Doc du juriste

Consultez plus de 41516 documents en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement >

Accueil › 
 Autorité de la chose jugée

Autorité de la chose jugée

  
Autorité de la chose jugée

Nos documents

.doc
10 Janv. 2013

Cas pratique de Procédure civile : principe du contradictoire, autorité de la chose jugée, etc.

Cas Pratique de 3 pages - Droit civil

[...]On posera la question de la recevabilité des pièces déposées tardivement et du respect subséquent du principe du contradictoire.Théoriquement, les pièces (conclusions, preuves, rapports d'expertise) peuvent être échangées jusqu'à l'ordonnance de clôture (art. 783) mais il faut aussi veiller...

.doc
19 Mars 2009

Commentaire de l'arrêt rendu par la 2ème Chambre civile de la Cour de cassation le 25 Octobre 2007 concernant les limites de l'autorité de la chose jugée

Dissertation de 3 pages - Droit civil

La question que la juridiction suprême est ici amenée à se poser est de savoir si l'identité de deux demandes successives peut-elle être écartée par leur différence de cause ? En d'autres termes, un requérant peut-il contester l'identité de ses deux demandes en invoquant un fondement juridique...

.doc
19 août 2009

Droit judiciaire privé : l'autorité de la chose jugée

Dissertation de 2 pages - Droit autres branches

Le principe est que l'autorité de la chose jugé oblige à donner une force de loi ce qui a été jugé définitivement et cela interdit à tout juge d'y revenir soit sur une demande identique, soit sur une demande différente mais qui obligerait d'y revenir.Ce principe interdit au juge non...

.doc
14 Janv. 2014

Commentaire de l'arrêt Césareo, Assemblée Plénière, 7 juillet 2006: le jugement et l'autorité de la chose jugée

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit pénal

La notion de cause est surement l’une des plus difficiles et des plus controversées du droit judiciaire privé. C’est pourtant à son sujet, en tant que critère de la délimitation du domaine de l’autorité de la chose jugée, que la Cour de cassation, réunie en Assemblée...

.doc
13 févr. 2010

Cour de cassation, assemblée plénière, 13 mars 2009 - l'autorité de la chose jugée

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit constitutionnel

Pierre angulaire du droit processuel, l’autorité de la chose jugée est régulièrement au cœur des luttes procédurales. L’arrêt rendu en formation plénière le 13 mars 2009 nous en offre une nouvelle illustration. En l'espèce, sur assignation délivrée par un bailleur à...

.doc
08 mai 2009

Assemblée Plénière de la Cour de cassation, 7 juillet 2006 - les critères de l'autorité de la chose jugée

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit civil

En ne permettant plus aux justiciables, à la suite d’une première décision, de saisir à nouveau un juge aux mêmes fins, l’Assemblée Plénière de la Cour de cassation a érigé l’autorité de la chose jugée en gardienne de la célérité de la justice, bouleversant par la...

.doc
22 Sept. 2014

L'autorité de la chose jugée entre les juridictions internationales et les juridictions internes

Dissertation de 15 pages - Droit international

La multiplicité des États se traduit en matière juridique par la multiplicité des ordres juridiques nationaux chacun ayant sa propre juridiction interne. Mais cette multiplicité des États se traduit aussi par la multiplicité des accords et des conventions instaurant des juridictions...

.doc
02 juil. 2010

L'autorité de la chose jugée, une notion centrale et incertaine

Dissertation de 7 pages - Droit pénal

Res judicata veritate habetur (la chose jugée est tenue pour vérité) : Cet adage juridique exprime le contenu essentiel de l’autorité de la chose jugée, en même temps qu’il nous renseigne implicitement sur sa fonction sociale. Lorsqu’il n’existe...

.doc
20 déc. 2008

Procédure civile : l'autorité de la chose jugée au civil sur le civil

Dissertation de 4 pages - Droit autres branches

L’autorité de la chose jugée fait obstacle au recommencement d’un même procès sous condition d’une triple identité de parties, de cause et d’objet. L’idée générale est que les fondements de l’autorité de la chose jugée sont la sécurité...

.doc
27 févr. 2002

L'autorité de la chose jugée en civil

Dissertation de 9 pages - Droit civil

L'autorité de la chose jugée est un effet de l'acte juridictionnel qui découle de la nature même de cet acte, au même titre par exemple que le dessaisissement du juge ou l'effet déclaratif. Dans le cadre de cet exposé, nous allons ainsi nous attacher à la principale...

.doc
17 mai 2002

L'effet d'autorité de la chose jugée de l'acte juridictionnel

Dissertation de 14 pages - Droit autres branches

L'autorité de la chose jugée peut être définie comme un attribut conféré par la loi aux actes juridictionnels afin d'assurer l'immutabilité de la vérification juridictionnelle et d'interdire le renouvellement des procès. Cette autorité est reconnue par l'article 1351 du...

.doc
13 Janv. 2010

Première chambre civile de la Cour de cassation, 3 février 1976 - l'autorité au civil de la chose jugée au pénal

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit pénal

Il est des situations où les juridictions pénales et civiles doivent s’entendre et s’accorder sur une même affaire, mais dans des intérêts différents. La difficulté tient au fait de savoir quel jugement, du pénal ou du civil, peut prévaloir sur l’autre et, de cette manière,...

.doc
29 mai 2013

La question des motifs décisifs dans la jurisprudence et la doctrine

Dissertation de 7 pages - Droit civil

L'autorité de la chose jugée est au cœur de nombreux débats, due notamment au fait que la jurisprudence l'a récemment redéfinie. En effet par son arrêt de 2006 elle fait de cette notion un instrument de loyauté procédurale, en posant le principe de concentration des moyens...

.doc
10 Janv. 2008

Assemblée Plénière de la Cour de Cassation, 7 juillet 2006

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit civil

« La vocation même de l'autorité de la chose jugée est d'éviter que l'on reprenne un procès terminé par une décision » (Henri Motulsky). Cependant la délimitation de cette autorité de chose jugée peut s'avérer problématique et donne libre cours aux...

.doc
26 févr. 2008

Commentaire d'arrêt : Cass. crim., 19 janvier 2003

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit pénal

Par cet arrêt du 19 janvier 2003, la Cour de cassation statue sur l’autorité de chose jugée d’un jugement rendu le 8 février 2001 par le Tribunal correctionnel de Créteil. Mr Gérard X. était poursuivi pour harcèlement sexuel pour des faits commis à Ivry-sur-Seine de...

.doc
28 Nov. 2008

Les effets du jugement

Dissertation de 4 pages - Droit civil

Le jugement est l’acte écrit dans lequel est constatée la décision du juge. Au sens strict, il s’agit uniquement d’une décision rendue par une juridiction de premier degré. Dans une acceptation plus large, que nous retiendrons ici, on entend par jugement toute décision de justice,...

.doc
31 mai 2010

L'activité judiciaire juridictionnelle

Dissertation de 4 pages - Droit administratif

La Cour européenne des Droits de l'Homme (CEDH) met en avant (CEDH, Sunday Times) le fait que les tribunaux « constituent les organes appropriés » pour la justice. Dans l’arrêt Benilos c/ Suisse, la CEDH insiste sur le fait que le tribunal est celui qui tranche sur la base de droits à...

.doc
01 juin 2010

La disparition du droit d'agir

Cours de 10 pages - Droit autres branches

Il existe des liens entre disparition du droit d’agir et droit substantiel. Le droit d’agir en justice va disparaître à chaque fois que le droit substantiel est exécuté spontanément. De la même manière, on peut observer qu’à chaque fois qu’une nullité est consolidée...

.doc
10 avril 2013

Commentaire comparé des arrêts de la 3ème Chambre civile de la Cour de Cassation du 11 janvier 2012 et de l'Assemblée plénière du 7 juillet 2006

Commentaire d'arrêt de 6 pages - Droit civil

L'acte juridictionnel est une notion clé de notre discipline qu'est le droit judiciaire privé, il représente l'acte de juger, mais tenter de lui donner une définition très précise n'est pas aisé du fait des contestations doctrinales à son sujet avec un affrontement entre l'école formelle,...

.doc
22 févr. 2014

La concentration des moyens

Dissertation de 5 pages - Droit civil

Dans son Vocabulaire Juridique, Gérard Cornu, l’un des rédacteurs du Nouveau Code de Procédure Civile de 1976, confère à l’autorité de la chose jugée « force de vérité légale ». À l’en croire donc, le jugement est source de vérité pour tous. Cette présomption légale...

.doc
23 déc. 2011

Jugements et voies de recours - le renouvellement de l'action en justice

Cours de 4 pages - Droit autres branches

Lorsqu'un jugement est rendu, l'une des parties peut s'estimer insatisfait de la décision rendue par le tribunal et va tenter de poursuivre son action soit au travers d'une voie de recours, soit en introduisant une nouvelle instance au fond.La liberté d'action est toutefois limitée. Lors du...

.pdf
12 Mars 2007

Commentaire d'arrêt CE 29 décembre 1978, Darmont

Commentaire d'arrêt de 6 pages - Droit administratif

« Tout fait quelconque de l' homme, qui cause à autrui un dommage, oblige celui par la faute duquel il est arrivé, à le réparer » article 1382 du code civil. La responsabilité en matière civile est donc clairement posée par cet article. Toutefois, en matière administrative, il n' en va pas de...

.doc
20 Mars 2007

Les polémiques autour du statut de juridiction du Conseil Constitutionnel sont-elles dépassées ?

Dissertation de 5 pages - Droit constitutionnel

Avant la V° république, il n’avait jamais existé en France de juridiction constitutionnelle digne de ce nom. Le rôle d’une telle juridiction consiste à donner des interprétations de la constitution qui s’imposent aux autres pouvoirs constitués et notamment au Parlement. Or, la...

.doc
05 juin 2007

Commentaire d'arrêt : Cour de cassation, Troisième Chambre civile, 8 février 2006

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit civil

L’autorité de la chose jugée d’un jugement est le principe qui empêche que les mêmes parties renouvellent la même demande à propos d’un même objet alors qu’il a déjà été jugé. Cependant, une nuance doit être apportée : dans certaines conditions, le juge peut...

.doc
07 Janv. 2008

Commentaire de la décision CE, 14 juin 2002, Association Promouvoir

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit administratif

Le ministère de la culture accorde un visa d’exploitation assorti d’une interdiction aux mineurs de 18 ans au film Baise-moi, dans une décision du 1er août 2001. L’affaire avait déjà été portée devant le Conseil d’Etat statuant au contentieux. Celui-ci avait alors annulé le...

.doc
22 Janv. 2009

L'effectivité du droit administratif

Dissertation de 5 pages - Droit administratif

Le droit, la légalité s’imposent à l’administration comme ils s’imposent aux particuliers. La soumission de l’administration au droit domine toute la théorie des actes administratifs. Les sources de la légalité sont nombreuses, diversifiées et hiérarchisées. Le principe de la...

.doc
04 Sept. 2009

L'autorité des décisions du Conseil Constitutionnel - publié le 04/09/2009

Dissertation de 5 pages - Droit constitutionnel

Le débat persiste aujourd'hui quant à savoir si le conseil constitutionnel est un organe politique ou juridictionnel. Le résultat d'un tel débat est susceptible d'affecter l'autorité des décisions de cette haute juridiction. Le conseil constitutionnel, organe collégial, est aujourd'hui...

.doc
10 Oct. 2012

Commentaire d'arrêt, Cour de cassation, 2ème Chambre civile, 13 mars 2008, n° 07-11384 (Bull. civ. II, n° 68)

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit civil

La première chose à faire est une lecture intelligente de l'arrêt. Celle-ci suppose autant que possible un degré de connaissance minimal de la problématique dans laquelle s'insère l'espèce étudiée.Ici, étaient requises des connaissances de procédure civile rattachés à différents thèmes :...

.doc
03 juil. 2017

Cour de cassation, Assemblée Plénière, 7 juillet 2006 - Arrêt Césaréo

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit civil

Dans le cas d'espèce ici jugé et rapporté par l'Assemblée plénière de la Cour de cassation, en tant que plus haute formation solennelle de la Cour, en date du 7 juillet 2006, deux frères s'opposent. L'un d'entre eux se prétend titulaire d'une créance de travail à salaire différé contre la...

.doc
20 Janv. 2008

Cour de cassation, 1ère chambre civile, 9 juin 1993

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit civil

Entre la voie pénale et la voie civile, la décision prononcée par les juges répressifs prévaut. Du moins, tel est le cas de l’arrêt du 9 juin 1993 de la Première Chambre Civile de la Cour de Cassation, qui met, sans conteste, en valeur le principe de l’autorité de la chose...