Doc du juriste

Consultez plus de 41502 documents en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement >

Accueil › 
 Empoisonnement

Empoisonnement

  
Empoisonnement

Nos documents

.pdf
20 juil. 2009

Droit pénal spécial : vol, meurtre, empoisonnement, violences volontaires, etc.

Dissertation de 36 pages - Droit pénal

La nature de la chose susceptible de vol- Nécessairement un objet matériel car cela nécessite une faculté d'appropriation, d'appréhension.- Correspond aux meubles corporels du droit civil.- Admission du vol d'électricité, article 311-2 CP.Les caractères de la chose susceptible de vol- Seul exigé...

.doc
14 déc. 2009

Commentaire de l'arrêt rendu le 2 juillet 1998 par la Chambre criminelle de la Cour de cassation relatif à la qualification d'empoisonnement

Dissertation de 4 pages - Droit autres branches

"Il n'y a point de crime ou de délit sans intention de le commettre". L'article 121-3 du Code pénal met parfaitement en exergue la nécessité de l'existence d'un élément intentionnel (sauf exceptions) lors de la commission d'une infraction, de nature criminelle ou délictuelle, c'est-à-dire, d'une...

.doc
17 Oct. 2009

Peines encourues pour crime d'empoisonnement et actes de barbarie ayant entrainé la mort sans intention de la donner : étude de deux cas

Dissertation de 3 pages - Droit pénal

Cas nº 1 : une femme, prénommée Ginette est divorcée depuis quelques mois et, pour se venger de son ex-mari, injecte de l’insuline à son ex-belle-mère, avec laquelle elle ne s’est jamais bien entendue. Cependant, une aide soignante ayant vu Ginette s’enfuir permit une intervention...

.doc
24 mai 2008

L'empoisonnement et l'administration de substance nuisible en droit pénal spécial (cas pratiques)

Cas Pratique de 5 pages - Droit pénal

Cas n°1: Un individu corrompt un préposé afin qu’il administre dans des bouteilles d’eau un médicament destiné à affaiblir des joueurs de foot pour un match. Le résultat est le suivant : Les victimes ont subi une atteinte à leur intégrité physique, qui s’est caractérisée par des...

.doc
26 févr. 2020

Cour de cassation, chambre criminelle, 18 juin 2003, N° 02-85199 - Peut-on qualifier les faits d'empoisonnement et de complicité d'empoisonnement

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit pénal

En l'espèce, en 1985, le centre CNTS a organisé une collecte de dons du sang auprès des personnes susceptibles d’avoir le sida. Le directeur de ce centre a par la suite pris la décision d’écouler tous ces stocks de sang en les distribuant alors qu'il connaissait le risque.

.doc
27 Mars 2016

Droit pénal spécial - Faut-il supprimer l'incrimination d'empoisonnement?

TD de 3 pages - Droit pénal

Elle a fait l’objet de plus d’attention aux siècles derniers, avec des cas célèbres comme sous le règne de Louis XIV. D'ailleurs, on considère que cette incrimination apparaît plus spécifiquement dans l’Edit de 1682 promulgué par Louis XIV en raison de l’affaire dite des...

.doc
08 juil. 2008

L'empoisonnement et la transmission du virus du Sida : cas pratique de Droit

Cas Pratique de 1 pages - Droit pénal

Le fait de transmettre volontairement un virus incurable par des relations sexuelles est-il constitutif d'un empoisonnement au sens de l'article 221-5 du code pénal ou d'une administration nuisible pour la santé au sens de l'article 222-15 du code pénal ? (...)

.doc
07 févr. 2012

Commentaire d'arrêt cass, crim, 2 juillet 1998 : rapports sexuels et empoisonnement

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit pénal

« Il n’y a point de crime ou de délit sans intention de le commettre ». L’article 121-3 du Code pénal met parfaitement en exergue la nécessité de l’existence d’un élément intentionnel (sauf exception) lors de la commission d’une infraction, de nature criminelle ou...

.doc
09 Mars 2010

Quelles spécificités le crime d'empoisonnement recouvre-t-il à l'égard de son résultat ?

Dissertation de 3 pages - Droit pénal

L’article 221-5 du Code pénal maintient une incrimination autonome pour l’empoisonnement et le définit comme "le fait d'attenter à la vie d'autrui par l'emploi ou l'administration de substances de nature à entraîner la mort". Son maintien dans le nouveau Code pénal a reçu une double...

.doc
24 Nov. 2002

L'empoisonnement. Commentaire d'arrêt : Crim.02/07/1998

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit pénal

La Chambre criminelle de la Cour de cassation, saisie du pourvoi, devait donc déterminer si le fait pour une personne consciente d'être porteuse du virus du SIDA, de transmettre ledit virus par des rapports sexuels non protégés à une personne à l'origine indemne du virus et ignorante de la...

.doc
09 Mars 2002

La constitution intellectuelle de l'empoisonnement

Dissertation de 6 pages - Droit pénal

On peut comprendre la notion d'intention en matière de crime d'empoisonnement de deux façons possibles : ce peut être l'intention d'administrer une substance mortelle, ou bien l'intention de tuer. Nous étudierons d'abord les données du problème (I), puis la solution jurisprudentielle en la...

.doc
10 mai 2011

Quel élément moral pour le crime d'empoisonnement ?

Dissertation de 5 pages - Droit pénal

Caustique observateur de notre société, Pierre Desproges avait déjà en son temps constaté qu' « entre une mauvaise cuisinière et une empoisonneuse il n'y a qu'une différence d'intention ». Si l'observation est perspicace, tout « pénaliste » qui se respecte ne pourra s'empêcher - bien malgré lui...

.doc
23 Sept. 2009

L'empoisonnement - publié le 23/09/2009

Dissertation de 2 pages - Droit pénal

Les actes qui sont dirigés contre la vie humaine constituent les plus graves infractions pénales. La vie est la valeur la mieux protégée par le droit pénal. Une infraction contre la vie peut se présenter sous de très multiples formes. Parmi les infractions intentionnelles, on trouve deux...

.doc
08 Janv. 2010

Cour de cassation, chambre criminelle, 2 juillet 1998 - empoisonnement par le VIH

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit pénal

« Alors que, pendant des siècles, les poursuites pour empoisonnement visaient pour l’essentiel des personnes suspectées d’avoir, selon l’expression savoureuse de la marquise de Brinvilliers administré de la poudre à succession à des parents, voici, aujourd’hui se...

.doc
16 déc. 2010

Commentaire d'arrêt de la Chambre criminelle de la Cour de cassation du 18 juin 2003 relatif à l'empoisonnement

Commentaire d'arrêt de 8 pages - Droit pénal

L'incrimination d'empoisonnement a failli disparaitre lors de la réforme du Code Pénal de 1994. Les parlementaires ont toutefois réussi à maintenir l'empoisonnement comme infraction autonome par rapport notamment au meurtre. Toutefois, la jurisprudence actuelle, et une partie de la doctrine...

.pdf
12 févr. 2014

Commentaire d'arrêt de la Chambre criminelle de la Cour de cassation du 2 juillet 1998 : l'infraction d'empoisonnement

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit pénal

Ayant perdu de son intérêt pendant un certain temps, l'infraction d'empoisonnement a repris de l'importance tout d'abord s'agissant de l'affaire dite "du sang contaminé" puis de la transmission du VIH. Par un arrêt en date du 2 juillet 1998, la chambre criminelle de la Cour de cassation est venue...

.doc
08 Nov. 2010

L'empoisonnement est-il une forme particulière de meurtre ou d'assassinat ?

Dissertation de 4 pages - Droit pénal

S'il est vrai que l'on peut aisément dire 'meurtre avec préméditation' pour parler de l'assassinat, on ne peut parler de 'meurtre par emploi ou administration de substances' pour parler de l'empoisonnement. En effet, le meurtre est défini comme le fait de donner volontairement la mort à autrui,...

.doc
15 Mars 2013

La prise en compte du résultat dans le crime d'empoisonnement

Dissertation de 6 pages - Droit pénal

Le résultat du crime d’empoisonnement sera au cœur de notre étude, en ce qu’elle nous amènera à étudier le traitement de la notion de résultat dans la caractérisation de l’infraction d’empoisonnement réprimée par le droit pénal en tant que crime. Et pour cause,...

.doc
07 avril 2014

Faut-il supprimer l'incrimination d'empoisonnement ?

Cours de 9 pages - Histoire du droit

L’empoisonnement est souvent associé à la sournoiserie, il est généralement accompagné de la préméditation et commis par des gens proches de la victime. L’ancien droit l’avait associé à la sorcellerie, ce qui participe au folklore entourant cette incrimination dont les affaires...

.doc
07 Sept. 2007

L'empoisonnement

Commentaire d'arrêt de 7 pages - Droit pénal

Dans un arrêt du 10 janvier 2006, la Chambre criminelle de la Cour de cassation a qualifié d’administration de substances nuisibles la transmission du virus de l’immunodéficience humaine lors de rapports sexuels non protégés par un agent n’ayant pas informé son partenaire de sa...

.doc
26 Sept. 2007

L'incitation pénale au repentir

Dissertation de 12 pages - Droit pénal

Repentir : regretter vivement. Cette définition relevée dans un dictionnaire ordinaire semble surtout relever de la morale religieuse. Qui ne parle pas d’aller se repentir pour parler de confession ? Mais au-delà de la morale, qui n’a jamais dit qu’il allait se « repentir » pour se...

.doc
27 juil. 2009

Les infractions intentionnelles contre la vie

Cours de 10 pages - Droit pénal

Les actes qui sont dirigés contre la vie humaine constituent les plus graves infractions pénales. Autrefois, ce sont les infractions contre l’Etat qui étaient les plus durement réprimées, toutefois, dans notre système de valeur actuel, la vie humaine est désormais la mieux protégée par le...

.doc
31 déc. 2007

L'affaire du sang contaminé: Cour de cassation, chambre criminelle, 18 juin 2003

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit pénal

L’affaire du sang contaminé est à l’origine de nombreux débats doctrinaux. En fait, elle a donné lieu à de nombreuses années de procès devant la Cour de justice de la République en ce qui concerne le Premier ministre et le ministre de la santé de l’époque et devant les juridictions...

.doc
20 Nov. 2008

Chambre criminelle, 18 juin 2003 : l'affaire du sang contaminé

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit pénal

« L'affaire du sang contaminé » est un volet judiciaire qui trouve ici sa conclusion, après plus de quinze ans, par un non-lieu accordé aux trente personnes poursuivies. La Cour de cassation a mis fin à toute poursuite judiciaire lors d'un arrêt du 18 juin 2003. La Cour de cassation s'est...

.doc
19 févr. 2013

Cas pratique de droit pénal: les atteintes volontaires à la vie et à l'intégrité de la personne

Cas Pratique de 5 pages - Droit pénal

Concernant la mort de Pierre, on peut songer à rechercher la responsabilité pénale d’Edwige du chef de tentative de meurtre et de tentative d’empoisonnement. Tout d’abord, on pourrait rechercher la responsabilité pénale d’Edwige du chef de tentative de meurtre, mais cela...

.doc
08 Mars 2003

Commentaire conjoint des arrêts Cass. Crim. 8 juin 1993 et Cass. Crim. 2 juillet 1998

Commentaire d'arrêt de 8 pages - Droit pénal

Le problème juridique est ici de savoir quels sont les éléments constitutifs matériel et intentionnel de la qualification d'empoisonnement ? Afin de répondre au problème juridique global soulevé communément par les arrêts de 1993 et 1998, il s'agira au travers de notre étude de voir quels sont...

.doc
14 avril 2009

L'animus necandi : l'élément intentionnel constitutif d'une atteinte volontaire à la vie de la personne s'entend-il nécessairement d'une intention d'homicide ?

Dissertation de 5 pages - Droit pénal

Les différentes infractions d’atteinte volontaire à la vie ou à l’intégrité physique de la personne se caractérisent par un ou plusieurs éléments matériels, et par un élément intentionnel. La question de l’élément intentionnel revêt une importance toute particulière s’agissant...

.pdf
05 Nov. 2011

Commentaire de l'arrêt du 13 juillet 1993

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit pénal

Par un arrêt du 13 juillet 1993, la cour d'appel de Paris a eu l'occasion de se prononcer lors de l'affaire dite du sang contaminé sur les modalités constituant l'élément moral du crime d'empoisonnement. En l'espèce, deux médecins, le docteur x et le docteur y, ont administré à des patients...

.doc
06 août 2007

Cour de cassation, chambre criminelle, 2 juillet 1998

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit pénal

« La définition de l’élément intentionnel du crime d’empoisonnement continue à alimenter la jurisprudence et à exciter l’imagination des commentateurs. A cet égard, l’arrêt du 2 juillet 1998 tient une place de choix » Véron. Le litige était né des faits suivants. Deux...

.doc
08 mai 2010

Cour de cassation, chambre criminelle, 18 juin 2003 - "l'affaire du sang contaminé"

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit pénal

Cet arrêt de la Cour de cassation renvoie à une affaire extrêmement médiatisée, dite « l’affaire du sang contaminé », sur laquelle la France entière a donné son avis. Mais il serait important de regarder les faits réels, et leur qualification juridique, avant de former une opinion. À partir...