Doc du juriste

Consultez plus de 40077 documents en illimité sans engagement de durée. Nos formules d'abonnement

› 
 Loi Badinter

Loi Badinter

  

Nos documents

.doc
16 Janv. 2009

La loi du 5 juillet 1985 dite loi Badinter

Dissertation de 2 pages - Droit civil

Ainsi la loi du 5 juillet 1985 dite loi Badinter est venue remplacer une oeuvre jurisprudentielle importante, en réglementant désormais les accidents de la circulation dans lesquels un véhicule terrestre à moteur (VTM) est impliqué qui va dans le sens de la protection des...

.pdf
23 juil. 2008

Loi Badinter du 5 juillet 1985 : Cass civ. 2ème 23 mars 1994

Fiche de 3 pages - Droit civil

L'arrêt de la 2ème chambre civile de la Cour de Cassation du 23 mars 1994 précise la notion d'implication du véhicule dans un accident de la circulation en vue de l?application de la loi Badinter du 5 juillet 1985. La loi Badinter du 5 juillet 1985 est une loi...

.doc
30 avril 2008

La loi Badinter de 1985 sur les accidents de la circulation

Cours de 9 pages - Droit civil

Cours de Droit proposant de comprendre ainsi que d'étudier les apports de la loi Badinter sur les accidents de la circulation de 1985. Accessible aussi bien aux non juristes qu'aux étudiants en droit , ce document vous explicitera de manière claire et précise les contours de cette...

.doc
05 août 2010

Badinter" du 5 juillet 1985)">L'indemnisation des victimes d'accidents de la circulation (Loi "Badinter" du 5 juillet 1985)

Étude de cas de 11 pages - Droit civil

Avant la loi du 5 juillet 1985, les accidents de la circulation étaient soumis au droit commun : il leur fallait rechercher un fait générateur et un préjudice, et surtout un lien de causalité les reliant. Le lien de causalité est une notion très différente de l'implication. La doctrine l'a...

.doc
20 déc. 2018

Ensemble de cas pratiques sur la loi Badinter

Étude de cas de 8 pages - Droit civil

Le 21 juillet 1982, la deuxième chambre civile de la Cour de cassation a rendu un arrêt devenu célèbre, l'arrêt Desmares. Cet arrêt de provocation a été rendu pour faire réagir le législateur et le pousser à adopter un régime de responsabilité réservé aux accidents de la circulation. Le 5 juillet...

.doc
27 Mars 2014

Commentaire d'arrêt, Civ. 2ème, 1 juillet 2010 : Régimes spéciaux de responsabilité du fait des choses, loi Badinter

Commentaire d'arrêt de 6 pages - Droit des obligations

Avant la loi du 5 juillet 1985 tendant à l'amélioration de la situation des victimes d'accidents de la circulation et à l'accélération des procédures d'indemnisation, les accidents de la circulation causés par un véhicule relevaient du domaine de la responsabilité du fait des choses. Or,...

.doc
31 mai 2010

La notion d'implication dans la loi Badinter du 5 juillet 1989

Dissertation de 4 pages - Droit civil

La loi du 5 juillet 1985 s’applique à plusieurs conditions. Son application suppose un accident de la circulation que l’on peut définir comme un évènement soudain, imprévu et indépendant de la volonté de l’auteur qui a lieu sur la voie publique mais aussi dans des lieux...

.doc
09 Sept. 2009

La faute du conducteur dans la loi Badinter

Dissertation de 3 pages - Droit autres branches

La loi Badinter du 5/7/1985 a pour objet d'améliorer l'indemnisation des victimes d'accidents de la circulation. Néanmoins ce n'est pas toujours le cas lorsque la victime a également la qualité de conducteur fautif, la doctrine a d'ailleurs qualifié le conducteur de « grand perdant...

.doc
22 avril 2019

Cour de cassation, 2e chambre civile, 7 octobre 1987 - La notion d'implication dans la loi Badinter de 1985 (fiche d'arrêt et plan de commentaire)

Commentaire d'arrêt de 2 pages - Droit civil

L'adoption de la loi Badinter n 85-677 du 5 juillet 1985 "tendant à l'amélioration de la situation des victimes d'accidents de la circulation et à l'accélération des procédures d'indemnisation", a profondément modifié le régime juridique application aux accidents de la circulation....

.doc
27 Mars 2014

La loi Badinter: la place de la faute dans la loi du 5 juillet 1985 relative à la réparation des accidents de la circulation causés par un véhicule terrestre à moteur ?

Cours de 4 pages - Droit civil

eut pour effet de rendre l'assurance des automobilistes obligatoire. Ainsi était-il permis d'assurer aux victimes d'accidents de la circulation que leurs dommages seraient pleinement indemnisés. Pourtant malgré cette mesure, le nombre d'accidents et de tués sur les routes atteint des records ;...

.doc
21 juil. 2011

La loi Badinter du 05 juillet 1985 : Les accidents de la circulation

Cours de 11 pages - Droit civil

Les accidents sont régis par la loi n 85-677 du 05 juillet 1985, qui s'applique à toutes les victimes, y compris celles transportées en vertu d'un contrat. La loi poursuit deux objectifs, qui sont énoncés dans son titre : « Loi tendant à l'amélioration de la situation des...

.doc
29 avril 2019

La notion d'implication dans la loi Badinter du 5 juillet 1985

Dissertation de 4 pages - Droit civil

Si la loi Badinter de 1985 a constitué une évolution extrêmement favorable pour les victimes d'accidents de la circulation, cette faveur se justifie tout autant par le régime qu'elle met en oeuvre que par l'interprétation extensive qu'en a fait la jurisprudence. Cette dernière,...

.doc
17 Nov. 2009

La notion d'implication dans la loi du 5 juillet 1985 : la réparation du préjudice des victimes d'accidents de la route

Dissertation de 4 pages - Droit civil

Le droit commun de la responsabilité civile est le droit de principe. Il existe par dérogation au droit commun plusieurs régimes spéciaux de responsabilité. Ainsi la loi Badinter du 5 juillet 1985 est venue poser un régime spécial de responsabilité pour les victimes d'accidents de...

.doc
24 mai 2006

L'article 3 de la loi du 5 juillet 1985 relative à l'indemnisation des victimes d'accidents de la circulation

Dissertation de 4 pages - Droit civil

Aussi afin d'apporter un correctif à cette situation la Cour de Cassation en statuant en la faveur des victimes dans l'arrêt Desmares a contraint le législateur à prendre en compte l'intérêt des victimes par l'instauration d'un régime particulier d'indemnisation plus favorable que le régime de...

.doc
30 avril 2008

La place de la faute dans la loi du 5 juillet 1985

Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit civil

La loi n 85-677 du juin juillet 1985 dite « loi Badinter » met en place un régime d’indemnisation dérogatoire de droit commun en faveur des victimes des accidents de la circulation. Cette loi fut une nécessité sociale puisque les accidents de la circulation sont...

.doc
27 févr. 2009

La place de la faute dans la loi du 5 juillet 1985 relative aux accidents de la circulation

Dissertation de 2 pages - Droit civil

La loi du 5 juillet 1985 relative aux accidents de la circulation routière est venue créer des règles spécifiques dérogeant au droit commun. Cette loi, dite également loi Badinter, du nom du Garde des Sceaux de l’époque qui avait déposé ce projet de loi,...

.doc
09 mai 2019

Arrêts comparés - Cour de cassation, 2e chambre civile, 15 janvier et 5 février 2015 : la notion d'implication dans la loi de 1985 (fiche d'arrêt et proposition de plan)

Commentaire d'arrêt de 3 pages - Droit civil

La notion d'"implication" contenue dans l'article premier de la loi Badinter du 5 juillet 1985, qui conditionne l'application de cette loi, a occasionné de nombreux forçages conceptuels et tergiversations de la Cour de cassation. Son faible contrôle de cette condition, jugé...

.doc
22 avril 2019

Cour de cassation, 2e chambre civile, 21 juillet 1986 - La notion d'implication dans la loi de 1985 (fiche d'arrêt et plan de commentaire)

Commentaire d'arrêt de 2 pages - Droit civil

L'année 1985 est marquée par l'adoption de la loi n 85-677 du 5 juillet 1985, dite loi Badinter, qui vient régir de manière très globale l'indemnisation des victimes d'accidents de la circulation dans un sens très favorable aux victimes. Son champ d'application, extrêmement...

.doc
10 févr. 2009

La place de la faute dans la loi du 5 juillet 1985 sur l'indemnisation des victimes d'accidents de la circulation

Dissertation de 4 pages - Droit civil

Dans la lignée de la loi sur les accidents du travail, la loi du 5 juillet 1985 « tendant à l’amélioration de la situation des victimes d’accidents de la circulation et à l’accélération des procédures d’indemnisation », dite loi Badinter, est...

.doc
03 juil. 2010

La place de la faute dans la réalisation d'un accident de la circulation selon la loi du 5 juillet 1985

Dissertation de 4 pages - Droit pénal

Les accidents de la circulation sont l’une des principales causes d’accidents de la société, et donc de contentieux que la loi nº 85-677 du 5 juillet 1985, dite Loi Badinter, a soustrait du droit commun. Cette intervention législative rappelle celle qui près...

.doc
16 Oct. 2009

Badinter">"L'abolition", de Robert Badinter

Fiche de lecture de 14 pages - Histoire du droit

« Si je prouve que cette peine n’est ni utile ni nécessaire, j’aurai fait triompher la cause de l’humanité. » Cesare Beccaria Des délits et des peines. 1971, centrale de Clairvaux : Claude Buffet et Roger Bontems, deux détenus, prennent en otage une infirmière et un gardien que...

.doc
23 juin 2010

Les accidents de la circulation - fiches d'arrêts et analyse de la place de la faute dans la loi du 5 juillet 1985

Dissertation de 11 pages - Droit civil

Les accidents de la circulation sont souvent considérés comme le « fléau du XXe siècle » et leur réparation était auparavant régie par le droit commun grâce à l’art. 1384 al.1er. Cependant, la nécessité de prouver l’existence d’un lien de causalité entre la faute et le dommage...

.doc
03 Mars 2003

La loi de 1985 sur les accidents de la circulation

Dissertation de 7 pages - Droit civil

Parce que loi d'indemnisation et pour les différences notamment en matière d'exonération ou de causalité qu'elle contient, elle peut être considérée comme autonome par rapport au droit commun même s'il est vrai qu'elle se réfère à des notions présentes dans l'article 1384 al.1 du CC et...

.doc
07 déc. 2009

La loi et le passé

Dissertation de 6 pages - Droit constitutionnel

Source privilégiée du droit, la loi s’applique de sa genèse, c’est-à-dire de son entrée en vigueur, à sa mort, c’est-à-dire à son extinction, qui correspond sous un vocable juridique à son abrogation. L’hypothèse où une loi nouvelle intervient alors que la...

.doc
11 août 2009

L'état actuel des méthodes en matière de conflit de lois

Cours de 18 pages - Droit international

Le DIP doit intervenir quand on est en présence d'un conflit de loi, c'est-à-dire en présence de plusieurs systèmes juridiques. Quand plusieurs droits ont vocation à régir notre situation à caractère international. Puis on verra les méthodes pour trancher ces conflits de loi.Un...

.doc
02 avril 2014

L'exécution et l'abolition, le récit d'un homme de conviction : « La justice française ne peut plus être une justice qui tue » - Robert Badinter

Fiche de lecture de 6 pages - Droit pénal

La peine de mort, ou peine capitale, est rendue par les juridictions judiciaires. C’est la peine ultime, privative de liberté, rendue à la suite d’un procès pénal. Elle suppose le fait de donner la mort à un accusé reconnu coupable du crime qui lui est reproché. Même si elle a connu...

.doc
20 Sept. 2017

La question prioritaire de constitutionnalité : la sanction de l'inconstitutionnalité des lois

Cours de 5 pages - Droit constitutionnel

Le juge constitutionnel fut très longtemps considéré comme un gardien secondaire des droits et libertés, et ce du fait de son impossible saisine par les justiciables. La réforme constitutionnelle en date du 23 juillet 2008 entérina ainsi un changement de premier ordre en permettant aux citoyens...

.doc
06 mai 2010

Des lois échappent encore au contrôle constitutionnel

Dissertation de 9 pages - Droit constitutionnel

Puisque le Conseil constitutionnel est compétent pour connaître des lois, plus il étend le domaine législatif, plus il étend son propre champ d’intervention. Le Conseil constitutionnel est donc un allié naturel du Parlement. Cependant, de nombreuses lois ne sont jamais...

.doc
09 mai 2010

Le développement du contradictoire devant le Conseil constitutionnel - qui doit défendre la loi ?

Dissertation de 10 pages - Droit constitutionnel

Jacques Robert déclarait pour le colloque du quarantième anniversaire du Conseil constitutionnel : « Et puis quand on en a fini avec la remise en cause de notre légitimité, on voit ressusciter une deuxième remise en cause que je pensais depuis longtemps tranchée. Nous ne sommes pas une...

.doc
25 févr. 2011

L'immunité de la loi promulguée

Dissertation de 6 pages - Droit constitutionnel

En France la tradition républicaine qui prévaut depuis la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789 et la Constitution de 1791, avait consacré la loi comme norme suprême expression de la souveraineté nationale. Carré de Malberg avait écrit pour illustrer ce principe que la...