Doc du juriste

Consultez plus de 40679 documents en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement ›

Accueil › 
 Acte positif

Acte positif

  
Acte positif

Nos documents

.doc
05 avril 2007

L’escroquerie - Arrêt Cass. Crim 30 avril 2003

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit pénal

Il est traditionnellement admis que l’escroquerie est un délit de commission qui suppose l’accomplissement par l’agent d’un ou plusieurs actes positifs, qu’il s’agisse d’une prise de faux nom ou de fausse qualité, d’un usage de qualité vraie...

.doc
25 juil. 2007

L’omission en droit pénal

Dissertation de 4 pages - Droit pénal

Dans notre Ancien Droit, « Qui peut et n’empêche, pèche », mais cet aphorisme de Loysel n’était pas toujours observé. Dans le prolongement de l’idéologie libérale de l’époque classique, il est de principe que la loi pénale ne peut sanctionner que les attitudes criminelles...

.doc
22 Mars 2008

Commentaire de l'arrêt rendu par la Chambre civile de la Cour de cassation le 27 février 1951

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit civil

La notion de faute délictuelle n'est nullement définie par le Code civil. Si celui-ci vise distinctement, en ses articles 1382 et 1383, la faute volontaire et la faute d'imprudence, aucune définition n'est donnée de ces concepts. Concernant la faute d'imprudence, dite encore d'abstention, la...

.doc
29 déc. 2007

Civ. 27 février 1951, Branly

Commentaire d'arrêt de 2 pages - Droit autres branches

La responsabilité du fait personnel suppose une faute impliquant un comportement répréhensible, cependant, ce comportement doit-il résulter d’un acte positif ou d’un acte négatif consistant en une abstention ? Les articles 1382 et 1383 laisseraient penser qu’un...

.doc
29 Sept. 2011

Les cas de filouteries

Dissertation de 6 pages - Droit pénal

Il existe de nombreuses situations dans lesquelles une personne peut être abusée par autrui. Ici, l’hypothèse envisagée a ceci d’original que l’agent ne commet aucun acte positif de tromperie. Il se contente de profiter d’une situation a priori parfaitement...

.doc
08 Mars 2007

Commentaire comparé des arrêts Civ. 3ème, 15 déc. 1993 et Civ. 3ème, 20 déc. 1994

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit civil

Les deux arrêts rendus par la Troisième Chambre civile de la Cour de cassation les 15 décembre 1993 (rejet) et 20 décembre 1994 (cassation) illustrent que les effets de la promesse unilatérale de vente sont différents de ceux de la promesse synallagmatique de vente notamment en ce qui concerne la...

.doc
02 mai 2007

Commentaire d’arrêt : Chambre commerciale 26 novembre 2003, les groupements non immatriculés

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit autres branches

La non immatriculation de certaines sociétés a pendant longtemps posé des problèmes d’interprétation au niveau des modalités de la responsabilité des associés de fait ainsi qu’au niveau de la preuve de celle-ci. En effet, à défaut de personnalité morale, les sociétés créées de fait sont...

.doc
14 avril 2008

Cour de cassation, chambre civile, 27 février 1951

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit des obligations

L’arrêt rendu par chambre civile de la Cour de cassation présente un intérêt majeur en ce qu’il vient clarifier la responsabilité du professionnel en matière de faute par omission. Les faits de l’espèce ne sont pourtant pas anodins. Mr Turpain, Professeur d’histoire, a...

.doc
26 avril 2010

Droit des obligations - la théorie générale du contrat et la responsabilité civile délictuelle

Cours de 35 pages - Droit des obligations

L’obligation est le lien de droit entre deux personnes en vertu duquel l’une d’entre elle (le créancier) peut exiger de l’autre (le débiteur) une prestation ou une abstention. L’obligation est un droit personnel que l’on peut définir comme une dette (la dette étant...

.pdf
15 févr. 2011

8 cas pratiques sur le meurtre

Étude de cas de 4 pages - Droit pénal

Martin se trouve en haut d'une falaise lorsqu'un promeneur (X.) farceur pousse un cri assourdissant dans son dos. Martin, surpris, perd l'équilibre et va s'écraser en bas de la falaise. X a-t-il commis un meurtre? L'article 221-1 du code pénal dispose que le meurtre est le fait de donner...

.doc
04 Nov. 2011

La place de l’omission en droit pénal

Dissertation de 6 pages - Droit pénal

« Un droit pénal démocratique est un droit pénal de l’acte ». Cet adage témoigne du fait qu’en droit pénal, l’infraction, définie comme une action, suppose l’accomplissement d’un acte manifesté par une attitude extérieure. L’article 121-1 du nouveau...

.doc
07 Mars 2012

Les conditions relatives à l'auteur du dol

Dissertation de 1 pages - Droit civil

On constate que les conditions relatives à l'auteur du dol se sont élargies. Tout d'abord on admet les actes positifs de tromperies, le mensonge volontaire qui est un acte positif, car il réside dans la parole. D'autre part, la jurisprudence a assimilé aux manoeuvres...

.doc
19 Nov. 2013

La qualification pénale des commissions par omission

Dissertation de 5 pages - Droit pénal

Historiquement, le droit pénal édictait des normes restrictives afin de protéger des valeurs sociales. Or au début du 20e siècle, notamment après la Première Guerre mondiale, le législateur s’est emparé progressivement d’une nouvelle forme d’infraction, celle des infractions...

.doc
23 juil. 2014

Etude de cas sur la responsabilité pénale

Étude de cas de 4 pages - Droit pénal

Pour qu’une infraction soit constituée, il est nécessaire que soient cumulativement réunis un élément légal, un élément matériel et un élément moral. Du point de vue de l’élément légal, l’article 224-1 du code pénal incrimine la séquestration d’une personne sans ordre des...

.doc
28 mai 2009

Commentaire de l'arrêt du 28 janvier 2004 : l'abus de biens sociaux

Dissertation de 4 pages - Droit pénal

En l'espèce les dirigeants de fait d'une SARL s'étaient abstenus de faire réintégrer une somme perçue par erreur par une SCI, dans laquelle ils étaient également associés. La comptabilité avait été rectifiée, mais un peu plus d'un an après par la comptable. Et entre temps la comptable, soeur d'un...

.doc
18 mai 2009

Commentaire de l'arrêt du 9 avril 1949 : affaire du détroit de Corfou

Cours de 5 pages - Droit international

"En fait rien ne fut tenté par les autorités albanaises pour prévenir ce désastre. Ces graves omissions engagent la responsabilité internationale de l'Albanie."Cet arrêt de la Cour internationale de Justice (CIJ) est venu préciser les possibilités d'engager la responsabilité internationale d'un...

.doc
22 août 2006

La responsabilité du fait personnel: commentaire d’arrêt du 27 février 1951, arrêt Branly

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit civil

La responsabilité du fait personnel suppose une faute impliquant un comportement répréhensible, cependant, ce comportement doit-il résulter forcément d’un acte positif ou peut-il résulter d’une abstention ? En effet, cette dernière hypothèse est concevable, et la cour de...

.doc
16 juin 2008

« La conclusion semble claire : dans la loi se manifeste une renaissance, dans la jurisprudence une décadence, du formalisme. », Jacques Flour

Dissertation de 7 pages - Droit autres branches

Au XIXième siècle, il est impossible de vivre sans avoir à contracter selon des formes imposées. Alors que quelques siècles plus tôt, la quasi-totalité des contrats était formée par simple consentement oral entre des contractants le plus souvent analphabètes, ce consensualisme, c’est-à-dire...

.doc
25 Mars 2010

L’animus necandi - l’intention meurtrière dans les infractions portant atteinte à la vie et à l’intégrité physique

Cours de 8 pages - Droit pénal

Juridiquement, le meurtre est défini à l’article 221-1 du Code pénal, il consiste en « le fait de donner volontairement la mort à autrui constitue un meurtre. Il est puni de trente ans de réclusion criminelle. » Sur le même mode rédactionnel que les articles incriminants du Code pénal, cette...

.doc
09 déc. 2010

Six cas pratique sur le vol, la tentative de meurtre…

Étude de cas de 3 pages - Droit pénal

Un homme en contacte un autre afin qu’il l’aide à réaliser un cambriolage. L’homme contacté conduit la camionnette utilisée pour transporter le butin, sans avoir lui-même commis de vol. Sur quels fondements le conducteur d’un véhicule ayant servi à un cambriolage peut-il...

.doc
08 Sept. 2014

Commentaire d'arrêt de la Cour de cassation du 18 mai 2011 : l'implication du commissaire aux comptes dans les délits de banqueroute et d’escroquerie

Commentaire d'arrêt de 7 pages - Procédure pénale

En l’espèce, la société Rieux devenue la société des Vins des vignobles du Sud, connaissant des difficultés économiques, est placée en redressement judiciaire le 7 juillet 2007, puis en liquidation judiciaire le 11 juillet 2007 puisqu’elle présentait depuis plusieurs années de graves...

.doc
02 Mars 2009

Introduction au Droit pénal

Dissertation de 9 pages - Droit pénal

Le plus souvent l'élément matériel de l'infraction consiste en un acte positif, on dit alors que le délit est un délit d'action ou de commission. On a constaté qu'un comportement passif, une simple abstention pouvait conduire à un résultat identique on parle de commission...

.doc
11 Mars 2009

Qu'est-ce que le droit disciplinaire ?

Dissertation de 9 pages - Droit du travail

Selon le Code du travail « constitue une sanction toute mesure, autre que les observations verbales, prise par l'employeur à la suite d'un agissement du salarié considéré par lui comme fautif, que cette mesure soit de nature à affecter immédiatement ou non la présence du salarié dans...

.doc
03 Mars 2010

Commentaire d'arrêt de la Chambre criminelle de la Cour de cassation du 27 mars 2008 relative à la tentative punissable

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit pénal

(...) En l'espèce Stéphane X. s'est approché de la jeune femme Valérie Y. par derrière et ayant plaqué sa main sur sa bouche l'a faite tombée. Il l'a ensuite maintenue violemment au sol en promenant la main au dessus des vêtements de la jeune femme, sur son débardeur et en haut de la hanche. Une...

.doc
07 août 2012

Les délits : destructions, dégradations, etc.

Cours de 3 pages - Droit pénal

Le bien, mobilier ou immobilier, doit ? à autrui mais la qualification peut aussi être retenue si le bien est protégé (ex. : copropriété ou indivision).Une plainte peut être déposée à la suite d'une dégradation ou destruction, qui peut être partielle. Le procédé importe peu, siège ceux de l'art....

.doc
11 août 2010

Le mineur rejeté

Cours de 8 pages - Droit pénal

Concerne le mineur de 15 ans en un lieu quelconque. Art. 227-1 ne sanctionne que l'accomplissement d'un acte positif qui exprime de la part de son auteur la volonté d'abandonner définitivement le mineur.Infraction constituée que si l'auteur a exposé sa victime à un danger : délit...

.pdf
05 Sept. 2012

Les pouvoirs de l'employeur - publié le 05/09/2012

Cours de 3 pages - Droit du travail

[...]Le règlement intérieur est élaboré par l'employeur qui va forcément l'élaborer en fonction des besoins de son entreprise. C'est un document obligatoire dans tous les établissements ou entreprises qui comptent au moins 20 salariés. L'employeur doit élaborer le règlement dans les 3 mois qui...

.doc
07 Janv. 2011

Droit pénal : les atteintes aux mineurs

Cours de 11 pages - Droit pénal

Le délaissement apparaît comme l'acte matériel consistant, soit à déposer le mineur de moins de 15 ans dans un lieu quelconque pour l'y abandonner, soit à s'absenter aux mêmes fins du lieu où il se trouve.Les valeurs protégées sont la santé et la sécurité du mineur. L'incrimination ne vise...

.doc
01 avril 2018

Les notions d'irresponsabilité pénale et de contrainte sont-elles pour autant assimilables ?

Dissertation de 4 pages - Droit pénal

"Il n'y a point de crime ou de délit sans intention de le commettre". Cette disposition générale du Code pénal, que l'on retrouve à l'article 121-3, souligne le principe du droit pénal français selon lequel, pour qu'une infraction pénale soit constituée, un élément moral volontaire constituant...

.doc
27 mai 2010

La diversité des sciences criminelles

Dissertation de 7 pages - Droit pénal

Définition du droit pénal général : La branche du droit qui organise la réaction de l’Etat à l’égard des infractions et des délinquants. On a une personne, le délinquant, qui commet une infraction par nature qui est un acte grave. L’Etat qui est le garant de l’ordre...