Doc du juriste

Consultez plus de 39715 documents en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement

› 
 Affectio societatis

Affectio societatis

  

Nos documents

.doc
13 Mars 2014

Commentaire d'arrêt de la Chambre commerciale de la Cour de cassation du 11 juin 2013 : le rôle de l'affectio societatis dans le contrat de société

Commentaire d'arrêt de 6 pages - Droit des affaires

Par acte du 3 avril 2008, M. X a conclu avec Mme Y et M. Z une promesse synallagmatique de vente de parts sociales de la société par actions simplifiée. Modèles et stratégies, ayant pour objet la gestion de portefeuilles, dont M. X était l’actionnaire majoritaire. Après la levée des...

.doc
16 Nov. 2016

L'affectio societatis - La Cour de cassation accorde-t-elle une importance à ce concept dans le contrat de société quand bien même une remise en cause de celui-ci serait possible ?

Dissertation de 8 pages - Droit civil

Il y a lieu de définir plus précisément à quoi fait référence la notion d’affectio societatis. Selon le Lexique des termes juridiques, l’affectio societatis serait l’intention qui doit animer les associés, de collaborer sur un pied d’égalité. Dès...

.doc
08 avril 2008

Commentaire d'arrêt de la Cour de cassation datant de 2001 concernant la perte de l'affectio societatis dans l'exécution des contrats et des sociétés

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit civil

Commentaire d'un arrêt de la Cour de Cassation datant de 2001 concernant la perte de l'affectio societatis dans l'exécution des contrats et des sociétés.

.doc
14 Nov. 2006

L'affectio societatis (2006)

Dissertation de 4 pages - Droit civil

Il s’agit d’une locution d'origine latine pour désigner l'élément intentionnel indispensable à la formation du lien qui unit les personnes qui ont décidé de participer au capital d'une société qu'elle soit civile ou commerciale. L'existence de l'affectio societatis permet...

.doc
17 Mars 2009

La notion d'affectio societatis dans la constitution d'une société

Dissertation de 4 pages - Droit des affaires

« Les associés comme les époux ont l'obligation de s'aimer, ou tout au moins doivent être animés d'une affectio societatis ». Cette formule latine montre la volonté des jurisconsultes romains de trouver une notion leur permettant de distinguer entre la copropriété ordinaire, née de...

.doc
04 Mars 2010

affectio societatis"">Cour de cassation, chambre sociale, 25 octobre 2005 - la notion d'"affectio societatis"

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit des obligations

En l’espèce, deux associés, l’une personne physique (demandeur), l’autre personne morale (défenderesse), d’une société en participation ont conclu deux contrats portant sur une même durée. Le premier contrat prévoyait la constitution de la société par un apport en nature fait...

.doc
02 avril 2013

La place de l'affectio societatis en tant que notion juridique et dans ses effets sur les sociétés

Dissertation de 3 pages - Droit civil

La place de l'affectio societatis est une notion qui est fortement discutée au sein du droit français, divisant ainsi les juristes. Dans ce contexte, Gérard Cornu a proposé une définition se voulant la plus complète possible. Il estime que c'est « une expression latine évoquant un...

.doc
20 févr. 2010

L'affectio societatis (2010)

Dissertation de 1 pages - Droit des affaires

L’affectio societatis est l’intention qui doit animer les associés de collaborer sur un pied d’égalité. Cependant, avec l’instauration, par la loi du 11 juillet 1985, de l’entreprise individuelle à responsabilité limitée (EURL) et, par la loi du 12 juillet...

.doc
15 Mars 2012

Arrêt du 23 juin 2004, Cour de cassation, Chambre commerciale : L'affectio societatis

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit civil

Les concubins ont souvent recours à une notion, lors de la dissolution de leur couple, afin de donner un cadre juridique à une situation de fait : la société créée de fait. Celle-ci résulte du comportement de personnes qui, sans en avoir conscience, se traitent entre elles et agissent à l'égard...

.doc
15 Mars 2008

La notion d'affectio societatis en droit des sociétés

Dissertation de 6 pages - Droit des affaires

Qu'il est rare d'entendre de nos jours dans le jargon du juriste une expression sortie tout droit d'une langue que l'on a plus ou moins l'habitude de qualifier de " morte " : le latin. En effet, depuis l'ordonnance de Villers Coterêts de 1539 qui avait principalement pour objectif de faire table...

.doc
30 juin 2014

Commentaire d'arrêt de la Troisième Chambre civile de la Cour de cassation du 16 mars 2011 : l'affectio societatis

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit civil

Réunis en société pour cheminer coude à coude, les associés finissent parfois par se retrouver dos à dos. C’est pour préciser les conséquences de ces divergences d’intérêts que la Troisième Chambre civile de la Cour de cassation est intervenue dans un arrêt du 16 mars 2011. En...

.doc
23 avril 2008

Droit des sociétés : Commentaire de l'arrêt rendu par la 1ère chambre civile de la Cour de cassation le 20 novembre 2001

Commentaire d'arrêt de 6 pages - Droit des affaires

Dans le droit français une société, lorsqu’elle est pluripersonnelle, est constituée grâce à un contrat. Cet acte est soumis tout d’abord à des conditions générales communes à tous les contrats comme la capacité ou le consentement mais également à des conditions spécifiques au contrat...

.doc
20 Oct. 2014

La notion de contrat de société en droit des sociétés

Cours de 19 pages - Droit civil

Si on reprend la définition de l’art 1832 on observe que 4 éléments sont nécessaires pour qu’il y ait contrat de société. 4 éléments cumulatifs : - 1er élément : il faut débord des associés = 2 ou plusieurs personnes et, quelques fois, une seule personne. - 2ème élément : Il faut que...

.doc
13 févr. 2010

Le contrat de société - apports, associés et clauses leonines

Cours de 19 pages - Droit des obligations

Il n’y a pas de société sans mise en commun des apports. Les apports sont soumis au risque de l’exploitation sociale. Les apports forment le capital social qui est constitué au moment de la constitution de la société de la somme des apports. Ils sont relativement diversifiés, on peut...

.doc
05 Mars 2009

Chambre commerciale de la Cour de cassation, 28 avril 1987 - la définition de la promesse de société

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit des affaires

La conclusion d’un contrat de société est souvent précédée d’une période précontractuelle de pourparlers, où les parties négocient les termes de leur futur accord. Les parties s’entendent sur les éléments constitutifs de la future société et s’engagent à constituer celle-ci....

.doc
16 déc. 2009

Les conditions de fond relatives à la création d'une société

Dissertation de 7 pages - Droit des affaires

Tout contrat spécial a des éléments caractéristiques qui le distinguent des autres contrats. À défaut de rencontrer dans un cas d’espèce ces éléments, on peut penser que le contrat est fictif — ce qui peut entraîner sa requalification —, voire irrégulier. Ainsi, pour la vente, il...

.doc
20 Mars 2009

Participation aux bénéfices et contribution aux pertes dans une société

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit des affaires

En droit des sociétés, être associé suppose un risque, celui de perdre de l'argent. Tous les associés doivent avoir vocation à participer aux bénéfices ou aux économies recherchées, ils doivent également contribuer aux pertes, c'est ce qui ressort de l'article 1832 du Code civil. De plus, ils...

.doc
18 juil. 2016

Les conditions de validité du contrat de société et personnalité morale des sociétés

Cours de 8 pages - Droit des affaires

Art 1382 du Code civil énumère 4 conditions : Les apports, l'entreprise commune, la volonté de partager les bénéfices et l'affectio societatis (le fait que la société soit constituer dans l'intérêt commun des associés). Se sont opposées deux théories : la théorie de la fiction et...

.doc
07 Nov. 2007

Commentaire de l'arrêt rendu par la 1ère Chambre civile de la Cour de Cassation en date du 28 février 2006

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit civil

Pour résoudre ce litige, la Première Chambre civile de la Cour de cassation devait donc se demander si des comportements tels que la participation par un concubin aux travaux concernant l’appartement de sa concubine, le cautionnement de certains emprunts nécessaires à l’acquisition de...

.doc
18 Nov. 2009

Le droit commun des sociétés

Cours de 51 pages - Droit des affaires

La définition de la société est donnée par l’article 1832 du Code civil selon lequel « la société est instituée par deux ou plusieurs personnes qui conviennent, par un contrat, d’affecter à une entreprise commune des biens ou leur industrie en vue de partager le bénéfice ou de profiter...

.doc
08 Mars 2007

Terminologie, rôle, différents types de sociétés et le traité de Rome

Cours de 104 pages - Droit des affaires

Définition du terme société dans le code civil dans l’article 1832 Il définit la société de la façon suivante : « la société est instituée par deux ou plusieurs personnes qui conviennent par un contrat d’affecter a un entreprise commune des biens ou leur industrie en vue de partager...

.doc
28 Janv. 2009

Chambre commerciale de la Cour de cassation, 11 juin 1979 - les critères de l'acte de société

Commentaire d'arrêt de 8 pages - Droit des affaires

La création d’une société repose sur la conclusion d’un acte juridique, l’acte de société. Cet exercice paraît simple mais, dans la pratique des affaires, il s’avère bien plus complexe : chaque étape dans la rencontre des consentements opère une série de conséquences propres,...

.doc
12 mai 2006

Commentaire de l'arrêt du 21 janvier 1997

Dissertation de 2 pages - Droit des affaires

En l'espèce, M. Pascal Groc a cédé, le 6 avril 1992, 5 parts de la société à responsabilité limitée le cristal à sa mère Pierrette Groc. Cette dernière a, le 13 avril suivant, cédé ces mêmes parts à sa fille Mme Marie Sylviane Groc. La société le cristal dont les parts ont été, de fait,...

.doc
29 août 2006

Commentaire d'arrêt: Cassation, 2 mars 1982

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit des affaires

Force est de constater que depuis sa création au travers de la loi de 1901, l’association a pris une place de plus en plus importante dans la vie économique. Plus encore, une difficulté se fait ressentir quant aux frontières entre l’association et la société. Cet arrêt de la Cour de...

.doc
17 avril 2008

Commentaire de l'arrêt du 2 mars 1982 de la Cour de cassation, chambre commerciale

Commentaire d'arrêt de 9 pages - Droit des affaires

L’article 1832 du Code civil, avant l’intervention du législateur en 1978, disposait qu’une société était un contrat par lequel deux ou plusieurs personnes conviennent de mettre quelque chose en commun dans le but de partager le bénéfice qui pourra en résulter. Visiblement...

.doc
06 juin 2009

Cour de cassation, 21 janvier 1997 - la fraude à la clause d'agrément concernant la cession des parts sociales à un tiers

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit des affaires

Peu de jurisprudences consacrent la fraude à la clause d’agrément concernant la cession des parts sociales à un tiers. Ces quelques arrêts admettant la nullité de la cession de parts usent à la fois du concept d'affectio societatis, de la concomitance entre les cessions de...

.doc
20 Mars 2008

Le contrat de société

Cours de 7 pages - Droit civil

Cours de Droit des sociétés sur le contrat spécial de société. Quel régime vis-à-vis des associés ? Quelles sont les caractéristiques des apports ? Qu'est-ce que la participation aux résultats et l'affectio societatis ?

.doc
15 Mars 2006

La notion de contrat de société et la prohibition des clauses léonines

Dissertation de 6 pages - Droit des affaires

A l'origine de toute société est présent un contrat de société. L'article 1832 alinéa 1 du Code Civil énonçant que « la société est constituée par deux ou plusieurs personnes qui conviennent par un contrat d'affecter à une entreprise commune des biens ou leur industrie en vue de partager le...

.doc
20 Mars 2007

Création d'une EURL : explications

Dissertation de 29 pages - Droit civil

En vue de procurer à l'exploitant individuel la sécurité que ne lui offre pas le statut de commerçant qui implique une responsabilité totale, deux solutions ont été successivement envisagées. La première consistait à admettre l'existence d'un patrimoine d'affectation regroupant dans un...

.doc
08 déc. 2010

Commentaire d'arrêt : Cass. civ. 2 , 27 octobre 1971

Commentaire d'arrêt de 2 pages - Droit des affaires

La constitution d’une société résulte d’un contrat de société. En effet, l’article 1832 du Code Civil dispose que « la société est instituée par deux ou plusieurs personnes qui conviennent par un contrat d’affecter à une entreprise commune des biens ou leur industrie en vue de...