Doc du juriste

Consultez plus de 40716 documents en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement ›

Accueil › 
 Abrogation d'un décret

Abrogation d'un décret

  
Abrogation d'un décret

Nos documents

.doc
18 juin 2007

Commentaire de l'arrêt CE 07 février 2003 « GISTI »

Cours de 3 pages - Droit administratif

Est-il possible d'abroger un acte réglementaire considéré comme illégal à un instant « t » mais qui était légal au moment de son entrée en vigueur dans l'arsenal juridique ? A quelles conditions est-il possible de l'abroger, et sous quelle justification ? L'abrogation est elle devenue...

.doc
08 juil. 2010

Commentaire de l'arrêt G.I.S.T.I rendu le 7 février 2003 par le Conseil d'Etat concernant la disparition pour l'avenir d'un acte administratif unilatéral : l'abrogation

Cours de 8 pages - Droit administratif

Dans un arrêt "G.I.S.T.I" du 7 février 2003, le Conseil d'Etat s'est intéressé à la disparition pour l'avenir d'un acte administratif unilatéral, et plus particulièrement au mécanisme de l'abrogation. Plus précisément, la Haute Juridiction Administrative a dû faire face à une...

.doc
10 févr. 2018

Conseil d'Etat, 3 février 1989 - L'arrêt Compagnie Alitalia

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit administratif

"Par principe, l'administration était libre d'abroger, soit de sa propre initiative, soit à la demande d'un administré, une règle légale ou illégale", disait Nadine Poulet-Gibot Leclerc. En l’espèce, deux décrets du 27 juillet 1967 et du 29 décembre 1979 limitaient les possibles déductions...

.doc
08 févr. 2008

Conseil d'Etat, 7 février 2003, Gisti

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit administratif

L’arrêt GISTI du Conseil d’Etat du 7 février 2003, constitue une affirmation de la jurisprudence antérieure qui est intéressante. En effet, en adoptant partiellement la jurisprudence de la CEDH, le Conseil d’Etat poursuit l’évolution déjà engagée dans l’arrêt Association...

.doc
27 Oct. 2009

Conseil d'Etat, 7 février 2003 - dans quelle mesure le juge administratif parvient-il à concilier son pouvoir de contrôle de plus en plus étendu avec une volonté de se conformer à la jurisprudence de la CEDH ?

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit administratif

La décision du 7 février 2003 évoque le décret-loi du 6 mai 1939 relatif au contrôle de la presse étrangère, modifiant l’article 14 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse. Alors qu’en 1997, le CE estimait que le décret de 1939 accordant un pouvoir large et absolu au...

.doc
20 Janv. 2008

Arrêt Compagnie Alitalia

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit des affaires

Dans quelle mesure le juge administratif doit-il faire droit à la requête d’un administré qui demande l’abrogation d’un acte (administratif non individuel) qui est qualifié d’illégal au regard d’une directive communautaire ? Plus précisément, le Conseil d’Etat...

.doc
19 juil. 2010

L'abrogation des actes d'administration au XIXe siècle

Cours de 9 pages - Histoire du droit

Les articles 34 et 37 de la Constitution de 1958 sont apparus comme faisant partie des éléments les plus remarquables de ce texte. L’article 34 énumère les matières législatives et l’article 37 dispose que les matières autres que celles du domaine de la loi ont un caractère...

.doc
29 Mars 2006

La disparition de l'acte administratif

TD de 4 pages - Droit administratif

Le contrôle de l’administration n’est pas de la compétence exclusive du juge administratif, l’administration a elle-même la possibilité de remettre en cause les actes qu’elle a édictés. Les actes administratifs ne disparaissant pas par désuétude, il revient à...

.doc
29 Oct. 2008

Les décrets, signatures et contreseings

Dissertation de 8 pages - Droit constitutionnel

« Le Président de la République signe les ordonnances et les décrets délibérés en Conseil des ministres », énonce l’article 13 de la Constitution de 1958. Cependant, au cours de l’histoire constitutionnelle française, il n’en a pas toujours été ainsi. En effet si le pouvoir...

.doc
24 avril 2010

Conseil d'État, 13 juillet 2006 - le respect par le gouvernement de l'habilitation à prendre des ordonnances

Commentaire d'arrêt de 2 pages - Droit administratif

Une fédération d’associations de protection de la nature dépose un recours devant le Conseil d’État tendant à l’annulation du I de l’article 2 de l’ordonnance du 8 septembre 2005. Pour le règlement, l’article abrogé n’est pas une disposition législative, mais du...

.pdf
13 avril 2012

La distinction entre l'abrogation et le retrait de l'acte administratif unilatéral est-elle pertinente?

Dissertation de 6 pages - Droit administratif

L'existence d'un acte administratif prend fin de quatre manières différentes. La première, qui ne s'applique que dans de très rares cas est la caducité: c'est la disparition de l'acte pour l'avenir du fait de l'écoulement du temps. La seconde est uniquement du ressort du juge administratif et est...

.doc
22 juin 2016

Commentaire d'arrêt : CE, 24 octobre 2012, Commune de Saint-Ouen

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit administratif

« Nul n’a de droit acquis au maintien d’une réglementation », c’est en ce principe formé par les jurisprudences du Conseil d’État Avesque et Vannier que les droits d’abrogation et de retrait tirent leur légitimité. C’est ainsi sur une question relative à ces...

.doc
22 févr. 2018

Conseil d'Etat, 17 octobre 2013 - La pertinence de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes

Commentaire d'arrêt de 9 pages - Droit administratif

"La propriété, c'est le vol !", disait le philosophe Pierre-Joseph Proudhon dans son oeuvre "Qu'est-ce que la propriété ?" Cette formule célèbre permit à son auteur de dire que sans système légal perfectionné, la propriété d'un bien et plus précisément sa possession n'est nulle autre qu'une...

.doc
19 Nov. 2003

La suppression des actes administratifs unilatéraux

Dissertation de 6 pages - Droit administratif

La disparition de ce type d'actes peut être la conséquence de deux actions différentes. Afin de délimiter clairement notre champ de réflexion, nous nous intéresserons uniquement à la disparition résultant d'une décision administrative, écartant ainsi la décision juridictionnelle....

.doc
28 Nov. 2006

L'influence du temps sur la légalité d'un acte administratif

Dissertation de 5 pages - Droit administratif

L’acte administratif s’applique sans limitation de durée et la désuétude n’existe pas en droit administratif. Cela signifie-t-il que l’acte administratif est placé « hors du temps » et produit ses effets indépendamment des circonstances de droit et de fait qui l’ont...

.doc
15 déc. 2002

Commentaire d'arrêt. Arrêt "Compagnie Alitalia". Conseil d'état, 3 février 1989

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit européen

Le Conseil d'état a établi le fait que lorsqu'un règlement est, ou est devenu, illégal, l'autorité compétente, saisie d'une demande en ce sens, se doit de l'abroger. Puis, il en a tiré les conséquences en annulant la décision de refus d'abrogation du Premier ministre, ainsi qu'en abrogeant...

.doc
19 Sept. 2010

Le régime de l'abrogation des règlements illégaux

Dissertation de 3 pages - Droit des obligations

Jusqu'en 1983, le régime d'abrogation était divisé en deux selon l'origine de l'illégalité du règlement. La véritable unification est intervenue par le biais de la jurisprudence Alitalia, qui consacre l'obligation d'abrogation des règlements illégaux en PGD. Par la suite, le...

.doc
18 juin 2014

La décision administrative unilatérale

Dissertation de 5 pages - Droit administratif

Le Conseil d’État pouvait déjà recevoir des demandes tendant à l’annulation des règlements illégaux dès 1959, comme le montre un arrêt pris en section du contentieux le 6 novembre 1959, Coopérative laitière de Belfort. Ici, les requérants qui demandent l’annulation de l’arrêté...

.doc
23 juin 2015

Les abrogations accidentelles lors de la recodification du Code de commerce

Dissertation de 3 pages - Droit des affaires

Abroger une loi, c’est prendre le risque de créer un « vide juridique », une absence de législation concernant un domaine. Dès lors, le fait que certaines lois aient pu être abrogées accidentellement semble grave, lourd de conséquences : l’abrogation non réfléchie laisse...

.doc
18 Oct. 2010

La règle de droit dans l'espace et dans le temps

Cours de 6 pages - Droit civil

Pour devenir officielle la loi doit paraitre au JO. Par cette publication devient applicable l’adage « nul n’est censé ignorer la loi. » Ainsi, la date d’entrée en vigueur de la loi est la date de publication de celle-ci, et sa date d’opposabilité est celle ou le JO a été...

.doc
13 mai 2008

Cours sur l'application du droit objectif

Cours de 10 pages - Droit civil

Cours de droit civil sur l'application du droit objectif : l'application des lois, leurs entrées en vigueur, leurs abrogations et leur application ou interprétation par la jurisprudence.

.doc
24 avril 2008

L'obligation pour l'administration d'abroger les actes réglementaires illégaux

Dissertation de 5 pages - Droit autres branches

Constamment, l’action administrative doit s’adapter à la satisfaction de l’intérêt général et à son évolution. Le principe de mutabilité s’applique aussi bien aux règlements administratifs comme le consacre le célèbre arrêt Vannier, qu’aux contrats administratifs et, plus...

.doc
29 Oct. 2008

Comment un acte administratif unilatéral peut-il disparaître ?

Dissertation de 4 pages - Droit administratif

L'acte administratif est un acte juridique fait dans le cadre de l'administration et dans un but d'intérêt général. Il est adopté unilatéralement par une autorité administrative portant sur l’ordonnancement juridique et affectant les droits et obligations des personnes visées sans leur...

.doc
05 Nov. 2012

L'abrogation des actes administratifs - publié le 05/11/2012

Dissertation de 3 pages - Droit administratif

L'administration est une organisation complexe dont les services assurent le bon fonctionnement de l'État afin de garantir la sécurité juridique. Le débat majeur qui fait rage au sein du droit administratif, branche du droit qui régit l'administration, mais aussi les relations entre...

.doc
14 févr. 2019

La disparition de la loi en droit français

Cours de 2 pages - Droit constitutionnel

Celui qui a le pouvoir de faire la loi a le pouvoir de la refaire et de la défaire. L'abrogation correspond à la suppression de la loi pour l'avenir. Elle se distingue à cet égard de la suppression qui fait disparaître l'acte concerné pour l'avenir, mais également pour le passé. Le...

.doc
10 Oct. 2001

Retrait et abrogation de l'acte unilatéral

Fiche de 5 pages - Droit administratif

L'abrogation met fin pour l'avenir aux effets d'une décision : elle ne remet pas en cause la situation passée. Le retrait au contraire est une annulation qui opère ab initio et qui, si elle intervient légalement, a pour effet d'anéantir l'acte dès l'origine et par suite d'en effacer les...

.doc
12 Mars 2009

Conseil d'Etat, 16 décembre 2005 - justification de la représentativité syndicale

Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit du travail

Kelsen (1881-1973) dans sa “Théorie pure du droit”, décrit sa conception de la hiérarchie des normes. Elle consiste en une structure pyramidale des règles de droit où la règle de rang inférieur est soumise à la règle de rang supérieur. Cet ensemble hiérarchisé est valable autant pour...

.doc
26 mai 2009

Conseil d'Etat, 16 décembre 2005 - l'abrogation implicite d'une loi par le Conseil d'Etat

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit administratif

Il est acquis que le recours pour excès de pouvoir procède de la protestation dirigée contre un acte administratif et demeure, en principe, du ressort du juge administratif de droit commun. Cependant, l’exception d’inconstitutionnalité au soutien d’un tel recours ne saurait être...

.doc
23 avril 2009

L'obligation d'abroger les actes illégaux

Dissertation de 2 pages - Droit administratif

Un acte administratif est une norme émanant d'une autorité administrative (Premier Ministre, Ministres, Conseil d'État, préfets, représentants des collectivités territoriales, etc. y compris le Président de la République). Un acte administratif peut donc prendre la forme d'un décret, d'une...

.doc
07 Oct. 2009

Cas pratique sur l'acte administratif unilatéral

Dissertation de 3 pages - Droit administratif

Un décret du 8 janvier 2003 impose aux candidats une épreuve d’exercice physique. Son article 14 fixe les modalités d’organisation de cette épreuve. Un décret est un acte administratif unilatéral. Il peut être pris par le premier ministre ou le Président de la République en conseil...