Doc du juriste

Consultez plus de 41516 documents en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement >

Accueil › 
 Consensualisme

Consensualisme

  
Consensualisme

Nos documents

.doc
24 avril 2008

Commentaire d'arrêt: cour de cassation, 1ère chambre civile, le 7 mars 2006; rejet

Commentaire d'arrêt de 9 pages - Droit civil

Le Code civil était très emprunt du droit romain, mais pas sur la question du consensualisme. Le droit romain était formaliste. Par exception, certains contrats pouvaient être conclus sans forme particulière. Ce formalisme a rayonné jusqu’au XVème mais il fut abandonné de manière à...

.doc
07 août 2009

L'accord de volonté

Dissertation de 3 pages - Droit des obligations

« Le consensualisme est à nos sociétés contemporaines ce que le formalisme était au droit romain ». L’accord de volonté, en tant qu’entente entre plusieurs personnes s’accordant sur leurs sentiments réciproques, forme une condition essentielle à la formation des contrats....

.doc
25 Nov. 2013

La forme du contrat: formalisme direct et formalisme indirect

Cours de 5 pages - Droit civil

La règle est qu’il n’y a pas de condition de forme : c’est le principe du consensualisme juridique : le consentement peut s’extérioriser d’une manière quelconque. Il connaît toutefois des exceptions et atténuations : le formalisme direct est l’exception...

.doc
14 févr. 2018

Quels sont les enjeux de la qualification des contrats en droit civil ?

Dissertation de 4 pages - Droit civil

Le consensualisme, ou l'absence de conditions de forme pour la validité d'un contrat a permis la multiplicité des contrats en droit civil. Aussi, si le législateur dès 1804 est venu poser la notion de contrat et en a même prévu certains, le principe de la liberté contractuelle corollaire...

.doc
06 avril 2008

Le régime de la modification du contrat de travail protège-t-il trop les intérêts des salariés ?

Dissertation de 4 pages - Droit du travail

Bien souvent le Droit du travail s’est fait protecteur du salarié, conscient de sa faiblesse face à l’employeur dans la relation de travail. La modification du contrat de travail peut ainsi apparaître comme un événement où cette inégalité se concrétise. Toutefois, le concept d’un...

.doc
01 juil. 2007

Cours de droit des contrats spéciaux - publié le 01/07/2007

Cours de 85 pages - Droit autres branches

Cours de droit des contrats spéciaux consacré principalement aux acteurs de l'entreprise (les commerçants, les auxiliaires) et aux biens de l'entreprise commerciale. Dans un système non formaliste comme le système français qui repose sur le consensualisme, le contrat peut parfaitement être...

.doc
18 juil. 2008

La liberté contractuelle et le juge

Dissertation de 8 pages - Droit civil

Dissertation de Droit se penchant sur le rôle du juge dans la formation et l'exécution du contrat. En quoi remet-il en question le principe du consensualisme et le principe d'autonomie des volontés ?

.pdf
21 déc. 2011

Commentaire d'arrêt de la 1ère Chambre civile de la Cour de cassation du 15 novembre 1989 relatif au formalisme du cautionnement contractuel

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit civil

L'arrêt rendu par la Première Chambre civile de la Cour de Cassation en date du 15 novembre 1989 a trait au formalisme du cautionnement contractuel.En l'espèce, une société informatique a loué des locaux à une autre société, dont le représentant s'est porté caution en inscrivant manuscritement,...

.doc
30 Oct. 2008

Cour de cassation, 5 avril 2005, M. Philippe Lecaplain c/Sté Sefma - clause de non-concurrence

Commentaire d'arrêt de 7 pages - Droit du travail

M.X avait été licencié pour motif économique par la Société SEFMA avec laquelle il était lié par un contrat de travail comportant une clause de non-concurrence. M.X avait saisi les tribunaux d’une demande en paiement de l’indemnité compensatrice de l’obligation de...

.doc
20 déc. 2008

L'existence du consentement

Dissertation de 6 pages - Droit des obligations

Selon l’article 1108 du Code civil « quatre conditions sont essentielles pour la validité d’une convention : le consentement de la partie qui s’oblige, sa capacité de contracter, un objet certain qui forme la matière de l’engagement, une cause licite dans l’obligation »....

.doc
17 Janv. 2010

La forme en droit des sociétés

Dissertation de 4 pages - Droit des affaires

La récente loi de modernisation de l'économie du 4 août 2008 bouleverse le régime juridique de la SAS, la rapprochant fortement de la SARL, et met ainsi en lumière le délicat équilibre que le droit des sociétés cherche à atteindre entre la création de sociétés souples, appelant à la liberté...

.doc
08 juil. 2010

La validité du contrat - du droit romain au Code civil

Cours de 15 pages - Histoire du droit

Les rédacteurs du Code aux articles 1108 et suivants ont exposé un certain nombre d’articles communs à tous les contrats et qui fixent les règles de validité de ceux-ci. Un tel regroupement n’a pu être fait que tardivement. On ne trouve pas chez les Romains les règles de validité...

.doc
10 juil. 2007

Y a-t-il un déclin du principe de l'autonomie de la volonté ?

Dissertation de 5 pages - Droit civil

La théorie de l'autonomie de la volonté, paradigme juridique du siècle des Lumières, fondée sur une idée individualiste et libérale, connue une certaine évolution au XXe s. En effet, à travers la doctrine, la jurisprudence et la loi, un recul du principe se fit rapidement observer. Le libéralisme...

.doc
06 déc. 2006

La modification du contrat de travail : derniers développements

Dissertation de 16 pages - Droit du travail

Nous ne l’ignorons pas : il existe plusieurs types de contrat de travail dont les conditions de validité varient. En effet, portons brièvement l’attention sur la différence entre le CDD et le CDI. Nous savons déjà que le contrat de travail à durée déterminé requiert l’exigence...

.doc
21 Janv. 2008

Atteintes, protection de la volonté et sécurité juridique

Dissertation de 5 pages - Droit des obligations

En droit romain, avant le consensualisme, seul le formalisme comptait. La théorie des vices du consentement a fait son apparition sous l’angle de la morale, le dol et la violence étant sanctionnées en tant que délits. L’erreur en tant que défaut du consentement est reconnue a la...

.doc
06 Mars 2009

La protection de la partie faible dans la formation du contrat (2009)

Dissertation de 4 pages - Droit des obligations

"La théorie générale de la volonté a connu une forte crise de la croissance, marquée par une remise en cause du dogme de l’autonomie de la volonté qui l’avait dominé (en faveur de) droits jeunes, pleins de vitalité, et mués par une puissance naturelle d’expansion, comme le droit de...

.doc
18 Nov. 2009

Le droit des contrats et l'autonomie de la volonté

Dissertation de 6 pages - Droit des obligations

Selon l’article 1101 du Code Civil, « le contrat est une convention par laquelle une ou plusieurs personnes s’obligent, envers une ou plusieurs autres, à donner, à faire ou à ne pas faire quelque chose ». En effet le contrat est un accord de volontés entre des personnes, ou parties,...

.doc
16 Sept. 2010

Commentaire de l'arrêt de la 1e Chambre Civile, 27 juin 2006

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit des obligations

Le droit français des obligations est fondé sur le principe du consensualisme. La place de la volonté, son autonomie comme son autosuffisance sont largement mis en exergue. Pourtant, il est fait des exceptions à ce principe, et ce à double titre. Dans certains cas, l’exigence de...

.doc
10 août 2010

Les caractères de l'offre selon son destinataire

Cours de 6 pages - Droit civil

Le droit français des obligations est consensualiste. Les contrats se forment par l'échange des consentements. Le consentement suppose la rencontre de deux volontés. Ces volontés se concrétisent par une offre de contracter et une acceptation de contracter.

.doc
19 févr. 2015

Le formalisme facilite-t-il la preuve ?

Dissertation de 4 pages - Droit civil

Au moment de la promulgation du Code civil et jusqu’à une époque relativement récente, on pouvait considérer que le formalisme contractuel constituait une exception de peu d’importance au principe du consensualisme, en vertu duquel le contrat est valable, quelle que soit la façon...

.doc
20 avril 2007

Le consentement au mariage

Dissertation de 4 pages - Droit de la famille

C’est la doctrine consensualiste qui conduit à faire de la volonté des époux l’unique élément constitutif du mariage. Les fiançailles ne sont plus qu’une simple promesse et seules les paroles du présent ont une valeur. Elles expriment la véritable intention matrimoniale. A partir...

.doc
26 avril 2007

La protection moderne de l'intégrité du consentement : obligation d'information, droit de la consommation et clauses abusives

Dissertation de 7 pages - Droit des obligations

Le principe du consensualisme prévalant en droit français fait de l’accord des volontés l’élément fondateur et constitutif du contrat. En effet, contracter, c’est vouloir, et le consentement légalement formé suffit à conférer aux conventions leur force obligatoire. Mais...

.doc
02 mai 2007

Le caractère exorbitant des pouvoirs de l'administration dans les contrats administratifs

Dissertation de 7 pages - Droit administratif

Les contrats administratifs sont très souvent perçus comme étant les contrats où règne sans partage l’administration. Il est vrai que ces contrats sont soumis à un régime exorbitant de droit commun. Ce régime se distingue des prescriptions de l’article 1134 du Code civil, selon...

.doc
24 Mars 2008

La solennité des donations constitue t-elle un principe au droit des libéralités?

Dissertation de 6 pages - Droit civil

La donation est un acte juridique qui obéit à des conditions de fond et de forme. Les normes régissant le formalisme en matière de donation sont strictes et contraignantes. En effet, alors qu’en droit des obligations le principe du consensualisme est prépondérant, la donation fait...

.doc
14 avril 2008

Commentaire d'arrêt : Cour de cassation, 1ère civile, 14 février 1995, n° 92-17.061 : Prêt à intérêt - photocopie - commencement de preuve par écrit"

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit civil

Depuis le Code napoléon, le principe en droit français des contrats est le consensualisme : le seul accord des volontés des parties suffit à former le contrat. Pour autant, certaines traces de formalisme persistent : tantôt certaines formalités écrites sont nécessaires en vue de faire...

.doc
29 avril 2008

Le contrat de prêt, arrêt et article du Code de la consommation

Dissertation de 2 pages - Droit autres branches

Si le Code civil pose le principe du consensualisme en matière contractuelle, la Cour de cassation a, dès l'origine, admis la survivance d'un certain nombre de contrats réels : le prêt, le dépôt et le gage. La notion de contrat réel, directement issue du droit romain, implique la remise de...

.doc
20 Sept. 2008

Les effets du contrat - force obligatoire, effets relatifs et sanctions de l'inexécution

Dissertation de 15 pages - Droit des obligations

« Les conventions légalement formées tiennent lieu de loi à ceux qui les ont faites ». Les parties ne peuvent donc plus revenir en arrière : elles sont liées à pacte sunt servanda, c'est-à-dire liées à leur engagement à la parole donnée. Mais bien souvent, il faut faire appel au tiers pour...

.doc
05 déc. 2008

Délai de réflexion et de rétractation

Dissertation de 11 pages - Droit des obligations

Le consensualisme et la force obligatoire des conventions comptent parmi les assises fondamentales de la théorie générale des obligations qui attribue une grande force à l’échange des consentements. La seule rencontre de volontés emporte des conséquences importantes pour les parties...

.doc
29 Sept. 2009

Validité des conventions : le consentement

Dissertation de 4 pages - Droit des obligations

Le principe de l’autonomie de la volonté conduit à voir dans le consentement l’élément premier de toute convention, voire à l’identifier à la convention elle-même. D’une part la liberté de contracter impose le consentement en tant que condition nécessaire à la formation de...

.doc
30 Oct. 2009

Première chambre civile de la Cour de cassation, 14 juin 2007 - le contrat d'entreprise

Commentaire d'arrêt de 6 pages - Droit des affaires

Le contrat d’entreprise, non mentionné littéralement dans le Code civil est le terme courant hérité de la notion de louage d’ouvrage défini par le Code civil. Il fait partie de ces contrats nommés dont la règlementation a été prévue par le législateur. Recouvrant des réalités très...