Doc du juriste

Consultez plus de 40178 documents en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement

› 
 Principe d'inaliénabilité

Principe d'inaliénabilité

  

Nos documents

.doc
06 Nov. 2009

Première chambre civile de la cour de cassation, 10 janvier 2000 - l'action oblique des créanciers en suspension de l'inalienabilite

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit des obligations

En vertu de l'article 900-1 alinéa 1er du Code civil, « les clauses d'inalienabilite affectant un bien donné ou légué ne sont valables que si elles sont temporaires et justifiées par un intérêt sérieux et légitime ». Le but premier des clauses d'inalienabilite est d'interdire au...

.doc
07 Nov. 2009

Première chambre civile de la Cour de cassation, 16 février 1953 - la clause d'inalienabilite dans un contrat de vente

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit des obligations

Même si la jurisprudence vient souvent compléter la loi en cas de silence de celle-ci, ce n'est que très rarement que la loi reprend expressément des dispositions de jurisprudences anciennes. Pourtant, tel a été le cas pour la validité des clauses d'inalienabilite dans les contrats de...

.doc
30 Nov. 2009

Première chambre civile de la cour de cassation, 16 février 1953 - la clause d'inalienabilite dans le contrat de vente

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit des obligations

Même si la jurisprudence vient souvent compléter la loi en cas de silence de celle-ci, ce n'est que très rarement que la loi reprend expressément des dispositions de jurisprudences anciennes. Pourtant, tel a été le cas pour la validité des clauses d'inalienabilite dans les contrats de...

.doc
22 Nov. 2009

Première chambre civile de la cour de cassation, 16 février 1953 - l'admission de la clause d'inalienabilite dans les contrats à titre onéreux

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit des obligations

L’arrêt de la 3e chambre civile du 31 octobre 2007 relança le débat sur l’admission de la clause d’inalienabilite dans les contrats à titre onéreux, mais il ne faut pas oublier de resituer le débat dans un cadre temporel plus large, celui d’avant la loi du 3 juillet...

.doc
12 mai 2010

Cour de cassation, 15 juin 1994 - la clause d'inalienabilite

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit des obligations

Par acte du 3 février 1981, deux débiteurs (père et fils) ont souscrit un engagement de caution auprès de la Société Sofal. Ce créancier a fait inscrire une hypothèque judiciaire sur un immeuble appartenant communément au père et à son épouse. Le 28 juillet 1981, les époux ont établi la donation...

.doc
29 Mars 2010

L'inalienabilite, une règle de protection du domaine public

Dissertation de 4 pages - Droit administratif

Le domaine public est l’ensemble des biens d’une personne publique qui sont affectés soit à l’usage du public soit à un service public et soumis en tant que tel à un régime juridique particulier. Par opposition, les biens qui ne remplissent pas cette affectation sont du domaine...

.pdf
28 févr. 2013

Le champ d'application de la clause d'inalienabilite dans la SAS

Cours de 8 pages - Droit des affaires

L'inalienabilite peut se définir comme "l'impossibilité de transférer volontairement, à titre gratuit ou à titre onéreux, une chose ou un droit". Ou encore comme "une stipulation contractuelle ayant pour effet d'empêcher le propriétaire d'un bien de transférer librement à titre gratuit ou...

.doc
16 avril 2008

L'inalienabilite des biens du domaine public

Dissertation de 6 pages - Droit administratif

L’administration a pour mission de satisfaire l’intérêt général. C’est la raison pour laquelle elle bénéficie de prérogatives exorbitantes et d’un régime juridique spécial. Comme illustration de ce principe, on trouve la protection spécifique accordée aux biens du...

.doc
09 Mars 2009

L'inalienabilite, caractère relatif ou impératif de l'indisponibilité des biens dans le domaine public ?

Dissertation de 9 pages - Droit administratif

Le droit de propriété comporte trois attributs : l'usus qui est le droit d'utilisation du bien, le fructus qui est le droit de percevoir les fruits et les produits, et l'abusus qui est le droit de disposer de sa propriété (donation, vente…). Cependant, le droit de propriété des personnes...

.pdf
24 août 2009

L'inalienabilite du domaine public, caractère relatif ou impératif de l'indisponibilité du domaine public ?

Dissertation de 10 pages - Droit administratif

« Il en est de l’inalienabilite des biens comme de toutes choses humaines. Elle avait un motif raisonnable à l’époque où elle a pris naissance mais l’institution a survécu à son utilité » déclare Benjamin Constant dans Principes de politique applicables à tous les...

.doc
22 Nov. 2009

Cour Administrative d'Appel de Paris, 8 juillet 2004 - principe d'inalienabilite du domaine public

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit administratif

En l’espèce, un syndicat mixte d’étude, d’aménagement et de gestion d’une base de loisir décide par une délibération du 16 octobre 1996 de transférer la propriété de terrains appartenant au domaine public d’une commune à une région. Or un jugement du tribunal...

.doc
22 déc. 2004

Faut-il supprimer le principe d'inalienabilite du domaine public ?

Dissertation de 6 pages - Droit administratif

Or, si certains le souhaitent, il n'en demeure pas moins vrai que cette distinction reste utile car elle a le mérite de favoriser et de légitimer l'usage de prérogatives de puissance publique pour la gestion des dépendances domaniales et le contrôle de leur affectation. Néanmoins, devant les...

.doc
23 déc. 2008

Le principe d'inalienabilite de domaine public est-il excessivement protecteur ?

Dissertation de 5 pages - Droit administratif

Le principe d’inalienabilite remonte à l’Ancien Régime. Bien que non contesté dans son principe, éviter la dilapidation des biens du Royaume par les rois qui voudraient en retirer des ressources, il n’était pas toujours respecté en fait, et il fut nécessaire de...

.doc
27 juin 2010

De l'étendue du principe d'inalienabilite du domaine public

Dissertation de 3 pages - Droit administratif

Les biens de l'État ont pendant longtemps constitué la source principale de richesse de l'État. Tel était le cas notamment des « biens de la Couronne » qui constituaient la principale source de revenus du roi. Les revenus des seigneurs étaient eux aussi assis en grande partie sur leur domaine et...

.doc
04 déc. 2014

Commentaire d'arrêt du Conseil d'Etat du 11 octobre 1995 : l'inalienabilite du domaine public

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit administratif

Il est difficile de concevoir que les personnes publiques puissent disposer à leur guise des biens domaniaux publics. Le Conseil d’État souligne cet aspect à l’aide de la règle de l’inalienabilite dans son arrêt du 11 octobre 1995. Suite à sa délibération du 30 septembre...

.doc
20 mai 2009

Le principe d'inaliénabilité a-t-il encore un sens ?

Cours de 6 pages - Droit administratif

L'ensemble du domaine public bénéficie de garanties particulières dans lequel s'inscrit le principe d'inalienabilite du domaine public ; c'est ce principe qui va se trouver au coeur de notre etude.L'inalienabilite est la règle selon laquelle il est interdit de céder,...

.doc
16 Nov. 2009

Chambre commerciale de la Cour de cassation, 12 mars 1985 - l'inalienabilite du nom patronymique

Commentaire d'arrêt de 1 pages - Droit civil

Le document étudié est un arrêt de la chambre commerciale de la Cour de cassation rendu le 12 mars 1985. Un homme prêta son nom à une société, dont il était le co-fondateur (avec son frère), par un acte sous seing privé le 23 janvier 1946. Quelques années plus tard, ils décident de se retirer de...

.doc
21 Sept. 2009

Les actions : principes généraux et droits

Dissertation de 4 pages - Droit des affaires

Les actions sont des titres de capital. L’article 211-1, alinéa 1 du Code monétaire et financier dispose que « les instruments financiers comprennent (notamment) les actions et autres titres donnant ou pouvant donner accès, directement ou indirectement, au capital ou aux droits de vote,...

.doc
07 déc. 2010

Droit fiscal des entreprises : principes généraux de la comptabilité, acteurs collectifs, etc.

Cours de 95 pages - Droit fiscal

Il paraîtra sans doute curieux que le premier d'une série de cours de droit fiscal des affaires soit consacré à la comptabilité. C'est pourtant indispensable. En effet, tout au long du semestre, il sera question d'immobilisations, de capital, de réserves, de réserves spéciales, de comptes de...

.doc
09 déc. 2018

Traité de droit légitime du successeur à l'hérédité du royaume de France - Jean de Terrevermeille (1419) - Quels principes utilise l'auteur pour défendre les droits successoraux du dauphin Charles ?

Dissertation de 4 pages - Histoire du droit

"Au regard de la Couronne et du Royaume, les héritiers mâles du sang sont nécessaires et le roi ne peut préjudicier à son héritier descendant de sa chaire, ni aliéner ou transmettre le Royaume en d'autres mains que celles de celui auquel il doit revenir par succession héréditaire", c'est ainsi...

.doc
08 Oct. 2013

Le principe d'égalité entre époux

Dissertation de 7 pages - Droit civil

« Le mariage recherche l’égalité ; s’il ne la trouve pas, il la produit. » Ainsi, Alexander Pope associait déjà le mariage et l’égalité entre époux, au début du XVIIIe siècle. Il était en la matière un précurseur inspiré puisque les siècles suivants verront la fin du déséquilibre...

.doc
10 Oct. 2001

Le principe de propriété

Dissertation de 5 pages - Droit administratif

La propriété, est-elle un droit relatif susceptible de restrictions multiples ou existe-il plus largement un principe de propriété c'est-à-dire une norme juridique supérieure qui s'impose à l'ensemble des organes de l'Etat et à l'ensemble de la société ? La propriété, élevée au rang de...

.doc
14 Nov. 2007

Le principe de continuité est-il encore effectif ?

Cours de 7 pages - Droit administratif

Dissertation entièrement rédigée dont le sujet est : le principe de continuité est-il encore effectif ? Elle propose une définition du principe de continuité puis développe le thème de la principale menace de la continuité des services publics : le droit de grève.

.doc
09 avril 2008

Commentaire d'arrêt de la première Chambre Civile de la Cour de cassation du 7 juin 1995 concernant les principes d'illicéité de la cession de choses hors commerce

Commentaire d'arrêt de 7 pages - Droit civil

La Cour de cassation a formé un attendu de principe impliquant que « si la clientèle d'un médecin ou d'un chirurgien-dentiste n'est pas dans le commerce, le droit, pour ce médecin ou ce chirurgien-dentiste, de présenter un confrère à sa clientèle, constitue un droit patrimonial qui peut...

.doc
22 Janv. 2007

Qu'est-ce qu'un principe fondamental reconnu par les lois de la République ?

Dissertation de 12 pages - Droit administratif

Les principes fondamentaux reconnus par les lois de la république (ou PFRLR) ont été réaffirmés dans le préambule de la Constitution de 1946, en même temps que la Déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen : « Le peuple français réaffirme solennellement les droits et libertés de...

.doc
12 mai 2011

Cas pratique de Droit sur l'inalienabilite de la chose vendue

TD de 4 pages - Droit civil

I. Cas pratiqueEn matière de vente, le principe de libre circulation des biens consacre l'aliénabilité de toutes les choses, réaffirmée par la théorie générale des contrats dans l'article 1128 du Code civil.Cependant, c'est une question relative à la possible atteinte à ce principe...

.doc
03 Mars 2010

Conseil d'État, 6 mai 1985 - le principe d'inalienabilite du domaine public

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit administratif

Dans la présente décision du 6 mai 1985, il est question de vieillesse comme étant une charge. Le Syndicat intercommunal pour la création et la gestion provisoire de maisons de retraite publiques intercommunales, acquis en 1969 un terrain à Villiers-sur-Marne dans le but d’y construire une...

.pdf
20 déc. 2007

Les principes des contrats spéciaux publics et privés

Cours de 35 pages - Droit administratif

Il existe 4 grandes catégories de contrats administratifs qui sont autant de contratsspéciaux :1/ Les contrats de marché public par lesquels l'administration cherche à acquérir lesmoyens nécessaires à sa mission avec des procédures de passation du code des marchéspublics issu d'une ordonnance du...

.doc
11 Oct. 2013

Commentaire de l'article 3 de la Constitution de 1958 : le principe de souveraineté nationale

Dissertation de 4 pages - Droit constitutionnel

« La souveraineté nationale appartient au peuple qui l’exerce par ses représentants et par la voie du référendum ». L’article 3 de la Constitution de 1958 réaffirme le principe de souveraineté nationale, que la Déclaration des droits de l’Homme avait posé en 1789. En effet...

.doc
05 juin 2012

Commentaire d'arrêt, Cour de cassation, 1ère Chambre Civile, 31 octobre 2007, La clause d'inalienabilite

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit civil

La clause d'inalienabilite, qui peut se définir comme la décision prise par convention de conférer à certains biens un caractère d'inalienabilite et donc d'insaisissabilité, a été pour la première fois admise par l'arrêt du 20 avril 1858, et cela à condition qu'elle soit limitée...