Doc du juriste

Consultez plus de 39939 documents en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement

› 
 Droit de gage

Droit de gage

  

Nos documents

.doc
07 Sept. 2009

Le gage de meubles corporels

Dissertation de 6 pages - Droit des obligations

En matière de meuble, il y a un adage qui rend l’utilité des sûretés dérisoires, res mobililis res vilis : les choses mobilières n’ont que peu de valeur. Il y a une deuxième raison qui fait douter de l’intérêt d’une sûreté mobilière, le meuble est mobile, juridiquement...

.doc
04 déc. 2007

Cours de droit civil (1re année) : droits des personnes, biens, familles et incapacités,...

Cours de 99 pages - Droit civil

Cours complet de droit civil de première année de droit récent (2007) illustré d'exemples, et les articles correspondants sont écrits en entier permettant ainsi de ne pas perdre du temps à chercher dans son Code civil.

.doc
26 juil. 2006

La conquête de l'Etat de droit dans les démocraties

Dissertation de 28 pages - Droit constitutionnel

Rule of Law, Etat de droit, Rechstaat sont autant de dénominations différentes pour la formalisation d’une même figure juridique qui s’est imposée d’abord dans les sociétés occidentales puis sur l’ensemble de la scène politique internationale. En plaçant les gouvernants...

.doc
06 Nov. 2013

Commentaire d'arrêt de la Cour de cassation du 6 février 2007 : le gage et le nantissement

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit civil

"Sans sûretés pas de crédit et sans crédit pas d’économie moderne" selon M. Aynes. Cette citation illustre bien la nécessité des sûretés dans notre système juridique. Le Code civil consacre deux grandes catégories de sûretés bien différentes, d’une part les sûretés personnelles...

.doc
14 Janv. 2015

Questions relatives au gage

TD de 2 pages - Droit des obligations

En vue d’une modernisation du langage juridique, la loi a abandonné le terme antichrèse au profit de l’expression gage immobilier. Quels effets juridiques ce changement de terminologie emporte-t-il ? Le gage immobilier est défini à l'article 2387 du Code civil et vient...

.doc
26 Mars 2008

Le gage des stocks

Dissertation de 5 pages - Droit civil

C’est l’ordonnance n 2006-346 en date du 23 mars 2006 qui, en son article 44, a mis en place le gage des stocks. Figurant aux articles L.527-1 à L.527-11 et R.527-1 à R.527-17 du Code de commerce (localisation qui semble faire échec à l’objectif de lisibilité du droit...

.doc
09 juin 2010

Cour de cassation, chambre commerciale, 3 juin 1997 - le gage de somme d'argent

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit bancaire

L’arrêt présenté est un arrêt rendu par la chambre commerciale de la cour de cassation le 3 juin 1997 et qui touche à la question du gage sur une somme d’argent. En l’espèce, une société a remis à sa banque, en garantie d’une facilité de trésorerie, une somme...

.doc
08 mai 2014

Commentaire d'arrêt de la Chambre commerciale de la Cour de cassation du 26 mai 2010: le gage

Commentaire d'arrêt de 6 pages - Droit des affaires

Par ordonnance du 23 juin 2006, le juge commissaire du redressement judiciaire de la société SPO a autorisé l’administrateur judiciaire à payer le Crédit Lyonnais pour obtenir restitution des marchandises détenues par ce créancier. Le 30 janvier 2007, le juge commissaire de la liquidation...

.doc
13 mai 2014

La nature juridique du gage

Dissertation de 4 pages - Droit civil

La formule traditionnelle du gage avec dépossession « sentait la misère exploitée » par les créanciers. Le débiteur se voyait « confisquer » son bien jusqu’à l’entier paiement du prix. Le danger était d’autant plus grand que cette opération ne nécessitait aucun formalisme....

.doc
29 mai 2016

Cour de cassation, chambre commerciale, 19 février 2013 - Gage sur stock commercial

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit des affaires

L'arrêt rendu par la chambre commerciale de la Cour de cassation le 19 février 2013 apporte un éclaircissement majeur en matière de régime des gages de meubles sans dépossession alors que des éléments du contrat sont visés par une disposition spécifique, l'article L.527-1 du code de...

.doc
26 juin 2009

Droit des sûretés : la nouvelle physionomie du gage

Dissertation de 3 pages - Droit des affaires

Le droit des sûretés opère une distinction entre sûretés réelles mobilières et sûretés réelles immobilières. Au sein des sûretés réelles mobilières, il existe une autre distinction selon que le bien grevé est un bien meuble corporel ou un bien meuble incorporel. En effet, dans le premier...

.doc
03 Oct. 2009

Le régime juridique du gage-especes

Dissertation de 4 pages - Droit des obligations

En droit français, il existe deux types de suretés, les sûretés personnelles et les sûretés réelles. Les sûretés réelles se définissent par quelques caractéristiques communes. Ce sont des droits réels accessoires, ils sont affectés au service exclusif d’une créance. Ces sûretés...

.doc
17 déc. 2009

Chambre commerciale de la Cour de cassation, 31 octobre 2006 - la reconnaissance tacite du droit de gage du créancier par le débiteur

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit des obligations

L’article 2248 du Code civil (modifié par la loi du 17 juin 2008, correspondant désormais à l’article 2240 du Code civil) dispose que « la prescription est interrompue par la reconnaissance que le débiteur ou le possesseur fait du droit de celui contre lequel il prescrivait. »...

.doc
20 juil. 2009

Droit des sûretés : le gage et le nantissement

Dissertation de 6 pages - Droit civil

Le nantissement : le plus bouleversé par l'ordonnance de 2006. Jusqu'ici, gage et nantissement étaient considérés comme identiques.Mais l'ordonnance de 2006 les distingue clairement :- Ce qui les distingue c'est l'assiette de la garantie (biens mobiliers corporels pour le gage,...

.doc
22 Sept. 2009

Commentaire des articles 2336 et 2337 du Code civil relatifs au droit de gage

Dissertation de 4 pages - Droit autres branches

C'est en cela que la réforme va littéralement redéfinir le droit de gage. Cette redéfinition du droit de gage va changer la nature du contrat de gage, sa formation, ses conditions d'opposabilité et son objet. Le droit de gage devient plus «...

.doc
07 avril 2016

Cour de cassation, chambre commerciale, 19 février 2013 - Le fondement du droit commun du gage

Commentaire d'arrêt de 7 pages - Droit des affaires

C’est la dépossession qui a longtemps fait la force du gage. En effet, c’était là garantir au créancier une plus grande sécurité : l’objet gagé étant déjà aux mains du créancier, en cas de défaillance du débiteur, le créancier était alors assuré de ne pas voir le bien...

.doc
17 mai 2018

La constitution du gage

Dissertation de 5 pages - Droit civil

Le gage constitue une sûreté réelle mobilière. C'est ainsi une arme conventionnelle aux mains des créanciers d'une puissance étendue en ce qu'elle se veut particulièrement effective et permet à des débiteurs d'obtenir des crédits malgré une situation financière parfois difficile. Les...

.doc
19 déc. 2007

L'opposabilité du nouveau gage sans dépossession

Dissertation de 7 pages - Droit civil

L'ordonnance du 23 mars 2006 a introduit dans le code civil le gage sans dépossession. Parce que le constituant peut menacer les droits du créancier en abdiquant la possession du meuble entre les mains d'autrui, se pose la question de l'opposabilité de ce gage aux tiers....

.doc
19 mai 2009

La nature juridique du gage et sa modification par l'ordonnance du 23 mars 2006

Dissertation de 5 pages - Droit des obligations

Les sûretés sont des mécanismes qui visent à garantir l’exécution d’une obligation par le débiteur. Elles ont pour objet de renforcer les chances de paiement du créancier, notamment en le faisant échapper au concours des autres créanciers. Il existe deux types de sûretés : les sûretés...

.doc
27 Janv. 2014

Commentaire d'arrêt de la Cour de cassation du 19 février 2013 : le gage des stocks

Commentaire d'arrêt de 7 pages - Droit civil

L’ordonnance spéciale du 23 mars 2006 a créé un nouveau type de garantie avec le gage des stocks. Les dispositions en découlant ont été intégrées au Code de commerce, aux articles L. 527-1 et suivants. En effet, en droit des sûretés réelles mobilières il y a une impression...

.doc
23 déc. 2015

Arrêt de la Chambre commerciale du 19 février 2013 : le gage et le nantissement

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit des affaires

En l’espèce, une banque a consenti à une société un prêt garanti par un gage sans dépossession portant sur un stock de marchandises et comprenant également un pacte commissoire. En raison de non-paiement des échéances dû à la sa liquidation judiciaire, la banque notifie à la société...

.doc
18 Janv. 2016

Cour de cassation, chambre de Commerce, 19 février 2009: le gage commercial

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit des affaires

La société, mise en redressement judiciaire, a fait l’objet d’un plan de cession puis d’une liquidation judiciaire. La banque, a consenti à la société un prêt garanti par un gage sans dépossession portant sur un stock de marchandises et comprenant un pacte commissoire, puis...

.doc
12 Sept. 2016

Cour de cassation, assemblée plénière, 7 décembre 2015 - Le droit commun du gage de meubles sans dépossession

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit civil

Une société, appelée la société Recovco Affimet, a été mise en redressement judiciaire le 19 janvier 2009 et a fait l’objet d’un plan de cession puis d’une liquidation judiciaire le 14 septembre 2009. Un établissement de prêt avait consenti à la société un prêt garanti par un...

.doc
01 févr. 2011

Les sûretés réelles : le gage

Cours de 9 pages - Droit des obligations

La sûreté réelle est un droit réel doublement accessoire, car elle a vocation à suivre le sort du principal, c'est-à-dire de la créance garantie. La disparition ou la transmission de celle-ci provoque la disparition ou la transmission de la sûreté. Cette qualification de droit réel...

.doc
27 Mars 2012

Etude de deux cas pratiques en droit des sûretés

Étude de cas de 3 pages - Droit civil

Florian et sa compagne ont créé une société de réparation automobile. Cependant, après le premier impayé d’un client, Florian souhaite conserver le véhicule de ce dernier après son second passage au garage pour d’autres réparations. Le client règle ces deuxièmes réparations, et prévient...

.doc
12 Nov. 2012

Quelles sont les forces et faiblesses du droit de gage pouvant justifier l'existence des sûretés ?

Dissertation de 3 pages - Droit civil

Le droit de gage général peut se définir comme le pouvoir que tout créancier tient de la loi sur l’ensemble des biens de son débiteur, grâce à ce pouvoir le paiement peut être poursuivi par la saisie de biens composant le patrimoine du débiteur. Les biens du débiteur...

.doc
04 févr. 2013

Le gage: étude de cas

Étude de cas de 12 pages - Droit bancaire

En effet, la banque Ruinart a consenti un prêt à Monsieur Bowmore afin de l’aider à lancer son activité professionnelle. Monsieur Bowmore s’est engagé en contrepartie à affecter un tableau de valeur en garantie de cette créance. Le tableau gagé appartient à son beau père qui...

.doc
07 Nov. 2013

L'efficacité du droit de gage général

Dissertation de 3 pages - Droit civil

Le créancier dispose d’un certain nombre de pouvoirs contre le débiteur. Ce ne sont pas des pouvoirs contre la personne de celui-ci, comme cela a pu être le cas autrefois, mais contre ses biens. Cela est une conséquence de la théorie du patrimoine, selon laquelle « l’actif répond du...

.pdf
02 avril 2008

Commentaire de l'article 2284 (ancien 2092) du Code civil sur le droit de gage général des créanciers

Commentaire de texte de 7 pages - Droit civil

[...] l'article 2284 implique la notion de patrimoine et notamment la relation entre le patrimoine d'une personne et ses créanciers. Ici, nous avons surtout affaire à la notion de gage général des créanciers. Mais, en quoi consiste-t-il ? Sur quoi peut-il porter, sur tout le patrimoine ?...

.doc
18 juin 2008

Les sûretés réelles en droit

Fiche de 20 pages - Droit autres branches

Fiche de droit consacrée aux sûretés réelles. Afin de rompre l'égalité dans laquelle le droit de gage général place tous les créanciers, certains d'entres eux vont se voir affecter un droit réel accessoire sur un ou plusieurs biens de son débiteur : c'est la définition...