Doc du juriste

Consultez plus de 40178 documents en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement

› 
 Personnes détenues

Personnes détenues

  

Nos documents

.doc
19 avril 2019

L'application de l'article 3 de la Convention européenne de sauvegarde des droits de l'Homme et des libertés fondamentales aux personnes detenues, menacées d'extradition ou d'expulsion

Dissertation de 5 pages - Droit européen

L’article 3 de la Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants du 10 décembre 1984 prévoit qu’"Aucun État parti n’expulsera, ne refoulera, ni n’extradera une personne vers un autre État où il y a des motifs sérieux de croire...

.doc
15 févr. 2010

Cour européenne des droits de l'Homme, 3 juin 2003 - la responsabilité de l'État en cas de mauvais traitement d'un détenu

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit européen

L'arrêt Pantea c/ Roumanie, rendu par la Cour Européenne des droits de l'Homme le 3 juin 2003, met en cause la responsabilité de l'État roumain sur le fondement d'allégation de mauvais traitements d'un détenu. En l'espèce, M. Pantea a porté une requête devant la Cour européenne pour violation de...

.doc
14 Janv. 2008

Le droit européen et le droit interne concernant la personne et les biens

Cours de 71 pages - Droit européen

Le droit de recours est reconnu à toute personne, toute organisation non gouvernementale ou tout groupe de particuliers. Pour les personnes, il n'y a aucune condition de nationalité, résidence ou de capacité. La seule condition : une violation des droits garantis par la CEDH. Il faut être...

.doc
24 févr. 2019

Cours de droit privé européen des droits de l'homme - Droits et les libertés fondamentaux de la personne, droits spéciaux du justiciable

Cours de 99 pages - Droit européen

La Convention européenne de sauvegarde des droits de l'Homme et des libertés fondamentales (CESDH) a été signée à Rome le 4 novembre 1950. Il est entré en vigueur le 3 septembre 1953, alors que la France ne l'a ratifié que le 3 avril 1974. Ce texte est l'un des plus connus en tant que traité, il...

.doc
10 Mars 2010

Conseil d'État, 7 août 2008 - la distinction entre sociétés de personnes et de capitaux

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit des affaires

L'arrêt rendu par le Conseil d’État, en date du 7 août 2008 portait sur une société à responsabilité limitée Promotion J2L, détenue à 100% par M. A et son épouse, qui a opté pour le régime des sociétés de personnes et comme telle était imposable dans la catégorie des BIC étant donné...

.doc
09 Mars 2013

Commentaire d'arrêt, Chambre criminelle, 7 Mars 2012 : la détention de la personne

Commentaire d'arrêt de 12 pages - Procédure pénale

En procédure pénale, la détention de la personne est une mesure qui vient nécessairement heurter la présomption d’innocence, et c’est pour cela qu’elle est et doit rester l’exception, là où la règle est celle de la liberté. Cela ne veut pas dire que l’incarcération...

.doc
10 Oct. 2013

L'éclatement de la protection normative des droits fondamentaux des personnes privées de liberté

Dissertation de 6 pages - Libertés publiques

Si le droit à la liberté est susceptible de faire l’objet de dérogations, privation de liberté ne signifie pas privation de tous droits. La personne incarcérée doit pouvoir jouir des mêmes droits fondamentaux en tant que personne humaine, à l’égal de ces semblables en liberté.

.doc
13 avril 2009

Conseil d'Etat, 14 décembre 2007 - qualification comme acte administratif unilatéral du transfert d'un détenu et conditions de recours

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit administratif

Bien Souvent, les mesures privatives de liberté font l’objet d’autres mesures successives destinées à organiser les modalités de détention : des mesures d’ordre intérieur. Le plus souvent, ces dernières ne peuvent pas faire l’objet d’un contrôle par le juge, cette lacune...

.pdf
06 mai 2010

Le traitement juridique et fiscal des bénéfices dans les sociétés de personnes

Dissertation de 16 pages - Droit fiscal

Alors que le droit privé consacre la personnalité morale des sociétés (article 1842 du Code civil), mise à part l'exception des sociétés en participation (article 1871 du Code civil), le droit fiscal, pour certaines sociétés du moins, a une conception très différente comme le relève Patrick...

.doc
11 Janv. 2008

Le principe de dignité de la personne humaine

Mémoire de 21 pages - Droit civil

Aujourd’hui, en France, les juges manient le concept de dignité de la personne humaine et l’intègrent dans la jurisprudence, qu’elle soit civile, pénale, administrative, sociale... Son champ d’application s’est donc fortement diversifié depuis 1994 et son entrée dans la...

.doc
15 juil. 2016

Les actes d'information relatifs aux personnes

Cours de 11 pages - Procédure pénale

Quelles sont les mesures susceptibles d’être utiles à la manifestation de la vérité ici ? D’abord le juge d'instruction va chercher à recueillir les informations détenues par les personnes. Il peut également restreindre la liberté d'aller et venir d'une personne, voir...

.doc
08 mai 2009

L'actionnaire personne morale et le besoin de liquidités

Cours de 38 pages - Droit des affaires

L’actionnaire personne morale que l’on désignera par le terme de société mère peut connaître un besoin de liquidités. Sa prise de participation au sein de sa ou ses filiale(s) peut-être source d’inspiration pour trouver des solutions avantageuses. Lorsque l’on parle de...

.doc
27 Oct. 2008

La fiscalité des personnes morales

Cours de 9 pages - Droit fiscal

Toutes les sociétés commerciales, et plus particulièrement les sociétés de capitaux sont concernées par l'IS.Différence entre les sociétés de personnes et de capitaux :- les sociétés de personnes sont des sociétés commerciales dans lesquelles les associés jouent un rôle essentiel,...

.doc
10 Oct. 2009

La liberté d'établissement en France des personnes morales ressortissantes de l'Union européenne : application aux personnes morales de santé

Dissertation de 11 pages - Droit européen

Les ressortissants de l’Union européenne (UE) se sont vus reconnaître par l’article 43 du Traité sur les Communautés européennes (CE) le droit à la liberté d’établissement. Ce droit comporte l’accès aux activités non salariées et leur exercice, ainsi que la constitution et la...

.doc
13 mai 2010

Conseil d'Etat, 7 août 2008 - la distinction entre sociétés de personnes et sociétés de capitaux

Commentaire d'arrêt de 6 pages - Droit des affaires

En l’espèce, il s’agissait d’une société à responsabilité limitée (SARL) de famille, dont le capital était détenu dans sa totalité par un couple, qui avait opté pour le régime fiscal des sociétés de personnes en application de l’article 239bisAACGI. Toutefois,...

.doc
30 mai 2012

Le droit des personnes et des biens - personne physique et personne morale

Cours de 75 pages - Droit civil

Les sujets de droit sont des sujets titulaires de droits et d’obligations. Les objets de droit ne sont au contraire pas susceptibles d’être titulaire de droit. La distinction entre personnes et biens rejoint cette distinction entre objet de droit et sujet de droit. L’être...

.doc
07 Janv. 2008

Le droit des personnes : attribution de la personnalité juridique, identification des personnes, etc.

Cours de 62 pages - Droit civil

Qui fait cette déclaration de naissance ? Le Code Civil dit que c'est au père de la faire, la mère étant naturellement plutôt affaiblie ; cependant, le père n'étant pas toujours présent, le père ou de toute personne ayant connaissance de la naissance (sage-femme, par exemple) peuvent déclarer la...

.doc
09 Sept. 2009

Droit civil : les personnes morales

Dissertation de 45 pages - Droit civil

Dans la vie juridique, il n'y a pas que des personnes physiques. En effet, des personnes se regroupent et ont besoin de structures (sociétés, associations... appelées personnes morales). Les personnes morales ont un patrimoine, des droits et des obligations.Tout...

.doc
08 déc. 2016

Conseil d'État, 16 février 2000 - Décision Quémener - Le régime d'imposition des plus et moins values réalisées sur les cessions de parts sociales de société de personnes

Commentaire d'arrêt de 6 pages - Droit des affaires

En l'espèce, une société anonyme (SA) a acquis des parts dans une société en nom collectif (SNC) en 1978. En 1978 et 1979, la société de personnes subit des pertes, non comblées par ses associés. La SA déduit de ses résultats imposables à l'impôt sur les sociétés la quote-part qu'elle...

.doc
14 Janv. 2016

Les personnes pénalement responsables

Cours de 27 pages - Droit pénal

Il faut avant tout s’attarder sur les personnes qui peuvent être responsables pénalement. Evident que ce sont les êtres humains qui peuvent êtres rendus responsables pénalement. Avant on ne se posait pas la question. Mais depuis 1994, dans le Code pénal des textes sont sur la...

.doc
26 Oct. 2009

La liberté d'établissement des personnes morales ressortissantes de l'Union européenne

Dissertation de 10 pages - Droit européen

Aujourd’hui, à l’heure européenne et du marché commun, le paysage économique français voit se développer l’apparition de professionnels arrivant de divers Etats membres de l’Union européenne. En vue d’accroître la capacité d’expansion des entreprises dans le marché...

.doc
27 août 2007

La gestion du domaine privé des personnes publiques

Dissertation de 7 pages - Droit administratif

Faisant suite au Code du domaine de l’Etat non rénové depuis 1970, le nouveau Code des propriétés des personnes publiques (CGPPP) de 2006 décrit le domaine privé des personnes publiques par trois caractéristiques principales : - Il a une fonction patrimoniale et financière...

.doc
07 Sept. 2007

La procédure pénale applicable aux personnes morales

Fiche de 9 pages - Procédure pénale

« Je n’ai jamais dîné avec une personne morale » Gaston Jèze. Par cette phrase, on perçoit toute l’originalité et la spécificité de la personne morale. La personne morale est un groupement de personnes ou de biens ayant la personnalité juridique et étant par conséquent...

.doc
05 déc. 2007

Le dirigeant de fait personne morale par l'intermédiaire d'une personne physique administrateur à titre personnel Cour de cassation (com.) 27 juin 2006, Société Licorne gestion, anciennement dénommée banque Worms

Commentaire d'arrêt de 10 pages - Droit des affaires

Peut être déclarée responsable des fautes de gestion, sur le fondement de l'article L. 624-3 du code de commerce, la personne morale qui, sans être dirigeant de droit de la société en redressement ou liquidation judiciaires, a exercé en fait, par l'intermédiaire d'une personne physique qu'elle a...

.doc
14 juil. 2008

La sauvegarde de la dignité de la personne humaine, un principe constitutionnel depuis 1994

Dissertation de 5 pages - Libertés publiques

Le principe de sauvegarde de la dignité de la personne humaine est riche en acceptions, dans l’ordre juridique français, en vertu de la dimension civil, pénal ou social qu’il peut adopter. Pourtant, c’est en droit public qu’il prend une toute autre ampleur car c’est...

.doc
24 Janv. 2009

Fiscalité des sociétés de capitaux et sociétés de personnes

Dissertation de 6 pages - Droit fiscal

Sur le plan fiscal, deux grandes catégories de sociétés doivent être distinguées ; les sociétés de capitaux soumises à IS et les sociétés de personnes qui relèvent de l'IR. On a coutume de dire que les sociétés de personnes sont fiscalement « transparentes » tandis que les sociétés...

.doc
16 févr. 2010

L'acte unilatéral est-il seulement l'expression de la personne publique ?

Dissertation de 5 pages - Droit administratif

Pendant longtemps il n'a guère été contesté que l'acte unilatéral fut le monopole du droit public. En effet, l'acte administratif unilatéral constitue la marque de la puissance publique par excellence, le droit privé reposant quant à lui sur le contrat, c'est-à-dire l'accord des volontés. L'acte...

.doc
28 févr. 2013

Le droit des biens : les propriétés et la constitution du domaine des personnes publiques

Cours de 63 pages - Droit civil

Les personnes publiques sont des personnes morales, c’est-à-dire des abstractions juridiques qui permettent à l’entité qu’elles représentent de développer un commerce juridique. La théorie de la personne publique en français à peu à peu considérée que cette personne...

.doc
26 Mars 2013

La gestion des services publics par des personnes privées

Cours de 7 pages - Droit administratif

Au début, on disait qu'un service public plus une personne publique valait droit administratif. On s'est posé des questions vis-à-vis du fonctionnement et de l'activité. Puis, on se demande si on ne va pas arriver parfois à dire qu'il peut y avoir des services publics gérés par des services...

.doc
28 Sept. 2007

Les personnes (droit civil)

Cours de 11 pages - Droit civil

Depuis le droit romain, les personnes ont occupé une place centrale dans l'organisation du droit. La notion juridique de personne est pourtant moins simple qu'il n'y paraît car elle ne correspond pas au sens commun de personnes humaines. C'est d'ailleurs pourquoi les femmes n'ont...