

Deuxième chambre civile de la Cour de cassation, 28 février 1996 - la responsabilité du fait personnel d'un enfant-victime

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit civil

La Cour de cassation a posé le principe suivant lequel l’imputabilité ne se confond pas avec la capacité lors de l’Assemblée plénière du 9 mai 1984. C’est dans cette perspective que s’inscrit l’arret rendu par la deuxième chambre civile de la Cour de cassation...