Consultez plus de 46061 documents en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement >

Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez ? Commandez votre devoir, sur mesure !

Essayer
 
doc
  • Nombre de pages
    7 pages
  • Langue
    français
  • Format
    Word
  • Date de publication
  • Consulté
    24 fois
  • Date de mise à jour
    21/11/2008
Avis clients
 

Lecture en ligne

et sans publicité !
 

Contenu vérifié

par notre comité de lecture
Documents similaires
  • Troisième chambre civile de la cour de cassation, 22 mai 1997 - la vente de la chose d'autrui
    Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit des obligations
    « Nemo plus juris ad alium transferre potest quam ipse habet » : la règle invoquant la nullité de la vente de la chose d'autrui s'explique naturellement par le fait que l'ancien droit privait les contrats de vente d'effet translatif de propriété. Les mancipations ou traditions, cérémonies solennelles de contrat de vente ne conféraient qu'un...

Vous souhaitez une version plus récente de ce document ?