Doc du juriste

Consultez plus de 38680 documents en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement

› 
 Absence de contrepartie

Absence de contrepartie

  

Nos documents

.pdf
26 Janv. 2011

Commentaire d'arrêt : Cass, Civ 1, 5 juillet 2006

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit civil

L'arrêt rendu par la première chambre civile de la Cour de cassation le 5 juillet 2006, en plus de réitérer l'abandon du caractère réel du contrat de prêt, est emblématique du renouveau de la notion de cause et, plus précisément, du phénomène de subjectivation de la cause, appliquée ici au prêt...

.doc
27 avril 2009

Première chambre civile de la Cour de cassation, 24 septembre 2008 - le statut du concubinage

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit de la famille

Jusqu’à la loi de 1999, il n’y avait pas de disposition sur le concubinage et en faite aucune définition légale, mais à l’occasion de la loi sur le PACS, le législateur a défini le concubinage comme une union de fait, et donc absence de tout statut juridique des biens des...

.doc
25 juin 2010

Cour de cassation, première chambre civile, 11 décembre 2008 - la validité des conventions conclues entre deux parties

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit des obligations

Si en principe, les conventions conclues entre deux parties sont valables et peuvent donc être légalement exécutées, ce n’est pas toujours le cas, comme l’atteste l’abondance du contentieux en matière contractuelle. L’article 1108 du Code civil pose ainsi quatre conditions...

.pdf
01 déc. 2010

Commentaire comparé des arrêts de la 1ère Chambre civile de la Cour de cassation du 24 septembre 2008 sur la question du financement de travaux par un concubin sur un bien appartenant à l'autre

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit civil

Dans quelles mesures l'enrichissement sans cause peut-il être retenu en matière de concubinage ?C'est à cette question qu'a été amenée à répondre la première Chambre civile de la Cour de cassation au travers de deux arrêts en date du 24 septembre 2008.Dans le cadre de la première affaire, M....

.doc
05 juin 2013

Cour de cassation, 3ème Chambre civile, 15 décembre 2010, La nullité du contrat de vente pour vileté du prix

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit civil

L'équilibre entre les deux parties dans un contrat est une notion indispensable aujourd'hui. La Cour de cassation s'attache à faire de cet équilibre une notion fondamentale. Dans cet arrêt rendu par la Troisième Chambre civile le 15 décembre 2010, la Cour de cassation a dû rappeler la distinction...

.doc
26 Nov. 2010

Commentaire d'arrêt : CE, 31 octobre 2007, Ministre de l'Intérieur c/ Département de l'Essonne

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit administratif

Le droit domanial distingue les utilisations privatives et celles collectives du domaine public. Les utilisations collectives, dont il est question ici, sont supposées être le mode normal d’utilisation du domaine public. On parle de liberté d’utilisation collective du domaine public, or...

.doc
27 mai 2011

Commentaire d'arrêt : Cour de cassation, 3e chambre civile, 19 décembre 1983

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit autres branches

En matière d'accession artificielle, moyen permettant au propriétaire d'un fond de devenir propriétaire de toutes les constructions, plantations et ouvrages réalisés sur ce terrain, les contentieux sont nombreux. En effet, un propriétaire d'un terrain peut avoir construit sur son propre fonds...

.doc
20 Mars 2012

Arrêt de la Cour d'appel d'Agen, le 31 janvier 2005 : la nullité du contrat pour défaut de cause

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit des obligations

Traditionnellement, on réduit la notion de cause à sa conception objective, conduisant par là même à n'apprécier que l'existence d'une contrepartie. Cette conception s'inscrit dans la veine du courant libéral selon lequel chacun doit veiller à défendre ses intérêts. Toutefois, une...

.doc
27 Janv. 2009

La cause comme instrument de moralisation

Dissertation de 5 pages - Droit des obligations

Le droit des contrats repose sur le principe de la liberté contractuelle. Toutefois, cette liberté n’est pas absolue et la morale y poserait des limites. Ainsi, il apparaîtrait que la cause, condition de validité du contrat, intégrerait dans le contrat une certaine morale et donc des limites...

.doc
19 août 2009

La dépendance relative de l'obligation originaire (extra-cambiaire) sur l'obligation cambiaire

Dissertation de 3 pages - Droit des affaires

La cause est la contrepartie d'un engagement et donc l'émission de la lettre et sa remise au bénéficiaire : c'est la valeur fournie. C'est la cause de l'obligation que le tireur va contracter par sa signature à l'égard du bénéficiaire lors de l'émission de la lettre de change.L'ordre donné...

.doc
12 déc. 2006

La validité du contrat : la cause

Dissertation de 4 pages - Droit des obligations

La théorie classique considérait la cause du contrat comme le but immédiat et direct qui conduit les parties à contracter. Elle constituait pour d’autres les motifs personnels qui conduisent les parties à contracter. La question s’est posée pendant longtemps de savoir comment la cause...

.doc
26 juin 2008

Commentaire : Civ 1ère. 16 mars 2004, le contrat déséquilibré

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit des obligations

Il est important de rappeler que l’arrêt du 16 mars 2004 rendu par la Cour de cassation en sa première Chambre civile doit être analysé au regard des dernières évolutions de la jurisprudence et de la Doctrine. En effet, une telle décision ne pouvait être envisageable à l’époque où...

.doc
01 Mars 2010

Cour de cassation, première chambre civile, 3 juillet 1996 - la notion de cause dans l'annulation du contrat

Commentaire d'arrêt de 2 pages - Droit des obligations

La notion de cause est l’une des notions les plus controversées en droit des obligations, selon la doctrine classique, la cause de l’obligation d’une partie est l’obligation de l’autre partie. Il est ainsi facile de constater l’absence de cause, cause de...

.doc
01 avril 2010

Chambre commerciale, Cour de cassation, 23 octobre 2007 - la nullité relative ou absolue

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit des affaires

Le 19 mai 1988, Mme X a cédé à M.Y, alors son époux, quarante-neuf parts du capital de la société civile immobilière WJV, sachant qu’elle en possédait cinquante avant la cessation. Elle assigne M.Y en annulation de la cession le 28 mars 2001, au motif que le prix était vil. La cour...

.doc
30 avril 2010

Cour de cassation, première chambre civile, 9 janvier 1996 - la possession exempte de vice corroborée de la bonne foi d'un acquéreur

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit civil

Cet arrêt rendu par la première chambre civile de la Cour de cassation le 9 janvier 1996 propose tout bonnement de s’intéresser au droit de propriété en matière de meuble, et plus précisément à la place qu’occupe parallèlement la possession exempte de vice corroborée de la bonne foi...

.doc
30 Oct. 2010

Conseil d'État, 28 mars 2008, décision Aznavour - Le principe de subsidiarité des conventions

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit fiscal

Il ressort de la jurisprudence traditionnelle du Conseil d'Etat qu'un moyen de droit interne doit être examiné avant un moyen fondé sur une convention fiscale (CE, plén., 19 décembre 1975). L'arrêt étudié, rendu par les 9ème et 10ème sous-sections du Conseil d'Etat le 28 mars 2008, applique une...

.doc
28 mai 2014

Commentaire d'arrêt de l'Assemblée Plénière de la Cour de cassation du 1er décembre 1995 : la détermination du prix au moment de la formation d'un contrat-cadre

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit autres branches

En droit français, le contrat de vente est régi par un principe fondamental « le consensualisme ». En effet, le contrat est parfait dès l’échange des consentements des deux parties malgré que la chose ne soit ni livrée ni payée. Toutefois, le législateur, par l’article 1108 du Code...

.doc
04 juil. 2014

Les conséquences du non-respect de la promesse de vente

Dissertation de 5 pages - Droit des obligations

Quand il est question de promesse de contrat, en réalité il s’agit d’un « contrat de promesse de contrat ». Le terme est, certes, barbare, mais la promesse de vente est bel et bien un avant-contrat, qui peut être unilatéral ou synallagmatique. La promesse sera unilatérale si seulement...

.doc
05 Nov. 2008

La fixation du salaire

Cours de 7 pages - Droit du travail

Le salaire est la contrepartie de la prestation de travail. En tant que tel, il constitue donc un élément nécessaire du contrat, quelle que soit sa forme (qu'il soit versé en argent ou en nature, qu'il soit calculé au temps, aux pièces ou à la commission...).

.doc
09 juin 2003

L'indépendance des juges est-elle une anomalie dans une démocratie ?

Dissertation de 9 pages - Droit administratif

L'absence de légitimité démocratique des juges pose problème dès lors que leur indépendance leur confère un pouvoir politique certain. Ainsi, si l'indépendance du juge apparaît comme une nécessité pour garantir le respect des valeurs démocratiques (I), elle ne doit pas pour autant lui...

.doc
26 juil. 2006

Succession et protection du conjoint survivant

Mémoire de 59 pages - Droit civil

Suite à un décès, nombreuses sont les personnes qui s’interrogent sur les mesures juridiques et fiscales en matière de succession : Qui sont les héritiers ? Comment s’effectue le partage du patrimoine du défunt ? Dans quelle(s) proportion(s)? Ces questions peuvent parfois provoquer des...

.rtf
07 mai 2007

Première chambre civile de la Cour de cassation, 24 octobre 2006

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit civil

La cession de créance est l’opération juridique par laquelle le créancier, le cédant, transfère à un cessionnaire sa créance contre son débiteur, appelé débiteur cédé. Cette cession de créance s’avère parfois être un « cadeau empoissonné » lorsque celle-ci transfère au cessionnaire, en...

.doc
09 févr. 2009

Cour d'appel de Paris, 23 février 2006 - statut du distributeur d'abonnements de téléphonie mobile

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit des obligations

L’expansion du marché de la téléphonie mobile durant ces dernières années a conduit les opérateurs à recourir aux services de multiples distributeurs. Certains se sont regroupés, les opérateurs n’ont plus besoin d’autant de relais commerciaux, il y a eu une réorganisation de la...

.doc
17 avril 2009

Chambre commerciale de la Cour de cassation, 23 janvier 2001 - les actions en revendication et en restitution

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit des obligations

Un commerçant acquiert un véhicule automobile auprès d’une société. En vue de cet achat, il contracte un prêt auprès d’un établissement de crédit qui se trouve, à cet effet, subrogé dans tous les droits et actions du vendeur, ayant financé en partie le bien. L’acte prévoyant...

.doc
03 juin 2009

Chambre commerciale de la Cour de cassation, 23 octobre 2007 - la nullité absolue et la nullité relative

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit des obligations

En droit français, on distingue 2 types de nullité : la nullité absolue et la nullité relative. La nullité absolue peut être invoquée par tout intéressé alors que la nullité relative ne peut être invoquée que par certaines personnes auxquelles la loi reconnaît cette faculté. Donc, la nullité...

.doc
06 juin 2009

Chambre sociale de la Cour de cassation, 25 octobre 2005 - l'apport en industrie

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit du travail

D’après l’article 1843-3 du Code civil, l’apport est le contrat par lequel l’associé affecte un bien ou un droit à la société en contrepartie de la remise de titres sociaux. On distingue l’apport en numéraire, en nature ou en industrie en fonction de ce que...

.doc
28 juil. 2009

Chambre commerciale de la cour de cassation, 27 novembre 2007 - la caution solidaire

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit des obligations

Le cautionnement est un contrat par lequel la caution s’engage envers le créancier, à titre de garantie, à remplir l’obligation du débiteur principal pour le cas où celui-ci n’y satisferait pas lui-même. Un tel contrat est très souvent source de contentieux : lorsque la caution est...

.doc
25 Nov. 2009

Chambre Commerciale de la Cour de cassation, 22 octobre 1996 - la cause du contrat de transport

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit des obligations

« L’obligation sans cause, ou sur fausse cause, ou sur une cause illicite, ne peut avoir aucun effet » dispose l’article 1131 du Code Civil. La cause n’est pas définie dans le Code Civil mais il s’agit de connaître « l’intérêt de l’acte juridique pour son auteur »....

.doc
15 févr. 2010

Cour de cassation, chambre commerciale, 22 janvier 2008 - la déchéance tardive d'une caution

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit des obligations

En matière de cautionnement, il est acquis que le créancier a des obligations envers la caution, par exemple de prendre en compte ses attentes, mais il est cependant nécessaire d’instaurer des limites. La chambre commerciale de la Cour de cassation a rendu un arrêt dans ce sens, le 22...

.pdf
21 févr. 2010

Chambre commerciale de la Cour de cassation, 11 octobre 2005 - la qualification du contrat de coffre-fort

Commentaire d'arrêt de 9 pages - Droit des obligations

La qualification du contrat de coffre fort a suscité de nombreux débats en doctrine et jurisprudence, et reste à ce jour, une question ouverte. En effet, par un arrêt du 11 octobre 2005, la chambre commerciale de la Cour de cassation a eu à se prononcer, de nouveau, sur cet épineux problème. En...